17 oct. 2010

la prière de l'écureuil



Que l'automne vienne encore
avec ses bruns et ses ors
effleurer les yeux des enfants
qui en nous sommeillent
nous ouvrir le coeur en grand
devant l'écureuil et sa prière ...



L'ÉCUREUIL ET LA FEUILLE



Un écureuil, sur la bruyère,
Se lave avec de la lumière.



Une feuille morte descend,
Doucement portée par le vent .



Et le vent balance la feuille
Juste au dessus de l'écureuil;



Le vent attend, pour la poser,
Légèrement sur la bruyère,



Que l'écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière



Où il aime à se balancer
Comme une feuille de lumière.


Maurice Carème
envoyé par Clo 

Supprimer
Blogger Un malin écureuil
Queue en panache
Ramasseur de noisettes
Ou autres pistachettes
Attend impatiemment
L'heure de l'apéro
Pour partager avec vous
Son fameux magot !
Et boire un bon coup
Dans le dernier pot à eau !

__________________

49 commentaires:

  1. C'es trop beau ils sont adorables FIFI
    Bravo moi j'adore tes ecurueils bisou

    RépondreSupprimer
  2. Merci Flo !
    Ce sont les écureuils d'Odile ! Tu te souviens de ces "Restos du coeur"
    que j'avais publiés,restos où venaient manger toutes sortes d'oiseaux et aussi, bien-sûr, les écureuils. Odile c'est la restauratrice et la photographe !
    Bonne soirée à toi !

    RépondreSupprimer
  3. tout es ok pour moi FIFI

    RépondreSupprimer
  4. Encore de belles photos et j'adore ce montage nature c'est une merveille tes photos. Et je me souviens d'avoir vu ces ecureuil dans un post d'avant si je ne me trompe pas.
    J'adore venir chez toi FIFI.
    Quel plaisir je trouve. Puis je suis toujours dans le calme et cela fait un bien fou.
    OUI je suis dans le calme et j'écoute cette prière.
    Merci beaucoup FIFI

    RépondreSupprimer
  5. Les "restos du coeur"... je me rappelle très bien ces photos!! (je n'avais jamais vu une mangeoire pareille! féerique c'était...) et ces petits écureuils.. adorables ils sont.. vraiment.... MERCI.. (à toi, Fifi, et à Odile bien sûr) ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Merci Fifi de déposer dans ton blog les magnifique photos d'Odile.

    Ces écureuils sont adorables. Je craque ;)

    Merci pour ce tendre moment.

    Bisous

    Denise

    RépondreSupprimer
  7. Fifi c'est seulement mon tee shirt
    BISOU et merci

    RépondreSupprimer
  8. Comme c'est gentil de nous donner des nouvelles de la petite famille !! Bravo à vous deux !!

    RépondreSupprimer
  9. C'est joyeusement superbe, cette mosaïque est magnifique et le poème très sympa
    je vais donner le lien à une de mes petites filles qui va être sous le charme

    RépondreSupprimer
  10. C'est chouette d'ouvrir sur l'automne de cette manière.
    Mais j'ai un doute, la toile d'araignée en toile de fond, c'est un trucage ?
    Parce que sinon, encore une fois, chapeau bas !

    RépondreSupprimer
  11. J'ai sorti de la bibliothèque "le nain rouge" de la Hulotte, très instructif, déjà à l'instigation des messages attendrissants d'Odile sur l'écureuil aux longs poils de lutin dépassant des oreilles. Et puis ce petit livret a disparu pendant très longtemps, je l'ai retouvé il y peu glissé sous notre lit comme des provisions pour la morte saison mais oubliées. Je l'ai ramené à la bibliothèque et à présent j'ai très envie de le ressortir car j'ai oublié ce qui était dit de ces poils en pinceau, de la façon dont l'écureuil grignote noisettes ou cones de pin etc etc !
    S'il n'était qu'une image à retenir (dur de faire un choix) ce serait celle de la petite tête malicieuse et attentive glissée entre les deux troncs siamois, le panache dans la lumière.

