8 déc. 2014

étaler la pâte...



on ne peut pas rêver plus fidèle auditeur...




et élève plus appliqué...



                                       


Avec le rouleau
étaler au bon niveau
la pâte à gâteaux

Tilia 

Ah la saison des bredeles
un petit garçon pâtissier
miam on va se régaler

Josette


Je fais de mon mieux
pour fabriquer moi aussi
des biscuits de Noêl
avec le rouleau m'dam
avec le rouleau..

Marine D


Roulons, roulons
la pâte
Petit mitron
Roulons roulons
la pâte
Et ce n'est pas pour le dindon
Petit mitron 

Enitram


Comme une reine dans sa cuisine
La pâtissière était belle, lumineuse
Tout de blanc immaculé vêtue,
Très chic avec un soupçon de noir.
Inspirés par le décor traditionnel
Sans renier la modernité
L’élève attentif, et sa maîtresse
Aux gestes professionnels si gracieux,
Avec la pâte se préparaient
A confectionner des merveilles.
Le petit bonhomme prit au sérieux
Chaque étape, se promettant
De régaler sous peu sa famille
Dans la plus pure tradition
Tout droit venue de ses aïeux.

Maïté Aliénor


50 commentaires:

  1. Ah les bredele ! Du coté de Lyon et dans la Drôme ma fille et mon fils font des "craquants", on roule aussi la pâte mais en rouleau et on fait des tranches qu'on grille au four. Il est mignon ce petit rouleau à pâtisserie, il me rappelle ceux que m'a ramené de Chine ma voisine pour faire des raviolis chinois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le petit garçon était très appliqué ! L'animatrice était allée lui chercher un rehausseur pour lui faciliter la tâche :-)

      Supprimer
    2. Mon petit O qui est à présent grand depuis qu'il a trois ans ne veut plus de réhausseur

      Supprimer
  2. (L'évier en inox est très moderne et hygiénique, plus que ne le serait une pierre à eau comme nous avions dans notre cuisine)

    RépondreSupprimer
  3. Un souvenir aussi de St Nicolas à l'école : il est passé, je devais avoir 8-9 ans et il a distribué des bonbons sauf à une petite fille qui a pleuré, alors je lui ai donné de mes bonbons et je me suis fait gronder par une soeur. Il parait que la petite fille n'était pas sage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as été une petite lumière ce jour là, Lucie, pour cette fillette !
      Saint Nicolas aurait dû gronder la soeur pour son manque de coeur mais en ce temps là..............

      Supprimer
  4. Bonjour Fifi, deux très belles photos avec un petit garçon très attentif et qui roule la pâte à gâteau avec tout son coeur. C'est trop mignon :-)
    Bisous pour le deuxième Avent.

    RépondreSupprimer
  5. Quelle superbe cuisine,,,sans parler des boulanger, merci Fifi.

    RépondreSupprimer
  6. La gentille dame lui a dit
    Avec le rouleau
    étaler au bon niveau
    la pâte à gâteaux

    Le petit garçon a bien écouté et c'est réussi :-)

    Les petits gâteaux de Noël, je me souviens que ma mère en confectionnait. Elle ne les appelait ni "spitz", ni "bredele". Autant que je me rappelle, en Meuse ils n'avaient pas de nom spécial.

    Bises (pleines de gourmandise !)

    RépondreSupprimer
  7. Donner l' attention à l' autre...c' est beau ...!!
    J' aime trop de petit bout de chou qui peut-être un jour deviendra pâtissier...c' est ainsi que naissent les vocations ...:-)
    Quant à la recette , dans les ingrédients il manque un zest d' accent de chez nous...ça les fait meilleurs ...!!
    Schmoutzy Fifi à partager

    RépondreSupprimer
  8. Un petit garçon qui épate ..........

    RépondreSupprimer
  9. ah la saison des bredeles
    un petit garçon pâtissier
    miam on va se régaler

    RépondreSupprimer
  10. Une charmante pâtissière et un mignon petit mitron.

    RépondreSupprimer
  11. Transmission... que c'est beau !

    RépondreSupprimer
  12. Il me faut donc aller voir la recette des Bredeles ou suivre un cours comme ce charmant petit garcon mais ou? A Toulouse ce serait plutot le fenetra ou peut-etre une croustade aux pommes.
    Quelles merveilleuses images! Comme dans un conte mais reel celui-ci!
    Un petit garcon certainement aux anges et une maitresse certainement ravie d'avoir un si bon eleve.

