8 nov. 2009

déchirures...



sous les ors du pampre
le raisin cueilli
Le vin dans les fûts
lentement vieilli
la feuille de vigne
se meurt et s'empourpre
on dirait que coule
de leurs déchirures
le sang de l'automne

Amichel

L'été n'est plus
Sur la trame des jours
perles de garance
éclats de feu
c'est l'automne qui avance
et fane et meurtrit
les douceurs émerveillées ...

Hespérie


_______________________________________________________________________________________

26 commentaires:

  1. Mais ces déchirures laissent passer l'air, l'air de la vie !

    RépondreSupprimer
  2. L'automne vous inspire Fifi, et c'est plutôt très agréable ! merci !

    RépondreSupprimer
  3. marques du temps
    ce sera bientôt la fin pour elle

    RépondreSupprimer
  4. Elle résiste de toute sa couleur passion, mais il faudra qu'elle se résigne, son heure (sonneur) d'hiver va sonner.

    RépondreSupprimer
  5. un rendu de couleur digne de l'automne ! splendide !

    RépondreSupprimer
  6. Si c'est une feuille de vigne, c'est celle qui a couvert Adam ou Eve. (Pour rougir ainsi...)

    RépondreSupprimer
  7. Hélas je vois une rupture de sa ligne de vie et je prédis sa fin prochaine.

    RépondreSupprimer
  8. Déchirures ensanglantées! Superbe!
    Bonne journée
    Domi

    RépondreSupprimer
  9. sous les ors du pampre
    le raisin cueilli
    Le vin dans les futs
    lentement vieilli
    la feuille de vigne
    se meurt et s'empourpre
    on dirait que coule
    de leurs déchirures
    le sang de l'automne

    RépondreSupprimer
  10. la feuille de vigne se meurt et nous boirons bientôt le sang de l'automne ...

    RépondreSupprimer
  11. "Faut qu'ça saiai-gne !"

    RépondreSupprimer
  12. Amichel
    Il me semble parfois que pendant ce temps de déclin qu'est l'automne, la nature se donne à voir avec une beauté tout particulière, la dernière.
    Merci Amichel pour "le sang de l'automne" !

    Odile
    Stop Odile ! Stop !
    Tu me fais peur là !!!
    :-)
    Contente de ton retour !

    RépondreSupprimer
  13. Quels beaux restes !!!

    Quelle lumière.

    RépondreSupprimer
  14. Quelle tristesse que ce titre mais quelle belle photo et très beau poème

    RépondreSupprimer
  15. Une petite merveille pourpre ! Bravo Fifi ! Je suis toujours admirative et sensible à ton "oeil" qui "capture" ces beautés .

    L'été n'est plus
    Sur la trame des jours
    perles de garance
    éclats de feu
    c'est l'automne qui avance
    et fane et meurtrit
    les douceurs émerveillées ...

    Je te souhaite une belle journée
    @micalement

    RépondreSupprimer
  16. Ce magnifique rouge est saisissant de beauté malgré les "quelques déchirures"... L'automne ne voulait pas filer sans laisser quelques traces sur cette feuille de vigne comme pour nous dire, je reviendrais dans quelques mois...

    Bravo Fifi pour cette très belle photo!

    Amitiés

    Denise

    RépondreSupprimer
  17. Fifi, je voulais te dire merci d'accompagner ta belle photo des mots offerts ...
    oui, merci !
    Bises amicales

    RépondreSupprimer
  18. Je suis encore une fois fasciné par l'éclat de tes photos. Une merveille. Et puis je suis heureux de te compter parmi ceux qui laissent une trace lumineuse de leur passage dans le bleu. Merci pour tes vœux.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour

    Que j'aime ces couleurs d'automne. C'est tellement geai.
    Le rouge = ma couleur préférée !!!

    Bon après midi

    RépondreSupprimer
  20. Opposition entre joie et tristesse ; entre ce beau rouge qui paraît plein de vie et les déchirures augmentant au fil des jours... Joli !

    RépondreSupprimer
  21. Le sang de cette feuille !
    Sa vie !

    RépondreSupprimer
  22. Déchirures passionnées du temps qui passe...

    RépondreSupprimer

Archives du blog