16 févr. 2015

il se fait tard...


  
"Ne juge pas la journée en fonction de la récolte du soir
mais d'après les graines que tu as semées"
R.L Stévenson




...les fêtent-tard sont partis...déjà on sent-nuit....
Les lumières sont allumées...je vais m'inviter...
Un dernier verre pour l'amitié!


La petite maison

Sur le versant de la montagne,
A mi-hauteur, on aperçoit
Une petite maison toute seule.
D'ici, elle semble accrochée
A un pan de muraille nue,
Et le soir, on voit sa lumière
Agoniser sous le poids de la nuit.
- Ah ! comment peut-on vivre là ?
T'exclames-tu en frissonnant.
Moi, je ne connais pas l'endroit
Mais je sais bien que la montagne
N'a pas, pour qui gravit ses pentes,
Ce visage fermé qu'on voit de loin.
Moi, je sais bien qu'elle est vêtue
De fenouil, de myrte et de menthe,
De romarin, de lavande et de thym ;
Et que sa cime se recule
A mesure qu'on va vers elle
Et que son flanc parfois se creuse
Offrant un sûr et calme asile.
Je sais qu'il y a un mûrier,
Des amandiers, des pins, des chênes,
Un tapis d'herbe et deux chevrettes
Derrière la petite maison.
Et devant elle, une terrasse
Avec son banc et sa table de pierre
Où des gens, après leur travail,
Dans l'air doré du crépuscule,
Boivent frais le vin de leur vigne.

Charles Vildrac
envoyé par Denise 




envoyé par Amichel

À la nuit tombante
graines d'or mises à sécher
éclairent l'heure bleue

Tilia


Ton petit doigt touche le ciel
Bleu
C'est l'heure couleur indigo
La petite maison ferme ses grands yeux

Bleus
L'horloge bat tout-à-coup la chamade
Ton regard ardoise me frôle
Et tout devient
Bleu
Couleur bonheur
Comme une petite fleur de rien du tout
Bleu
Comme un bateau à l'amarre
Qui va prendre la mer
Bleue
Lumière inespérée
Si bleue
Éclair d'éternité 

Marine D



"C'est une maison bleue
Adossée à la colline
On y vient à pied, on ne frappe pas
Ceux qui vivent là, ont jeté la clé
On se retrouve ensemble
Après des années de route
Et l'on vient s'asseoir autour du repas
Tout le monde est là, à cinq heures du soir ..."

Maxime Leforestier

envoyé par Amichel


Un petit soir gai
Bleus et gais les volets lumineux
Si bleu le ciel de l’entre deux.
A l’approche de la nuit sage
La guirlande sur les colombages.
Ambiance feutrée
Cocon doré sur cocon bleuté
Il fait bon y entrer.
Derrière les rideaux
La vie imaginée.
C’est une maison bleue
Sous les ardoises colorées
Seule distance entre elle et nous
Une petite haie à trous

Maïté Aliénor


Lampions de la fête
en souvenir de Noël
voir la vie en bleu

Miss Yves


La Noël est passé
L'heure bleue est arrivée
Les lumières ont brillé
Puis se sont envolées
Les volets bleus
Ont vite enfermé
Nos rêves bleus.

Enitram


30 commentaires:

  1. ...les fêtent-tard sont partis...déjà on sent-nuit....
    Les lumières sont allumées...je vais m'inviter...
    Un dernier verre pour l'amitié!

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  2. FIFI bonjour oui tout est fini mais je pense passer dans quelques minutes
    Cette ambiance m'attire tu sais et je pense que je ne serai pas seule à passer
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Presque un petit air de Bretagne... en tout cas pour l'ambiance et les volets bleus.

    RépondreSupprimer
  4. Délicieuse ambiance... un charme fou et lumineux...
    Je passais, j'ai vu de la lumière... je suis entrée... ;-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Une invitation à dormir sous les combles?
    C'est absolument charmant et si coloré, merci!

    RépondreSupprimer
  6. .... toc.... toc.... toc...Fifi,.... j'ai vu de la lumière !! c'est sympa chez toi..............!!! Je peux entrer ??
    Bisous.
    Den

    RépondreSupprimer
  7. Le bleu du ciel est en parfaite harmonie avec les volets ...C' est trop " choli..."
    Comme j' aimerais déguster une bonne choucroute et partager un verre de vin d' Alsace en ta compagnie dans cet endroit magique que tu nous a fait découvrir ...:-)
    Peut-être un jour ...ou un soir ..?
    C' est tellement vrai que la lumière , la vraie , ça change tout ...:-)
    Schmoutzele à partager ma Fifi avec qui tu sais ...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A n'importe quel moment Mathilde ! ♥
      Belle journée à tous les deux !!!

