19 janv. 2014

orange sur fond vert...



Rêve ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur
Walt Disney



La poésie et le dessin sont frère et soeur, comme tu le sais, de même que les mots et les couleurs.
Orhan Pamuk 

envoyé par Denise 


Coeur soleil
sur écrin de verdure
Promesse sucrée
Oxygène


Mais d'où viens tu
korrigan au nez rouge
tu as trop bu

Josette


Un bulbe doré
pour égayer la grisaille
souvenir d'été

Miss Yves


Miracle en puissance
Bonbons pour papilles déguste-hâtives
Ceci n'est pas un mât-melon

Claire Fo

...
"Tristan coupa une branche de coudrier
par le milieu et l'équarrit.
Quand il a préparé le bâton,
avec son couteau il écrit son nom.
Si la reine le remarque,
car souvent elle guettait un signe,
elle saura bien que le bâton
vient de son ami, quand elle le verra :
il lui était déjà arrivé
de l'apercevoir ainsi.
Voici le contenu du message
inscrit sur le bâton dont j'ai parlé :

longtemps Tristan était resté à cet endroit,
y avait demeuré et avait attendu
pour guetter et pour trouver
un moyen de la voir,
car il ne pouvait vivre sans elle.
Il en était de tous deux
comme du chèvrefeuille
qui autour du coudrier s'accroche.
Quand il l'enlace et le saisit,
et qu'il s'est mis tout autour du tronc,
ils peuvent bien vivre ensemble ;
mais si quelqu'un s'avise ensuite de les séparer,
le coudrier meurt rapidement
et le chèvrefeuille pareillement.
"Ma belle amie, ainsi en est-il de nous :
ni vous sans moi ni moi sans vous."

Marie de France, Le Lai du Chèvrefeuille

envoyé par Miss Yves


Tétine offerte
Le fruit toxique du buisson
Bonbon acidulé
Marine Zoup



les fruits du chèvrefeuille sont toxiques ou comestibles ;
la passion est un beau fruit toxique
la fidélité est un doux fruit savoureux  

Amichel 



Sur fondu vert
Fondu l 'hiver
Ce fruit toxique
La vue excite
N'y goûtez pas
Aux baies dorées
Vues en été
Vie ou trépas
Fondues d'enfer

Miss Yves


"Car il faut que chacun
compose le poème de sa vie".

Youenn Gwernig
envoyé par Roger Dautais


34 commentaires:

  1. Une promesse lumineuse , une anticipation joyeuse...

    RépondreSupprimer
  2. Fifi est partie à la cueillette des couleurs et est revenue avec un beau spécimen...:-)
    Belle semaine à toi...Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle date de juillet dernier :-)
      C'est juste pour égailler la grisaille de saison.
      Schmoutzele, Mathilde !

      Supprimer
  3. Deux couleurs que j'aime beaucoup! Quelle jolie photo avec tant de détails. Merci Fifi ;-)
    Douce soirée avec mes bisous!


    La poésie et le dessin sont frère et soeur, comme tu le sais, de même que les mots et les couleurs.
    Orhan Pamuk

    RépondreSupprimer
  4. Coeur soleil
    sur écrin de verdure
    Promesse sucrée

    RépondreSupprimer
  5. Mais d'où viens tu
    korrigan au nez rouge
    tu as trop bu

    RépondreSupprimer
  6. http://fontenele.free.fr/marie/marie-de-france_chevrefeuille.htm


    "Mais si l'on veut les séparer,
    Le coudrier meurt promptement,
    Le chèvrefeuille mêmement.
    - Belle amie, ainsi est de nous;
    - Ni vous sans moi ni moi sans vous."

    Le Lai du Chèvrefeuille , XIIème siècle
    Marie de France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ensorcelante littérature médiévale !

