10 févr. 2015

une bonne poire...



Pomme et poire
Dans l'armoire

Fraise et noix
Dans les bois

Sucre et pain
Dans ma main

Plume et colle
Dans l'école

Et le faiseur de bêtises
Bien au chaud dans ma chemise

Luc Bérimont



envoyé par Christine



Mordu à pleines dents
la poire d'Adam
qui a dit que c'était une pomme
qu’Ève a tendu à l'homme




envoyé par Miss Yves


Choisis-moi, dans les joncs tressés de ta corbeille,
Une poire d'automne ayant un goût d'abeille,
Et dont le flanc doré, creusé jusqu'à moitié,
Offre une voûte blanche et d'un grain régulier.

Cécile Sauvage

envoyé par Tilia 




Lumière tamisée
pour cette poire mi-mangée
mais qui garde néanmoins
tous ses attraits.

Saravati





Erik Satie, 
Trois Morceaux en forme de Poire N°1
envoyé par Tilia


Rondeurs chocolatées
ma poire Belle Hélène
a vite fondue !

MarineD


A la Saint-Valentin...
Certains croquent la pomme..
Moi, dans la lumière du matin
La poire je consomme...
Cric ! Croc !
J'en ai fait le tour...
Le reste, je m'en moque...
C'est bon comme l'amour !

La Licorne



Se fendre la poire par
 par Tilia


poire

Si vous voulez vous renseigner sur toutes les façons
d'être ou ne pas être une bonne poire
Vous pouvez consulter le
dictionnaire 

trouvé par Odile


J'arrive trop tard au coeur d'un drame!
Un cas de mâle-traite-hanches?
La belle poire n'a pas l'air dans son as-sieste!
Un cas pour Poire-eau?

Claire Fo


68 commentaires:

  1. " Il faut toujours garder une poire pour la soif " n' est-il pas ? et la tienne en est une merveilleuse image ...!!
    Finalement c' est un symbole qui me plait bien car les bonnes poires ont souvent grand coeur ...:-)
    Schmoutzy vitaminés Fifi

    RépondreSupprimer
  2. Elle a l'air bien juteuse. William ,
    Doyenné du Comice? Ou conférence?
    Récemment, au restaurant, j'ai goûté un dessert délicieux: "le flan parisien avec sa poire pochée" (j'en ai même pris une photo)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une excellent occasion pour nous montrer la photo :-)

      Supprimer
    2. Sans doute, un peu plus tard, après avoir cherché un thème

      Supprimer
  3. Le flan(petit) était présenté en timbale,sur laquelle était posée la poire pochée.

    RépondreSupprimer
  4. http://www.les-coccinelles.fr/lienpage1/poesies/pommeetpoire1.pdf

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. "La belle lisse poire" des mots tordus, quel beau souvenir. A lire, à relire à toute âge. Ma fifille en raffolait :-)

      Supprimer
  6. Il reste encore l'empreinte des dents... un vrai régal, non ?
    merci d'avoir d'avoir donné l'eau à la bouche....
    bisou Fifi.
    Den

    RépondreSupprimer
  7. Mordu à pleines dents
    la poire d'Adam
    qui a dit que c'était une pomme
    qu’Ève a tendu à l'homme

    RépondreSupprimer
  8. Croque... croque...
    La poire etant mon fruit prefere, je ne peux qu'aimer ce billet. De plus ce poeme etait souvent a l'ordre non du jour mais a l'ordre de l'annee de mes petits eleves...

    RépondreSupprimer
  9. Dans ma tête, poire = "Belle Hélène" = Offenbach.
    Mais il n'y a aucune poire dans tout cet opéra !...
    Alors, pourquoi donc Escoffier a-t-il nommé ainsi son célèbre dessert ?
    C'est à la page 14 du livret de censure que se trouve la réponse :-)

    Bises (sucrées ;-)) et belle soirée, Fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de plaisir à lire quelques pages du "Livret de censure".
      Escoffier était un connaisseur :-)

      Supprimer
  10. Nous sommes tous plus ou moins de bonnes poires à un moment ou un autre... c'est pas gentil de ne nous avoir laissé que le trognon Fifi mais c'est une très belle nature morte... pas pour tout le monde !

    RépondreSupprimer
  11. le faiseur de bêtises m'intrigue... :)))

    RépondreSupprimer
  12. C'est super bon une bonne poire, j'ai un faible pour les Williams. Le tout est d'en trouver de bonnes et là c'est pas toujours gagné.
    J'envisage de faire un bourdalou pour le 22, si je ne trouve pas ce que je veux je me rabattrai sur un clafoutis aux abricots en sirop.
    Bonne journée et bises.

