21 juil. 2011

nuages...




 Quand je ne chante pas, je fais de l'avion, ou j'en rêve. 
Ce qui est beau, c'est de faire du rase-mottes dans les nuages.
On trouve des routes, on suit des avenues, on se perd...
Jacques Brel




Dis, ma soeur Anne,
Ne vois-tu rien venir,
Tout au bout du chemin ?"


Et la soeur Anne de répondre :

"Si, je vois venir,
Déboulant de l'horizon,
Une armée de nuages,
Cavalcadant joyeusement
Telle un troupeau de moutons"

Christine




dans mon nuage
l'insignifiant prend sens
je n'ai plus d'âge
l'autreje



"A l'envers des nuages, il y a toujours un ciel."
Mûhammad Al-Faytûry
envoyé par Denise



A saute-montagne
les nuages jouent
batifolant dans le vent



Les nuages sont comme les pensées, les rêveries, les cauchemars du ciel.
(Jules Renard)




"- Eh ! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages !
Baudelaire - Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1862)
envoyé par Odile
 
___

24 commentaires:

  1. Chez toi, ça n'est pas le "plat pays" de Jaques Brel, et tu n'as pas besoin d'avion pour tutoyer les nuages... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec Brel!

    RépondreSupprimer
  3. Odile
    Un ciel bien moutonné de gros nuages blancs ou panaché avec des sombres qui annoncent l'orage est toujours un spectacle fascinant et gratuit. Je suis sûre que tu aimes aussi !

    RépondreSupprimer
  4. FIFI bonsoir
    Ce qui est beau et bien tout simplement ta photo le ciel et ces nuages que j'observe chez toi ce soir.
    Oui je suis d'accord aussi avec BREL
    Je te souhaite une belle soirée

    RépondreSupprimer
  5. Avec l'arbre et vos robes rouges a volants comme point de repere, on ne devrait pas avoir de probleme pour retrouver son chemin!

    RépondreSupprimer
  6. Un beau ciel du vendredi chez toi ce matin, Fifi.
    Chez moi il sera beaucoup plus noir.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  7. Thérèse
    Surtout une belle ligne droite, si jamais le taureau s'est échappé de l'enclos :-))

    RépondreSupprimer
  8. "Dis, ma soeur Anne,
    Ne vois-tu rien venir,
    Tout au bout du chemin ?"


    Et la soeur Anne de répondre :

    "Si, je vois venir,
    Déboulant de l'horizon,
    Une armée de nuages,
    Cavalcadant joyeusement
    Telle un troupeau de moutons"


    La soeur Anne soupira d'aise :
    elle adorait les moutons !

    Biseeeeeeeeeeeeees de Christineeeee

    RépondreSupprimer
  9. J'ai cru un instant que c'était un extrait de chanson mais il semble que ce soit une citation... heureux homme !! Belle illustration madameeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  10. j'aime infiniment la campagne car elle nous permait d'entrevoir l'immensité du ciel !

    RépondreSupprimer
  11. dans mon nuage
    l'insignifiant prend sens
    je n'ai plus d'âge

    RépondreSupprimer
  12. Bravo Fifi pour ta magnifique photo. J'aime beaucoup la proportion. Ciel et terre. J'admire et j'admire encore :-)
    Mes amitiés et bon week-end.


    "A l'envers des nuages, il y a toujours un ciel."

    Mûhammad Al-Faytûry

    RépondreSupprimer
  13. A saute-montagne
    les nuages jouent
    batifolant dans le vent

    RépondreSupprimer
  14. Des nuages cotonneux suffisamment clairsemés pour nous laisser apprecier le paysage sur fond de ceil bleu, une chance. Par chez nous ils offrent un camaieu de gris bleu tres beau aussi en contraste avec les cereales. Quelques degrés de plus et ce serait parfait :)

    RépondreSupprimer
  15. Les nuages sont comme les pensées, les rêveries, les cauchemars du ciel.
    (Jules Renard)

    RépondreSupprimer
  16. Tu as choisi là un cadrage inhabituel et parfait pour coller au plus près au "rase-mottes dans les nuages" de Jaques Brel qui "fait de l'avion" (cette expression me fait sourire de tendresse)... Que le mot du Grand Jacques ait inspiré ta photo ou qu'il soit venu après, peu importe : l'image nous envole vraiment avec les mots ; l'association mot / image est réussie !

