24 janv. 2014

poussière...




"Tu es poussière et à la poussière tu retourneras "
 Genèse 3:19


XXXV
Bois du vin, car tu dormiras longtemps sous l’argile,
Sans un intime, un ami, un camarade, une femme;
Veille à ne jamais dire ce secret à personne:
Les tulipes fanées ne refleuriront jamais.
Omar Khayam


Les bouteilles attendaient
Un chapeau sur la tête
De naître verticaux

Dans la lignée de bières
Une file d'attente
Pour chasser la poussière




Déclinaison
Presque parfaite
Collée serrée

Essuie-moi
Tu verras
Le verre-tige !

Dessus dessous
Very verrou
Elles patientent


la poussière se dépose
témoin du calme de la cave
le bonheur est dans l'attente

+ Petit cadeau en missive ...

Sans plus d'adresse
J'ai envoyé une lettre
Une bouteille halo




Un brin de poussière
corps contre épaule enlacés
grain de déraison

"Bague en anneau, cordon, pleine, carrée
Col droit ou enflé
Épaule tombante, arrondie ou droite
Corps, appelé aussi fût ou ventre : droit, conique, renflé
Fond droit ou piqué (piqûre)
Jable droit ou à talon"





Pendant que les bouteilles
s'habillent de poussière
tout au fond de la cave
le breuvage se bonifie
au rythme du temps.
 Enitram




Mes bouteilles à l'amer
En vin les ai gardées
Préfère celles-liées
À la festive-été
Tendres gestes-stations
L'effet-vers-sens passion...

Claire Fo


Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles :
“Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumière et de fraternité !
Charles Baudelaire

envoyé par Denise 


sous son manteau gris
le vin prend de la bouteille
poussière des années

Tilia




Je fus grain de raisin
Je fus jus de saison
Enfin fut le fût
Un rien poussiéreux
Dans le chai ombreux
Jable lumineux

Tu fus ma déraison

Miss Yves




Les précieuses bouteilles
Dans les caves, bien rangées, en rang serré,
Recouvertes de poussière, elles sommeillaient ;
De temps en temps se retournaient
Pour dans le noir ne pas sombrer
Et chaque jour qui passait, se bonifiaient.
Mais un jour en habit de lumière
Doucement, Elles se réveillèrent.
Commença alors, du breuvage l’itinéraire ;
Dans le tastevin, les reflets de la robe se mirèrent
Les effluves, tous les nez attentionnés gagnèrent
Avant que les palais n’en devinssent dépositaires.
Ainsi venait de naître un vin de caractère.

Maïté Aliénor 


Toujours au frais
En manteau de poussière
Elles patientent

Christine




Bouteille poussière
Poussière tu deviendras
Poussière seras
Den


 



La dive bouteille

"O Bouteille,
Pleine toute
De mystères,
D'une oreille
Je t'écoute :
Ne diffère,
Et le mot profère
Auquel pend mon cœur
En la tant divine liqueur,
Qui est dedans tes flancs reclose,
Bacchus, qui fut d'Inde vainqueur,
Tient toute vérité enclose.
Vin tant divin, loin de toi est forclose
Toute mensonge et toute tromperie.
En joie soit l'aire de Noach close,
Lequel de toi nous fit la tempérie.
Sonne le beau mot, je t'en prie,
Qui me doit ôter de misère.
Ainsi ne se perde une goutte
De toi, soit blanche ou soit vermeille.
O Bouteille,
Pleine toute
De mystères,
D'une oreille
Je t'écoute :
Ne diffère."


Rabelais

74 commentaires:

  1. "Oui, tu es poussière et à la poussière tu retourneras " Genèse 3:19
    mais dans ce cas là....

    RépondreSupprimer
  2. Superbes poussières...étoilées!

    RépondreSupprimer
  3. Je suis terre à terre - composée aussi de poussières -, ces bouteilles contiennent quoi ? Les capsules m'intriguent... Au fait, ces bouteilles se retrouvent sur Scoop.it.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du futur "Sekt", vin effervescent allemand, comparable à notre crémant d'Alsace.

      Supprimer
    2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Vin_effervescent

      Supprimer
  4. Ce sont les poussières du temps qui font les grands breuvages.Ici la pluie en a enlevé les grains..:-))
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  5. Dans la lignée de "Tchin Tchin" , et de" La vigne et le ciel"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma foi c'est vrai :o) Que veux tu, l'Alsace est une région de bon vin. Et les promenades du chien donnent l'occasion de faire des photos dans les vignobles et faire la fête avec les copains donne l'occasion encore de faire des photos...
      Ici, pour l'anniversaire d'une amie nous avons visité une cave...

