23 avr. 2009

château...



Les reines qui me visitent portent une robe de nuage à l'ourlet décousu, et des souliers de pissenlit"

Christian Bobin
Une bibliothèque de nuages




_______________________________________________________________________________

7 commentaires:

  1. Que c'est joli : la petite maison dans la prairie. Ce lieu a l'air paisible et accueillant. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Spacefrog
    Bucolique un peu..beaucoup :-) mais je n'ai pas résisté à cause de la phrase à Bobin, des pissenlits et de la traine du nuage.
    Bonne journée à vous !

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr c'est ce que j'ai vu d'abord que ce chateau était au dessus des nuages. J'aime bien des coins comme du coté de Grenoble ou les Pyrénées ou le Vercors où on part de la vallée et on monte on passe les nuages et ensuite il fait beau. C'est comme si on était dans un monde à part où le temps ne passe pas de la même façon.
    Et ce château est merveilleux, celui qui y habite au milieu des vignes attend que ses arbres poussent, il a le temps de les regarder pousser, il n'a pas de connexion internet ; pour quoi faire ? Le monde est à ses pieds.
    Une merveilleuse photo, Fifi. J'aimerais habiter ce pays là où tu habites et que tu peins si bien avec tes images et tes mots. Pour de vrai...

    RépondreSupprimer
  4. "Une robe de nuages à l'ourlet décousu"… c'est d'une beauté !!! => Trop forts, Fifi et Bobin réunis !… ;-)
    Je les devine, maintenant, ces vignes que tu as si joliment photographiées en automne. Il est haut perché, le Château - Cramaillotte, et c'est vrai que la fenêtre entr'ouverte est une invite pour les reines en tenue de bal ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Odile
    Le Château-Cramaillotte !!! Chaque fois que je passerai devant ou derrière ce château je penserai à toi
    et à cette délicieuse gelée de pissenlits
    J'ai oublié le chapeau du château, vais remédier à cela !
    Bisous du soir Odile !!!

    RépondreSupprimer
  6. cette photo est superbe ! bises

    RépondreSupprimer
  7. quel écrin, ça fait de la cabane un chateau, comme toute femme qu'un homme sais voir avec vérité. Quelle sensibilité.

    RépondreSupprimer

Archives du blog