30 juin 2010

"les chemises de l'archiduchesse..."


elles sèchent en paix
les bras ballants gonflés d'air
les chemises d'antan


L'autre je


Près du tas de bois
de trousse-chemises
l'archiduchesse fut surprise
bien qu'elle fut déjà promise
par un garde chasse aux abois
qui la vit sans chaussettes assise
près du tas de bois
de trousse-chemises
ce qui s'en suivit
du garde chasse surpris
de l'archiduchesse
l'un sans chausse
l'autre sans chemise
jamais on ne saura
on ne retiendra
que les chaussettes de l'archiduchesse
étaient sèches archi sèches
quand on la trouva
près du tas de bois
de trousse-chemises

Amichel

Les pâquerettes ferment les yeux
Toutes étourdies d'en voir autant
Sur le fil long ce fil si grand
Que ventile la vie comme elle se vit

Annick

32 commentaires:

  1. BONJOUR
    Et bien oui pourquoi pas. Je vais passer te voir et je t'apporte mes chemises si tu veux bien.
    Du bois de plus donc je vais aussi pouvoir me servir.
    Très sympa encore ta photo
    Merci ♠♠ et bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. elle est marante cette photo tout seche alors!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    j'adore la photo et surtout du bois qui nous fait rêver de pleins de choses extraordinaire avec un couleur vert partout
    j'admire
    excellente journée

    RépondreSupprimer
  4. J'aime beaucoup l'ambiance qui se dégage de ta photo... C'est superbe!

    Merci Fifi pour ce beau cliché...

    Bisous du mercredi!

    Denise

    RépondreSupprimer
  5. elles sèchent en paix
    les bras ballants gonflés d'air
    les chemises d'antan

    RépondreSupprimer
  6. j'essaie de chanter en enlevant le fameux cheveux sur ma langue
    sèche, duchesse ...ouhhhh

    RépondreSupprimer
  7. Je ne sais pas si elles sont sèches ou chèsses, mais elles ne font très archi duchesse.

    RépondreSupprimer
  8. Près du tas de bois
    de trousse-chemises
    l'archiduchesse fut surprise
    bien qu'elle fut déjà promise
    par un garde chasse aux abois
    qui la vit sans chaussettes assise
    près du tas de bois
    de trousse-chemises
    ce qui s'en suivit
    du garde chasse surpris
    de l'archiduchesse
    l'un sans chausse
    l'autre sans chemise
    jamais on ne saura
    on ne retiendra
    que les chaussettes de l'archiduchesse
    étaient sèches archi sèches
    quand on la trouva
    près du tas de bois
    de trousse-chemises

    RépondreSupprimer
  9. Et la variante, vous connaissez?
    Les chemises de m'dame la marquises sont-elles grises??

    RépondreSupprimer
  10. Amichel
    Elle m'inquiète votre histoire, Amichel ! Vous voulez dire que l'archiduchesse était sèche aussi ?
    :-)
    Vous le savez pourtant Amichel, j'aime les histoires qui finissent bien ! Vous ne pourriez pas m'en inventer une autre.... vous savez...ils se marièrent et eurent beaucoup de petites paires de chaussettes sur la corde à linge...

    RépondreSupprimer
  11. Je commence donc ma journée en venant te dire bonjour puis là je vais boire le café
    Bye

    RépondreSupprimer
  12. J'aime bcp les images de linge qui sèche ; d'habitude cela joue sur les transparences, la légèreté mais c'est là l'originalité de ta photo. De même que je n'utilise que des draps de lin qui rapent, ce linge blanc écru est épais et dense et fleure bon le frais en même temps, le fil entre deux poteaux à peine écorcés, les arbres ombrageux, le tas de bois qui rappelle que l'hiver viendra, tout cela sent bon le temps jadis que l'on aime retrouver où le soleil et surtout le vent étaient les meilleurs sèche-linge toujours renouvelables déjà....
    Passe un bel été Fifi !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  13. Quel bonheur que le linge qui sèche à l'air libre!
    Bises
    domi

    RépondreSupprimer
  14. On dirait presque le tas de bois de DD! Mais pas sa chemise.

    RépondreSupprimer
  15. Très belle photo!
    Je ferai bien une petite sieste sur ce tapis de pâquerettes...
    Très belle journée et bon week-end

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour
    avant de sortir faire mes courses j'en profite pour te dire un petit coucou

    RépondreSupprimer
  17. Ses chemises chaudes et sèches, l'archiduchesse d'Ungersheim en sabots chaussera ses chaussettes qui chont dézà, ch'est sûr, archi sèches => Chuchotez, sussurez ou chantez-moi cha sans accrocher ou bien vous me ferez 100 lignes !
    Coucou Bonjour, Fifi ! les miennes de chaussettes sont perchées - euh… percées - d'avoir beaucoup marché. Chans le chavoir ; nous devions être vautrées au même moment dans les coquelicots : ta chérie - euh… ssé-rie est superbe (oh : la 1 !), comme tes tableaux de colza (oh: la 1 et la 3 !) qui méritent les honneurs de la cimaise.
    Bonne journée, Fifi :-)

    RépondreSupprimer
  18. Les pâquerettes ferment les yeux
    Toutes étourdies d'en voir autant
    Sur le fil long ce fil si grand
    Que ventile la vie comme elle se vit

    RépondreSupprimer
  19. Tu es revenue Odile !!! T'as fait une montagne de jolies fotos, j'en suis sûre !!! ça va avec les chaussettes perchées, hein :-))
    Et je mets ma main au feu que t'as chaud aujourd'hui, qu'importe l'endroit où t'es encore perchée !
    Bonne douche rafraichissante, Odile !

    RépondreSupprimer
  20. La plus douce odeur d'adoucissant qui soit, celui du linge séché au soleil, à l'air empli des parfums de la campagne.
    Une belle photo d'atmosphère, Fifi, qui évoque pour moi les mots de fraîcheur, odeur, douceur, blancheur....Des mots qui riment avec bonheur simple.

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour fifi: désolée!je ne viens pas souvent en ce moment!mais plein de boulot avec cette fin d'année scolaire.Mais je ne t'oublie pas.J'espère que tu va bien.!toujours autant d'humour toi:Gros bisous.Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  22. Fifi que tu es gentille j'espére que tu vas bien ?
    Je viens tout juste de terminer le repas donc là peut être la télé si j'arrive a trouver un truc qui me plaisse pas gagné encore.
    Je t'embrasse et je te souhaite une bonne soirée

    RépondreSupprimer
  23. Vous m'avez fait peur Fifi en voyant les deux poteaux je croyais encore voir la coupe de foot ....ouf

    RépondreSupprimer
  24. Tout a fait ce que j'aime voir sur les fils au gre des promenades... en plus cela sent si bon!
    La campagne sourit.

    RépondreSupprimer
  25. En repassant, je lis dans les libellés, "écomusée". Et bien en voilà un qui fait de belles mises en scène, si rpoche de la rélité que j'ai vraiment pensé à une famille de nostalgiques qui avait fait le choix de vivre dans le passé. Fort bien fait....On n'est pas si loin de la réalité, tu me diras.....

    RépondreSupprimer
  26. Cette photo me fait très plaisir .
    Dans notre époque où tout est artificiel , en plastique , électronique , tromperie ...cette image montre un monde simple , vrai , réel , solide .
    Merci pour cette bouffée d'air pur .

    RépondreSupprimer
  27. simple, avec un texte qui rappelle des souvenirs d'enfance...

    RépondreSupprimer

Archives du blog