18 déc. 2014

Avent...





"L'essentiel ne s'enseigne pas. Il se révèle à chacun dans l'intime comme une annonciation que murmure l'espérance." 
Marcel Légaut


L’espérance

J’ai ancré l’espérance
Aux racines de la vie

Face aux ténèbres
J’ai dressé des clartés
Planté des flambeaux
A la lisière des nuits

Des clartés qui persistent
Des flambeaux qui se glissent
Entre ombres et barbaries

Des clartés qui renaissent
Des flambeaux qui se dressent
Sans jamais dépérir

J’enracine l’espérance
Dans le terreau du cœur
J’adopte toute l’espérance
En son esprit frondeur.
Andrée Chedid




Joyeux Noël à tous !






La petite fille Espérance
Ce qui m’étonne, dit Dieu, c’est l’espérance, et je n’en reviens pas.
Cette petite fille qui n’a l’air de rien du tout.
Cette petite fille espérance, Immortelle.
Car mes trois vertus dit Dieu, les trois vertus mes créatures,
mes filles mes enfants sont-elles-mêmes comme mes autres créatures,
de la race des hommes.

La Foi est une épouse fidèle. La Charité est une mère, une mère
ardente, pleine de cœur, ou une sœur aînée qui est comme une mère.
L’Espérance est une petite fille de rien du tout qui est venue au monde
le jour de Noël de l’année dernière, qui joue avec le bonhomme Janvier (…)       
et avec sa crèche pleine de paille que les bêtes ne mangent pas, 
puisqu’elles sont en bois.

C’est cette petite fille qui traversera les mondes,
cette petite fille de rien du tout.
Elle seule, portant les autres, qui traversa les mondes révolus.
La petite espérance s'avance entre ses deux grandes sœurs
et on ne prend seulement pas garde à elle.
Sur le chemin du salut, sur le chemin charnel, sur le chemin raboteux du salut, sur la route interminable,
Sur la route entre ses deux sœurs la petite espérance s'avance
Charles Peguy


Espérance

Nous sommes faits de terre et de sable
que le vent soulève sur la dune
du murmure des pins à l'orée de l'aube
quand les oiseaux s'agitent et soulignent le ciel
de la clameur des tempêtes qui rebroussent l'écume
ourlant avec violence les vagues sur la grève .

Nous sommes fait des mousses du sous-bois
des rousseurs de la fougère dentelée
de l'odeur puissante de la forêt
du battement d'ailes de la palombe
des fruits rouges de l'arbousier
de l'écorce rugueuse du chêne liège
de l'oyat qui tremblote au soleil...

Nous sommes faits de la beauté du monde
nous restons au milieu du néant
dans cette bulle lumineuse
comme des nouveaux-nés impuissants
pétris de nos doutes, de nos passions
de nos désamours,
du temps qui ride nos visages
de notre fort intérieur
jamais totalement atteint
de l'envie de vivre encore
que nous avons verrouillée au corps
rivée à notre âme

La petite fille espérance
à l'aube de sa naissance
toujours renouvelée
Marine D


Pour tous les en-mal-d'espoir
et les cœurs tourmentés

"Tant crye l'on Noël qu'il vient."
F.VILLON
Bonnes fêtes à toutes et tous 

Amichel




40 commentaires:

  1. Noël, un cri de paix qui descend du ciel...
    Je te souhaite un joyeux Noël entourée de tous ceux que tu aimes

    RépondreSupprimer
  2. Une superbe crèche qui nous amène gentiment à Noël avec ce magnifique Ave Maria.
    Joyeux Noël chère Fifi entourée de ceux que tu chéris. Qu'il soit doux et serein.
    En chacun de nous, il y a cette petite voix qui s'appelle "espérance".
    Je t'embrasse fort.


