3 avr. 2013

"Reflets d'hiver..."




REFLETS      D’HIVER

Dans le gris du ciel jusqu'à la pointe du soir
Je note sur l'ombre portée à bras le corps
Les reflets mêlés, tête à tête,
Comme des paroles enrouées de chien errant,
Et puis, la paresse sur la langue
Et les mots,
les phrases réverbères
Creusés dans le lit froid de l'hiver.
L'humidité stagne sur la lame du ciel
Et sous les pas s'entend l'écho des draps froissés.
Les points de rupture, en aiguilles et suture, 
Les derniers grains de sel fondent en éclats d'absence.
Gris, gris tout est gris.
Les arbres ont déposé les armes
Dans la courbe stérile du néant.
Tout s'en va ; rien ne s'étale en palabre ;
Les accents vrillent sang sur la frange
Aux berges du promeneur esseulé.
Nerfs,
nervures,
pensées déracinées
L'onde est muette en bulbes et frissons.
Les feuilles
Passe une flottille linéaire,
Les feuilles et rien d'autre
Je, tu sur l'autre rive
L'impossible,
l'homme
et les faits
divers.

Maïté Aliénor

 

          Tous nos regards sont tournés vers le printemps :-) Mais je ne pouvais pas laisser passer ma découverte récente d'une bien belle collaboration entre Maïté Aliénor, que vous connaissez  par ses textes poétiques déposés régulièrement ici et "Sagine" 

à qui je donne la parole: "J'aime lire, et, en voulant rendre service à des personnes mal-voyantes, j'ai découvert qu'on pouvait apprécier ma voix et ma diction. J'ai donc décidé d'enregistrer des textes à leur intention."  

Je n'ai pas réussi à importer la voix  de "Sagine" sous le message mais si vous cliquez ici sur"Sagine "De mes yeux à vos oreilles,la magie va opèrer et vous pourrez entendre  la voix de "Sagine" Martine Bressan, lire le poème de Maïté.
"Fermez les yeux pour écouter. Ouvrez-les pour regarder

Bien-sûr le blog de Maïté vous est accessible, comme toujours, en cliquant sur son nom à la fin de son poème.

              


Reflets d'hiver     

les reflets du ciel sont restés
quand le miroir d'hiver s'est brisé
débris de glace et de couleurs
où le soleil se lève et meurt

le ciel qu'on voit dans la brisure
ce bleu lavé net sans souillures
les vents du nord l'ont traversé
les légendes des neiges bercé

la nature engourdie s'éveille en émoi
le printemps fluet disloque le froid
qui étranglait les chants du vivre
entre ses cruels doigts de givre


fragments que la lumière irisent
palette d'eau pour de mouvantes frises
reflets changeants qui dérivent
rêves errants de ceux qui vivent 


Aube nouvelle
Miroir froissé
Reflets lissés...!!

Mathilde


Derniers frissons
L'hiver s'attarde....
Vienne le soleil
Pour que je dis-vague....

Claire Fo


Frissons d'une aube bleue
Lever blond d'eau dans l'azur
Reveil soyeux

Marine D


Miroir oscillant
entre hiver et printemps
Doux reflet
des saisons de mon coeur

Oxygène


"En devenant miroir du ciel sans cesse changeant, les plans d'eau impliquent la liberté.
  Rien de plus éphémère que ces reflets."
Erik Orsenna
envoyé par Denise


24 commentaires:

  1. Absolument superbe, tant au niveau des couleurs que du relief et du rendu. Fameux !

    RépondreSupprimer
  2. Une jolie collaboration.
    Faits divers, faits d'hiver, le printemps ouvre ses portes, l'homme rentre et sort.

    RépondreSupprimer
  3. Heureuse collaboration ! Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  4. Superbe photo que j'intitulerais : "glissements progressifs vers le printemps"
    Bravo à vous deux pour votre coopération et pour l'action de
    Maïté en faveur des personnes mal voyantes . J'avais essayé de donner ma voix, mais la difficulté technique du logiciel d'enregistrement a eu raison de mon élan...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la voix de "Sagine" Martine Bressan, que tu peux entendre et qui enregistre poèmes, nouvelles, extraits de romans en faveur des personnes mal voyantes.

      Supprimer
  5. Fifi, ta photo aux doux reflets est de toute beauté... C'est le genre de photos que j'aime énormément!
    Depuis le blog de Maïté, je suis allée chez Sagine et je trouve leur collaboration merveilleuse pour les personnes mal voyantes. Merci à Maïté pour son très beau poème et merci à toi Fifi pour ta photo et les liens.
    Ainsi est l'amitié et le partage ;-)
    Bisous de belle soirée, Fifi.

