4 janv. 2011

rendez vous...



J ai rendez vous avec la lune
Me croyez vous mes chers
De ma chair
L'an tendez vous

Annick


Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas
Le sang des saisons qui coule dans nos veines
s'il nous donne la vie nourrit aussi nos peines
les heures passent pour nous conduire au trépas

Le sang des saisons qui coule dans nos veines
aux rêves qu'il murit notre coeur se trompât
les heures passent pour nous conduire au trépas
hélas ! le temps perdu jamais ne nous ramène

aux rêves qu'il murit notre coeur se trompât
les pleurs et les regrets autant qu'il m'en souvienne
hélas ! le temps perdu jamais ne nous ramène
les bonheurs de jadis ont perdu leurs appâts

les pleurs et les regrets autant qu'il m'en souvienne
sont aussi vains que les tardifs mea-culpa
les bonheurs de jadis ont perdu leurs appâts
ce qui doit arriver sera quoiqu'il advienne

Amichel 



"Si le soleil et la lune se mettaient à douter, ils s'éteindraient sur-le-champ"

William Blake



♪♫♪♫♪♫
"Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n'est pas là et le soleil l'attend
Ici-bas souvent chacun pour sa chacune
Chacun doit en faire autant.
La lune est là, la lune est là
La lune est là, mais le soleil ne la voit pas
Pour la trouver il faut la nuit
Il faut la nuit mais le soleil ne le sait pas et toujours luit
Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n'est pas là et le soleil l'attend
Papa dit qu'il a vu ça, lui..."
♪♫♪♫♪♫
Charles Trènet
envoyé par Odile



"Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles" 
Oscar Wilde



sous son grand voile
la lune danse nos rêves
l'instant est jovial

l'autre je



"La lune est le rêve du soleil"
Paul Klee
envoyé par Denise



Soleil d'hiver déguisé
L'espace d'un instant
En joli croissant
Ressemblant à son amie Lune
A peine voilée de brumes
Merveilleux duo
Dansant dans le ciel
Une lente valse brune

Christine



"C'était dans la nuit brune,
Sur le clocher jauni,
la Lune,
Comme un point sur un i."
Alfred de Musset
Ballade à la lune.

 Claude


LUNE.

Lune funambule,
Lune noctambule,
Lune belle bulle,
Lune majuscule...

Tu voles au-dessus de mes rêves d’enfant,
Tu rôdes dans mes vieux dimanches, toute blanche,
Chahutant la brume avec tes ailes d’albâtre.

Moi, solitaire et nu dans ta nuit, gueux, manant,
Je te suis d’un regard volatil, je me penche,
Je singe, en tremblant, ton visage de plâtre.

Lune somnambule,
Lune qui bouscule,
Lune je bascule...
Mais lune, articule !

Chante un peu d’amour aux barbares sanglants,
Combien ils sont petits dans le jeu de la vie,
Même si nous gardons leurs crimes en mémoire...

Oh ! Je devine de l’espoir dans ton cœur franc,
Car la source de nos déboires se tarit,
Ta lumière, rayon de Paix, il faut la boire.

Lune, je te hume
Lune, toi qui fume.
Lune d’amertume,
Lune porte plume...

Il n’y a que les fous pour t’écouter la nuit,
Il est tard, les âmes justes sont dans leurs lits.
Qui viendrait se perdre dans un noir aussi froid

Pour regretter des draps tièdes, de doux ébats ?
Les maîtresses sont délicieuses amantes...
Dans ce silence il ne sert à rien que tu chantes !

letienne

____________ 

39 commentaires:

  1. Magique
    Magnifique
    MERCI
    car je n'ai rien vu ici.L temps est si gris.
    Mais j'y serai
    Je te le jure
    SUperbe cette photo

    RépondreSupprimer
  2. Quelle merveille ! WOW !!! Merci Fifi :)

    RépondreSupprimer
  3. Je n'étais même pas au courant! Mais ce n'est pas grave, car je peux passer mon temps à regarder l'éclipse ici!
    Si je n'ai pas encore dit BONNE ANNEE, je le dis maintenant (je suis un peu perdue, beaucoup de choses à régler en ce début de mois, et d'année).

