8 juin 2013

rouge...



Grâce au généreux partage de Philippe Bullot, j'ai pu réaliser un rêve: photographier une grande étendue de coquelicots. Je n'avais encore jamais  eu l'occasion de voir un tel spectacle "sur le terrain"..
Merci Philippe !!!
















le sang des généreux coquelicots
coule en abondance sur cette terre
rivière de fleurs ardentes et frêles
ici le vent au soleil au ciel se mêle
cet après-midi d'une chaleur de serre
dans le champ monte un cri de flamenco 

Vagues de pétales en folie
Sur un océan rouge sang
Ils dansent dans le vent

Christine


Courir les champs
Comme à chaque printemps
Tous en choeur
Faire les jolis coeurs
Le même désir
Rougir de plaisir
Au grand air...à ciel ouvert....

Pourquoi se mettre au vert?
Claire Fo


37 commentaires:

  1. Bonjour Fifi :) Ah tu as trouvé ! C'est super, non ? L'année dernière, je suis tombé sur un grand champ de coquelicots à Vallon Pont d'Arc (Ardèche), tous les mômes venaient se prendre en photo dans cet océan rouge...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci encore, Philippe ! Grâce à ton indication précise, nous avons trouvé sans trop de difficultés. J'avais vu tes photos de l'année dernière et cela tient du rêve de rencontrer soi-même une occasion semblable. Je savoure maintenant de pouvoir les voir sur l'écran :-)

      Supprimer
  2. Grandiose ...
    C'est en quelque sorte l'inverse des hotos précédentes où le rouge était minoritaire.
    Là, on aurait du mal à discerner une once de bleu.

    RépondreSupprimer
  3. un chemin entre vert et rouge... beau!

    RépondreSupprimer
  4. Wintzenbach ? ...entre Seltz et Lauterbourg....?
    très belles photos....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vouiiiiiiii, Simone ! Ce fut un régal !

      Supprimer

  5. le sang des généreux coquelicots
    coule en abondance sur cette terre
    rivière de fleurs ardentes et frêles
    ici le vent au soleil au ciel se mêle
    cet après-midi d'une chaleur de serre
    dans le champ monte un cri de flamenco







    la;terren

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le sang des saisons" d'Amichel est pratiquement à 6000 lectures !
      Cela me réjouit !
      Merci pour "le sang généreux des coquelicots", Amichel !

      Supprimer
  6. Comme j'aurais eu envie d'être soit pas loin soit après au même endroit...
    Coup de cœur pour la deuxième et ce coin de champ ondulé.

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. Cela aurait été un double plaisir, Thérèse !!!

      Supprimer
  8. Merveilleux, juste merveilleux...
    Pour moi aussi c'est un rêve, mais les seuls coquelicots que j'ai vus dernièrement étaient au bord de routes où je ne pouvais même pas m'arrêter ! Et puis quelques pieds par ci par là. Mais avec cette abondance, je ne l'ai jamais vu... Quel régal !

    RépondreSupprimer
  9. Pétales froissés
    dépliant le tapis rouge
    heureux papillons

    RépondreSupprimer
  10. Une mer rouge..
    à perte de vue... magique !
    coule en cris d'amour

    ***

    Je t'en brasse de mes mains de fleur..
    Den

    ***


    RépondreSupprimer
  11. Oh! Fifi! Que c'est beau. Je n'avais jamais vu de champs de coquelicots ainsi. J'imagine ta joie. Je voulais aller voir les nôtres demain dans la campagne mais la pluie est annoncée alors j'admire les tiens. Superbe, superbe :-)
    Un champ rouge et du ciel bleu, c'est de toute beauté. Un grand merci, Fifi et bravo.
    Bisous et doux dimanche.

    RépondreSupprimer
  12. Magnifique ! a couper le souffle je pense de se retrouver devant une telle étendue :)
    je suis trop loin pour pouvoir m'offrir ce plaisir des yeux...
    Merci pour le partage :)

    RépondreSupprimer
  13. Bienvenue fille bavarde ! Quel plaisir si nous pouvions faire une ronde tout autour !
    :-)

    RépondreSupprimer
  14. C'est Monet!