    L’espérance

    J’ai ancré l’espérance
    Aux racines de la vie

    Face aux ténèbres
    J’ai dressé des clartés
    Planté des flambeaux
    A la lisière des nuits

    Des clartés qui persistent
    Des flambeaux qui se glissent
    Entre ombres et barbaries

    Des clartés qui renaissent
    Des flambeaux qui se dressent
    Sans jamais dépérir

    J’enracine l’espérance
    Dans le terreau du cœur
    J’adopte toute l’espérance
    En son esprit frondeur.
    Andrée Chedid

    RépondreSupprimer
  3. Merci Fifi pour ce cadeau royal ...:-)
    Cette jolie crèche dans la maison du tisserand habillée par les mots d' Andrée Chédid , cadeau de Denise ; tout cela nous rappelle l' Essentiel ...
    Merci à toi aussi pour la merveille de cet Ave Maria si doux au coeur des petits que nous sommes parmi les hommes ....
    À tous je souhaite un très Soyeux Noël ...que la Paix règne sur le monde ...au moins cette nuit là ..
    Schmoutzele à tous les deux

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cette belle atmosphère et pour tes voeux!
    Reçois les miens en retour.

    RépondreSupprimer
  5. J'adore cette coutume de mettre un bouquet d'accueil à la porte d'entrée pour Noël. La chouette idée du long copeau de bois en guise de ruban est très à mon goût.

    "LE Bouquet-Patate" : une astuce pratique pour confectionner facilement et conserver plus longtemps les éléments frais d'un bouquet suspendu de ce genre.
    Avant de démarrer la composition, confectionner le support :
    - choisir une p. de terre d'une taille capable de recevoir la base des divers éléments de la composition ;
    - trancher le dos de la p. de terre à plat pour stabiliser sa position contre le support vertical sur lequel le bouquet sera suspendu ;
    - l'habiller de papier alu pour protéger le support, mur ou porte ;
    - pour suspendre le bouquet, arrimer au dos de la p. de terre une attache de fil de fer solide (portemanteau détourné) replié en boucle et traversant la p. de terre de haut en bas avec un retour de blocage aux deux extrémités.
    Confection :
    - enfoncer l'extrémité biseautée de chacun des éléments dans la p. de terre, en commençant par les éléments les plus longs de fond de bouquet (branches de sapin, tiges florales etc) disposés en cercle, en long, en diagonale, au choix de chacun ;
    - garnir le centre avec des éléments regroupés : fleurs, feuillages, rubans, boules équipées de tiges... qui seront le point focal du bouquet.
    => Un support solide pour une confection stable. Voilà un bouquet facile à composer, solide et de bonne tenue,
    à portée de toutes les mains et de toutes le bourses, qui épatatera vos amis... :D
    Un "bouquet-patate", tout simplement, solide et peu coûteux, à portée de toutes les mains et de toutes les bourses.
    Un bouquet qui épatatera vos amis :D
    Un "bouquet-patate", quoi !

    Merry Christmas again !
    ! Hasta la vista ! (der)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géniale ton idée. Je m'en vais rechercher la Bonne Patate pour ce faire......Je n'aurai jamais pensé à un pique-fleurs-patate !
      Heureusement qu'on t'a, Odile !!!
      Schmoutzy tout plein encore..........

      Supprimer
  6. Du RIFIFI au Conseil Général de La Roche-sur-Yon (85)
    Vous avez dit : "Crèche de Noël" ?
    Un pavé dans la mare pour enfoncer le clou ou... noyer le poisson !

    Début décembre, le Président de la "Fédération de la Libre Pensée" est intervenu auprès du Préfet pour demander la suppression de la crèche de Noël installée dans le hall d'entrée du Conseil Général de La Roche-sur-Yon. Le Préfet a donné l'ordre de démonter la crèche, en s'appuyant sur une décision du Tribunal Administratif de Nantes, confirmant que cette décision relève du "Principe de Laïcité", basé sur la Loi 1905 instituant le principe de la Séparation de l'Eglise et de l'État.
    Le Conseil Général a fait appel...