    RépondreSupprimer
  4. J ai rendez vous avec la lune
    Me croyez vous mes chers
    De ma chair
    L'an tendez vous

    RépondreSupprimer
  5. Ah quelle chance ! Je l'aurai vue un peu, grâce à toi ! Tu n'as pas hésité à risquer ta lentille !
    Ce matin j'ai lu dans le Parisien en prenant mon petit déj et puis j'ai regardé le ciel s'obscurcir et aussi se couvrir. Les nuages ont rencontré le soleil eux aussi à Cergy ! Mais sur ta photo, ils ont juste trainé paresseusement leurs voiles gris et rose perle du plus bel orient !

    RépondreSupprimer
  6. Comme c'est beau et je m'imagine la peur de nos ancêtres lorsqu'un tel évènement se passait...

    RépondreSupprimer
  7. Bravo !!!!!!!!!!
    Moi j'avais les nuages à 3 mètres au dessus de la tête, c'était un peu dur de voir le soleil.
    Ta photo est magnifique !

    RépondreSupprimer
  8. un rendez-vous d'une sombre beauté
    qui m'a soufflé un noir pantoum :
    -------
    Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas
    Le sang des saisons qui coule dans nos veines
    s'il nous donne la vie nourrit aussi nos peines
    les heures passent pour nous conduire au trépas

    Le sang des saisons qui coule dans nos veines
    aux rêves qu'il murit notre coeur se trompât
    les heures passent pour nous conduire au trépas
    hélas ! le temps perdu jamais ne nous ramène

    aux rêves qu'il murit notre coeur se trompât
    les pleurs et les regrets autant qu'il m'en souvienne
    hélas ! le temps perdu jamais ne nous ramène
    les bonheurs de jadis ont perdu leurs appâts

    les pleurs et les regrets autant qu'il m'en souvienne
    sont aussi vains que les tardifs mea-culpa
    les bonheurs de jadis ont perdu leurs appâts
    ce qui doit arriver sera quoiqu'il advienne

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique pour un début d'année ! :-)

    RépondreSupprimer
  10. Amichel
    "La seule chose qui ne nous sera pas enlevée c'est ce que nous aurons donné" a dit je ne sais plus qui.
    Alors partageons encore nos rêves, Amichel, même s'ils sont trompeurs bien souvent ! Partageons cette joie enfantine à communiquer avec des inconnus amis dont nous ne savons rien ou pas grand chose. Et surtout dans la vie concrète profitons de la chance de pouvoir encore donner.
    Je vous embrasse !

    RépondreSupprimer
  11. Chouette photo, Fifi !
    Tu as eu un ciel extraordinaire, pour la capturer ainsi, "dans les vaps", avec cette traînée de couleur qui donne toute leur beauté aux gris nuancés de l'image.

    Evidemment, on se surprend à fredonner :
    ♪♫♪♫♪♫
    "Le soleil a rendez-vous avec la lune
    Mais la lune n'est pas là et le soleil l'attend
    Ici-bas souvent chacun pour sa chacune
    Chacun doit en faire autant.
    La lune est là, la lune est là
    La lune est là, mais le soleil ne la voit pas
    Pour la trouver il faut la nuit
    Il faut la nuit mais le soleil ne le sait pas et toujours luit
    Le soleil a rendez-vous avec la lune
    Mais la lune n'est pas là et le soleil l'attend
    Papa dit qu'il a vu ça, lui..."
    ♪♫♪♫♪♫

    "Il faut toujours viser la lune car, même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles"
    a écrit Oscar Wilde... ;-)

    Serais-tu, toi aussi, comme Olivier Sauzereau, une "bêcheuse d'étoiles" ???

