26 sept. 2013

le petit pont...



1
Tu te souviens du pont
Qu'on traversait naguère
Pour passer la rivière
Tout près de la maison
Le petit pont de bois
Qui ne tenait plus guère
Que par un grand mystère
Et deux piquets tout droits
Le petit pont de bois
Qui ne tenait plus guère
Que par un grand mystère
Et deux piquets tout droits

2
Si tu reviens par là
Tu verras la rivire
Et j'ai refait en pierre
Le petit pont de bois
Puis je l'ai recouvert
De rondins de bois vert
Pour rendre la rivière
Son vieil air d'autrefois
Puis je l'ai recouvert
De rondins de bois vert
Pour rendre la rivière
Son vieil air d'autrefois

 
3
Elle suit depuis ce temps
Son cours imaginaire
Car il ne pleut plus guère
Qu'une ou deux fois par an
Mais dans ce coin de terre
Un petit pont bizarre
Enjambe un nénuphar
Au milieu des fougères
Mais dans ce coin de terre
Un petit pont bizarre
Enjambe un nénuphar
Au milieu des fougères
Pour aller nulle part
Et pourtant j'en suis fier
Yves Duteil




De retour en Alsace, ou presque :-)  Petite visite à Baden-Baden pour voir l'exposition Emil Nolde au Musée Frieder Burda . La magnifique promenade de la Lichtentaller Allée jouxte le Musée Burda et par beau temps permet un régal nature et peinture,  dans la même journée.



Petit pont-dit-chéri
Temple alla-des-rives...
Chemin très fréquenté..
Du reste du monde isolé...
Fausse prison
Attente d'illumination...


"Il suffit de passer le pont
C'est tout de suite l'aventure.."
Brassens

Ils passeront le pont
Qui mène à l'autre rive
Du côté de la vie

Marine D 


L'indépendance, c'est comme un pont: avant, personne n'en veut, après tout le monde le prend.
Félix Leclerc

envoyé par Denise


31 commentaires:

  1. Petit pont-dit-chéri
    Temple alla-des-rives...
    Chemin très fréquenté..
    Du reste du monde isolé...
    Fausse prison
    Attente d'illumination...

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  2. "Il suffit de passer le pont
    C'est tout de suite l'aventure.." ..et l'explosion des couleurs
    (Brassens)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une belle allée, ou plutôt plusieurs allées, un ruisseau et des arbres magnifiques.
      Merci pour "l'aventure", Amichel !

      Supprimer
  3. ...C'est Fifi qui est à "Je" "Nous" .. une magnifique promenade entre nature et peinture.. et de belles photos en partage.
    merci.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas fifi :-) mais une photographe "orange". Impossible de ne pas la voir. :-)

      Supprimer
  4. Tu n'étais pas la seule à faire des photos. La rambarde est tellement ouvragée que l'on a l'impression d'être à un balcon.

    RépondreSupprimer
  5. beau par là-bas....tout simplement.... !!! j'étais à Offenbourg... quelle belle ville et vivante comparée aux "villes" du secteur ... !!

    RépondreSupprimer
  6. J'adore vos photos...très jolies...et on se sent "bien" sur votre blog...merci
    Amicalement...Jack
    http://sousleregarddejack.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  7. Ils passeront le pont
    Qui mène à l'autre rive
    Du côté de la vie


    Un petit groupe sur le chemin de la découverte...
    Marie D

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique photo bucolique. Un pont que j'aimerais traverser, la rambarde à elle seule est d'une grande beauté.
    Bisous, ma chère Fifi.


    L'indépendance, c'est comme un pont: avant, personne n'en veut, après tout le monde le prend.
    Félix Leclerc

    RépondreSupprimer
  9. Une bien belle façon de faire salon sur un balcon!

    RépondreSupprimer
  10. Il est magnifique ce petit pont de fer forgé.

    RépondreSupprimer
  11. Joli coup double, une lumière de belle qualité, très blanche, comme je les aime.

    RépondreSupprimer
  12. cocuou,
    Une jolie promenade en partage..
    merci..
    toute belle journée à toi
    bizzz

    RépondreSupprimer
  13. Joli ce petit pont !
    J'espère que les amoureux n'y mettront pas leur cadenas à la c....
    Bon wouik et bises.

