12 juil. 2010

Lire "En marchant"...


En marchant
je lis
les fables folles des herbes
les couleurs du vent
rose à l'aurore
doré à midi
de velours bleu la nuit
les appels moqueurs du merle
les prophéties des corneilles
les blagues des grenouilles
qui s'esclaffent au bord de l'étang
les hiéroglyphes des cygnes
qui écrivent sur l'eau du lac
les aventures des nuages nomades
les rires des enfants qui jouent
les baisers des amants à l'ombre des saules pleureurs
les regrets des uns les espoirs des autres
tapis dans leur cœur
la peur du lièvre agile
la ruse du renard roux
la force patiente des pierres
et le silence bruissant de mots
du rêveur esseulé
en marchant
je lis
dans le livre grand ouvert
de la vie

Amichel


Je lis en marchant tout en marchant en lisant,
et je marche en lisant tout en lisant en marchant.
Je lis et marche en même temps,
et je marche et lis du même coup,
tout en faisant attention
de ne pas me rompre le cou.

Claude


Je marche mes mots
Qui courent ma tête libre
Envolée belle sur le chemin
Douceur du thym
Rouges des groseilles
Des herbes le foin le romarin
Un oiseau chante
Doux volatile
Déjà mon crâne il lit ses mots

Annick





_____________________

31 commentaires:

  1. je sais pas lire en marchant et tu sais je lis peu
    mais c'est le titre je pense bisou

    RépondreSupprimer
  2. Flo
    Mais oui Flo ! Petit jeu de mot de ma part mais pour éviter qu'on trébuche sur une racine d'arbre je vais mettre des "guillemets" :-)

    RépondreSupprimer
  3. d'accord alors et merci de ton passage fifi

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour FIFI et merci de ta visite chez moi.
    Cette photo est superbe elle est magnifique cette femme. Je regarde le com de flo il me fait rire mais il a raison Il a vu le titre génial alors. Je n'ai pas encore lu ce livre tu sais car moi
    aussi je ne lis pas beaucoup. Mais par contre des livres sur les plantes je ne cesse d'en lire.
    Merci à toi pour ce partage c'est une très belle photo.
    NOn pas de pioche car il fait encore trop chaud ici. Pas de vent non plus. Donc repos je pense.
    Je te souhaite une bonne
    journée

    RépondreSupprimer
  5. C'est plus facile que marcher en lisant !
    Bonne semaine :-)

    RépondreSupprimer
  6. Et surtout ne pas se prendre de poteau!
    bises
    domi

    RépondreSupprimer
  7. Ta proposition est séduisante mais je reste prudente, j'ai déjà eu quelques ennuis : poteau, plaque de chaussée enlevée et moi les deux pieds dedans, alors tout doux

    RépondreSupprimer
  8. FIFI
    je viens te dire merci c'est bien gentil tu sais merci
    Oui je vais en profiter de ma journée et ce soir le feu donc je pense que la joie sera là même si mon pere ne sera pas là dans mes bras.
    Mais je dois bien continuer mon petit chemin.
    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
  9. En marchant
    je lis
    les fables folles des herbes
    les couleurs du vent
    rose à l'aurore
    dorée à minuit
    de velours bleu la nuit
    les appels moqueurs du merle
    les prophéties des corneilles
    les blagues des grenouilles
    qui s'esclaffent au bord de l'étang
    les hiéroglyphes des cygnes
    qui écrivent sur l'eau du lac
    les aventures des nuages nomades
    les rires des enfants qui jouent
    les baisers des amants à l'ombre des saules pleureurs
    les regrets des uns les espoirs des autres
    tapis dans leur cœur
    la peur du lièvre agile
    la ruse du renard roux
    la force patiente des pierres
    et le silence bruissant de mots
    du rêveur esseulé
    en marchant
    je lis
    dans le livre grand ouvert
    de la vie

    RépondreSupprimer
  10. Amichel
    De poète à poète,une bien jolie connivence de mots, en marchant !
    Merci Amichel !!!

    RépondreSupprimer
  11. N'est-il pas plus facile de marcher en lisant que de lire en marchant. Non, car c'est comme qui dirait du pareil au même. Cela paraôt peut-être poètique mais c'est very dangerous.
    Beaucoup de talent Amichel !

    RépondreSupprimer
  12. Et marcher en lisant c'est possible ? surtout si c'est un marchand...de livres.

    RépondreSupprimer
  13. Bien jolie conteuse ! Elle donne envie de lire ce livre, la parole suspendue comme le souffle de la marche.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Fifi,

    J'aimerais bien être en face de cette jolie conteuse me lire "En marchant". Cela doit être très agréable d'écouter seulement ;)

    Bonne soirée Fifi et bisous!

    Denise

    RépondreSupprimer
  15. Est-ce le livre que tu conseilles ou la façon de le lire?

    RépondreSupprimer
  16. hpy
    c'est lire:"En marchant" plutôt que lire en marchant :-)

    RépondreSupprimer
  17. Je lis en marchant tout en marchant en lisant,
    et je marche en lisant tout en lisant en marchant.
    Je lis et marche en même temps,
    et je marche et lis du même coup,
    tout en faisant attention
    de ne pas me rompre le cou.

    RépondreSupprimer
  18. Lire et marcher... je ne saurai faire les deux en même temps...
    Merci Fifi et très belle journée

    RépondreSupprimer
  19. Je marche mes mots
    Qui courent ma tête libre
    Envolée belle sur le chemin
    Douceur du thym
    Rouges des groseilles
    Des herbes le foin le romarin
    Un oiseau chante
    Doux volatile
    Déjà mon crâme il lit ses mots

    RépondreSupprimer
  20. coucou fifi et je me relis,
    vlà c'que c'est de marcher en lisant,
    cela m est arrivé, plus jeune!!!

    ce sera crâne pour cette fois
    merci m'dame
    bien qu'un crâne cela crâme ohsi!
    sourire!

    belle soirée!

    RépondreSupprimer
  21. Jean
    Votre commentaire me touche ! Douce solitude d'un enfant lecteur! Ma mère à moi était très présente, peut être un peu trop et mon père m'impressionnait, un peu trop aussi :-)
    Adulte j'ai compris ce que vous venez de dire que mes livres étaient mes "nounours", une "bonne mère" qui me faisait cadeau de mots pour découvrir le monde sans peser, sans jugement, me laissant entièrement libre de prendre ou de laisser et comme vous je lisais en mangeant :-) mais le reste du temps, je faisais le clown à l'école, ce qui m'a valu en ce temps là, une montagne de punitions :-)

    RépondreSupprimer
  22. c'est en marchant que je compose le plus souvent...
    merci
    Juliette, "la jolie conteuse" et auteur du recueil

    RépondreSupprimer
  23. Une mère trop présente ou insuffisamment sont une épreuve pour l'enfant .
    Nous avons choisi la lecture pour y échapper .
    Je crois que nous n'avons pas trop à nous en plaindre !

    RépondreSupprimer
  24. "Lire en marchant" encore un jeu sur les mots. La lectrice est douce. J'imagine que c'est une conteuse aussi. La couverture tient du petit prince de Saint Exupéry.... En marchant, comme en jardinant, on peut être un disciple de Bernard de Clairvaux...

    RépondreSupprimer

Archives du blog