    RépondreSupprimer
  13. Je ne sais pas si cela sera possible mais l'an prochain je rêve d'aller en décembre en Alsace.
    J'ai lu que l'Ecomusée ouvrait aussi à cette période! Je voudrais bien moi aussi confectionner des bredeles ou les acheter tout confectionnés!
    Merci de ces belles photos Fifi.
    Douce nuit à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La période de Noël est toujours festive et très belle. Il y a des animations dans la journée et à la nuit tombée, pour profiter pleinement des lumières et de l'ambiance de Noël. Les photos ont été faites à la "maison du goût", c'est là que l'on peut assister à la confection des bredeles mais si tu veux en acheter tu en trouveras partout. :-)

      Supprimer
  14. Ça c'est de la participe-passion!
    C'est juste pour Noël...d'ici là il faut que vous "pâtissier"!

    À défaut de biscuist voici des bises cuites!!!!

    RépondreSupprimer
  15. Même quand ça se mange pas, ils adorent étaler et utiliser les emporte-pièces!!!!

    RépondreSupprimer
  16. J'adore le décor.
    Que de pâtisseries à Noël dans ton coin !
    Du coup ça me donne faim.
    Le petit garçon, un futur pâtissier peut-être.
    Bises

    RépondreSupprimer
  17. Trop mignon ce petit bout de chou apprenti pâtissier. J'aime bien cette idée de montrer aux enfants ce que l'on aime faire et de les initier doucement à autre chose que la télé et les jeux vidéos.

    RépondreSupprimer
  18. quand maman faisait les brédlès à NOEL....la cuisine était "occupée"
    et c'était par corbeilles entières... des kgs et des kgs.... oui nous étions cinq enfants ...au départ...

    RépondreSupprimer
  19. Coucou Fifi

    Ce garçon étale la pâte avec une rouleau à petites mains ... , j'imagine son visage .
    J'ai vu la vidéo , c'est très intéressant . Noël est préparé par tout le monde .
    Contente d'avoir pu un peu comprendre Noël dans ta région . A Hanoï je sens que je me suis rapproché de l'Alsace .

    Bonne journée Fifi
    Je t'embrasse
    Tomochi

    RépondreSupprimer
  20. Deux très belles photos Fifi quant au futur pâtissier je le sens très motivé.

    RépondreSupprimer
  21. Sur la première photo, le four à micro-ondes va merveilleusement bien dans le décor ;-)
    j'espère que tu n'as pas seulement fait des photos ce jour là mais que t'as bien écouté la recette et que t'es en train de nous faire plein de bons bredele :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au lieu d'être attentive comme le petit garçon, tu rouspètes !
      pas encore fait de bredele, honte à moi

      Supprimer
    2. Vilaine ! Je ne rouspète pas, je souris c'est tout ;-) J'ai déjà été souvent dans cette cuisine à l'Ecomusée mais le four à micro-ondes ne m'avait jamais frappée; comme quoi les photos nous permettent parfois de mieux voir ou du moins différemment. J'aime beaucoup les positions des mains sur les deux photos. Mettre la main à la pâte, tout un art...
      Mets-toi aux bredele ! Vite, vite ! Moi je suis nulle en pâtisserie...:)

      Supprimer
  22. J'adore ces deux photos dans un décor à l'ancienne, le marbre rose des Pyrénées rappelle le socle de ma cheminée,
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  23. J'aime beaucoup cette très belle video Fifi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la trouve aussi très belle. Merci Marine !

      Supprimer
  24. Attentif et appliqué le résultat est garantie certes, avec une telle maitresse.

    RépondreSupprimer
  25. La jolie cuisinière montre des tours de main, peut-être prendre un petit bout de pâte pour faire un seul biscuit ?

    RépondreSupprimer
  26. IL est attentif et je pense qu'il a du s'amuser car rien de très simple
    je viens de le faire avec Bastien le petit que je garde et nous avons pu rire un moment gros bisous FIFI

    RépondreSupprimer
  27. Je fais de mon mieux
    pour fabriquer moi aussi
    des biscuits de Noêl
    avec le rouleau m'dam
    avec le rouleau...

    RépondreSupprimer
  28. Faire de la pâtisserie dans une si belle cuisine, en Alsace !!! Le rêve pour moi !!!
    Le petit mitron connait pas son bonheur !!!

    Roulons, roulons
    la pâte
    Petit mitron
    Roulons roulons
    la pâte
    Et ce n'est pas pour le dindon
    Petit mitron

