13 sept. 2014

le coucher du roi soleil...



Quand le soleil se couche sur la mer
lève toi homme de peu d'envie
levons-nous et admirons
cette terre, cet horizon,
cette immensité si belle
jusqu'à quand ?
Admire et fais silence
et tais ton chagrin
tes peurs, tes regrets
tout ce qui te tourmentes
regarde intensément
ce que l'au delà nous offre
encore
et encore
réfléchis à ce monde
qui a besoin de nos soins
pour demeurer
intact
et que nos enfants aient la chance
de contempler un tel enchantement...

Mais quand le jour sur les vagues tremblantes
S'en va mourir ; quand, souriant encor,
Le vieux soleil glace de pourpre et d'or
Le vert changeant des mers étincelantes,
Dans des lointains fuyants et veloutés,
En enfonçant ma pensée et ma vue,
J'aime à créer des mondes enchantés
Baignés des eaux d'une mer inconnue.
L'ardent désir, des obstacles vainqueur,
Trouve, embellit des rives bocagères,
Des lieux de paix, des îles de bonheur,
Où, transporté par les douces chimères,
Je m'abandonne aux songes de mon coeur.
François-René de Chateaubriand 





Tel un œil flamboyant au-dessus de la mer,
Sous le voile de l'impérieuse Nuit s'abaissant,
Le roi Soleil ferme peu à peu sa paupière
Et plonge dans l'eau profonde du rêve naissant.


Les sourires, c’est de l’énergie renouvelable,
si t’as pas de pensées ensoleillées, tu vis dans le noir.
Simone 



Le cyclope ardent
Au front brûlant
Va trouver repos
Au fond des eaux....

N'oublie pas au petit matin
Cher super héros...REVIENS!!!
Claire Fo



"Elle est retrouvée.
Quoi ? - L'Eternité.
C'est la mer allée
Avec le soleil." 

 Arthur Rimbaud
envoyé par Amichel 



Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées.

Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées.
Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

Tous ces jours passeront; ils passeront en foule
Sur la face des mers, sur la face des monts,
Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

Et la face des eaux, et le front des montagnes,
Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
Sans que rien manque au monde, immense et radieux !

Victor Hugo, Les Feuilles d'automne

envoyé par Miss Yves


Lumière de l’immensité,
Tu m’enseignes l’humilité.
Ta majesté sans fard
Se donne sans égard
Au pesant de la bourse
Quand s’achève ta course,
Diurne et passagère,
Sur ce morceau de Terre
Où je gagne misère.
Puissé-je, ainsi comblé
De tes ors et tes pourpres,
Ne jamais oublier
Que la richesse vraie
Nous vient d’une lumière
À chacun partagée.
Amezeg


38 commentaires:

  1. Quand le soleil se couche sur la mer
    lèves toi homme de peu d'envie
    levons-nous et admirons
    cette terre, cet horizon,
    cette immensité si belle
    jusqu'à quand ?
    Admires et fais silence
    et tais ton chagrin
    tes peurs, tes regrets
    tout ce qui te tourmentes
    regardes intensément
    ce que l'au delà nous offre
    encore
    et encore
    réfléchis à ce monde
    qui a besoin de nos soins
    pour demeurer
    intact
    et que nos enfants aient la chance
    de contempler un tel enchantement...

    RépondreSupprimer
  2. le coucher du soleil c'est un opéra renouveler chaque soir ...

    RépondreSupprimer
  3. coucou
    Parfaitement sublime
    Un décor parfait pour vivre un moment de gràce
    méme devant l 'écran..merci
    bizzzzz

    RépondreSupprimer
  4. Ce ciel rougeoyant est magnifique!!! Moment et photos enchanteurs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gaya, j'essaie de mettre des commentaires chez toi, je ne sais s'ils aboutissent ?

      Supprimer
  5. Oh! Comme c'est beau. C'est un spectacle magique et comment rester insensible devant un tel coucher de soleil. Bravo à ta chère fille.
    Bon samedi, Fifi.
    Gros bisous


    ...
    Mais quand le jour sur les vagues tremblantes
    S'en va mourir ; quand, souriant encor,
    Le vieux soleil glace de pourpre et d'or
    Le vert changeant des mers étincelantes,
    Dans des lointains fuyants et veloutés,
    En enfonçant ma pensée et ma vue,
    J'aime à créer des mondes enchantés
    Baignés des eaux d'une mer inconnue.
    L'ardent désir, des obstacles vainqueur,
    Trouve, embellit des rives bocagères,
    Des lieux de paix, des îles de bonheur,
    Où, transporté par les douces chimères,
    Je m'abandonne aux songes de mon coeur.
    François-René de Chateaubriand (la mer)

    RépondreSupprimer
  6. Somptueuses images !
    Un spectacle qui surpasse toutes les fêtes de Versailles.
    Le roi soleil couronné par un nuage d'or, j'adore !

    Tel un œil flamboyant au-dessus de la mer,
    Sous le voile de l'impérieuse Nuit s'abaissant,
    Le roi Soleil ferme peu à peu sa paupière
    Et plonge dans l'eau profonde du rêve naissant.

