6 sept. 2012

tout droit...



Marchons haut
Droit dans les cieux
Au fil
Traçons !


Rester ensemble
Jusqu'au bout
Regarder le monde
S'émerveiller encore
De pouvoir partager
Comme avant
Quand tout était rose
Même si la muette crainte
De la séparation
S'insinue en nous...

Ensemble tout droit
Jusqu'au bout..


« Celui qui marche droit trouve toujours la route assez large. »
Proverbe breton

envoyé par Denise 


Le plus court chemin
Pour passer d'un point à l'autre
La ligne droite

Christine


Droit...de pas sages
La voie du milieu mène à mille lieux...
En-tendre le chant des champs.....

Claire Fo


 Qu’importe l’issue du chemin quand seul compte le chemin parcouru.
 David Le Breton  

envoyé par Béa


Sur le raidillon
Gamins y a pas si longtemps
Petits vieux alertes

Miss Yves


« Marcher seul, sac au dos, c'est se livrer entièrement aux dangers et aux hommes.
Il n'y a nulle possibilité de fuite comme à vélo, ou d'abri comme avec une voiture. »
Bernard Ollivier

envoyé par Simone 


25 commentaires:

  1. Comme d' habitude , une petite merveille...:-))
    J' aime bien la leçon de cette photo...allez tout droit grâce à cette jolie route bordée de verdure...c' est sympa de garder le cap...:-))
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  2. FIFI BONSOIR
    OUI elle est magnifique et je vois la ligne droite
    DONC OUI tout droit et personne ne se perdra
    CE vert quel bonheur encore
    JE vais donc essayer aussi de tenir la route
    BISOU FIFI

    RépondreSupprimer
  3. une photo.. comme j'aime.. adapté à mon âge...

    RépondreSupprimer
  4. oublié de signer... elfi

    RépondreSupprimer
  5. Très jolie photo !
    Un des marcheurs a été prévoyant. Une canne parapluie.

    RépondreSupprimer
  6. Marchons haut
    Droit dans les cieux
    Au fil
    Traçons !


    Plein d'âme t'y es sur ta longue route, chère Fifi !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Fifi !
    Où étais-tu perchée pour dominer ainsi le paysage ? En haut d'une grande côte, sans doute, et au beau milieu de la route ? Une route bien droite au milieu d'un grand champ de maïs bien vert et bien luisant qui n'a pas l'air, dans l'immédiat, d'avoir souffert de la grosse chaleur...
    Les deux personnages isolés dans ce décor font une paire amusante que tu as bien su attraper. On les croirait sortis tout droit d'un film, marchant sur cette route isolée où ne doivent pas passer beaucoup de voitures, tout juste un tracteur de temps en temps, une poule ou un chien...
    A deux, ils font la paire, côte à côte, chacun avec son chapeau sur la tête, un parapluie tricolore en guise de canne ou un imper sur le bras. Celui de gauche m'amuse, avec son marcel rayé et son short de guingois, à côté de l'autre en pantalon, souliers de ville et panama. Ils ont fait le tour du propriétaire et s'en retournent au village, après avoir reçu une bonne saucée, craignent qu'il en vienne une autre.
    Reste encore un petit bout de côte à remonter avant de redescendre, mais on approche. En fait, du côté de chez toi, les routes sont rarement droites, et quand elles le sont, c'est pas forcément plat pour autant... :-)
    - "Ah oui, dame ! le maïs aura du beau grain cette année, si ça continue comme ça... : pas besoin de lances d'arrosage chez nous... mais quand même, soit dit entre nous : ya plus d'saison !..."

    Allez, c'est mon tour de me mettre en pause "grand'parentale", après un été bien occupé ;-) Les cartables et la rentrée, c'est pour les plus d'jeunes... :D
    Bizatoi.

    RépondreSupprimer
  8. "soit dit entre nous : ya plus d'saison !..." Tu t'en doutes, ce n'est pas une photo actuelle :-)En ce moment les grandes feuilles jaunies du maïs pendouillent un peu tristement. Elle date du printemps celle-ci. J'étais bien en haut de la "grande côte". De temps en temps une voiture et même un tracteur, mais de quoi attraper facilement cette belle droite avec nos deux promeneurs.

    Tu te mets en pause grand'parentale bien méritée. T'auras de belles photos à trier et plein de beaux souvenirs et de mots d'enfants à te repasser dans la tête,à marquer dans le calepin des belles choses.
    Bisous de bonne fin de semaine, Odile !

    RépondreSupprimer

  9. Belle photo, inspirante, Fifi...


    Rester ensemble
    Jusqu'au bout
    Regarder le monde
    S'émerveiller encore
    De pouvoir partager
    Comme avant
    Quand tout était rose
    Même si la muette crainte
    De la séparation
    S'insinue en nous...

    Ensemble tout droit
    Jusqu'au bout...

    RépondreSupprimer
  10. Très jolie photo de route de campagne, Fifi. J'aime ces routes sans grande circulation :-)
    Bisous, Fifi et beau week-end!

    « Celui qui marche droit trouve toujours la route assez large. »
    Proverbe breton

    RépondreSupprimer
  11. Et l'avantage quand c'est tout droit c'est qu'il n'y a pas de questions a se poser..ça roule tout seul...
    Tres belle image Fifi..Pleine de poesie..:)
    Bises..

    RépondreSupprimer
  12. J’adore cette prise de vue..des contradictions entre le marcel, les chapeaux de paille et le parapluie.

    RépondreSupprimer
  13. Super !
    Il y a un côté chinois ou estampe japonaise dans cette photos avec ces petits personnages à l'allure pittoresque, surtout celui de gauche.
    Bien cadrés, il suivent leur petit bonhomme de chemin.
    J'y vois aussi des contrastes avec la photo précédente... et un point commun.

    RépondreSupprimer
  14. J'aime beaucoup cette petite route à travers ce vert puissant. Et les deux personnages, flânant sur la route, j'aime aussi.

    RépondreSupprimer
  15. Une photo qui mériterait le prix de l'humour.
    Tout droit devant, le parapluie comme un fil à plomb!

    RépondreSupprimer
  16. Le plus court chemin
    Pour passer d'un point à l'autre
    La ligne droite

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  17. Droit...de pas sages
    La voie du milieu mène à mille lieux...
    En-tendre le chant des champs.....

    Becsbecsbecs!!!!

    RépondreSupprimer
  18. Jolie photo, j'aime bien les deux promeneurs....
    Et tout droit..qui sait...
    « Qu’importe l’issue du chemin quand seul compte le chemin parcouru. »
    de David Le Breton
    Gros bisous et bon dimanche soir.
    bea

    RépondreSupprimer
  19. En opposition avec l'image précédente le traitement de la perspective, les lignes nous mènent vers l'infini et non sont perpendiculaires et donc nous incitent à nous arrêter, à nous poser...
    Le maïs est bien peigné, je ne vois pas un seul noeud dans ses brins bien séparés...

    RépondreSupprimer
  20. Sur le raidillon
    Gamins y a pas si longtemps
    Petits vieux alertes

    RépondreSupprimer
  21. splendide!!!! J'aurais aimé la faire

    RépondreSupprimer
  22. L'homme des villes et l'homme des champs... une photo quelque peu amusante.
    Mais.. la perspective, le cadrage, les couleurs donnent un cliché superbe ; que j'aurais aimé faire d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  23. Un tracé pour tous, une évasion pour chacun, une côte devant... l'appareil photo derrière.
    En avant toute!

    RépondreSupprimer

Archives du blog