      Supprimer
  6. XXXV

    Bois du vin, car tu dormiras longtemps sous l’argile,
    Sans un intime, un ami, un camarade, une femme;
    Veille à ne jamais dire ce secret à personne:
    Les tulipes fanées ne refleuriront jamais.

    Omar Khayam

    RépondreSupprimer
  7. http://www.1001fables.eu/2011/10/27/les-quatrains-de-omar-khayyam/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette belle découverte, Miss !!!!

      Supprimer
  8. Voilà bien le seul endroit où la poussière est sympa!

    RépondreSupprimer
  9. Original ! Capsulé ce n'est pas du bon vin... Du cidre ?
    Ne comptes pas sur moi, je ne suis pas très époussette et chiffon...
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  10. Je suis un d'accord avec Marie-Josée.
    Jolis effets sur ta photo, Fifi.

    RépondreSupprimer
  11. Pousse hier et bois ton coca !!!


    ahahaha

    RépondreSupprimer
  12. Les bouteilles attendaient
    Un chapeau sur la tête
    De naître verticaux

    RépondreSupprimer
  13. Dans la lignée de bières
    Une file d'attente
    Pour chasser la poussière

    RépondreSupprimer
  14. Déclinaison
    Presque parfaite
    Collée serrée

    RépondreSupprimer
  15. Dessus dessous
    Very verrou
    Elles patientent

    RépondreSupprimer
  16. Veronica B est très inspirée: In vino veritas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ah merci Miss Yves ! oui ! rires pourtant pas bu en corps !!! Keskececera alors !!!

      Supprimer
    2. en clin d'oeil ;) je me permettrais même un amusant "in véro veritas " ! ah ah ah.

      + Petit cadeau en missive ...

      Sans plus d'adresse
      J'ai envoyé une lettre
      Une bouteille halo

      Supprimer
  17. "L'ABUS d'ALCOOL nuit gravement à la Santé !" :O)

    Avec une certaine suite dans les idées... Ça devient obsessionnel, cette affaire !!!
    Pour changer un peu du vin clairet : un p'tit tour de visite des caves de la région !
    Attention : ça va frôler l'incitation à la débauche... HIPS !.. :)
    Mais la mise en garde à été bien faite, avec le nez rouge annoncé par l'image précédente...
    = Habile transition !... :D

    LA recette pour faire du "vin vieux"...
    (Je la tiens de mon beau-père qui la tenait de son grand-oncle qu'était bistrotier à Paris dans les années 15
    et chez qui il allait, étant gamin, passer quelques jours de vacances de temps à autre) :
    Le grand-oncle achetait le vin de l'année en barrique et faisait lui-même la mise en bouteille dans le secret de sa cave, fonction des besoins immédiats de la clientèle. À défaut d'avoir en permanence sous la main du "vrai vin vieux" à servir à ses clients, une fois les bouteilles remplies dans l'urgence, bouchées et cachetées, il les aspergeait d'un coup d'arrosoir, après quoi, à l'aide d'un tamis fin, il semait une couche régulière de cendres du foyer de cheminée. Et les clients, épatés, claquaient la langue en enfilant ce vin fameux, très prisé, "de-derrière-les-fagots"... Bonne occasion, bien sûr, pour le bistrotier, de vendre le verre deux fois plus cher... :)

    Le gamin, qu'était tout fier de la roublardise du grand-oncle, se plaisait à faire le malin auprès des copains de l'école en répétant la ruse avec l'accent parigot... Mais le grand-père l'avait fait jurer de ne plus jamais raconter ça à personne... "que c'était pas des choses à dire"... "que c'était le secret du grand-oncle"... et "que ça serait la honte, si ça venait à se savoir"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça, c'est de la généalogie ! Autrement sympathique que de voir essentiellement des dates de naissances, mariages, décès... Ces histoires qui se racontent de générations en générations, qui font partie de "la mythologie familiale" font toute la saveur d'une transmission. Je suis reconnaissante à ma mère qui racontait les événements de son enfance, de sa jeunesse, de la vie du village, du curé, des voisins, de l'instituteur.....

      Merci Odile pour l'histoire du grand-père qui savait faire un effort de présentation pour son "vrai vin vieux" de "derrière-les-fagots" !
      Et "la honte" s'est délicieusement transformé en tendresse au fil du temps...

      Supprimer
  18. la poussière se dépose
    témoin du calme de la cave
    le bonheur est dans l'attente

    RépondreSupprimer
  19. Retenir son souffle de peur d'abîmer la photo!

    RépondreSupprimer
  20. Un brin de poussière
    corps contre épaule enlacés
    grain de déraison

    RépondreSupprimer
  21. J'apprécie la bouteille en halo envoyée par Véronica!