    J'ai une préférence pour la seconde et la quatrième photo, peut-être parce qu'on a vraiment l'impression d'être immergé dans les coquelicots!

    Bon dimanche chez toi

    RépondreSupprimer
  15. Vague rouge
    lumière
    Que c'est beau !

    RépondreSupprimer
  16. Whouaaaa ! Quelle chance Fifi d'avoir pu admirer ce magnifique champ de coquelicots : c'est de plus en plus rare d'en rencontrer d'aussi grand.

    Vagues de pétales en folie
    Sur un océan rouge sang
    Ils dansent dans le vent

    Biseeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  17. Fragilité et magie de l'éphémère...
    Quel beau spectacle !

    RépondreSupprimer
  18. Courir les champs
    Comme à chaque printemps
    Tous en choeur
    Faire les jolis coeurs
    Le même désir
    Rougir de plaisir
    Au grand air...à ciel ouvert....
    Pourquoi se mettre au vert?

    Câlinsss!!!

    RépondreSupprimer
  19. Palette garance
    ondulations de velours
    hommage à Monet

    RépondreSupprimer
  20. Une magnifique série. Les deux dernières me plaisent particulierement.

    RépondreSupprimer
  21. Ah, merveilleux coquelicots...
    J'aime tes photos 2 et 3.
    Magnifiques !!!

    RépondreSupprimer
  22. Du coté de Saint Martin de Crau aussi, on profite d'un tel spectacle, du rouge à perte de vue, c'est un vrai régal...
    Merveille de la nature.

    RépondreSupprimer
  23. ...mais pour aimer les coquelicots, et n'aimer que ça, faut être idiot
    t'as peut-être raison, oui mais voila, quand je t'aurais dit, tu comprendras...

    RépondreSupprimer
  24. Elles sont TOUTES absolument superbes. Un régal pour les yeux.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour, Fifi

    J'adore les coquelicots, ils enflamment les champs dans le sud aussi! Un beau billet, tes clichés sont beaux et le poème d'Amichel aussi!

    En rouge passion
    leurs robes embrasent les champs
    -baiser du soleil

    Bises
    Claudie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claudie !
      Je n'aurais pas le temps d'afficher ton poème aujourd'hui mais la semaine prochaine je le ferais pour tous.
      Je vais juste afficher quelques autres coquelicots et puis m'éloigner de l'ordinateur pour cette semaine :-)

      Supprimer
  26. coucou,
    C'est la pleine saison du rouge dans les champs...
    pas facile pour autant d'en choper de si beaux clichés..
    merci, de nous faire plaisir
    en partageant les tiens..
    belle et douce journée à toi..
    bizzz

    RépondreSupprimer
  27. Tes photos sont magnifiques !
    Ce rouge à perte de vue, c'est beau tout simplement.
    Belle journée,
    Muriel

    RépondreSupprimer
  28. Des coquelicots à perte de vue réconcilient presque avec la disparition du bocage. La petite fleur rouge est une compagne des activités humaines mais elle n'est pas toujours où on l'attend l'année suivante.... Quel bonheur d'en découvrir autant à la fois !

    RépondreSupprimer
  29. Magnifique ! c'est fou ce retour des coquelicots dans les champs, est-ce qu'il y aurait moins de pesticides et autres cochonneries qui les empêchaient ces dernier temps de fleurir ?...

    RépondreSupprimer
  30. Je viens de découvrir en même temps tes deux articles sur ces superbes champs de coquelicots.... Que de beauté dans ces petites fleurs rouges qui donnent tant de gaieté aux paysages. Bravo pour tes photos car il n'est pas facile de bien rendre ce rouge si intense et si lumineux.
    J'adore !

    RépondreSupprimer

Archives du blog