21 nov. 2012

le jour se lève...



"Il est un moment à chaque aube où la lumière est comme en suspens;
un instant magique où tout peut arriver. La création retient son souffle."
Douglas Adams 


« L'aurore aux doigts de rose »
ainsi que dit le vieil Homère
se lève et notre coeur se serre
d'aimer tant de beauté on n'ose
car d'un si grand bonheur on craint
que les dieux ne se montrent jaloux
et que le jour soit au regret contraint
pour nous punir d'un ciel si doux
Amichel 



Lorsque le jour se lève c'est un autre rêve qui commence,
et à chaque jour succède un jour plus clair,
à chaque éblouissement un nouvel éblouissement...
Louis Gauthier
envoyé par Denise 
          
         
Chasser lent-nuit
D'un doux baiser
Sur ta peau lisse
   Rosir de plaisir...
Claire Fo 


Le jour se lève
la nuit s'achève
l'aurore teint le ciel en rose
au loin un oiseau vole et se pose
ouvre ses ailes agiles
un air vif lave le cœur des soucis
et des songes par l'angoisse noircis
Le jour se lève
la nuit s'achève
sur le miroir de l'eau de l'étang
les canards glissent indifférents
aux bruits et aux rumeurs du vent
et s’ébrouent dans le soleil levant
Le jour se lève
la nuit s'achève
c'est un moment de grâce fragile
où la vie endormie immobile
s'éveille avec l'aube rouge du sang
qui coule dans les veines du temps
Le jour se lève
la nuit s'achève
Amichel

               
"La confusion morose
Qui me servait de sommeil
Se dissipe dès la rose
Apparence du soleil.
Dans mon âme je m'avance
Tout ailé de confiance:
C'est la première oraison!
À peine sorti des sables,
Je fais des pas admirables
      Dans les pas de ma raison ...
        Paul Valéry
envoyé par Marie-Paule  



"Rose d'un seul rêve
au chant ouvert
au parfum clos
Tu ne mourras point."
François Cheng


En toi naît la douceur et le bleu
La rumeur du silence
sur les lèvres duquel
se dessine la brume.
je l'étire, je la hume
je l'effleure du doigt
Je la pointe à la ligne
du levant au temps de l'instant.
Maïté Aliénor

  
« Le matin, c'est la jeunesse du jour.
Tout y est gai, frais et facile.
Il ne faut pas l'abréger en se levant tard. »
Arthur Schopenhauer
envoyé par Simone  
    

Archives du blog