    "Crèches de Noël indésirables : émoi à La Roche-sur-Yon et à Béziers"
    http://www.france24.com/fr/20141203-creche-noel-laicite-hall-conseil-general-vendee-philippe-villiers-mpf-fn-beziers-menard/
    Un lien parmi de nombreux autres concernant la polémique :
    http://www.letelegramme.fr/france/beziers-la-creche-de-robert-menard-non-grata-a-la-mairie-04-12-2014-10450199.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce débat me dépasse. J'ai entendu un débat sur france inter cette semaine. J'ai été effarée sinon effrayée par la virulence d'un participant.
      J'ai essayé en vain de retrouver l'enregistrement.....:-(

      Supprimer
  7. L'Avent, c'est le début de l'Aventure...
    La porte décorée est une belle invitation à participer, merci pour tes souhaits
    Bonne préparation de Noël et joyeuses fêtes ! Fifi

    RépondreSupprimer
  8. d'où l'expression où est ce que tu crèches

    RépondreSupprimer
  9. mon plugin n'est toujours pas au point...la crèche est joli!

    RépondreSupprimer
  10. Mon Dieu, l'Espérance, pour Denise et pour toi je viens d'écrire ceci


    Espérance


    Nous sommes faits de terre et de sable
    que le vent soulève sur la dune
    du murmure des pins à l'orée de l'aube
    quand les oiseaux s'agitent et soulignent le ciel
    de la clameur des tempêtes qui rebroussent l'écume
    ourlant avec violence les vagues sur la grève

    nous sommes fait des mousses du sous-bois
    des rousseurs de la fougère dentelée
    de l'odeur puissante de la forêt
    du battement d'ailes de la palombe
    des fruits rouges de l'arbousier
    de l'écorce rugueuse du chêne liège

    Nous sommes faits de la beauté du monde
    nous restons au milieu du néant
    dans cette bulle lumineuse
    comme des nouveaux-nés inconscients
    pétris de nos doutes, de nos passions
    de nos désamours,
    du temps qui ride nos visages
    de notre fort intérieur
    jamais totalement atteint
    de l'envie de vivre toujours
    que nous avons vérouillé au corps
    rivé à notre âme

    La petite fille espérance
    à l'aube de sa naissance
    toujours renouvelée

    © marine D

    A propos de la Petite fille Espérance de Charles Peguy


    RépondreSupprimer
  11. Charles Peguy
    Le porche du mystère de la deuxième vertu



    La petite fille Espérance de Charles Peguy


    Ce qui m’étonne, dit Dieu, c’est l’espérance, et je n’en reviens pas.
    Cette petite fille qui n’a l’air de rien du tout.
    Cette petite fille espérance, Immortelle.
    Car mes trois vertus dit Dieu, les trois vertus mes créatures,
    mes filles mes enfants sont-elles-mêmes comme mes autres créatures,
    de la race des hommes.
    
La Foi est une épouse fidèle. La Charité est une mère, une mère
    ardente, pleine de cœur, ou une sœur aînée qui est comme une mère.
    L’Espérance est une petite fille de rien du tout qui est venue au monde
    le jour de Noël de l’année dernière, qui joue avec le bonhomme Janvier (…)       
    et avec sa crèche pleine de paille que les bêtes ne mangent pas, 
puisqu’elles sont en bois.
    
C’est cette petite fille qui traversera les mondes,
    cette petite fille de rien du tout.
Elle seule, portant les autres, qui traversa les mondes révolus.
    La petite espérance s'avance entre ses deux grandes sœurs
    et on ne prend seulement pas garde à elle.
    Sur le chemin du salut, sur le chemin charnel, sur le chemin raboteux du salut, sur la route interminable,
    Sur la route entre ses deux sœurs la petite espérance s'avance

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cette crèche, cette image qui réchauffe et pour le très beau texte d'Andrée Chedid
    Joyeuses fêtes Fifi

    RépondreSupprimer
  13. Jolie crèche, jolie porte et un bel Ave Maria.
    J'aime beaucoup le texte d'Andrée Chedid.
    JOYEUX NOEL, Fifi !

