21 janv. 2010

résister...

"L'homme naît tout prêt pour la douleur, avec un appareil héréditaire de transformation et de résistance, dont la pièce majeure est la joie" Léon Daudet


Une feuille vibre encore
Elle tient bon son hiver
Roucoule de sa toux
En se vivant l'herbier
De son unique vie
Et quand la main de l'être
Tourne ses pages vivantes
C'est encore de la vie
Même sur les pages mortes

Annick


Résister ...
au froid
à la pluie
et feuille morte
au vent qui l'emporte

Résister..
elle danse
la feuille morte
se moquant
du vent qui l'emporte

Résister..
elle nait fleur
la feuille morte
dans l'humus
tout l'hiver enfouie

Résister..
tendre pousse
elle renait
la feuille morte
au baiser du printemps

Amichel

Résister
et contre toute attente
s'abandonner
à la marche des jours , lente
résister pour naitre encore
et vibrer
par tous ses plis, tous ses pores
aimer ...

Hespérie
_______________________________

24 commentaires:

  1. Une feuille vibre encore
    Elle tient bon son hiver
    Roucoule de sa toux
    En se vivant l'herbier
    De son unique vie
    Et quand la main de l'être
    Tourne ses pages vivantes
    C'est encore de la vie
    Même sur les pages mortes

    RépondreSupprimer
  2. Oh, que c'est beau tout ça !
    Ton post et le com d'Annick.

    RépondreSupprimer
  3. Comment ne pas vouloir renaître avec un ciel si bleu ?

    RépondreSupprimer
  4. Jolie lumière en transparence de cette feuille si fragile qui se cramponne à sa branche.. prête à lâcher prise
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Ouf ! J'ai eu du mal à venir chez toi ce matin : problème de connexion juste au moment où j'ai voulu ouvrir ta page. Mais j'ai fait de la rébellion et me voici me voilà ! D'ailleurs je ne comprends pasd troop pourquoi tu n'arrives pas à voir les images du premier coup.

    RépondreSupprimer
  6. J’ai de nouveau eu des problèmes…
    Merci d'avoir été te promener du coté de mes 12 colonnes, dans le temps aussi, tu es revenue ainsi au début de mon blog...
    C'est drôle, je ressens le besoin de retourner les voir régulièrement et les 2 photos à l'homme au chapeau (ce n'est pas le même chapeau, et pas le même homme donc ; et à la fois Mitterrand a parrainé les 12 colonnes) ont encadré une période difficile pour moi : allant voir mon frère malade une dernière fois et le jour de sa disparition...

    Ton image me rappelle un séjour à Prague avec mon mari et notre fille, j’aime énormément les tilleuls en réalité mon arbre favori car je le trouve à la fois tendre avec son cœur dont on faisait des allumettes et résistant puisqu’il devient lorsque dieu lui prête vie un vénérable vieillard résiliant aux tailles parois drastiques auxquelles on le soumet.
    J’ai trouvé récemment une expression qui m’a fait rire car tu es tant la reine des transparences et des contre-jours, et de plus ce sont ces transparences qui amènent la lumière et la vie dans les photos, elle est coquine, c’est "regarder les feuilles à l’envers"...

    RépondreSupprimer
  7. C'est la lumière qui nous révèle les saisons. Puisque tu sais lire l'histoire d'une vie d'arbre dans la couleur des feuilles transpercées de lumière, tu as remarqué, aussi, comme il est émouvant de retrouver, chez le vieillard, des rappels encore bien visibles d'étapes différentes de sa vie, à la lumière, souvent, d'un éclat d'œil plus brillant.
    A l'école des petits, faire claquer, au printemps, une feuille tendre de tilleul avec la paume de la main… à l'automne, casser une graine sèche entre les dents pour en récupérer une petite miette d'amande… souvenirs qui sont inscrits là et qui donnent, chaque fois, envie de recommencer les mêmes gestes !
    Un de mes amis tourne des œufs dans du bois de tilleul : c'est d'une finesse et d'une douceur incomparables.