    J'aime le haïku de Lautreje, le mot de Jules Renard déposé par Gérard, le "saute-montagne" de Jeandler... tant de choses jolies inspirées par les nuages ! Vrai, aussi, que les nuages nous embarquent toujours dans le rêve en nous faisant regarder le monde autrement... autant les regarder comme ça actuellement (!)

    "- Eh ! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
    - J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages !
    Baudelaire - Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1862)

    Bon week-end dans les nuages, Fifi ! dans la lune et dans les nuages... nous avons tout le temps pour retomber sur terre... :)

    PS
    Es-tu juchée au sommet du Ballon de Guebwiller ? en jouant à "saute-nuages", aperçois-tu Château-Cramaillotte de là-haut ?
    Je t'envie ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Odile
    Me suis accroupie pour faire une rase-mottes-foto, Odile ! Ce serait impossible aujourd'hui. Nous avons rentré six stères de bois hier et mon dos arrive aujourd'hui tout juste à marcher droit, à me permettre d'être assise droite ou carrément couchée. Donc pas de saute-nuages, ni de promenade à Château-Cramaillotte.
    Bon week end, Odile en attendant Château-Cramoillotte et autre pique-nique ! :-)
    PS
    Merci pour la citation de Baudelaire !

    RépondreSupprimer
  18. 6 stères de bois (SIX !!!...) Eh ben!!!...
    Si Desproges vous avait croisés en chemin, rentrant au logis avec la brouette chargée, courbant le dos sous la pluie de ce juillet gris, il se serait exclamé : " Quand homme blanc rentrer bois, hiver sera rude"...
    (Les rigueurs de l'hiver - Chroniques de la haine ordinaire - 1986)
    On peut souhaiter que ce genre d'exercice favorise un bon sommeil réparateur cette nuit et que, l'hiver venu, vous ayez à vous féliciter et vous réjouir en vous chauffant le dos et les doigts de pieds devant la cheminée... :-)
    PS
    C'est bien plus rigolo de faire de l'avion en rase-mottes dans les nuages... :) Quoique... les six stères de bois ne sont pas forcément seuls en cause : si tu étais (encore) à croupetons pour faire ta foto, rien d'étonnant à ce que le lumbago soit deux fois plus méchant... :(
    Faut savoir varier et alterner les plaisirs : un jour l'avion, un jour le bois, un jour la foto... mais pas tout en même temps ! :)

    RépondreSupprimer
  19. Odile
    "les six stères de bois ne sont pas forcément seuls en cause": mais dis-le, que chui vieille ! :-)
    A croupetons , j'aime bien mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui c'est pommade anti-bobo et cachets, "faut varier les plaisirs." :-)

    RépondreSupprimer
  20. Merci Fifi pour tes gentils mots chez Lali. J'apprécie beaucoup.

    Prends du repos et soigne-toi bien ;)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  21. Sorrififi ! :-(((
    A grands bobos grands remèdes : un bon feu de cheminée bien mérité dès ce soir, un grog costaud et au dodo avec des bouillottes chaudes !
    Je te chante une berceuse et tu comptes les moutons (sans sauter)
    PS
    J'ai rien insinué du tout de ce que tu dis : lis bien !
    Bon week-end quand même Fifi.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  22. Odile
    mais j'rigole, Odile ! C'est comme pour les châtaignes, tu le sais bien!
    T'embrasse aussi !

    RépondreSupprimer
  23. de l'espca et de l'espace, juste au dessus de nos tête, il suffit de marcher la tête haute. Majestueux!

    RépondreSupprimer
  24. Le cadrage est superbe. Bravo ;-)

    RépondreSupprimer

Archives du blog