      Supprimer
  8. très belle photo ..le bleu des maisons du musée est extraordinaire! faut que je retourne! bizzz

    RépondreSupprimer
  9. Le bleu des volets est magnifique et la maison très accueillante. La guirlande de lumière apporte un plus.
    Superbe photo, Fifi.
    Douce soirée
    Bisous



    La petite maison

    Sur le versant de la montagne,
    A mi-hauteur, on aperçoit
    Une petite maison toute seule.
    D'ici, elle semble accrochée
    A un pan de muraille nue,
    Et le soir, on voit sa lumière
    Agoniser sous le poids de la nuit.
    - Ah ! comment peut-on vivre là ?
    T'exclames-tu en frissonnant.
    Moi, je ne connais pas l'endroit
    Mais je sais bien que la montagne
    N'a pas, pour qui gravit ses pentes,
    Ce visage fermé qu'on voit de loin.
    Moi, je sais bien qu'elle est vêtue
    De fenouil, de myrte et de menthe,
    De romarin, de lavande et de thym ;
    Et que sa cime se recule
    A mesure qu'on va vers elle
    Et que son flanc parfois se creuse
    Offrant un sûr et calme asile.
    Je sais qu'il y a un mûrier,
    Des amandiers, des pins, des chênes,
    Un tapis d'herbe et deux chevrettes
    Derrière la petite maison.
    Et devant elle, une terrasse
    Avec son banc et sa table de pierre
    Où des gens, après leur travail,
    Dans l'air doré du crépuscule,
    Boivent frais le vin de leur vigne.
    Charles Vildrac

    RépondreSupprimer
  10. À la nuit tombante
    graines d'or mises à sécher
    éclairent l'heure bleue


    J'adore les lumières nocturnes, tu le sais, Fifi
    alors grand merci, pour cette belle image qui me réjouis l'âme
    Bises ravies

    RépondreSupprimer
  11. "réjouit" plutôt que "réjouis" c'est mieux je crois ;-))

    RépondreSupprimer


  12. Très jolie photo Fifi


    Ton petit doigt touche le ciel
    Bleu
    C'est l'heure couleur indigo
    La petite maison ferme ses grands yeux
    L'horloge bat tout-à-coup la chamade
    Ton regard ardoise me frôle
    Et tout devient
    Bleu
    Couleur bonheur
    Comme une petite fleur de rien du tout
    Bleu
    Comme un bateau à l'amarre
    Qui va prendre la mer
    Bleue
    Lumière inespérée
    Si bleue
    Eclair d'éternité


    C'est mieux en le présentant centré mais là ça ne marche pas
    Zoubis schmoutzees

    RépondreSupprimer
  13. Une jolie maison pour y voir et y vivre la vie en bleu.
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. Les yeux de la petite maison sont bleus, bien sûr, merci à toi Fifi

    RépondreSupprimer
  15. "C'est une maison bleue
    Adossée à la colline
    On y vient à pied, on ne frappe pas
    Ceux qui vivent là, ont jeté la clé
    On se retrouve ensemble
    Après des années de route
    Et l'on vient s'asseoir autour du repas
    Tout le monde est là, à cinq heures du soir ..."

    Maxime Leforestier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli rappel de notre jeunesse :-)
      Merci Amichel !

      Supprimer
  16. La lumière entre chiens et loups est parfaitement géré.
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  17. L'ambiance post fête semble aussi lumineuse que celle de la fête elle même!
    commentaire écrit précédemment, mais qui , depuis mon i i PHONE n'est pas parti)

    RépondreSupprimer
  18. Un petit soir gai
    Bleus et gais les volets lumineux
    Si bleu le ciel de l’entre deux.
    A l’approche de la nuit sage
    La guirlande sur les colombages.
    Ambiance feutrée
    Cocon doré sur cocon bleuté
    Il fait bon y entrer.
    Derrière les rideaux
    La vie imaginée.
    C’est une maison bleue
    Sous les ardoises colorées
    Seule distance entre elle et nous
    Une petite haie à trous

    RépondreSupprimer
  19. C'est l'heure magique où ciel et terre se confondent. On n'y voit "que du bleu" et, en marchant vite, on se demanderait presque si on est en Alsace ou... en Bretagne :-)
    En hiver, des guirlandes de lumières comme ça, à l'entrée de la maison, “ça fait Noël” (même en février !) et l'été, pour dîner sur la terrasse, “ça fait guinguette, flonflon et musette”. Atmosphère moins poétique et romantique, peut-être, mais usage plus pratique et plus sûr que les bougies dans mes anciens pots de verre à confiture disséminés sur le seuil, les appuis de fenêtre, les parterres et la table.
    Vivement les dîners dehors, tard le soir, à la chandelle, où les yeux brillent !

    RépondreSupprimer
  20. J'imagine ce joli coup d'oeil à l'entrée de ta maison ! A l'époque de Noël ?
    Je me suis fait offrir une lanterne tempête à bougeoir il y a pas longtemps. Une idée de photo pour un prochain billet :-)

    A vrai dire, je n'affiche pas des photos fraîchement pondues du jour, cela peut arriver mais serait trop contraignant pour une démarche systématique . Celle-ci date du début décembre, période de Noël. Je ne suis pas retournée à l'Ecomusée depuis et ne sais pas si la guirlande lumineuse est toujours d'actualité en ce moment ? Mais quelque soit l'époque de l'année, ce musée est un lieu "vivant" qui se renouvelle au fil des saisons.
    Bisous frileux, Odile ! :-)

    RépondreSupprimer
  21. Lampions de la fête
    en souvenir de Noël
    voir la vie en bleu

    RépondreSupprimer
  22. Sur ton blog, la qualité des commentaires est un peu intimidante. Ma remarque est beaucoup plus terre à terre : quid des économies d'énergie ?

    RépondreSupprimer
  23. je vois la vie en bleu qui ne veut pas dire que je suis mélancolique....

    RépondreSupprimer
  24. La Noël est passé
    L'heure bleue est arrivée
    Les lumières ont brillé
    Puis se sont envolées
    Les volets bleus
    Ont vite enfermé
    Nos rêves bleus.

    RépondreSupprimer

Archives du blog