    Les termes techniques des éléments d'une bouteille m' ont inspiré le texte précédent :

    "Bague en anneau, cordon, pleine, carrée
    Col droit ou enflé
    Épaule tombante, arrondie ou droite
    Corps, appelé aussi fût ou ventre : droit, conique, renflé
    Fond droit ou piqué (piqûre)
    Jable droit ou à talon"

    RépondreSupprimer
  22. Pendant que les bouteilles
    s'habillent de poussière
    tout au fond de la cave
    le breuvage se bonifie
    au rythme du temps.

    RépondreSupprimer
  23. Mes bouteilles à l'amer
    En vin les ai gardées
    Préfère celles-liées
    À la festive-été
    Tendres gestes-stations
    L'effet-vers-sens passion...

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  24. Mais avant de retourner à la poussière on boira des bons coups... n'es-ce pas ?
    J'aime le graphisme très sobre des deux images.

    RépondreSupprimer
  25. Superbe photo, Fifi ;-) Boire un bon verre de vin entre amis, est un beau moment!
    Bisous


    Un soir, l’âme du vin chantait dans les bouteilles :
    “Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,
    Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
    Un chant plein de lumière et de fraternité !
    ...
    Charles Baudelaire

    RépondreSupprimer
  26. Je fus grain de raisin
    Je fus jus de saison
    Enfin fut le fût
    Un rien poussiéreux
    Dans le chai ombreux
    Jable lumineux

    Tu fus ma déraison

    RépondreSupprimer
  27. La dernière photo, le bouquet final, fait penser à l'alchimie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre guide nous fait voir "le dépôt" de levure localisé dans le goulot. Dépôt qui sera gelé pour être récupéré plus facilement en fin de parcours.
      C'est vrai qu'elles sont un peu magiques ces bulles :-)

      Supprimer
  28. A chaque retour sur ton billet, je me demande si je ne vois pas DOUBLE !

    L'avant -dernière et l'antépénultième photos sont hallucinantes!

    RépondreSupprimer
  29. Elles sont toutes magnifiques, je suis épatée !

    RépondreSupprimer
  30. De bien belles photos de ces caves où mûrit un breuvage qui sera partagé dans la joie !
    Beau dimanche, Fifi

    RépondreSupprimer
  31. Dis donc quand on a un "goût" dans le né, on en dit des choses ...
    Bravo à tes belles photos goût-l'eau, hum ... de l'eau c'est sûr ?
    :)

    RépondreSupprimer
  32. http://www2.cndp.fr/magarts/dessin1/lettres-Imp.htm

    Lien vers "calligramme en forme de verre"
    Tu en trouveras d'autres en tapant le même intitulé!

    RépondreSupprimer
  33. et en forme de ...bouteille:

    http://www.elisabethpoulain.com/article-19484998.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si je mets "calligramme en forme de verre" ou de bouteille, il y a un bel arrivage !
      Encore une chose que tu me fais découvrir, il fallait y penser
      Amichel m'a offert une grappe de raisins. Nous restons dans le sujet :-)
      http://aufilafil.blogspot.fr/2012/07/ah-la-jolie-vigne.html

      Supprimer
  34. Les précieuses bouteilles
    Dans les caves, bien rangées, en rang serré,
    Recouvertes de poussière, elles sommeillaient ;
    De temps en temps se retournaient
    Pour dans le noir ne pas sombrer
    Et chaque jour qui passait, se bonifiaient.
    Mais un jour en habit de lumière
    Doucement, Elles se réveillèrent.
    Commença alors, du breuvage l’itinéraire ;
    Dans le tastevin, les reflets de la robe se mirèrent
    Les effluves, tous les nez attentionnés gagnèrent
    Avant que les palais n’en devinssent dépositaires.
    Ainsi venait de naître un vin de caractère.

    RépondreSupprimer
  35. Merci à tous pour cette belle participation !!!!

    RépondreSupprimer
  36. Des poussières bénéfiques !
    Belles prises de vue :-)

    RépondreSupprimer
  37. Tous ces cadrages et images sont bien vus et réussis, mais j'avoue avoir une petite préférence pour les caves à vin... c'est une très bonne idée que d'avoir photographié ce lieu. Bravo Fifi !

    RépondreSupprimer
  38. Quand on offre du champagne, cela attire du monde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du champagne sûrement pas ! Du crémant d'Alsace peut-être ! Et alors j'arrive !

