27 oct. 2014

automne...




Une feuille rousse
une feuille jaune
s'enlacent pour danser
une valse à trois temps
une valse d'octobre
Je suivrai leur cadence
adoptant leur tempo
tu voudras toi aussi
m'étreindre un instant...


Au beau milieu des feuilles rousses
Une belle blonde prend le soleil...
Elle se pavane et se trémousse
Hum...dans le plus simple appareil...
Montrant sa jolie peau dorée
Et ses jolies dents affûtées...
Dans une dernière tentative
Avant l'arrivée du givre...
Du coup, les autres, un peu gênées,
Commencent à se recroqueviller...
Dissimulant, un peu craintives...
Leur splendide robe de cuivre...
De peur que dans la lumière dansante
Celle-ci ne devienne transparente...

La Licorne


lumière automnale
une belle feuille de platane
se dore au soleil

Tilia


Feuille d'automne
Bijou vermeil
Qui tourbillonne
Dans le soleil,
Flambe l'automne
Pourpres et ors
Qui vermillonnent
Tel un trésor.
Charlotte Serre Patachon (1914-2000)

envoyé par Tilia





Automne malade

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers

Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
Qui n’ont jamais aimé

Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé

Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu’on foule
Un train
Qui roule
La vie
S’écoule

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913
envoyé par Miss Yves


Toi aussi Mona-dorée
Tu temps es allée
En terre retrouver
Tes amours très-passés....

Un dernier éclat
Puis tu tant vas...
Emoi je reste las
Faisant signe de croix....

Claire Fo


Toutes emmêlées mais pas fripées
croustillantes à souhait
elles dans leur chatoyante langueur
réchauffent les corps avant les brumes
et les coeurs en prévention d'hiver...

Saravati


Au fil de fifi
Il y a un marché d’automne
A effeuiller délicieusement
Quelques sursauts de lumière
Et les feuilles font étalage
de leurs parures façonnées.
Elles naviguent à même le sol
Tandis qu’en ombre chinoise
s’invite la fine girafe
tandis que glisse un vieux gréement.
Automne prenez-y garde
le spectacle est fragile
le spectacle est craquant
Les belles ne vivent
Qu’en l’absence du vent !

Maïté Aliénor


"Le fer est le fer
Et n'a que la rouille
Pour le dire"

Daniel Lefèvre, Rencontres - 2003


42 commentaires:

  1. Une feuille rousse
    une feuille jaune
    s'enlacent pour danser
    une valse à trois temps
    une valse d'octobre
    Je suivrai leur cadence
    adoptant leur tempo
    tu voudras toi aussi
    m'étreindre un instant...


    Joli cliché automnal Fifi !

    RépondreSupprimer
  2. Merci à toi et à ta grande gentillesse, Fifi
    Bisous shmouzzz comme tu dis, je vais voir !!!

    RépondreSupprimer
  3. Quelle lumière magnifique!
    Belle soirée Fifi.

    RépondreSupprimer
  4. La lumiere si presente comme pour nous rappeler a l'ordre d'automne. Tu as si bien su la happer.

    RépondreSupprimer
  5. La feuille ridée s'est maquillée au teintes de l'automne...

    RépondreSupprimer
  6. Belle chaleur automnale... merci Fifi
    jolie soirée.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
  7. Quelle belle lumière sur la mort d' une feuille ...!
    Ça craque sous tes pas ...!! ll fait si beau , si chaud ... c' est l' été de la St Martin ...
    C' est bon se balader sur les chemins avec Toûne ...elle est toute gaîte , un peu comme au printemps...incroyable ..:-))
    Si la lumière est magique dans la journée je trouve que le soir on est bien vite dans le noir ...:-(
    On va s' y habituer ...:-)
    Plein de scmoutz ma Fifi ...

    RépondreSupprimer
  8. C'est un magnifique tableau automnal, haut en couleur et gai :-) avec une lumière merveilleuse.
    Douce soirée, Fifi.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  9. Au beau milieu des feuilles rousses
    Une belle blonde prend le soleil...
    Elle se pavane et se trémousse
    Hum...dans le plus simple appareil...
    Montrant sa jolie peau dorée
    Et ses jolies dents affûtées...
    Dans une dernière tentative
    Avant l'arrivée du givre...
    Du coup, les autres, un peu gênées,
    Commencent à se recroqueviller...
    Dissimulant, un peu craintives...
    Leur splendide robe de cuivre...
    De peur que dans la lumière dansante
    Celle-ci ne devienne transparente...

    Merci pour cette belle photo, Fifi !
    Comme tu vois, je me suis un peu "lâchée"...
    Un peu marre des clichés sur l'automne...:-)

    RépondreSupprimer
  10. lumière automnale
    une belle feuille de platane
    se dore au soleil

    Merci Fifi, pour ce superbe tapis !
    Est-il en ville ? et va-t-il disparaître sous le vent des bruyantes souffleuses ?

    Feuille d'automne
    Bijou vermeil
    Qui tourbillonne
    Dans le soleil,
    Flambe l'automne
    Pourpres et ors
    Qui vermillonnent
    Tel un trésor.