    RépondreSupprimer
  8. S'accrocher et se battre pour la vie, pour les siens, pour ses reves, et pour tant d'autres choses mais parfois i lest bon aussi de baisser sa garde et de se laisser un peu aller. Souhaitons à cetre feuille qui s'arcboute au vent de pouvoir zenfin se reposer au sol sur un tapis accueillant.

    RépondreSupprimer
  9. Resister ...
    au froid
    à la pluie
    et feuille morte
    au vent qui l'emporte

    Résister..
    elle danse
    la feuille morte
    se moquant
    du vent qui l'emporte

    Résister..
    elle nait fleur
    la feuille morte
    dans l'humus
    tout l'hiver enfouie

    Résister..
    tendre pousse
    elle renait
    la feuille morte
    au baiser du printemps

    RépondreSupprimer
  10. Odile
    J'aime beaucoup ton rapprochement entre la feuille transparente de lumière et le regard lumineux d'un vieillard !!!
    Et puis ces "gestes" de l'enfance, que nous refaisons machinalement, qui sont plus que des jeux, qui sont une sorte de connivence avec cette nature nourricière dont nous venons et dont il faut prendre soin.

    RépondreSupprimer
  11. Amichel
    Résister alors, Amichel, c'est aussi s'abandonner à la vie et aux transformations qu'elle exige, ne pas les nier et goûter la lumière de toutes les saisons...
    Merci Amichel pour "la tendre pousse qui renait au baiser du printemps" !!!

    RépondreSupprimer
  12. Oh, Fifi! C'est de toute beauté...

    Ces quelques feuilles s'accrochent encore afin de profiter des derniers rayons de soleil pour sentir un peu de chaleur!
    Ta photo est imprégnée de douceur. Bravo.

    Bonne soirée!

    Denise

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir mais pourquoi tu n'arrives pas à commenter sur mon dernier article enfin rien de grave. je vois que ces feuilles tiennent encore le coup donc oui elle est magnifique ta photo..C'est de toute beauté chez toi.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir mais pourquoi tu n'arrives pas à commenter sur mon dernier article enfin rien de grave. je vois que ces feuilles tiennent encore le coup donc oui elle est magnifique ta photo..C'est de toute beauté chez toi.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Je passe vite pour te dire bonjour je vais sortir un moment bisou Fifi

    RépondreSupprimer
  16. Avant de manger je te fais des bisous bye

    RépondreSupprimer
  17. Léon c'est le frère d'Alphonse ?

    RépondreSupprimer
  18. C'est bien d'avoir rajouté les petits poèmes des amis blogueurs.

    RépondreSupprimer
  19. ""L'homme naît tout prêt pour la douleur, avec un appareil héréditaire de transformation et de résistance, dont la pièce majeure est la joie" Léon Daudet

    Oui !
    Je viens de lire , sur le blog de Norma C , un article très intéressant sur ce sujet .
    En voici l'adresse :

    http://lespeinturesdenormac.blogspot.com/2010/01/du-cote-de-la-psychologie-image-de-soi.html

    RépondreSupprimer
  20. C'est amusant de mettre en avant ce titre et cette citation de Daudet ! Alors résistons à la tristesse avec ce joyau qui est en nous (parfois bien enfoui...) qu'est la joie !!
    Belle joyeuse journée !

    RépondreSupprimer
  21. Résister
    et contre toute attente
    s'abandonner
    à la marche des jours , lente
    résister pour naitre encore
    et vibrer
    par tous ses plis, tous ses pores
    aimer ...

    Tu as l'art de donner matière Fifi à de belles errances chargées de bonheur ! Merci et bravo

    Bisous au coin du feu ;)

    RépondreSupprimer
  22. tu illustre la citation (ou vice versa) avec beaucoup de bonheur.
    Que la joie te soit donnée jour après jour.

    RépondreSupprimer

Archives du blog