      Supprimer
  7. Un bulbe doré
    pour égayer la grisaille
    souvenir d'été

    RépondreSupprimer
  8. Miracle en puissance
    Bonbons pour papilles déguste-hâtives
    Ceci n'est pas un mât-melon

    Bonne semaine Fifi

    RépondreSupprimer
  9. ...
    "Tristan coupa une branche de coudrier
    par le milieu et l'équarrit.
    Quand il a préparé le bâton,
    avec son couteau il écrit son nom.
    Si la reine le remarque,
    car souvent elle guettait un signe,
    elle saura bien que le bâton
    vient de son ami, quand elle le verra :
    il lui était déjà arrivé
    de l'apercevoir ainsi.
    Voici le contenu du message
    inscrit sur le bâton dont j'ai parlé :
    longtemps Tristan était resté à cet endroit,
    y avait demeuré et avait attendu
    pour guetter et pour trouver
    un moyen de la voir,
    car il ne pouvait vivre sans elle.
    Il en était de tous deux
    comme du chèvrefeuille
    qui autour du coudrier s'accroche.
    Quand il l'enlace et le saisit,
    et qu'il s'est mis tout autour du tronc,
    ils peuvent bien vivre ensemble ;
    mais si quelqu'un s'avise ensuite de les séparer,
    le coudrier meurt rapidement
    et le chèvrefeuille pareillement.
    "Ma belle amie, ainsi en est-il de nous :
    ni vous sans moi ni moi sans vous."

    Marie de France, Le Lai du Chèvrefeuille
    ...

    RépondreSupprimer
  10. J'aime l'extrême douceur des formes et des couleurs...

    RépondreSupprimer
  11. On pourrait intituler cette photo : optimisme.

    RépondreSupprimer
  12. Voilà ce que j'appelle une photo "parfaite". Belle pdc, bon choix de focale, belles couleurs, douceur, bref j'aime !

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Fifi, l'art a toutes les formes et toutes les couleurs et ne craint pas les mariages ratés... tout est toujours harmonieux :)

    RépondreSupprimer
  14. Aussi tonique qu'un vert de jus d'orange !
    Merci pour les vitamines ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un fruit tout petit, 8mm à peu près.
      Mais attention il est toxique !
      Mieux vaut un jus d'orange pour les vitamines :-)

      Supprimer
  15. Tétine offerte
    Le fruit toxique du buisson
    Bonbon acidulé


    Très beau en tout cas !

    RépondreSupprimer
  16. les fruits du chèvrefeuille sont toxiques ou comestibles ;
    la passion est un beau fruit toxique
    la fidélité est un doux fruit savoureux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment il existe une sorte comestible mais les baies sont différentes, elles sont bleues et de forme plus allongées.
      Quant aux "chèvrefeuille" du Lai de Marie de France il est plutôt de la catégorie toxique :-)

      Supprimer
  17. On dirait une tétine pour bébé. Tout mignon. :)

    RépondreSupprimer
  18. Je riais en lisant ton commentaire, car le fameux chat tricolore, ou chatte, habite à 1 km de chez moi et ce n'est donc pas les oiseaux de mon houx qu'il guète, mais j'ai toujours du plaisir à les voir, il y a une petite bande qui vit dans une ferme où la mémée est décédée, mais son fils passe pour les nourrir, régulièrement...
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  19. Repos dans la nature
    un bonbon acidulé sur la langue...

    bravo !

    RépondreSupprimer
  20. Sur fondu vert
    Fondu l 'hiver
    Ce fruit toxique
    La vue excite
    N'y goûtez pas
    Aux baies dorées
    Vues en été
    Vie ou trépas
    Fondues d'enfer




    RépondreSupprimer
  21. Je ne pense pas que, quoique appétissant, ce fruit soit comestible. De plus il est tout petit. Je préférerais, dans le genre orange et pulpeux, un kaki...

    RépondreSupprimer
  22. Un bel assortiment de tons.
    Joli :-)

    RépondreSupprimer
  23. J'ai beaucoup aimé lire tous ces poèmes auxquels j'ajouterai une phrase tirée d'un des poèmes de Youenn Gwernig " An diri dir " ( Les escaliers de fer )

    "Car il faut que chacun
    compose le poème de sa vie".

    Et merci pour cette superbe photo.

    Bien amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
  24. C'est rigolo, on dirait un petit grain de raisin. Cette photographie est très belle, les teintes sont harmonieuses et la netteté est bien réussie.

    RépondreSupprimer
  25. Une magnifique macro. la pdc est extra, on croirait que la plante souffle une bulle...

    RépondreSupprimer
  26. Une grosse pillule vitaminee a surtout ne deguster que par les yeux.

    RépondreSupprimer

Archives du blog