    RépondreSupprimer
  12. TU vois je reviens voir ces photos car pour moi elles sont trop belles
    Merci

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour ces très belles photos Merci

    RépondreSupprimer
  14. Un vrai pique-assiette... s'invitant à la table des uns, se faisant héberger par les autres ! On le devine, et sa prière ultra-policée ne laisse aucun doute : en fait, il ne pense qu'à son ventre… :-)
    Bonne semaine, Fifi

    RépondreSupprimer
  15. Ton vérificateur de mots m'a contrainte, ce matin d'écrire "CROTE"... :-)
    Je me suis exécutée...
    Zut, alors ! J'ai écrit, mais... pas dit, of course ! :-))

    RépondreSupprimer
  16. @fabien
    Bien sûr, Fabien : la toile d'araignée ne se trouvait pas là, à ce moment et à cet endroit précis… ç'eût été trop fort et trop beau… :-)
    C'était une manière facétieuse de planter un décor un peu pompeux pour notre ami l'écureuil en prière… :-)

    RépondreSupprimer
  17. @ Cergie
    Tu es comme les écureuils, Cergie ! ça me fait beaucoup rire de te voir "glisser sous ton lit des provisions pour la morte saison"… Je te souhaite de les y retrouver… car le Malin Génie des écureuils est très fort pour jouer des tours… :-))
    Quand tu parles du "nain rouge" il s'agit, je suppose, du numéro double 36 & 37 de la Hulotte ? C'était une mine d'informations, avec, comme toujours chez La Hulotte, (un p'tit coup d'pub pour La Hulotte !) des dessins jolis comme tout, simples et clairs. Mais j'ai aussi de l'écureuil dans le sang, en ce sens que j'oublie mes cachettes… :o))
    J'ai recherché désespérément ce numéro dans mes tablettes et viens finalement d'en refaire la commande la semaine dernière à Boult-au-Bois où il se trouve encore disponible.
    (Réf :No 36/37(guide) - "Spécial Epicéa" - l'Ecureuil - Le grand procès des Epicéas cônes intacts, cônes rongés)

    RépondreSupprimer
  18. tu vois je viens faire un coucou à tous tes ecureuils bisou

    RépondreSupprimer
  19. Ce rouquin d'écureuil est vraiment adorable.

    RépondreSupprimer
  20. Odile
    "une prière ultra policée", il sait ce qu'il fait, tiens ! Avec tout ce qu'il trouve pour son repas, y a intérêt qu'il y mette la forme :-))

    C'est pas lui qui dirait "crote" ! Non mais !

    RépondreSupprimer
  21. Oh, je craque complètement Fifi ! J'aime tellement les écureuils...
    Merci pour ces superbes images !

    RépondreSupprimer
  22. Je suis une star maintenant... je suis content et j'en profite pour saluer tout le monde. :-))

    RépondreSupprimer
  23. Meri moi je viens te dire bonsoir tu vois je regarde la télé mais rien n'est superbe. Je vais aussi fermer l'ordinateur il sera bien au repos je pense. Donc bientôt dodo pour moi. Je ne sais pas ce que tu fais mais je te dis bonsoir FIFI

    RépondreSupprimer
  24. Serait-ce le célèbre Sam de Pierre RC venue de Montréal ?

    RépondreSupprimer
  25. C'est trop beau la prière de l'écureuil. Bonne soirée et à une autre fois

    RépondreSupprimer
  26. Quest ce que qu'elle est belle ta famille écureuil !
    Moi je n'ai pas revu celui qui passait toujours sous la fenêtre de la cuisine, sans même me jeter un regard. l'hiver dernier les cacahuètes que j'avais mises dans le support jardinière du petit chalet ont disparu, donc il est venu les manger. Nous avons planté un noisetier pour les attirer.