    Charlotte Serre Patachon (1914-2000)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la campagne, Tilia.
      Elle va rester tranquillement à prendre le soleil encore un bon moment
      :-)
      Merci pour "Feuille d'automne" !

      Supprimer
  11. Quel magnifique coup de projecteur!

    RépondreSupprimer
  12. On s'en ferait bien une robe tant les tons sont délicats et vifs à la fois, bravo!

    RépondreSupprimer
  13. Vous n'imaginez pas tout ce que cette photo évoque pour moi... De ces moments vécus jadis à l'orée d'une forêt que j'arpentais constamment, et surtout à l'automne. Merci.

    RépondreSupprimer
  14. Magnifique photo !
    Hier en revenant du Mans, la forêt de Bercé était illuminée par ce beau soleil d'octobre, les arbres étaient magnifiques.
    Bises

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  16. Automne malade

    Automne malade et adoré
    Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
    Quand il aura neigé
    Dans les vergers

    Pauvre automne
    Meurs en blancheur et en richesse
    De neige et de fruits mûrs
    Au fond du ciel
    Des éperviers planent
    Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
    Qui n’ont jamais aimé

    Aux lisières lointaines
    Les cerfs ont bramé

    Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
    Les fruits tombant sans qu’on les cueille
    Le vent et la forêt qui pleurent
    Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
    Les feuilles
    Qu’on foule
    Un train
    Qui roule
    La vie
    S’écoule
    Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913

    RépondreSupprimer
  17. Un simple sujet et tu en as fais une merveille! Les couleurs sont très belles.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  18. Toi aussi Mona-dorée
    Tu temps es allée
    En terre retrouver
    Tes amours très-passés....

    Un dernier éclat
    Puis tu tant vas...
    Emoi je reste las
    Faisant signe de croix....

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  19. Toutes emmêlées mais pas fripées
    croustillantes à souhait
    elles dans leur chatoyante langueur
    réchauffent les corps avant les brumes
    et les coeurs en prévention d'hiver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait cela, Saravati :-)

      Supprimer
  20. Merci pour ton lien: quelles belles photos sur le blog où sont montrées,à la lumière du jour et de la nuit, ces fantastiques statues d'acier et de dentelles!

    RépondreSupprimer
  21. Absolument superbe Fifi, je suis jalouse, je n'ai pas d'aussi belle photo d'automne dans mon stock. Bravo ! c'est vraiment une merveille cette photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jalouse :-), alors je suis très fière.
      Merci Marie !

      Supprimer
  22. Quel bel automne par ici.
    Les couleurs sont splendides.

    RépondreSupprimer
  23. Deux splendides images, l'automne dans toute sa beauté.
    Ce foyer de lumière est vraiment très beau sur la première image et j'aime beaucoup la perspective de la seconde.

    RépondreSupprimer
  24. Hélas, par ici, les vignes, après le passage des machines à vendanger, sont bien abimées et à vrai dire, pas très belles à voir.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Fifi

    Par tes belles photos poétiques , je sens que feuilles mortes ne sont pas mortes, mais elles sont déscendues à terre pour la vie suivante en conservant plein de lumière .

    Très belle semaine à toi Fifi
    Gros bisous de Hanoï
    Tomochi

    RépondreSupprimer
  26. Profiter de chaque rayon de lumière !

    RépondreSupprimer
  27. Quelles belles couleurs chaudes sur le tapis de feuilles où le soleil les caresse

    RépondreSupprimer
  28. Au fil de fifi
    Il y a un marché d’automne
    A effeuiller délicieusement
    Quelques sursauts de lumière
    Et les feuilles font étalage
    de leurs parures façonnées.
    Elles naviguent à même le sol
    Tandis qu’en ombre chinoise
    s’invite la fine girafe
    tandis que glisse un vieux gréement.
    Automne prenez-y garde
    le spectacle est fragile
    le spectacle est craquant
    Les belles ne vivent
    Qu’en l’absence du vent !

    RépondreSupprimer
  29. Une tres belle transparence dans ce jeu de feuilles aux couleurs chaudes. Il me semble entendre le crissement de mes chaussures sur cet epais tapis...

    RépondreSupprimer
  30. Des couleurs vraiment somptueuses... ♥
    J'adore, et ce n'est pas pour rien que j'ai choisi ces tonalités pour mon blog...

    RépondreSupprimer
  31. Seul le vent avant savait laquelle serait la dernière tombée, et à présent sur ta photo tu nous la montres, elle est la plus dorée, elle va se faner comme ses soeurs et s'endormir, se fondre dans la terre.

    RépondreSupprimer
  32. Tes photos d'automne ont une très belle lumière. C'est un plaisir pour mes yeux. Bisous à toi, Fifi et belle semaine!

    RépondreSupprimer
  33. Sur le tapis de feuilles mortes, une courageuse résiste et joue dans un rayon de soleil.... L'occasion pour Fifi de nous offrir une jolie photo :-)

    RépondreSupprimer

Archives du blog