21 oct. 2014

être dans les nuages...


Avec mon petit compact Canon Ixus, j'ai réussi à l'attraper :-)




Une ombre tout là-haut dans le ciel
Libre d'aller où ses envies l'appellent
Musarde en rêvant d'une échappée nouvelle...
 La Licorne



Petite mouche des nuages majuscules
Petit homme tête d’épingle
En trompe-l’œil
Moi le géant sur terre qui te regarde
Je te cache du bout du doigt
A contre-jour tu voles
Quand je ne peux que rêver !

Maïté Aliénor


L'avion, au fond du ciel clair,
Se promène dans les étoiles,
Tout comme les barques à voile
Vont sur la mer.

C'est un moulin des anciens âges
Qui soudain a quitté le sol
Et qui, par dessus les villages
A pris son vol.

 Lucie Delarue-Mardrus - L'avion
envoyé par Tilia 



envoyé par Tilia


La belle échappée ...pour l'échapper belle....

"Un peu plus haut, un peu plus loin
Je veux aller encore plus loin
Peut-être bien qu'un peu plus haut,
Je trouverai d'autres chemins"

Ginette Reno
envoyé par Claire Fo 



Le désir du vol est une idée qui nous vient de nos ancêtres, lesquels, aux temps préhistoriques, 
dans leurs épuisants voyages au travers des terres sans traces,
 regardaient avec envie les oiseaux planer librement à travers l'azur, 
à pleine vitesse, au-dessus de tout obstacle, sur la route infinie du ciel.     
Wilbur Wright

                                                      

Défiant les vagues des nuages
vole une petite embarcation
tel un oiseau hors de sa cage
fend l'espace ce poucet de l'aviation  

Amichel


" On ne peut empêcher les oiseaux noirs de voler au-dessus de nos têtes , mais on peut les empêcher d' y faire leur nid . "
Proverbe chinois

envoyé par Mathilde


"L'espace de l'esprit, là où il peut ouvrir ses ailes, c'est le silence."
Antoine de Saint-Exupéry  

envoyé par Martine


33 commentaires:

  1. Une ombre tout là-haut dans le ciel
    Libre d'aller où ses envies l'appellent
    Musarde en rêvant d'une échappée nouvelle...

    RépondreSupprimer
  2. Bien visé.... bien capturé dans la boîte, pour notre plus grand plaisir !
    bisou Fifi.
    Den

    RépondreSupprimer
  3. À peine plus gros qu'un insecte, ainsi vu de loin, il nous donne l'occasion de méditer sur notre position d'êtres minuscules , dans le cosmos...

    RépondreSupprimer
  4. Excellent Fifi...
    Une ombre chinoise qui file dans les nuages à la recherche du bleu onirique sans doute...
    On se croirait dans un film d'animation... Disney pourrait te ravir l'idée...
    Douce soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  5. Petite mouche des nuages majuscules
    Petit homme tête d’épingle
    En trompe-l’œil
    Moi le géant sur terre qui te regarde
    Je te cache du bout du doigt
    A contre-jour tu voles
    Quand je ne peux que rêver !

    RépondreSupprimer
  6. Un merveilleux fou volant dans sa drôle de machine !
    Bravo, Fifi, pour ton œil de lynx
    et félicitations à ton appareil pour son exploit ;-)

    L'avion, au fond du ciel clair,
    Se promène dans les étoiles,
    Tout comme les barques à voile
    Vont sur la mer.

    C'est un moulin des anciens âges
    Qui soudain a quitté le sol
    Et qui, par dessus les villages
    A pris son vol.


    Lucie Delarue-Mardrus - L'avion

    RépondreSupprimer
  7. Ces merveilleux fous volants dans leurs droles de machines

    Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines
    Ils s'en vont tout là-haut pour nous faire des loopings
    Ils séduisent toutes les femmes, leur donnent la chair de poule
    Par les acrobaties de leurs vieilles cages à poules

    Hop-là ! Les revoilà
    Et des culbutes en veux-tu en voilà
    Ce sont vraiment des lions
    Ces garçons magnifiques dans leurs très vieux avions

    Quand ils volent sur le dos avec les pieds au ciel
    Nous sommes suffoqués. Pour eux c'est naturel
    Plus lourds que l'air ce n'est plus qu'une légende
    Quand ces fous volants nous font leurs sarabandes

    Ces merveilleux fous volants ont des drôles de machines
    Fabriquées de bouts de bois collés à la sécotine
    On s' demande si ça tient grâce aux cordes à piano
    Ou si le Saint-Esprit les soutient de là-haut

    Hop-là ! Les revoilà
    Et des culbutes en veux-tu en voilà
    Ce sont vraiment des lions
    Ces garçons magnifiques dans leurs très vieux avions


    Bises et belle nuit, ou journée, selon..