    RépondreSupprimer
  27. FIFI
    que ta soirée soit belle et à demain bisou

    RépondreSupprimer
  28. ben très sincèrement, j'avoue que c'est touchant! Non seulement les photos sont toutes super nickel (la recette du plus net que le net qui pique de la résolution qui crache, on dirait qu'elle est maîtrisée) mais les compos sont extras, ces écureuils sont petits quand même, donc chapeau pour la travail d'approche, ça fait partie du challenge du photographe, et les textes, ben j'ai été enchanté. C'est de saison, et c'est beau, et j'ai vibré.
    Je trouve que tu prends du poil de la bête, tes dernières photos ont le langage qui dit que tu as de nouveau envie et en tout cas, j'ose le dire tout à fait modestement parce que c'est comme cela que je le vois et que c'est encourageant de se la faire dire de l'extérieur, tu progresse énormément. Bravo.
    Bises
    Valter

    RépondreSupprimer
  29. Odile
    Le bouquet de Valter est pour toi !
    Attrape !!! :o)))

    RépondreSupprimer
  30. des bisous pour toi FIFI
    et le lit
    pour moi

    RépondreSupprimer
  31. Ces restos du coeur, quelle formidable occasion pour être attendri, émerveillé, immobile et souriant devant tant de beauté ... et quelle générosité aussi !

    Bravo à Odile et merci à vous deux pour ces beaux partages !

    Que l'automne vienne encore
    avec ses bruns et ses ors
    effleurer les yeux des enfants
    qui en nous sommeillent
    nous ouvrir le coeur en grand
    devant l'écureuil et sa prière ...

    Bises @micales

    RépondreSupprimer
  32. superbes et tendres images

    RépondreSupprimer
  33. Amichel
    On peut les regarder sans se lasser !
    Mon préféré c'est celui qui vient laper l'eau près des bambous, avec une gymnastique incroyable. J'aurais envie de le caresser mais je me méfie, il va croire que je viens voler des noisettes :-)

    RépondreSupprimer
  34. Montage attendrissant :) belles captures car ce n'est pas toujours simple de les approcher :)
    Bravo à Odile :)
    Belle semaine à vous Fifi !
    Je vous laisse avec quelques vers d'un poète qui a bercé mon enfance :)


    L'ÉCUREUIL ET LA FEUILLE



    Un écureuil, sur la bruyère,

    Se lave avec de la lumière.



    Une feuille morte descend,

    Doucement portée par le vent .



    Et le vent balance la feuille

    Juste au dessus de l'écureuil;



    Le vent attend, pour la poser,

    Légèrement sur la bruyère,



    Que l'écureuil soit remonté

    Sur le chêne de la clairière



    Où il aime à se balancer

    Comme une feuille de lumière.



    Maurice Carème

    RépondreSupprimer
  35. FIFI j'ai les mains congelées mais ce n'est pas trop important car je peux tout de même venir et te dire
    BONJOUR

    RépondreSupprimer
  36. Clo
    Merci, Clo ! Ce qui nous berce dans l'enfance nous bercera toujours et si ce sont des poètes, nos coeurs seront toujours émus à nous laisser bercer encore et encore par eux !
    Belle semaine Clo ! Et bisous couleurs noisettes :-)

    RépondreSupprimer
  37. Je découvre ce blog et déjà je suis sous le charme avec cette première note. Sous le charme des écureuils, que je nourris moi aussi dans mon jardin, sous le charme des photos, et sous le charme des mots.
    Je continue ma visite. :)

    RépondreSupprimer
  38. Chez Google, on en apprend tous les jours…

    En quoi était faite la pantoufle de "vair" de Cendrillon ?
    VERRE ou VAIR ?
    Définition - VAIR (nom masculin) : anciennement, fourrure de petit-gris (écureuil de Russie), colombine par-dessus et blanche par-dessous […] c'est parce qu'on n'a pas compris ce mot, maintenant peu usité, qu'on a imprimé dans plusieurs éditions du conte de Cendrillon "souliers de verre" (ce qui est absurde), au lieu de "souliers de vair", c'est-à-dire souliers fourrés de vair.
    Citations :
    - "Le roi, deux fois par an, distribuait des manteaux rouges fourrés d'hermine ou de menu vair aux chevaliers qu'il retenait auprès de sa personne"
    SAINT-FOIX , Ess. Paris, Oeuv. t. IV, p. 111, dans POUGENS
    - "Et [Philippe d'Artevelle] se fourroit de menus vairs, FROISS. , II, II, 160
    - " Ils [les seigneurs] sont fourrés de vairs et de gris, et nous [les paysans] sommes vestus de povres draps , FROISS. , II, II, 160