    RépondreSupprimer
  6. Merci à vous trois dont les regards tournés vers le printemps s'attardent encore une fois sur cet hiver qui n'en finit pas de nous proposer ces reflets "sur la lame du ciel"...
    Je file sur les liens !! Merci du partage !!!
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  7. Les reflets de ta photos sont aussi beaux que ceux du poème.
    Je crois que tu sais que Belle-Maman est donneuse de voix pour les mal-voyants.
    Elle, elle enregistre des livres.
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Où l'on s'aperçoit que la surface de l'onde peut avoir de la texture...
    L'hiver est drôle cette année, il ne veut pas s'en aller, il se prend pour le printemps grâce au soleil et au ciel bleu mais il ne laisse tomber ni le froid ni le vent...

    RépondreSupprimer
  9. Reflets d'hiver

    les reflets du ciel sont restés
    quand le miroir d'hiver s'est brisé
    débris de glace et de couleurs
    où le soleil se lève et meurt

    le ciel qu'on voit dans la brisure
    ce bleu lavé net sans souillures
    les vents du nord l'ont traversé
    les légendes des neiges bercé

    la nature engourdie s'éveille en émoi
    le printemps fluet disloque le froid
    qui étranglait les chants du vivre
    entre ses cruels doigts de givre

    fragments que la lumière irisent
    palette d'eau pour de mouvantes frises
    reflets changeants qui dérivent
    rêves errants de ceux qui vivent

    RépondreSupprimer
  10. Et doucement nous voguons vers les reflets printaniers!!!

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir à vous tous

    Un grand merci Fifi, toi qui t'inscris dans la chaîne créée autour de ce poème en le proposant accompagné de si beaux reflets.Focales l'a dit et je confirme: ce ressenti d'effets de matières est si bien rendu par la photo!
    Je suis très honorée de retrouver ici ce poème, sur ces pages où la qualité est au rendez-vous chaque jour.
    Le poème avait déjà pris une autre dimension grâce à la diction remarquable de Sagine. Je ressens beaucoup d'émotion chaque fois qu'un poème est choisi pour être lu.
    Je suis très sensible aussi à l'harmonie dégagée par le poème en écho d'Amichel: harmonie des quatrains, de leurs rimes; un réel talent poétique que j'ai plaisir à lire habituellement.
    Evidemment, chaque personne désireuse de se rendre sur Eclats de mots est la bienvenue.
    Je t'embrasse Fifi.

    RépondreSupprimer
  12. J'aime ces reflets glacés, sur l'onde déposée.
    belle journée

    RépondreSupprimer
  13. Très beau le poème d' Amichel.

    RépondreSupprimer
  14. Aube nouvelle
    Miroir froissé
    Reflets lissés...!!

    La neige attendue est au rendez-vous..!!.
    Les mésanges ne comprennent plus rien...:-(
    Merci à chacun de vous pour tant de talents partagés...

    RépondreSupprimer
  15. Derniers frissons
    L'hiver s'attarde....
    Vienne le soleil
    Pour que je dis-vague....


    Câlinssss!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Très joli !
    Un tableau abstrait cadeau de la nature et de l'hivers.

    RépondreSupprimer
  17. Frissons d'une aube bleue
    Lever blond d'eau dans l'azur
    Reveil soyeux


    Merci pour cette magnifique photo Fifi

    RépondreSupprimer
  18. Miroir oscillant
    entre hiver et printemps
    Doux reflet
    des saisons de mon coeur

    J'ai bien du retard sur tes pages Fifi.... Je vais aller voir tes photos précédentes. Gros bisous à toi et merci de ta fidélité sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  19. vite mon gilet....il arrive le beau temps...enfin ils le disent

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Fifi, en ce dimanche, je reviens voir ces magnifiques reflets. J'aime tant les reflets car ils nous font découvrir des choses que nous ne verrions pas sans eux. Ils me fascinent toujours. Ta photo a les teintes que j'aime.
    Je te souhaite un doux dimanche.
    Gros bisous ;-)


    "En devenant miroir du ciel sans cesse changeant, les plans d'eau impliquent la liberté. Rien de plus éphémère que ces reflets."
    Erik Orsenna

    RépondreSupprimer
  21. Il est superbe ton miroir de glace

    RépondreSupprimer

Archives du blog