4 nov. 2012

maison ...



Dans les maisons la lumière...

Dans les maisons la lumière par instants
Vient des étangs qui creusent le vallon
Entre les blés, les sapins et les vignes

Des éclats de soleil comme des éclats de vitre.

Eugène Guillevic
envoyé par Denise


La maison se dessine
Blanche et imperméable
Dans les lignes de l'eau
Cette mise en abîme
Je toiture en voisine
La flottille du beau
Véronica


Je divague parfois
à l'orée du grand bois...
J'y vois le fantôme noyé
de ma maison rêvée...
car y vivre sans toi
ne donne plus de joie...

ou...version moins mêle-en-colique:

car y vivre sans toit
me donne pluie de joie!
Claire Fo 


La maison a franchi les roseaux et s'en est allée dans l'eau.
Elle a la peau ridée, la porte sens dessus dessous
On y vient à pied, couvert de gouttes d'eau
Quand sa jumelle se dresse sur le coteau.
Maïté Aliénor 


Nichée sa tendre douce
Elle se mire sa vie
Et poursuit son courant
Annick 


Blanche demeure
Derrière la dentelle des branches
Se reflétant avec grâce
Dans l'étang tout proche
Elle attend , elle espère
Ouvrir portes et fenêtres
Aux rires et aux cris des enfants
Marine D 


une maison au bord de l'eau
pour entendre chanter la rivière
tout près d'un bois ,d'un boqueteau
pour entendre chanter les oiseaux
et ouvrir ses volets à la lumière
Amichel


Presque les pieds dans l'eau, la jolie maison blanche
Se mire et se prélasse au fil du doux courant
Une fenêtre s'ouvre à travers quelques branches
Pour attirer vers elle le regard des passants.

On doit y être bien, on doit sur sa pelouse
Dîner tranquillement le soir d'été venu
Mais l'automne la pare de jolies teintes rousse
Et dépose autour d'elle un tapis tout moussu.

Marie LC, 6 novembre 2012


De l'autre côté
de l'eau aux reflets troublants
qui habite là
Miss Yves


31 commentaires:

  1. FIFI bonsoir
    j'aimerai bien y aller dans cette maison
    L'endroit est tellement beau et le calme est bien à cet endroit
    PUIS elle est si bien cachée
    PASSE UNE BELLE Soirée FIFI BISOU

    RépondreSupprimer
  2. recto - verso... dessus - dessous... clair - foncé.. c'est beau!!!

    RépondreSupprimer
  3. Une photo magnifique! Simplicité du thème, équilibre des éléments, couleurs harmonieuses...
    Tout est calme, pourtant une touche de mystère...

    RépondreSupprimer
  4. Superbe reflet de la maison près des roseaux, Fifi et quelle belle atmosphère avec des couleurs magnifiques. C'est de toute beauté.
    Bisous du soir ;-)


    Dans les maisons la lumière...

    Dans les maisons la lumière par instants
    Vient des étangs qui creusent le vallon
    Entre les blés, les sapins et les vignes

    Des éclats de soleil comme des éclats de vitre.

    Eugène Guillevic

    RépondreSupprimer
  5. Elle est toute discrète cette petite maison blanche à demi cachée par les arbres mais son reflet est là qui dit : "Coucou regardez-moi" . Un bien joli et paisible lieu de vie.
    Bonne soirée à toi Fifi et merci de tes gentils messages sur mon blog

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cette magnifique photo!

    RépondreSupprimer
  7. Un paysage que l'on croirait sorti d'un roman de George Sand.

    RépondreSupprimer
  8. ça doit être sympa d'y vivre à cet endroit bisou FIFI

    RépondreSupprimer
  9. La maison se dessine
    Blanche et imperméable
    Dans les lignes de l'eau
    Cette mise en abîme
    Je toiture en voisine
    La flottille du beau

    ...

    à notre photographe de vie !
    Bisous le bec dans l'Haut ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Une belle tranche de lumiere pour eclairer l'automne.

    RépondreSupprimer
  11. Joli cadrage, qui fait rêver...

