30 mars 2014

"en Alsace au printemps..."


Petit intermède printanier 



Ravissantes corolles
le printemps se pomponne
de cent mille fleurs


Surprise de taille!
En fin du rose sur la grisaille...
Ça va "s'aimer" la pagaille!!!




La noce des oiseaux

Les arbres se sont habillés de couleurs pastels,
Jonquilles, crocus ont bravé la fraîcheur du temps,
Que déjà, les oiseaux publient leurs noces dans le ciel.
Neiges et froidures sont parties: "vive le Printemps!"

Immense symphonie, où des millions de fleurs,
Se mélangent en un jour, aux bourgeons de velours
D'un coup de baguette magique: le ciel sort ses couleurs
Pour éblouir nos yeux, il devient troubadour.

Dans un ballet de cabrioles fantastiques
Les oiseaux dansent, s'accouplent et préparent leur nid,
Guidés par une force invisible et mystique,
Leur chant monte en hommage: au Maître de Symphonie.

Les oiseaux se sont embrassés sur les branches,
Et des angelots coquins ont ajusté leurs flèches...
Etrange! Tout ce que le printemps en un jour change!

Les arbres se sont habillés de couleurs pastels,
Tandis que sous leurs branches les amoureux de mèche,
Se content fleurette quand roucoulent les tourterelles.

Jean-Claude Brinette

envoyé par Denise 




Les oiseaux de l'air vous disent bonne route
La menthe embaume les talus
Le merle siffleur chante à qui l'écoute
L'hiver ne reviendra plus.

Simone


« Les fleurs de prunier
Ne sont pas encore tombées
Mais au fond de l'eau qui court
On voit leur image
Qui se reflète. »
Kin no Tsurayuki (mort en 945) 

Anthologie de la poésie japonaise
envoyé par Tilia



Couronnes de fleurs
pour habiller mon prunus
d'un ton japonais

Miss Yves

Ce matin surprise
le Japon s'est transplanté
au coeur du jardin

Miss Yves

Roses parures odorantes
prenant la pause sur branches alanguies
tendant à toucher les abeilles
et le cœur tendre du printemps.

Maïté/Aliénor


"Moineaux du froid et fleurs de prunier
inutile de les peindre
Avec le soleil leurs ombres sur la fenêtre
composent un tableau
Les moineaux apprécient les fleurs
les fleurs apprécient leur danse
Ce tableau de tout temps sans nul autre pareil"

Anonyme
envoyé par Béa


36 commentaires:

  1. Avec cette couleur dominante (ma préférée), le printemps s'annonce sous les meilleurs auspices.

    RépondreSupprimer
  2. en alsace c'est comme au japon...! beau :))))

    RépondreSupprimer
  3. FIFI bonjour merci j'adore ces fleurs j'adore aussi ces arbres et cette couleur bisou

    RépondreSupprimer
  4. Ce sont des fleurs de mirabelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meuh non, c'est un prunus :-)
      Et puis la mirabelle, c'est la Lorraine
      mais y en a quand même en Alsace :-)

      Supprimer
    2. Notre mirabellier et celui de nos voisins auront été de toute beauté... Mais je crois qu'ils sont un tout petit peu passés à présent...

      Supprimer
  5. ravissantes corolles
    le printemps se pomponne
    de cent mille fleurs

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ton adorable commentaire Fifi, tes photos sont merveilleuses !
    Je t'embrasse bien fort

    Marine

    RépondreSupprimer
  7. Quel plaisir de retrouver ce beau printemps :-)

    RépondreSupprimer
  8. Prunus rose et mirabelliers blancs
    c'est l'espoir du printemps...

    RépondreSupprimer
  9. Surprise de taille!
    En fin du rose sur la grisaille...
    Ça va "s'aimer" la pagaille!!!

    Bonne semaine Fifi du poteau rose!


    RépondreSupprimer
  10. Ces magnifiques fleurs roses m'apportent un sourire printanier. Magnifique photo, Fifi, la douceur et la finesse sont au rendez-vous
    Gros bisous ensoleillés


    La noce des oiseaux

    Les arbres se sont habillés de couleurs pastels,
    Jonquilles, crocus ont bravé la fraîcheur du temps,
    Que déjà, les oiseaux publient leurs noces dans le ciel.
    Neiges et froidures sont parties: "vive le Printemps!"

    Immense symphonie, où des millions de fleurs,
    Se mélangent en un jour, aux bourgeons de velours
    D'un coup de baguette magique: le ciel sort ses couleurs
    Pour éblouir nos yeux, il devient troubadour.

    Dans un ballet de cabrioles fantastiques
    Les oiseaux dansent, s'accouplent et préparent leur nid,
    Guidés par une force invisible et mystique,
    Leur chant monte en hommage: au Maître de Symphonie.