    RépondreSupprimer
  8. Je trouve qu'il est bien même petit dans cette immensité nuageuse. Belle image Fifi.

    RépondreSupprimer
  9. La belle échappée ...pour l'échapper belle....

    Un peu plus haut, un peu plus loin
    Je veux aller encore plus loin
    Peut-être bien qu'un peu plus haut,
    Je trouverai d'autres chemins
    http://www.nomorelyrics.net/fr/Ginette_Reno/Un_peu_plus_loin-paroles.html

    Câlinsss!!!

    RépondreSupprimer
  10. Je n'avais vu jusqu'ici ta photo qu'en petit format sur mon I Phone: je l'apprécie à présent pleinement et j'adhère aux commentaires !

    RépondreSupprimer
  11. C'est bien la meilleure façon de procéder !
    Et ton petit canon fait merveille.

    RépondreSupprimer
  12. Je ne puis m'empêcher de penser à St Exupéry et autres pilotes précurseurs de l'aviation. C'est beau Fifi

    RépondreSupprimer
  13. Très poétique tout cela mais moi qui ai déjà les chocottes dans un grand et gros oiseau blanc,dans un engin pareil ça ne le fait pas du tout.
    Bonne journée et bises

    RépondreSupprimer
  14. seul au monde..........et certainement très heureux !!!

    RépondreSupprimer
  15. Le pilote doit être bien heureux de se sentir près des nuages. Magnifique photo, Fifi.
    Bisous


    Le désir du vol est une idée qui nous vient de nos ancêtres, lesquels, aux temps préhistoriques, dans leurs épuisants voyages au travers des terres sans traces, regardaient avec envie les oiseaux planer librement à travers l'azur, à pleine vitesse, au-dessus de tout obstacle, sur la route infinie du ciel.
    Wilbur Wright

    RépondreSupprimer
  16. Défiant les vagues des nuages
    vole une petite embarcation
    tel un oiseau hors de sa cage
    fend l'espace ce poucet de l'aviation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous l'envions tous un peu je crois, ce "poucet de l'aviation" :-)
      Personnellement me manque le courage de l'imiter, mais j'en rêve c'est certain.
      Merci Amichel !

      Supprimer
  17. Mais toi tu étais ou? On dirait, vu l'angle de prise de vue, que tu étais dans les nuages aussi. :-))

    Bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais au ras du sol, Gaya entrain de promener notre chien.
      Par chance il n'était pas trop haut avec la blancheur du nuage comme fond, pour bien le distinguer
      :-)

      Supprimer
  18. Si belle photo comme toujours... Comme lui on a tellement besoin de rêves et de liberté ...:-)
    " On ne peut empêcher les oiseaux noirs de voler au-dessus de nos têtes , mais on peut les empêcher d' y faire leur nid . "
    Proverbe chinois
    Je pense qu' il n' a aucune chance celui-là car le printemps est encore bien loin...!!
    Bisous ma Fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) Il n'a pas l'air méchant, du moins tout là haut.
      Bisous Mathilde !!!

      Supprimer
  19. C'est beau de voler comme un oiseau dans une drôle de machine !!!! Et si on rêvait de planer dans le silence des nuages...
    "L'espace de l'esprit, là où il peut ouvrir ses ailes, c'est le silence."
    Antoine de Saint-Exupéry
    Bises en coton et à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et cela on peut le faire les deux pieds sur terre :-)

      Supprimer
  20. Je suis souvent dans la lune , peut-être me faudrait-il un engin comme celui-ci ....
    pour redescendre en douceur sur tous mes paysages préférés que j'admire tant ...!!
    Grosses Bises à tous les deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A votre prochain séjour en Alsace, nous irons au "Petit Prince" juste à coté de l'Ecomusée, nous ferons un voyage en montgolfière. Tu pourras admirer de beaux paysages et "redescendre en douceur :-)
      Grosses bises en attendant !

      Supprimer
  21. Non seulement tu l'as "attrapé" mais la silhouette se découpe très joliment sur les nuages!
    Le monde est si beau vu de là haut. Ce pilote doit aussi être un peu poète pour aimer ainsi arpenter seul le ciel dans sa drôle de machine!
    Merci à toi pour ce moment de rêve!
    Bises.

    RépondreSupprimer
  22. Superbe, un ciel qui permet tant et tant de rêves !
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  23. Adorable silhouette sombre, comme un insecte dans le ciel. Quelqu'un t'a-t-il parlé des engins volants de Miyazaki ?

    RépondreSupprimer
  24. Non Lucie mais je vais me renseigner, peut être que google sait ?
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer

Archives du blog