    RépondreSupprimer
  12. Très joli cadrage :-)
    Bizzz Laure
    http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  13. Je divague parfois
    à l'orée du grand bois...
    J'y vois le fantôme noyé
    de ma maison rêvée...
    car y vivre sans toi
    ne donne plus de joie...

    ou...version moins mêle-en-colique:

    car y vivre sans toit
    me donne pluie de joie!

    Bonne semaine!

    RépondreSupprimer
  14. De jolis clichés sur ce blog, celui ci est très chouette...bonne fin d'après midi.

    RépondreSupprimer
  15. Un petit coin de paradis pour pêcheur bien sympathique.

    RépondreSupprimer
  16. La maison a franchi les roseaux et s'en est allée dans l'eau.
    Elle a la peau ridée, la porte sens dessus dessous
    On y vient à pied, couvert de gouttes d'eau
    Quand sa jumelle se dresse sur le coteau.

    RépondreSupprimer
  17. Nichée sa tendre douce
    Elle se mire sa vie
    Et poursuit son courant

    RépondreSupprimer
  18. Blanche demeure
    Derrière la dentelle des branches
    Se reflétant avec grâce
    Dans l'étang tout proche
    Elle attend , elle espère
    Ouvrir portes et fenêtres
    Aux rires et aux cris des enfants

    RépondreSupprimer
  19. Une maison qui a son double.
    Jolie photo, Fifi !

    RépondreSupprimer
  20. Et son joli reflet !
    Belle photo, bravo !

    RépondreSupprimer
  21. superbe photo
    j'aime aussi beaucoup les poèmes qui l'accompagnent

    RépondreSupprimer
  22. une maison au bord de l'eau
    pour entendre chanter la rivière
    tout près d'un bois ,d'un boqueteau
    pour entendre chanter les oiseaux
    et ouvrir ses volets à la lumière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un peu le coup de foudre cette maison blanche reflétée dans l'eau et si joliment encadrée par les arbres :-)
      Merci Amichel pour "une maison au bord de l'eau" !

      Supprimer
  23. "...Je divague parfois
    à l'orée du grand bois...
    J'y vois le fantôme noyé
    de ma maison rêvée...
    car y vivre sans toi
    ne donne plus de joie..."

    Oui , tout est là .
    Quand la personne aimée est là ,on ne se rend pas compte .
    Quand la séparation intervient , on se rtend compte qu'on connaissait le paradis .

    RépondreSupprimer
  24. Grâce aux réflets on voit que le ciel est bleu.

    RépondreSupprimer
  25. Presque les pieds dans l'eau, la jolie maison blanche
    Se mire et se prélasse au fil du doux courant
    Une fenêtre s'ouvre à travers quelques branches
    Pour attirer vers elle le regard des passants.

    On doit y être bien, on doit sur sa pelouse
    Dîner tranquillement le soir d'été venu
    Mais l'automne la pare de jolies teintes rousse
    Et dépose autour d'elle un tapis tout moussu.

    Marie LC, 6 novembre 2012

    RépondreSupprimer
  26. Oh que c'est joli, cadré ainsi !:-)
    Quels beaux reflets !

    RépondreSupprimer
  27. Une belle maison blanche(sans jeu de mots d'actualité!) et moderne, qui acquiert un air intemporel par le cadrage et son reflet.
    Vue de l'autre côté de la rive, sous un regard curieux, elle aiguise peut-être des rêves ou des fantasmes, comme dans le film d'Ozon...

    RépondreSupprimer
  28. Il est logique que cette photo suscite de nombreuses réactions et de nombreux textes, car c'est un sujet fort.

    Je pense aux analyses de Gaston Bachelard sur "la maison" dans la poétique de l'espace

    Ma modeste pierre à l'édifice:


    De l'autre côté
    de l'eau aux reflets troublants
    qui habite là

    RépondreSupprimer
  29. Que de talents ici rassemblés...:-))
    Bises Fifi

    RépondreSupprimer
  30. Revenir sur les commentaires procure du plaisir...

    RépondreSupprimer

Archives du blog