5 oct. 2013

lever les yeux...


Ce n’est pas la rigueur qui te conduira où tu veux aller,
ce n'est pas l'ascèse , ni la souffrance,
ni ce que tu crois avoir compris.
C'est l'épice. Le parfum de la force aimante. 
Henri Gougaud
Les sept plumes de l'aigle


Figure de pierre
en attente du regard
qui la fera vivre  

Miss Yves  


"La beauté
Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre,
Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Éternel et muet ainsi que la matière.
Je trône dans l’azur comme un sphinx incompris ;
J’unis un cœur de neige à la blancheur des cygnes ;
Je hais le mouvement qui déplace les lignes,
Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.
Les poètes, devant mes grandes attitudes,
Que j’ai l’air d’emprunter aux plus fiers monuments,
Consumeront leurs jours en d’austères études ;
Car j’ai, pour fasciner ces dociles amants,
De purs miroirs qui font toutes choses plus belles :
Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles !"
Charles Baudelaire

les Fleurs du mal 
envoyé par Amichel


Pour continuer la route
Le petit quelque chose en plus
Un sourire différent

Marine D


Rêve de pierre
des roses, des coquilles
et des feuilles d'acanthe
en médaillon
le visage si lisse
et juvénile
s'élance vers la vie.

Maïté Aliénor


Dans l'arbre l'oiseau
chantait si bien que son cœur
de pierre s'éveilla

Tilia





29 commentaires:

  1. La meilleure façon de marcher pour découvrir la beauté d'une ville si les trottoirs n'étaient pas pleins de...pièges!
    Bises Fifi!

    RépondreSupprimer
  2. ...à tomber à la renverse...^^...bon week-end...Biz

    RépondreSupprimer
  3. pas une caméra..mais une femme de surveillance! beau!

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle prise de vue !
    Et ces feuillages en avant-plan sont du plus bel effet !

    RépondreSupprimer
  5. J'aime me promener le nez en l'air dans les villes. On y fait toujours de belles découvertes !
    Très belle fin de semaine, Fifi !

    RépondreSupprimer
  6. Merci Fifi, ta photo est superbe et quelle élégance. Magnifique architecture. Merci d'avoir lever les yeux :-) tout est merveilleux.
    Bisous pour un doux dimanche.

    RépondreSupprimer
  7. Avoir la tête en l'air a du bon!

    RépondreSupprimer
  8. ...La tête dans les nuages, souvent !
    mais attention où tu mets les pieds !!
    Bisous et doux week-end, Fifi
    Den

    RépondreSupprimer
  9. Lever les yeux oui pour voir de belles choses !
    Bon WE

    RépondreSupprimer
  10. J'aime ce livre de Gougaud, même si ce n'est pas le livre culte que certains disent, et lever les yeux à Paris, alors, la journée démarre bien chez toi: MERCI!

    RépondreSupprimer
  11. Figure de pierre
    en attente du regard
    qui la fera vivre

    RépondreSupprimer
  12. "La beauté
    Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre,
    Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,
    Est fait pour inspirer au poète un amour
    Éternel et muet ainsi que la matière.
    Je trône dans l’azur comme un sphinx incompris ;
    J’unis un cœur de neige à la blancheur des cygnes ;
    Je hais le mouvement qui déplace les lignes,
    Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.
    Les poètes, devant mes grandes attitudes,
    Que j’ai l’air d’emprunter aux plus fiers monuments,
    Consumeront leurs jours en d’austères études ;
    Car j’ai, pour fasciner ces dociles amants,
    De purs miroirs qui font toutes choses plus belles :
    Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles !"
    Charles
    Baudelaire,
    les Fleurs du mal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle trouvaille pour cette "beauté" "de pierre" !
      Merci Amichel !!!

      Supprimer


  13. J'avoue que ce beau texte de Henri Gougaud m'a amenée... Merci Fifi

    Pour continuer la route
    Le petit quelque chose en plus
    Un sourire différent

    RépondreSupprimer
  14. Une invitation qu il aurait été dommage de ne pas suivre : superbe facade !

    RépondreSupprimer
  15. Rêve de pierre
    des roses, des coquilles
    et des feuilles d'acanthe
    en médaillon
    le visage si lisse
    et juvénile
    s'élance vers la vie.

    RépondreSupprimer
  16. A l'époque on ne lésinait pas avec la déco des façades, quel boulot !

    RépondreSupprimer
  17. Dans l'arbre l'oiseau
    chantait si bien que son cœur
    de pierre s'éveilla

    Aucun doute, cette fois, c'est bien de l'Art Nouveau.
    J'adore ta photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite erreur de légende dans ta citation merci quand même, contente que mon haïku t'ait plu ;-)

      Supprimer
  18. Ce poème va si bien à cette façade, bravo pour cet assemblage aussi judicieux qu'harmonieux.

    RépondreSupprimer
  19. C'est chouette ! Bravo de montrer ce qu'on n'a pas forcément l'habitude de voir. Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  20. coucou,
    On ne peut ignorer,
    le portrait du gardien des lieux...
    nul doute possible...
    on est surveillé...lol...
    bon début de semaine à toi
    bizzz

    RépondreSupprimer
  21. Superbe cette façade Fifi et fort bien cadrée en contre-plongée.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Fifi,
    Je retrouve avec plaisir ton univers, quel plaisir pour les yeux toute cette beauté et ces splendeurs!
    Tes photos sont magnifiques et les textes qui les accompagnent les illustrent à merveille!
    Bravo à tous et bonne semaine

    RépondreSupprimer
  23. grandiose tout simplement........... !! et pour la vidéo des Fischer Chöre.....effectivement tournée à Colmar..........

    RépondreSupprimer
  24. Une façade sur rue imposante... Lever les yeux certes mais le buste pourrait baisser les siens pour te regarder, cela aurait de la classe, comme dans "la Belle et la Bête" de Jean Cocteau...

    RépondreSupprimer
  25. La bête elle serait sur le trottoir ? :-))
    Une belle idée Cergie ! Ton commentaire me fait rêver !

    RépondreSupprimer

Archives du blog