    RépondreSupprimer
  14. il est où ???
    les vois mal ainsi installés à attendre qu'il "vienne" !!
    version des temps modernes....une horreur.........
    je t'aime toi..oui

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il faut attendre le 24, Simone :-) tout est prêt !

      Supprimer
  15. J'aime beaucoup ces jolies crêches toutes simples. Et c'est bien de rappeler aussi, aux croyants et aux incroyants (dont je suis), que Noël c'était d'abord la fête de la naissance de Jésus et pas une fête mercantile.
    Ton image fait un peu écho à mon poème du jour.

    RépondreSupprimer
  16. Joyeux Noel a toi et a tous les tiens Fifi!
    P.S. Mais qu'a t'il donc dans son "bec" le petit mouton??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait il n'a rien dans son "bec" c'est l'ombre qui donne cet effet.
      Il a fallu que je regarde de près aussi. J'aurai dû me déplacer
      mais bien souvent ce genre de détail tu le vois sur l'écran :-)

      Supprimer
  17. Maarine Zoup et Marine D c'est la même, hein Fifi !
    Smouthzy

    RépondreSupprimer
  18. Mais oui, Marine :o)
    J'ai fait selon l'ordre d'arrivée
    Schmoutzy ou Zoubis c'est comme tu veux :-)

    RépondreSupprimer
  19. Au bout des faubourgs là-bas,
    Hors de ville est la chaumine
    A tout le monde. Un bœuf las
    Y dort - ou bien il rumine -

    Entre là qui veut. Les fous,
    Les rôdeurs, les rien qui vaille,
    Les faiseurs de mauvais coups
    Par terre ont usé la paille
    Et laissé dedans leurs poux.

    Le vent de la nuit déserte
    Y pénètre tout transi.
    La porte en est grande ouverte,
    Les murs et le toit aussi.

    Mais qui donc s'arrête ici,
    Ce soir ? ... Une femme lasse,
    Un vieux, un âne peureux...
    Il ne reste pas de place
    Sous les autres toits pour eux.

    Pour loger à la froidure
    Ils ne sont guère exigeants.
    Ils n'ont pas belle figure,
    Ils n'ont pas beaucoup d'argent ;
    Ils n'ont pas grand'couverture.

    Mais ô ciel, quelle aventure !
    Voici qu'en ce pauvre lieu,
    Ces pauvres gens sur la dure
    A minuit ont couché Dieu,
    Dieu, le Roi des Cieux, qui passe
    Sa nuit sur la terre basse.



    Marie Noël, extrait de "Noël et morale aux maisons sur la prudence",
    Le Rosaire des joies, Stock, 1930.

    Marie Noël

    RépondreSupprimer
  20. Quatrième week-end de cette attente...
    Laissons-nous guider par la Lumière, loin des artifices "bling bling" de notre société de consommation et de pouvoir...

    RépondreSupprimer
  21. Joyeux Noël Fifi.
    Essayons d'apercevoir un rayon de lumière ou de le donner dans ce monde qui en a tant besoin!
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  22. "Bon Jesus" comme disent les majorquins, n'est-ce pas le petit Jésus emmailloté que je vois par terre devant le mouton????
    Joyeuses et douces fêtes chère Fifi, je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  23. NANnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !
    c'est un p'tit mouton :-)

    RépondreSupprimer
  24. On voit que les fêtes approchent....:-)

    RépondreSupprimer
  25. Merveilleuse atmosphère ici, ma chère Fifi.. un bon bout de chemin illuminé nous amène jusqu'à l'Espérance... merci... et à mon tour de te souhaiter de jolies fêtes de Noël en partage !! je t'en brasse tout'étoilée.
    Den