    On y lit aussi… (shocking !) :

    "Un supermarché londonien propose de la viande d'écureuil" (!!!)
    La viande d'écureuil, qui figurait jadis couramment dans les assiettes anglaises, bénéficie d'un regain d'intérêt depuis quelques années. Elle est apparue dans certaines boucheries et sur les menus de quelques restaurants
    Un supermarché du nord de Londres offre de la viande d'écureuil dans ses rayons, vantant les mérites d'un produit de consommation "durable", suscitant l'ire des défenseurs des animaux.
    - "Dans quelques années, la viande d'écureuil va devenir comme le lapin", déclare Andrew Thornton, qui a commencé, il y a quatre ou cinq mois, à proposer de l'écureuil à l'étal aux clients de son supermarché Budgens, à Crouch End.
    - "L'écureuil est une forme de viande très durable. Pour produire une tonne de bœuf, il faut 15 tonnes de céréales. Ce n'est pas durable. Les écureuils se nourrissent de ce qu'ils trouvent dans la nature et ils sont trop nombreux", explique-t-il à l'AFP.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/07/29/un-supermarche-londonien-propose-de-la-viande-d-ecureuil_1393621_3214.html

    PS :
    l'article ne précise pas si ce mets raffiné séduit le palais par son goût de noisette… :-(((

    RépondreSupprimer
  39. Odile
    Je suis allée voir, Odile ! Promis je ne mangerai pas d'écureuil, ni de gris, ni de brun ! Je comprends ta révolte !


    Et juré, je ne mettrai pas de "pantoufles" fourrées de vair. C'est vrai que j'ai horreur d'avoir les pieds froids. Mais pas question ! Le chien a massacré mes vieilles charentaises. Sûr, c'est moins élégant mais je vais m'en racheter une paire Il y en a de très élégantes maintenant, tu sais :-)

    Je me rappelle une anecdote familiale, notre fils avait une dizaine d'année et s'était pris d'affection pour un lapin d'élevage. Le jour ou il a compris que ce lapin avait été mangé, je ne te dis pas son chagrin et sa colère !

    Ce qui est sûr c'est que tes écureuils ne risquent rien. Ils ont toute confiance, avec raison !

    RépondreSupprimer
  40. Tous bien saisis les écureuils, et celui qui prie dans le pot vaut son pesant de noisettes...je n'ai pas dit cacahuètes Fifi.

    RépondreSupprimer
  41. Je pense que tes ecureuils n'ont pas froid mais moi oui
    Bisou FIFI

    RépondreSupprimer
  42. Merci de nous rappeler le numéro de La Hulotte (j'ai toute la collection !)

    Un malin écureuil
    Queue en panache
    Ramasseur de noisettes
    Ou autres pistachettes
    Attend impatiemment
    L'heure de l'apéro
    Pour partager avec vous
    Son fameux magot !
    Et boire un bon coup
    Dans le dernier pot à eau !


    Biseeeeeeeeeees de Christineeeee

    RépondreSupprimer
  43. françoisedu8021 octobre 2010 20:36

    Hello Fifi,
    Une magnifique aventure que celles de tes écureuils, Maurice Genevois raconte très bien une promenade en forêt et la rencontre d'une boule rousse .Une vrai bande dessinée , tu fais conccurence à Bernard !
    Bisous .

    RépondreSupprimer
  44. chouette reportage, pour une chouette rencontre.

    RépondreSupprimer
  45. Elle est adorable cette série. Quel appétit ils ont ! je suis surprise que tu aies pu les approcher ainsi. Est ce qu ils sont apprivoisés?

    RépondreSupprimer

Archives du blog