    RépondreSupprimer
  14. Je pense que tu as dû te régaler avec cette exposition d'Émile Nolde.
    Quant au petit pont dans la verdure, il attire les regards qui se promènent dans ses volutes. Un petit pont qu'il soit de bois ou de fer est toujours charmant.
    Bonne fin de semaine; Fifi.Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  15. Un beau travail de ferronnerie ! Quant aux photographes : à chacun sa photo et donc à chacun sa pose et son cadrage ! Certains ont juste envie de profiter de l'instant, de la lumière contrastée mais pas éblouissante et sans doute des parfums de l'automne venant...

    RépondreSupprimer
  16. C'est très beau le travail d'art de la première image dans cet espace chlorophylé et la seconde invite à la rêverie.
    Focales (je ne peux plus du tout commenter avec mes identifiants, sais-tu pourquoi. J'ai ça avec tous les blogspot)

    RépondreSupprimer
  17. Non Fifi, ça ne marche pas. Il y a bien en effet un petit rectangle avec une flèche de défilement qui permet de choisir avec quel identifiant on veut se connecter, comme avant d'ailleurs. Mais quand je clique sur l'option Nom/url et que remplis ces deux choix, ça ne se valide pas quand je clique sur publier. Je n'ai que le choix "anonyme" qui fonctionne car je n'ai pas d'autre identifiant
    Focales

    RépondreSupprimer
  18. Oh... tu me donnes des idées d'escapades ! Je m'en vais vérifier jusqu'à quand a lieu cette exposition !
    Très belle fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  19. doublement intéressante cette sortie avec le soleil accompagnant

    RépondreSupprimer
  20. Tu en as de la chance d'aller voir l'expo Nolde!
    la balustrade du pont a un charme fou .

    RépondreSupprimer
  21. http://www.youtube.com/watch?v=NylkBq66KoA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas à télécharger la vidéo :-( Yves avait quelques années de moins. Nous aussi :-)
      Merci Miss Yves pour ce joli rappel !

      Supprimer
  22. Paroles et musique : Yves Duteil
    (c) 1977 by les ditions de l'critoire

    1
    Tu te souviens du pont
    Qu'on traversait nagure
    Pour passer la rivire
    Tout prs de la maison
    Le petit pont de bois
    Qui ne tenait plus gure
    Que par un grand mystre
    Et deux piquets tout droits
    Le petit pont de bois
    Qui ne tenait plus guère
    Que par un grand mystère
    Et deux piquets tout droits

    2
    Si tu reviens par là
    Tu verras la rivire
    Et j'ai refait en pierre
    Le petit pont de bois
    Puis je l'ai recouvert
    De rondins de bois vert
    Pour rendre la rivière
    Son vieil air d'autrefois
    Puis je l'ai recouvert
    De rondins de bois vert
    Pour rendre la rivière
    Son vieil air d'autrefois

    3
    Elle suit depuis ce temps
    Son cours imaginaire
    Car il ne pleut plus guère
    Qu'une ou deux fois par an
    Mais dans ce coin de terre
    Un petit pont bizarre
    Enjambe un nénuphar
    Au milieu des fougères
    Mais dans ce coin de terre
    Un petit pont bizarre
    Enjambe un nénuphar
    Au milieu des fougères
    Pour aller nulle part
    Et pourtant j'en suis fier

    RépondreSupprimer
  23. Les "é" son bizarrement t escamot.s!

    RépondreSupprimer


  24. Correction du premier couplet:

    1
    Tu te souviens du pont
    Qu'on traversait naguère
    Pour passer la rivière
    Tout près de la maison
    Le petit pont de bois
    Qui ne tenait plus guère
    Que par un grand mystère
    Et deux piquets tout droits
    Le petit pont de bois
    Qui ne tenait plus guère
    Que par un grand mystère
    Et deux piquets tout droits

    RépondreSupprimer
  25. Une fois de plus je n' ai pas été assez rapide...pour passer encore une fois sur ton joli pont...:-(
    Assez rapide pour te dire que j' aime tout ce qui relie , tout ce qui éclaire...et aussi tout ce qui se laisse traverser...:-)
    C' est un peu tout ça l' amitié...?
    Scmoutzele Fifi

    RépondreSupprimer
  26. Quelle jolie définition de l'amitié que la tienne, Mathilde ! Merci !

    RépondreSupprimer

Archives du blog