    RépondreSupprimer
  26. Moi aussi, au premier coup d'œil, j'ai vraiment cru que le mouton apportait Lou Nistoun entre ses dents :-)
    Avec toute cette laine : les écheveaux pendus au plafond et à la fenêtre, le gros sac de toison au sol,
    des corbeilles pleines et un matelas "Mérinos" pour l'accueillir... les bergers ont fait fort, en cadeaux !
    En vrai, cette crèche aurait-elle investi l'atelier du tisserand ou du teinturier du musée ?
    Ou serait-ce, réellement, le généreux cadeau du joli berger, avec, en plus, un agneau pour joujou ?
    L'est gâté cet Enfançon ! Va pas avoir froid...
    Du coup, l'âne et le bœuf vont en avoir le souffle coupé !
    Au repos, pour une fois.... :-)

    RépondreSupprimer
  27. Le tout petit mouton reste un mystère, il semble recouvert d'un morceau de tissu. J'ai d'abord cru à une ombre. Bref une découverte, seulement sur l'écran, qui reste énigmatique. Si j'y retourne avant Noël, j'irai revoir d'un peu plus près.
    Comme Mathilde l'a souligné, je pense que c'est bien la maison du tisserand.
    Et "Matelas mérinos pour que l'Enfançon soit bien au chaud, par contre chômage technique pour l'âne et le boeuf.
    Faut dire qu'ils ont eu de la chance cette année, Marie et Joseph, ont trouvé une bonne maison :-)
    Bisous chaleureux, Odile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous descendons chez mon beau-frère qui a des moutons et hélas certains naissent lorsqu'il fait si froid. Parfois il faut les réchauffer dans une boîte au coin de l'âtre.... Une couveuse à l'ancienne en quelque sorte...

      Supprimer
  28. Une merveilleuse lumière qui incite à passer la porte plutôt qu'à grimper à l'étage, une photo qui est un tableau.... Et la crèche est vide, elle attend l'enfant Jésus ! Ces santons sont magnifiques, ils me rappellent ceux que mon père sortait tous les Noël et qui sont sans doute chez mon frère aîné.
    Joyeux Noël, Fifi ! Que ce temps te soit doux !

    RépondreSupprimer
  29. pour tous les en-mal-d'espoir
    et les cœurs tourmentés

    "Tant crye l'on Noël qu'il vient."
    F.VILLON

    bonnes fêtes à toutes et tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de vous lire, Amichel !
      Nous ne pouvons que souscrire au vœu du poète
      que Noël offre la paix et la justice à tous ceux à qui elles manquent
      Favorisons donc cette venue pour ceux ou celles qui en ont besoin et qui se trouvent sur notre chemin.
      Heureux Noël, Amichel, à vous et à vos proches !

      Supprimer
  30. Que ces fêtes soient pour toi, ta famille, tes amis en particulier des moments de partage, d'amour et de paix Fifi
    Je t'embrasse fort et te remercie
    Chmoutzy
    Adichats

    RépondreSupprimer
  31. FIFI je viens te souhaiter de très belles fêtes et un Joyeux NOEL je t'embrasse très fort

    RépondreSupprimer
  32. Belles et douces fêtes de fin d'année à toi et ta famille!!!

    RépondreSupprimer
  33. C'est Noël chaque fois qu'on essuie une larme dans les yeux d'un enfant,

    C'est Noël chaque fois qu'on arrête une guerre et, qu'on ouvre les mains,

    C'est Noël chaque fois qu'on force la misère à reculer plus loin,

    C'est Noël quand nos cœurs oubliant les offenses, sont vraiment fraternels,

    C'est Noël, chaque jour quand au fond de nos vies, la souffrance qui nous ronge trouve un peu de bonheur...
    Fragments de poème rencontré il y a si longtemps et toujours d’actualité
    Joyeux Noël Fifi. Je t’embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'affiche ton texte sous le prochain billet
      Merci Maïté !
      A plus tard...il se fait tard :-)

      Supprimer

Archives du blog