4 mai 2009

retour en Alsace...




droite ou courbe



Dans le silence bleu des champs
Dans les nappes de colza
Aux entêtants parfums de cire et de miel
Bordées de coulées d’herbes vives
Dans l’air vibrant et doux
va le promeneur solitaire
dans la tendre lumière du matin
Pour tromper sa mélancolie
s'immergeant dans l'espace atone
Accordé à l’impermanence
Des choses
Où l’agité s’ennuie
Et la vie se repose
Fragile présence de solitude
Dans un simple paysage
Dont les caresses d’aquarelle
Apaisent l’âme poignardée
Par la violence
Le bruit et la fureur
Du temps
Et l’œil blessée
Par les chaos d’images
une haie de platanes
garde d'honneur paisible
le salue
alors
oubliant sa langueur
Dans les courants du vent
un coeur danse
Danse
…..et fait son miel
Des champêtres couleurs
Comme l' abeille avec les fleurs

Amichel

___________________________________________________________________

18 commentaires:

  1. Les deux images sont différentes par la lumière en plus de la composition ; celle du dessus est plus "subtile" et en même temps plus franche mais j'aime bien celle du dessous, qui me donne une idée de paix, de calme, tout en étant dynamique. Tu as bien fait de la montrer aussi. C'est la grande soeur de l'autre, elle lui ressemble et elle est plus raisonnable.

    RépondreSupprimer
  2. Tu nous montres le soleil que nus n'avons pas! Quelles couleurs!

    RépondreSupprimer
  3. Aaaah !!! les champs de colzâââ au printemps !!! ce jôôône irrrésistible !!! Tu poses une colle, là ! faut-il se rouler dans le colza, être à sa hauteur ou le dominer ? toujours des hésitations…
    J'aime bien la première, plus lumineuse ; plus nette, plus rigide, peut-être, mais tellement bien "assise", avec ses perpendiculaires bien marquées, elle est d'une stabilité à toute épreuve ; un format panoramique aurait bien convenu, à mon goût, avec la base jaune au premier plan un peu moins haute… => ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il eût fallu la "brouter" :-)))…
    MAIS… cet avis n'engage que moi, et, rassure-toi : là où tu as fait deux photos, j'en aurais sans doute fait au moins le double… => c'est bien connu, il est toujours plus facile de donner un avis après coup ;-)
    Tu as voulu mettre en valeur le jaune et il est bien présent : du soleil pur beurre ;-)

    RépondreSupprimer
  4. P.S.
    "droite ou courbe ?"…
    Après coup, ton titre m'amuse, parce que, ce jaune colza, quand on le rencontre en voiture, il réussirait bien à nous faire zigzaguer dans les lignes droites !... :))

    RépondreSupprimer
  5. Si j'aime bien les 2 photos, j'ai une petite préférence pour la lumière de la 1ère.
    Amitiés Fifi.

    RépondreSupprimer
  6. Dans le silence bleu des champs
    Dans les nappes de colza
    Aux entêtants parfums de cire et de miel
    Bordées de coulées d’herbes vives
    Dans l’air vibrant et doux
    va le promeneur solitaire
    dans la tendre lumière du matin
    Pour tromper sa mélancolie
    s'immergeant dans l'espace atone
    Accordé à l’impermanence
    Des choses
    Où l’agité s’ennuie
    Et la vie se repose
    Fragile présence de solitude
    Dans un simple paysage
    Dont les caresses d’aquarelle
    Apaisent l’âme poignardée
    Par la violence
    Le bruit et la fureur
    Du temps
    Et l’œil blessée
    Par les chaos d’images
    une haie de platanes
    garde d'honneur paisible
    le salue
    alors
    oubliant sa langueur
    Dans les courants du vent
    un coeur danse
    Danse
    …..et fait son miel
    Des champêtres couleurs
    Comme l' abeille avec les fleurs

    RépondreSupprimer
  7. Odile
    "j'en aurais sans doute fait au moins le double"...
    mais j'ai, Odile ! Le double et le triple. C'est une vraie galère, la fabuleuse liberté du numérique entraine le problème du trop, de ne pas savoir jeter l'excès, de ne pas savoir se décider pour en choisir une ou deux...et terminé !
    Et la base jaune un peu moins haute, j'ai ! Mais pas brouté, rassure-toi ! :-)
    Et si tu vois des champs de colza, STOP! Pas de zigzags dans les lignes droites, tu t'arrêtes et tu fais clic clic :-)


    Amichel
    Vous êtes revenu !
    J'en suis très heureuse !!!
    Je vous embrasse !
    Je reviendrai plus tard, vous relire tranquillement !

    RépondreSupprimer
  8. Amichel
    "faire son miel des champêtres couleurs": c'est bien une jubilation pour l'oeil et le coeur ces étendues jaunes visibles de loin. Particulièrement cette rangée de platanes bordée de jaune. Alors,quand le soleil veut bien, y aller de bonne heure et faire provision de ces superbes couleurs et d'un bonheur pour la journée.
    Merci encore, Amichel !
    Belle journée à vous !

    RépondreSupprimer
  9. Ah le colza, qui illumine les collines et met un peu de soleil et de couleur là où il n'y en a pas ! un régal en ce moment ! bises Fifi et bonne fin d'après-midi

    RépondreSupprimer
  10. Difficile de dire que c'est l'Alsace, mais facile de voir la qualité de la compo et de ses couleurs, la une ma préférée.

    RépondreSupprimer
  11. Le colza offre de beaux contrastes de couleurs. ça sent bon le printemps ;-)

    RépondreSupprimer
  12. La première photo est de toute beauté, j’adore.

    RépondreSupprimer
  13. j'aime bien les deux versions, c'est bien observé !

    RépondreSupprimer
  14. ah ben comme çà aussi elle est drôlement sympatique cette photo, je la préfère presque ainsi !
    grooos bisousssss !!!

    RépondreSupprimer
  15. La campagne ça me parle moins en terme de shoot en ce qui me concerne, mais j'avoue que j'aime les voir chez d'autres photographes ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Ces champs de colza. Ils attirent le regard mieux que des aimants. Et ces photos aussi :-)

    RépondreSupprimer
  17. Très beau rendu avec ces champs de colza

    RépondreSupprimer

Archives du blog