    Les oiseaux se sont embrassés sur les branches,
    Et des angelots coquins ont ajusté leurs flèches...
    Etrange! Tout ce que le printemps en un jour change!

    Les arbres se sont habillés de couleurs pastels,
    Tandis que sous leurs branches les amoureux de mèche,
    Se content fleurette quand roucoulent les tourterelles.

    Jean-Claude Brinette

    RépondreSupprimer
  11. De toute beauté ces petites fleurs qui mettent un peu de baume au cœur.

    RépondreSupprimer
  12. Photo pleine de tendresse ...:-)
    Je les adore...et ne me lasse pas de les remercier...trop tôt parties ..trop tôt déguisées en confettis ...!!
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  13. Comme c'est joli !
    A plus tard, Fifi !

    RépondreSupprimer
  14. Je dirai comme ELFI, un point commun entre Alsace et Japon, qui l’eut cru ?...

    RépondreSupprimer
  15. et en Alsace on chante....depuis des années ...tous les printemps......

    Les oiseaux de l'air vous disent bonne route
    La menthe embaume les talus
    Le merle siffleur chante à qui l'écoute
    L'hiver ne reviendra plus.

    http://uppsala.over-blog.com/article-29064220.html

    RépondreSupprimer
  16. un printemps si rose
    et pourtant ....
    il n' a bu que de l'eau... et beaucoup !: >))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le printemps a des ressources ! :>))

      Supprimer
  17. « Les fleurs de prunier
    Ne sont pas encore tombées
    Mais au fond de l'eau qui court
    On voit leur image
    Qui se reflète. »

    Kin no Tsurayuki (mort en 945) Anthologie de la poésie japonaise

    Profite bien des belles fleurs de printemps, Fifi, elles passent si vite !..

    RépondreSupprimer
  18. Que j'aime ces moments, courts, où les branches ne portent que des fleurs. Bien vite des feuilles, vert tenrre, se mêleront aux pétales et puis....

    RépondreSupprimer
  19. Couronnes de fleurs
    pour habiller mon prunus
    d'un ton japonais

    RépondreSupprimer
  20. Ce matin surprise
    le Japon s'est transplanté
    au coeur du jardin

    RépondreSupprimer
  21. Roses parures odorantes
    prenant la pause sur branches alanguies
    tendant à toucher les abeilles
    et le cœur tendre du printemps.
    ***
    J'aime particulièrement la première photo où j'ai l'impression de voir les branches s'étirer pour toucher le printemps et la dernière toute en ombre et lumière.

    RépondreSupprimer
  22. "Moineaux du froid et fleurs de prunier
    inutile de les peindre
    Avec le soleil leurs ombres sur la fenêtre
    composent un tableau
    Les moineaux apprécient les fleurs
    les fleurs apprécient leur danse
    Ce tableau de tout temps sans nul autre pareil"
    une poésie que apprécie dont je ne connais pas l'auteur

    jolie brise e printemps!!
    bisous
    bea

    RépondreSupprimer
  23. J'aime ce printemps alsacien !

    RépondreSupprimer
  24. Doux, tendre et moelleux... Voilà les mots qui me sont venus à l'esprit en voyant ces belles fleurs de prunus... Qu'est-ce que j'aime le printemps !

    RépondreSupprimer
  25. Une douce facon de se rapprocher du Japon.
    Delicatesse de l'ensemble.

    RépondreSupprimer
  26. ... Avec un peu de retard, je savoure tes beautés.
    Magnifique ton Alsace printanière... toute en douce heure !
    bisous du matin.
    Den

    RépondreSupprimer
  27. Toujours autant de plaisir de revoir tes photos , ces fleurs me ravissent !
    Je viens te souhaiter un bon dimanche et te faire de gros bisous

    RépondreSupprimer
  28. Tu les as faites les photos qui figent le tout début du printemps, ce moment que je préfère dans l'année...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout compris Fifi ! Je ne voulais pas faire un message trop long, mais tous les ans (depuis 3 ans) au début de l'automne j'ai Mlle A et depuis deux ans au printemps Monsieur O. Cette année j'ai vu sortir les jacinthes des bois, éclore les pâquerettes et les pissenlits en masse. Mais si je n'avais pas été tout le temps dehors, le printemps serait arrivé sans que je m'en aperçoive ! Tant pis pour les photos et vivent les petits-enfants (qui grandissent trop vite)

      Supprimer
  29. Un émerveillement chaque année renouvelé...

    RépondreSupprimer
  30. J'adore les prunus et leur explosion fleurie à la sortie de l'hiver comme un cadeau du ciel. Une belle série encore

    RépondreSupprimer

Archives du blog