    Bises et encore merci, Fifi, pour ce magnifique partage

    RépondreSupprimer
  7. Merci à toi Fifi et à ces magnifiques photos qui m'ont inspiré ce texte ce matin, merci et bisous

    RépondreSupprimer
  8. Quand j'assiste à un tel coucher de soleil sur la mer, j'ai chaque fois envie d'applaudir. Mais j'évite de le faire pour ne pas attirer tous les regards!

    RépondreSupprimer
  9. Quelle beauté !!
    La chance !!!!!
    ;-))))))))))))))))))))))))))))))

    RépondreSupprimer
  10. ça vaut vraiment le coup de se lever et d'aller admirer ce coucher de soleil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De se lever de sa chaise :-) Oui flipperine !

      Supprimer
  11. Peindre le ciel
    De rouge et noir

    C'est si beau en réalité, en photo aussi...mais étrangement c'est trop criant en peinture, bizarre...
    Bon dimanche Fifi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En peinture je pense que l'on peut s'inspirer d'une photo mais assez vite la lâcher et s'occuper de l'harmonie des couleurs sur la toile :-)
      Bon dimanche, Colo !

      Supprimer
  12. Je préfère une seule image, même quand comme ici on a un panel de très beaux couchers de soleil car il est difficile de commenter un groupe d'images.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée Marie. J'ai hésité. Les images nombreuses affichées, c'était trop. Une seule ? Je n'arrivais pas à choisir.
      Et l'intérêt quand je les regardais c'était d'avoir tout ce processus jusqu'à la dernière image où du soleil, il ne reste qu'un petit trait
      Donc, j'ai pris la liberté de les assembler ainsi :-)

      Supprimer
  13. Avec ce collage, nous sommes des courtisans invités au coucher progressif du roi soleil !

    RépondreSupprimer
  14. terrible...ment beau.................

    Les sourires, c’est de l’énergie renouvelable,
    si t’as pas de pensées ensoleillées, tu vis dans le noir.

    belle semaine ...........

    RépondreSupprimer
  15. Voici une bien belle preuve que nous savons rester royalistes... :-)

    RépondreSupprimer
  16. Alors là ! Lui, il peut partir et surtout revenir, c'est pas comme certains.
    Magnifique !
    Bises

    RépondreSupprimer
  17. Le cyclope ardent
    Au front brûlant
    Va trouver repos
    Au fond des eaux....

    N'oublie pas au petit matin
    Cher super héros...REVIENS!!!

    Bonne semaine fifi!

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir Fifi, ton coucher de soleil est sublime, je suis fan, je te souhaite une bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  19. "Elle est retrouvée.
    Quoi ? - L'Eternité.
    C'est la mer allée
    Avec le soleil." Arthur Rimbaud

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots de Rimbaud garderont toujours leur magie, qu'on les lise, les écoute, les prononce...
      Merci pour ce beau rappel, Amichel !

      Supprimer
  20. Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées.

    Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées.
    Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
    Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
    Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

    Tous ces jours passeront; ils passeront en foule
    Sur la face des mers, sur la face des monts,
    Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
    Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

    Et la face des eaux, et le front des montagnes,
    Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
    S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
    Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

    Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
    Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
    Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
    Sans que rien manque au monde, immense et radieux !

    Victor Hugo, Les Feuilles d'automne

    RépondreSupprimer
  21. Hier j'ai regardé les images, ce matin, j'ai lu de bien beaux textes.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  22. Le montage est très réussi, harmonieux comme un Mondrian. Parmi tous ces rouges somptueux, il y a un ciel nuancé de bleus et d'or, c'est celui que je préfère, celui qui est si fugace... J'aime aussi celui de braise et de plomb où le soleil n'est plus qu'un trait à l'horizon...

    RépondreSupprimer
  23. Superbes captures accompagnés d'un très beau texte.

    RépondreSupprimer
  24. Lumière de l’immensité,
    Tu m’enseignes l’humilité.
    Ta majesté sans fard
    Se donne sans égard
    Au pesant de la bourse
    Quand s’achève ta course,
    Diurne et passagère,
    Sur ce morceau de Terre
    Où je gagne misère.
    Puissé-je, ainsi comblé
    De tes ors et tes pourpres,
    Ne jamais oublier
    Que la richesse vraie
    Nous vient d’une lumière
    À chacun partagée.

    Amezeg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de trouver tardivement votre poème, Amezeg, étant éloignée pour un temps de l'écran :-)
      Je l'aime beaucoup ce texte, il nous dit quelque chose d'essentiel : que les vraies richesses ne peuvent s'acheter, elles nous sont données.
      Merci à vous !

      Supprimer
  25. Merci à vous, Fifi, pour le bon accueil fait ici à ces quelques mots.
    J’ai eu bien souvent l’occasion de ‘me laisser emporter’ par les beaux couchers de soleil sur l’océan, avant même, sans doute, de savoir prononcer le moindre mot.

    Amezeg :-)

    RépondreSupprimer
  26. Oui royal c'est le terme qui convient pour cette sublime capture de l'astre solaire au coucher, un exercice pas evident . Douée la fille à Fifi. Fifi, tu ne prends plus de photos ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, si :-) mais pour le moment j'ai besoin de m'éloigner un peu de l'écran
      Je t'embrasse !

      Supprimer

Archives du blog