    RépondreSupprimer
  29. Inviter un enfant à faire un gâteau, c'est, à coup sûr, un grand moment de bonheur partagé ! Bien mélanger la pâte, touiller le beurre fondu et les zœufs, c'est un vrai plaisir. Casser les zœufs, c'est chouette aussi, (surtout quand ça n'est pas nécessaire de séparer les blancs des jaunes :D...)
    Mais le meilleur moment, c'est, à coup sûr, celui qui vient juste après qu'on a versé la pâte dans le moule pour mettre au four... Moment attendu dans un silence gourmand et impatient, moment exquis où on a le droit - enfin !!!... - de lécher la cuiller, de gratter, racler ce qui reste dans le fond du saladier, ou, mieux encore, d'essuyer au doigt pour ne rien en laisser... Quand on déverse ensemble la pâte dans le moule, une petite phrase revient chaque fois, immanquablement : "gratte pas trop !... faut en laisser pour lécher !!!... :o)"
    Ah ! surtout si c'est une pâte assez molle au chocolat... c'est encore mieux pour l'essuyage au doigt... On lèche, on lèche, on se lèche les doigts, on lèche même directement le saladier. Ça se termine parfois en mascarade quand l'un ou l'autre pousse d'une chiquenaude la tête du gourmand dans la gamelle... On se lèche les babines, on rit, on est hilare de voir les moustaches de l'autre, on se regarde dans la glace, on en rajoute même, pour le plaisir... Y'en a sur le nez, et parfois même... jusque sur le front, quand on a directement léché le saladier à coups de langue...
    Des moments tellement drôles, de connivence, de plaisir et de rigolade que, d'une fois à l'autre, on se dit que ça vaut le coup d'avoir préparé l'appareil photo à l'avance pour saisir le moment et en profiter encore après, quand le gâteau sera mangé... J'en ai, des comme ça, une collection, de mes tout petits que je regarde souvent, avec un plaisir doublé.

    PS
    Je n'ai jamais fait de "bredele", mais je doute fort que la pâte, trop sèche, puisse être léchée avant d'être enfournée... :(
    Mais bon, on comprend que, dans le cadre du Musée, ça ne se serait peut-être pas bienvenu de lécher les gamelles et de faire les clowns.
    La dame est très attentive à faire les choses sérieusement pour autoriser de telles pitreries...

    Merci pour ces photos de Noël alsacien. J'ai regardé la petite vidéo de ton musée favori.
    J'y ai reconnu... LE COCHON... toujours fidèle et souriant... :O)
    Bons préparatifs, avec ou sans chocolat... Avec vin chaud / cannelle, pour sûr !!!... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais envoyer ton commentaire à une amie parce que nous en discutions cet après-midi "le meilleur des p'tits gâteaux c'est quand on lèche la pâte qui reste dans le saladier" :-)
      Je reviendrais demain après-midi, Odile pour discuter encore un peu. Je viens de voir "la grande librairie" et maintenant DODO
      Bisous en attendant...

      Supprimer
  30. C'est indéniable que le plaisir c'est l'après pâte, qu'on gratte religieusement, chaque demie cuillère récoltée est une cuillère de gagnée :-)
    Je crois que nous avons tous pratiqué ce cérémonial et nos enfants ont repris la tradition du léchage jusqu'au bout....jusqu'à ce que tout soit impeccable.
    Elle est joliment décrite la scène de léchage du gâteau au chocolat, chez Odile ! On s'y retrouve tous je crois !

    Le petit garçon était vraiment très appliqué ! Les grands parents étaient assis à coté et surveillaient attentivement les progrès du jeune pâtissier.
    Tu as raison, pas de léchage ici, même avec une pâte plus souple, il faut se tenir :-)

    Merci pour ce joli compte rendu de l'heure du gâteau dans la cuisine d'Odile !



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bons préparatifs aussi, Odile ! L'ambiance d'avant ou d'Avent fait vraiment partie de la fête.

      Supprimer
    2. @ Odile
      je viens d'avoir mon amie qui, comme toi ne "gratte pas trop !" parce qu'il ... "faut en laisser pour lécher !!!... :o)"
      elle a beaucoup aimé ton commentaire, ta description de la séance gâteau, elle y a trouvé beaucoup de tendresse.
      bisous chocolatés, Odile !

      Supprimer
  31. Que de commentaires ! Les gâteaux cela attire du monde.

    RépondreSupprimer
  32. Merci ma Fifi pour ces beaux échanges
    Bisous du jour

    RépondreSupprimer
  33. Mais de quel film est sortie cette scène charmante ? Celui de la vie ?

    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  34. Passe une belle journée FIFI ici et bien je regarde ce gris et un peu la pluie aussi je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  35. Quelle belle cuisine !
    Et quelle belle transmission :-)

    RépondreSupprimer
  36. Comme une reine dans sa cuisine
    La pâtissière était belle, lumineuse
    Tout de blanc immaculé vêtue,
    Très chic avec un soupçon de noir.
    Inspirés par le décor traditionnel
    Sans renier la modernité
    L’élève attentif, et sa maîtresse
    Aux gestes professionnels si gracieux,
    Avec la pâte se préparaient
    A confectionner des merveilles.
    Le petit bonhomme prit au sérieux
    Chaque étape, se promettant
    De régaler sous peu sa famille
    Dans la plus pure tradition
    Tout droit venue de ses aïeux.

    RépondreSupprimer

Archives du blog