    Rencontrer cet "astrophotographe" Nantais, est un moment de bonheur rare. Passionné, passionnant, la tête dans les étoiles depuis l'âge de 12 ans, admirateur d'Hubert Reeves, il court après les étoiles et sillonne le monde pour capturer des images étonnantes d'éclipses.
    Son dernier ouvrage - un bijou - : "Voyage vers le Soleil Noir" (éd. Belin oct 2009) relate son périple d'août 2008, à la rencontre de l'éclipse totale du soleil à Novossibirsk, au bord de la Mer d'Ob en Sibérie.
    Une véritable épopée "vernienne", jalonnée de visites de sites et de rencontres extraordinaires, sur les traces de Einstein, Thyco Brahé, Copernic...
    En effet "ce dingue des étoiles" a fait ce voyage uniquement en train, depuis Nantes, ville natale de l'auteur des "Voyages Extraordinaires"...
    Le musée Jules Verne de Nantes a présenté en 2009 une très belle expo de cette aventure fabuleuse. Membre très actif du musée.
    Olivier Sauzereau est lui-même, à 44 ans, un véritable héros "vernien".
    Son site : http://www.sauzereau.net/

    La suite dans un prochain comm (ton vérificateur de tout me dit : "STOP" !...)

    RépondreSupprimer
  12. ici, les nuages ont tout caché !

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour cette belle photo.
    J'ai découvert votre blog il y a peu et c'est un bonheur de trouver les mots à chaque photo. Bravo et merci.

    RépondreSupprimer
  14. Superbe ce tete à tete que j'aurai donc vu qq instants grace à toi, si joli sur cette mer de nuages toute effilochée. La lumiere est dosée tip top !

    RépondreSupprimer
  15. Vous l'avez vue ?!
    La photo est extraordinaire...

    RépondreSupprimer
  16. sous son grand voile
    la lune danse nos rêves
    l'instant est jovial

    RépondreSupprimer
  17. Le dragon qui mange le soleil. C'est une photo magnifique.

    RépondreSupprimer
  18. magnifique billet pour commencer cette année !

    RépondreSupprimer
  19. Odile
    Quel gendarme ce vérificateur ! C'est vrai qu'il t'a dit ça ?♪♫♪♫♪♫
    Tu m'as parlé d'Olivier Sauzereau à plusieurs reprises. Il mérite ton enthousiasme !!! Ce soir j'aurai le temps de refaire un tour sur son site.♪♫♪♫♪♫ Ce matin je n'aurai pas le temps.
    J'aime bien aussi la citation d'Oscar Wilde ! ♪♫♪♫♪♫
    Bisous étoilés, Odile !
    ♪♫♪♫♪♫

    RépondreSupprimer
  20. Extrait...
    dans "Voyage vers le Soleil Noir" , Olivier Sauzereau écrit :
    [...]
    "L'éclipse du 1er août 2008 bénéficie d'une conjonction de facteurs astronomiques et géographiques qui la rendent tout particulièrement intéressante et précieuse. À vrai dire, la première caractéristique de cette éclipse, en plus de se produire à une période estivale offrant des probabilités météorologiques favorables, est d'être très exactement visible à Novossibirsk, depuis l'une des gares du Transsibérien.
    Le Transsibérien, l'un des trains les plus mythiques au monde et qui me fascine depuis l'enfance ! Comment ne pas imaginer faire à son bord le voyage depuis Moscou jusqu'au lieu d'observation? Plus de deux jours de train pour observer 2 minutes et 18 secondes d'éclipse totale de Soleil, n'est-ce pas quelque peu surréaliste ? Et pour aller jusqu'au bout de mon idée, pourquoi ne pas faire l'intégralité du voyage en chemin de fer depuis ma ville de départ, Nantes ? Il peut paraître absurde, de nos jours, d'envisager d'y consacrer autant de temps, alors qu'un avion m'y conduirait en une petite poignée d'heures.
    Là réside pourtant tout l'intérêt de ce choix. L'avion est brutal et tristement banal. Rien ne ressemble plus à un aéroport international qu'un autre, avec et habituels duty free. Le train, en revanche, fait sentir le poids des kilomètres. Ni les gares ni les voitures ne sont partout les mêmes. Tandis que les longues heures de train permettent de méditer et de rêver au fil des paysages qui changent peu à peu.
    Et puis surtout, Jules Verne se rappelle à moi par le choix de ce transport en direction de ces deux petites minutes et dix-huit secondes d'éclipses.
    Emprunter uniquement le train de Nantes, ville natale de l'auteur des Voyages extraordinaires, à Novossibirsk est un «pari» aussi original que celui de Phileas Fogg dans le Tour du monde en quatre-vingts jours. L'éclipse totale de Soleil n'attendra pas, les lois de la mécanique céleste feront passer l'ombre de la Lune à l'heure et à l'endroit prévus, avec une précision astronomique. Tel Phileas Fogg, il sera hors de question de rater un départ ou une correspondance. Une véritable course contre la montre doit animer les différentes haltes et rendez-vous qui jalonneront mon parcours en Europe. La notion du temps qui passe, de l'heure impérative et de la précision temporelle seront donc omniprésentes dans cette aventure."
    [...]