      Supprimer
  39. sous son manteau gris
    le vin prend de la bouteille
    poussière des années

    RépondreSupprimer
  40. mine de rien tout le monde prend de la bouteille

    RépondreSupprimer
  41. Toujours au frais
    En manteau de poussière
    Elles patientent

    Biseeeeeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  42. La dive bouteille

    "O Bouteille,
    Pleine toute
    De mystères,
    D'une oreille
    Je t'écoute :
    Ne diffère,
    Et le mot profère
    Auquel pend mon cœur
    En la tant divine liqueur,
    Qui est dedans tes flancs reclose,
    Bacchus, qui fut d'Inde vainqueur,
    Tient toute vérité enclose.
    Vin tant divin, loin de toi est forclose
    Toute mensonge et toute tromperie.
    En joie soit l'aire de Noach close,
    Lequel de toi nous fit la tempérie.
    Sonne le beau mot, je t'en prie,
    Qui me doit ôter de misère.
    Ainsi ne se perde une goutte
    De toi, soit blanche ou soit vermeille.
    O Bouteille,
    Pleine toute
    De mystères,
    D'une oreille
    Je t'écoute :
    Ne diffère."

    Rabelais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle nous manquait pour clore le billet, Amichel !
      Elle s'est joliment mis en place au centre :-)
      Tchin ! Tchin !
      Merci Amichel !

      Supprimer
    2. Bouteille poussière
      Poussière tu deviendras
      Poussière seras
      Den

      Supprimer
  43. Beaucoup de poussière se dépose aussi chez moi mais c'est bien moins poétique...
    J'ai appris que des champignons se nourrissent des vapeurs d'alcool dans les caves et que ce sont eux qui prennent "la part des anges"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement "la part des anges" est très "nourrissantes pour les champignons :-)
      Je vais intercaler quelques images pour toi :-)

      Supprimer
    2. Lorsque j'étais ado j'allais boire le café chez ma tante qui m'y avais initiée et elle sortait des bouteilles de derrière son sofa, il y avait de la mirabelle, de la chartreuse jaune ou verte, elle faisait des mélanges suspects. Et pour moi de la Marie Brizart dans laquelle je trempais un sucre. Même si derrière le sofa il n'y avait pas de champignons, les anges prenaient leur part conséquente sur la bouteille...

      Supprimer
  44. Pourquoi y a-t-il des capsules (qui ne sont pas de congé) sur les bouteilles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai bien compris, ces capsules seront enlevées au moment du prélèvement des levures gelées, (gelées pour une plus grande facilité de prélèvement) et remplacées au final par les bouchons en liège (en forme de "champignons" à la sortie) que nous connaissons pour les bouteilles de champagne et de crémant. Ici une cave de vin "effervescent" en Allemagne.

      Supprimer
  45. Une belle serie reportage, tres graphique et pleine de promesses :)

    RépondreSupprimer
  46. Je n'avais pas encore vu le toboggan à bouchons!
    Quel succès!Et à chaque nouveau commentaire , tu nous sors des photos de derrière les fagots!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois je n'ai qu'une photo à afficher à proposer. Quand il y a une série, je peux alterner au fur et à mesure des textes qui arrivent. Je crois que j'aime bien ce coté inattendu et imprévisible du billet qui se complète au fil du temps. Mais je manque de temps en ce moment et si je veux conserver cette formule, je vais publier moins souvent, comme c'est déjà le cas d'ailleurs
      Merci à toi Miss pour ta participation fidèle !!!

      Supprimer
    2. C'est dur de choisir entre plusieurs photos, il faut qu'elles se complètent et ne se fassent pas concurrence car en montrer beaucoup peut plutôt les déservir. Quant à blogguer moins, c'est dommage car le partage est agréable et stimulant mais c'est un fait que le blog n'est plus trop fréquenté, cela demande tellement de temps de s'en occuper sérieusement !
      Bises de bon ouik, Fifi !

      Supprimer
    3. C'est vrai que plusieurs photos affichées à la queue leu leu se font concurrence. Mais avec les textes et parfois vidéos intercalés cela donne un ensemble ou ma foi la photo devient support des textes. L'évolution s'est ainsi faite au fil des partages. Et c'est bien sympathique. Tant pis si le rythme est réduit en ce moment.
      Bisous Cergie !

      Supprimer
  47. J'aime beaucoup les différentes vues qui permettent de voir les bouteilles sous différents angles. Très jolies photographies, dans des teintes sombres.

    RépondreSupprimer
  48. Des poussieres qui, une fois deballees, cedent la place a la gaitee et a l'amitie. Partage autour d'un verre, autour d'un blog.

    RépondreSupprimer
  49. Je goûterais volontiers de ce vin, il est sûrement bon en son lieu de production, comme le vin de Moselle ou celui du Rhin ou même celui du lac de Constance. Le meilleur vin que l'on puisse boire est celui que l'on déguste sur son terroir. Chez nous, à Pontoise, c'est le ginglet qui arrose le hareng de la St Martin...

    RépondreSupprimer
  50. J'y mettrai bien les doigts pour choisir la meilleure bouteille mais on me retrouverait à mes empreintes dans la poussière... Zut alors ... ;-)))

    RépondreSupprimer

Archives du blog