29 avr. 2012

Rue Aristide Briand...


est arrivé le printemps... 




Demain, rue Aristide Briand,
on sort le tapis blanc...
Lancement de confettis!
Parfum de paradis!
Vous êtes tous invités
surtout les va-nu-pieds...
Pour se fleur-rire le coeur,
arrivez de bonheur!
Claire Fo 


Bouillonnement blanc
Délice des photographes
Vive le printemps !
Oxygène



Comme un diable au fond de sa boîte,
le bourgeon s'est tenu caché...
mais dans sa prison trop étroite
il baille et voudrait respirer.

Il entend des chants, des bruits d'ailes,
il a soif de grand jour et d'air...
il voudrait savoir les nouvelles,
il fait craquer son corset vert.

Puis, d'un geste brusque, il déchire
son habit étroit et trop court
"enfin, se dit-il, je respire,
je vis, je suis libre... bonjour !"

Paul GÉRALDY (1885-1983)
envoyé par NBC


Monsieur le printemps

Un souffle doux soudain envahit l’atmosphère
On ne voit rien d’abord c’est juste une impression
Et petit à petit viennent quelques bourgeons
Sur les branches des arbres dénudés par l’hiver.

D’abord on ne sent rien c’est juste suggéré
Pas encore de couleurs mais un simple frisson
Puis les petits oiseaux se remettent à chanter
Et la nature s’éveille de son sommeil de plomb.

Soudain dans un parterre apparaît une fleur
Juste à peine entrouverte et déjà si jolie
Et plus loin tout à coup éclatent à l’infini
D’autres corolles tendres exhalant leur odeur.

C’est monsieur le printemps qui enfin se réveille
Et d’un coup de baguette et pour plusieurs saisons
Renvoie bonhomme hiver vers d’autres horizons
Et rend à la nature sa parure de merveilles.

Le vent chante coquin dans les cimes et les bois
Sa chanson chaude et douce et moi je l’accompagne
Dans un hymne d’amour à toute la campagne
Pour le grand renouveau le printemps de la joie.
Marie Le Corre, 28 mars 2006


Ce JTM sous la boîte aux lettres
un message qui ne s'envolera pas
Brillant sous les pétales
de la rue Aristide Briand
l'autre je



Il y a bien de manières différentes de dire je t'aime:
écrire une lettre
laisser un jtm sur un mur, une boite
faire une belle photo
...
Béa

37 commentaires:

  1. ... pour le plaisir des photographes.

    RépondreSupprimer
  2. ... et la d'âme au sac ado ne l'a surtout pas manqué ...

    RépondreSupprimer
  3. Ce magnifique arbre aux fleurs blanches ne peut pas passer inaperçu, il est de toute beauté.
    J'aime beaucoup ta photo en noir et blanc, Fifi ;) Un régal!
    Bisous pour une belle semaine.

    RépondreSupprimer
  4. Elle est bien belle, dans sa tenue de printemps, la rue Aristibe Briand. Cela n'a pas échappé à la photographe !

    RépondreSupprimer
  5. Demain,rue Aristide Briand,
    on sort le tapis blanc...
    Lancement de confettis!
    Parfum de paradis!
    Vous êtes tous invités
    surtout les va-nu-pieds...
    Pour se fleur-rire le coeur,
    arrivez de bonheur!

    Becsbecsbecs!!!

    RépondreSupprimer
  6. Excellente photographie.
    Le noir et blanc lui va bien :-)
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  7. Un bel instantané de rue. Le contraste avec la blancheur des fleurs est remarquablement souligné par le noir et blanc

    RépondreSupprimer
  8. Merveilleux bouquet avec toutes ces nuances! Un vrai regal pour les yeux, pour aujourd'hui et pour demain...

    RépondreSupprimer
  9. Bouillonnement blanc
    Délice des photographes
    Vive le printemps !

    RépondreSupprimer
  10. Comme un diable au fond de sa boîte,
    le bourgeon s'est tenu caché...
    mais dans sa prison trop étroite
    il baille et voudrait respirer.

    Il entend des chants, des bruits d'ailes,
    il a soif de grand jour et d'air...
    il voudrait savoir les nouvelles,
    il fait craquer son corset vert.

    Puis, d'un geste brusque, il déchire
    son habit étroit et trop court
    "enfin, se dit-il, je respire,
    je vis, je suis libre... bonjour !"

    Paul GÉRALDY (1885-1983)

    RépondreSupprimer
  11. On dirait que l'arbre veut se faire le mur...
    Et que tu as eu une sortie avec le club ?
    J'aime les petits détails qui marquent l'avancée du temps, que ce soient les boîtes décrépies ou le blanc printemps.
    (Notre maison de famille était en angle avec la rue Aristide Briand d'Epinal.)

    RépondreSupprimer
  12. Est-ce un cerisier?

    En découvrant la photographie par le haut, j'ai tout d'abord cru à une chute de neige! Déformation...géographique!

    Bonne semaine à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas un cerisier je pense mais arbre d'ornement de fleurs roses. Ne suis pas douée en botanique :-(

      Supprimer
    2. Je pensais aux cerisiers à cause du Japon...

      Supprimer
  13. quel beau N&B! Clean, soft, c'est parfaitement désaturé. fif=artiste brillant

    RépondreSupprimer
  14. le traitement des couleurs est superbe !