    http://www.sauzereau.net/

    Il en a rapporté, en particulier, une superbe image de "l'éclipse en chapelet", photographiée magistralement avec une chambre Sinar 4 x 5 inches ; à raison d'une prise ttes les 15 minutes, l'ensemble du déroulé étant ainsi obtenu sur deux heures.
    C'est splendide !

    PS :
    Avec Maguy Béchetoille / Sauzereau (si, si : " Béchetoille", c'est le nom de sa compagne !), il vient d'ouvrir en Vendée son observatoire au public pour des stages de découverte de l’astronomie. Leur Association s'appelle joliment : "Les Bêcheurs d’étoiles"... ;-)
    PPS :
    La dernière éclipse totale du soleil, il est allé la cueillir Shangaï. La prochaine, la plus longue éclipse totale du siècle, avec 6 minutes de nuit en plein jour, sera visible en France le... 3septembre 2081... Olivier Sauzereau nous donne donc rendez-vous, à cette date, dans les étoiles... ;-)
    PPPS :
    Tu serais heureuse, sûrement, de rencontrer Olivier Sauzereau : c'est un personnage !
    PPPPS :
    Si je savais faire des liens pour indiquer un site, j'aurais consigné cette tartine ailleurs, pour éviter l'indécence d'encombrer ainsi lourdement ta page !... ;-(
    Il faudra vraiment que j'apprenne à faire ça !
    Dernier PPPPPS
    pour préciser que ce récit passionné n'enlève rien à mon admiration et à la beauté de ta photo, Fifi !!!...

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Fifi,
    Quelle chance tu as eu de voir l'éclipse. Ta photo est une merveille, de la douceur en plein ciel.
    Chez nous, le ciel était trop gris.
    Un grand merci!

    "La lune est le rêve du soleil"
    Paul Klee


    Denise

    RépondreSupprimer
  22. Soleil d'hiver déguisé
    L'espace d'un instant
    En joli croissant
    Ressemblant à son amie Lune
    A peine voilée de brumes
    Merveilleux duo
    Dansant dans le ciel
    Une lente valse brune

    Biseeeeeeeeeeees de Christineeeee

    PS/ Bravo... moi, je ne l'ai pas vu !

    RépondreSupprimer
  23. Odile
    je suis retournée sur le site d'Olivier Sauzereau: des images merveilleuses et une fantastique aventure pour cet homme passionné et passionnant !
    Merci Odile !!!

    RépondreSupprimer
  24. Alors tout d'abord une bonne année à vous avec plein de bonnes choses. Et puis ensuite pour vous remercier de cette belle photo de lune. Je suis souvent dans la lune moi. C'est pour cela que je n'arrive pas à la prendre en photo car je suis dedans et pas à l'extérieur. ;-)

    RépondreSupprimer
  25. Superbe photo! Je n'ai vu de chez moi ni la lune ni le soleil.
    De beaux textes aussi pour l'accompagner.

