19 sept. 2013

équilibre...


 La vérité habite un puits, mais sans les porteurs d'eau, elle y resterait
Eugène Labiche


Porter l'a-mer sur ses épaules
Faire l'effort comme les forts
Cas-d'eau sur ballant-sel
Impressionner les demoiselles!

Claire Fo


22 commentaires:

  1. coucou,
    Quel superbe rendu...
    J'aime bien EUGENE....
    il a de la répartie...lol...
    toute douce aprem à toi
    bizzzz

    RépondreSupprimer
  2. Un travail de forçat qui ne se fait pas dans une mine de sel... Je ne connaissais pas ce dur labeur qui est épargné aux paludiers français qui utilisent des étiers (qu'ils se doivent de créer et d'entretenir). La force de l'homme, la beauté de ses outils....

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Fifi

    C'est la première fois que je visite sur ton blog , mais ... wow ! tu es vraiment une excellente photographe ! Merci pour les très très belles photos !!! J'ai envie de prendre des photos comme toi .

    Je te souhaite une fin de semaine
    Tomochi du Viêt-Nam

    RépondreSupprimer
  4. le" sel de la terre" récolte aussi parfois le sel de la mer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle façon de voir les choses, Amichel !
      Merci pour lui !

      Supprimer
  5. Porter l'a-mer sur ses épaules
    Faire l'effort comme les forts
    Cas-d'eau sur ballant-sel
    Impressionner les demoiselles!

    Gros câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  6. Et nous , toujours on se plaint...:-(
    Son cou m' impressionne...!
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  7. l'homme comme le fléau de la balance participe à l'harmonie du porter. dans chaque coquille de l'homme tendu comme une aiguille la fleur de sel pour rejoindre la terre.

    RépondreSupprimer
  8. C'est très bien composé. J'aime la lumière posée sur le dos de l'homme et ces jolis paniers très originaux. Bravo à Jean-Marie

    RépondreSupprimer
  9. ELLE est d'enfer ta photo FIFI
    merci
    et quel effort je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  10. De l'eau déjà salée pour faire cuire le riz, que demande le peuple ? :-)

    Plutôt que transporter l'eau salée à dos d'homme, creuser une petite canalisation à partir de la plage et y placer un tuyau serait sans doute un procédé moins fatigant... Mais la photo serait moins belle !

    RépondreSupprimer
  11. C'est une belle image aussi bien dans les couleurs, le cadrage que la force du témoignage.
    Quel travail que d'être porteur d'eau. Ma nuque me fait mal pour cet homme...
    Bonne fin de soirée Fifi !

    RépondreSupprimer
  12. Comme Alain, les récipients sont chouettes.
    Comme Tilia, pratique l'eau déjà salée pour faire cuire le riz.
    J'aime mal aux épaules, au cou et au dos pour lui.
    Bonne journée et bises.

    RépondreSupprimer
  13. N'importe quoi ! J'ai mal voulais je dire.

    RépondreSupprimer
  14. Elle est bien belle cette image de travailleur, on ressent toute la charge qu'il porte grâce à cette légère contre-plongée (certainement prise sur la côte nord de Bali, du coté d'Amed peut -être ?)

    RépondreSupprimer
  15. Confirmation pour Amed, je n'avais pas bien regarder le lieu de la prise.

    A propos de la moto, ce n'est pas la mienne, mais j'avais loué le même modèle. Classique: une Honda "dream" 100cc fait l'affaire.

    RépondreSupprimer
  16. Beauté des contenants, de l'image et... du muscle du cou!

    RépondreSupprimer
  17. Magnifique photo, merci Jean-Marie (par Fifi)

    RépondreSupprimer
  18. ... La maison est grande chez Fifi.. au jeu des 7 Familles, je demande Jean-Marie pour sa photo, "porteur d'eau de sel" encoquillée, en équilibre sur un dos fort fort !!

    RépondreSupprimer
  19. Tout est de qualité, que ce soit compo, couleurs et sujet bien sur

    RépondreSupprimer

Archives du blog