    RépondreSupprimer
  15. Elle n'a visé que le haut, et toi... tu gardes le tout (Fifille en prime !...).
    T'as bien raison : ça te permettra, ensuite, de conserver ou d'enlever, au choix, le haut ou le bas... Mais actuellement, fait core un p'tit peu frisquet pour tout enlever... :-)
    "En avril, ne te découvre pas d'un fil, en mai, fais ce qu'il te plaît"...

    RépondreSupprimer
  16. Suis une frileuse, Odile, je vais attendre :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En matière de couleurs, s'abstenir de discuter, de juger des goûts et des choix... "À chacun les siens", comme on dit !
      Aujourd'hui 1er mai, ta photo en N&B m'incite quand même à afficher, personnellement, les miens en misant BLANC ! Euh... pas de confusion : ne pas interpréter "vote blanc" = "abstention"... mais, pour un jour au moins, faire la trêve, en me shootant au "vrai-parfum" du "vrai-muguet" du jardin, sans étiquette, qui, depuis longtemps, demeure mon parfum favori, frais, tonique, vivifiant. La pluie des semaines passées ne l'a même pas altéré. Il est parfait. Que du "vrai-bonheur" !
      Je t'en offre un brin à 13 clochettes.

      Supprimer
    2. Merci Odile pour ton brin à 13 clochettes, c'est mon chiffre porte-bonheur et comme toi j'aime le parfum du muguet ! Je comprends que tu ressentes le besoin de faire la trêve, d'une "vraie récréation.
      Le "vrai parfum" d'une fleur, un "vrai livre", "une vraie marche dans la nature" sont les "vrais remèdes" ces jours-ci pour reprendre pied dans "la vraie vie"...au calme :-)
      PS
      J'ai affiché tardivement pour toi et pour tous les passants mon petit bouquet du jour pour vous souhaiter à tous "des petites joies ordinaires" et aussi des grands bonheurs !

      Supprimer
  17. Le choix du noir et blanc donne encore plus de force à cette cascade printanière! Super :)

    RépondreSupprimer
  18. La pluie depuis quelques jours est en train d'endommager les belles floraisons.
    Superbe photo.
    Bon 1er Mai fifi

    RépondreSupprimer
  19. Superbe N&B !
    Et quel bel arbre en fleurs !
    J'espère que tu a plus de chance que nous côté soleil. A part hier (vers 18h) et aujourd'hui, on n'a pas vraiment la chance de voir le ciel se dégager pour faire place au soleil :(

    Belle soirée :)

    RépondreSupprimer
  20. Monsieur le printemps

    Un souffle doux soudain envahit l’atmosphère
    On ne voit rien d’abord c’est juste une impression
    Et petit à petit viennent quelques bourgeons
    Sur les branches des arbres dénudés par l’hiver.

    D’abord on ne sent rien c’est juste suggéré
    Pas encore de couleurs mais un simple frisson
    Puis les petits oiseaux se remettent à chanter
    Et la nature s’éveille de son sommeil de plomb.

    Soudain dans un parterre apparaît une fleur
    Juste à peine entrouverte et déjà si jolie
    Et plus loin tout à coup éclatent à l’infini
    D’autres corolles tendres exhalant leur odeur.

    C’est monsieur le printemps qui enfin se réveille
    Et d’un coup de sa baguette et pour plusieurs saisons
    Renvoie bonhomme hiver vers d’autres horizons
    Et rend à la nature sa parure de merveilles.

    Le vent chante coquin dans les cimes et les bois
    Sa chanson chaude et douce et moi je l’accompagne
    Dans un hymne d’amour à toute la campagne
    Pour le grand renouveau le printemps de la joie.

    © Marie Le Corre, 28 mars 2006

    RépondreSupprimer
  21. J'ai été trop vite dans l'avant dernière strophe. Il faut lire :

    C’est monsieur le printemps qui enfin se réveille
    Et d’un coup de baguette et pour plusieurs saisons (et non pas de SA baguette)
    Renvoie bonhomme hiver vers d’autres horizons
    Et rend à la nature sa parure de merveilles.

    RépondreSupprimer
  22. Ce JTM sous la boîte aux lettres
    un message qui ne s'envolera pas
    Brillant sous les pétales
    de la rue Aristide Briand

    RépondreSupprimer
  23. Très belle photographie en noir et blanc Fifi !
    J'en profite pour vous souhaiter un beau premier mai !
    Je vous embrasse bien fort !

    RépondreSupprimer
  24. Et vive le printemps rue Aristide Briand!
    Avec un petit brin de muguet, je viens te souhaiter beaucoup de bonheur et un bon 1er mai!
    Bisous, bisous

    RépondreSupprimer
  25. FIFI bonjour
    cet arbre est magnifique et je le vois si bien*
    Je ne sais pas si le printemps est là car la temps le ciel est
    si gris si triste aussi
    Mais je te souhaite un beau 1er MAI
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  26. Il y a bien de manières différentes de dire je t'aime:
    écrire une lettre
    laisser un jtm sur un mur, une boite
    faire une belle photo
    ...

    Merci a toi pour tes gentils mots chez moi.
    biz

    RépondreSupprimer
  27. Si le printemps arrive rue par rue on est pas prêt d'être servi. Jolie photo N&B Fifi, cet arbre est immense bouquet à lui seul

    RépondreSupprimer
  28. même en noir et blanc..la fraicheur et beauté du printemps chez toi!!

    RépondreSupprimer
  29. par ici aucune trace pour l'instant

    RépondreSupprimer
  30. Ce qui est bien avec le NB c'est que le blanc est toujours bien blanc.

    RépondreSupprimer
  31. quel travail magnifique !
    félicitations !
    anni

    RépondreSupprimer

Archives du blog