    RépondreSupprimer
  26. J'ai appris trop tard qu'il y aurait une éclipse et c'est donc une très bonne surprise de découvrir ce beau cliché chez toi Fifi ! Il y a de la magie dans ce phénomène...
    Bravo pour cette photo très réussie !

    RépondreSupprimer
  27. Pas visible d'ici.
    Le soleil est le complice de mes jours.
    La lune, elle,l'ennemi de mes nuits.

    "C'était dans la nuit brune,
    Sur le clocher jauni,
    la Lune,
    Comme un point sur un i."
    Alfred de Musset
    Ballade à la lune.

    RépondreSupprimer
  28. Moi aussi j'ai tout de suite pensé à Trenet!

    RépondreSupprimer
  29. Superbe. Pour Paris, le ciel était bas! Pas moyen de prendre une photo

    RépondreSupprimer
  30. magnifique! Elle en soulève des vers cette belle de nuit.

    Je te réponds bientôt. Tout va bien 'enfin!)

    V

    RépondreSupprimer
  31. Quelques rayons de soleil se glissent dans la grisaille du jour, juste au moment où je viens te dire "bonjour" :))

    Bises amicales Fifi

    RépondreSupprimer
  32. quel idiot! C'était l'éclipse!Pour un physicien je me pose un peu là mdrrrrrrrrrrrrrr

    RépondreSupprimer
  33. LUNE.

    Lune funambule,
    Lune noctambule,
    Lune belle bulle,
    Lune majuscule...

    Tu voles au-dessus de mes rêves d’enfant,
    Tu rôdes dans mes vieux dimanches, toute blanche,
    Chahutant la brume avec tes ailes d’albâtre.

    Moi, solitaire et nu dans ta nuit, gueux, manant,
    Je te suis d’un regard volatil, je me penche,
    Je singe, en tremblant, ton visage de plâtre.

    Lune somnambule,
    Lune qui bouscule,
    Lune je bascule...
    Mais lune, articule !

    Chante un peu d’amour aux barbares sanglants,
    Combien ils sont petits dans le jeu de la vie,
    Même si nous gardons leurs crimes en mémoire...

    Oh ! Je devine de l’espoir dans ton cœur franc,
    Car la source de nos déboires se tarit,
    Ta lumière, rayon de Paix, il faut la boire.

    Lune, je te hume
    Lune, toi qui fume.
    Lune d’amertume,
    Lune porte plume...

    Il n’y a que les fous pour t’écouter la nuit,
    Il est tard, les âmes justes sont dans leurs lits.
    Qui viendrait se perdre dans un noir aussi froid

    Pour regretter des draps tièdes, de doux ébats ?
    Les maîtresses sont délicieuses amantes...
    Dans ce silence il ne sert à rien que tu chantes !

    RépondreSupprimer
  34. letienne
    Je ne peux que dire merci pour ce beau poème, letienne !!! Qu'elle soit nocturne ou diurne la lune "porte plume" est une muse qui nous fait rêver !

    RépondreSupprimer
  35. Juste un petit bonsoir chez toi en espérant que tout va bien pour toi
    Passe une douce soirée FIFI

    RépondreSupprimer
  36. L'image comme support aux mots, un doux rêve sur la brume qui danse, un bateau d'or sur le noir de la nuit et les images viennent s'échouer au bord des souvenirs... il est bon de se laisser bercer de mots ... un soir de lune blonde...belle soirée à toi. Bonne Année !!!

    RépondreSupprimer
  37. La chance Fifi de voir une éclipse malgré le ciel qui semble gris.

    RépondreSupprimer
  38. génial ! Moi j'aurais bien voulu pouvoir la voir cette élipse, mais il y avait de nuages et le ciel s'est dégagé l'après midi trop rageant !!!
    La photo est une magnifique réussite ; bravo Fifi !

    RépondreSupprimer

Archives du blog