    RépondreSupprimer
  13. la connexion intermittente est de retour
    je vous ferai un ptit coucou de temps en temps si j'y arrive
    :o(((

    RépondreSupprimer
  14. Je ne sais pas pourquoi, j'ai tout de suite pensé à cette chanson : CLIQUE ICI !
    Allez, encore une petite poire pour la soif, comme on dit !

    Biseeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas arrivée à afficher la version de l'INA mais j'en ai trouvée une autre :-)
      Merci Christine !

      Supprimer
  15. J'allais justement terminer mon repas par ce fruit délicieusement trognon :-)

    RépondreSupprimer
  16. Ha... ça c'est bien bon !
    Une belle image qui m'ouvre l'appétit singulièrement.

    RépondreSupprimer
  17. Serait-ce une Passe-Crassane ? Je me demande bien qui a pu la grignoter de telle façon, pas besoin d'avoir des dents très solides mais une petite bouche bien remplie est nécessaire. Ta photo me rappelle les dessins animés où l'on voit des corbeaux se régaler avec des épis de maïs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est littéralement une vanité, une nature morte. Sur mon dernier message Daniel, qui a de l'humour, a parlé de "dépositoire"

      Supprimer
  18. Cette poire déjà croquée semble tendre et juteuse. Quelle jolie photo, Fifi et ce que j'aime aussi, c'est le reflet de la poire dans l'assiette. Magnifique.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  19. Choisis-moi, dans les joncs tressés de ta corbeille,
    Une poire d'automne ayant un goût d'abeille,
    Et dont le flanc doré, creusé jusqu'à moitié,
    Offre une voûte blanche et d'un grain régulier.


    Cécile Sauvage
    La corbeille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette page de Cécile Sauvage : une merveille goûteuse de poésie à l'état pur !

      Supprimer
    2. Je confirme ! Je l'ai enregistré dans mes favoris.

      Supprimer
  20. Je réessaie encore une fois de déposer ce mot... => et pourtant... je ne suis pas un robot !... :-)

    Dans un recueil intitulé "Règles du Parfait Savoir-Vivre à Table" au Chapitre VII, page 52, on lit ceci :
    "Le partage de la poire réclame beaucoup de soin et nécessite une coupe parfaitement nette en deux parties égales ; la moitié offerte à l'invité devra être exempte de coulures et comportera obligatoirement la queue du fruit"...
    Au vu de ta photo, on constate que tu nous laisses le trognon d'un fruit déjà entamé à belles dents et que tu es donc complètement à côté des Règles recommandées...
    Mais on te pardonne, Fifi, car cette poire, déjà à moitié mangée, tu l'as déposée bien proprement sur l'assiette, dans la lumière tamisée par les rideaux, pour nous offrir l'image parfaite de ce fruit fondant et juteux afin de nous faire saliver d'envie... :-)
    Je souris en imaginant la mise en scène et l'épisode qui suit : le moment où tu reposes l'appareil photo pour continuer ta dégustation, abandonnée un instant pour le déclic :)
    Vrai que, dans cette optique, on est tous... "des bonnes poires" ! :D
    Merci quand même pour le partage !... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de robot, pour moi, c'est bizarre...
      De toute manière, quand il y est je l'ignore, je clique directement sur "Publier" et ça passe tout seul !

      Supprimer
    2. Coucou Odile ! Coucou à tous !
      Cette photo est une photo "de commande" pour compléter une série "fruits" ou "poires", pour la photothèque de mon amie Maïté. Donc je me suis donnée beaucoup de peine pour faire autre chose qu'une photo normale.. La scène que tu imagines, Odile n'est pas loin de la vérité :-). J'ai juste attendu le bon moment dans ma cuisine-studio-de-fortune pour avoir le bon éclairage naturel pour entamer la belle. Mordue trop tôt, elle aurait eu le temps de s'oxyder et tu aurais encore trouvé moyen de dire que je ne me suis pas brossé les dents :o)

      Supprimer
    3. J'ai retrouvé ma connexion aujourd'hui et j'espère que la problème est réglé pour de bon. Pas de téléphone fixe, ni internet : un peu casse-pied !
      Je vais venir vous voir tout doucement chez vous... A plus tard !
      Schmoutzele à tous !!!

      Supprimer
  21. Voici pourquoi on emploie toujours l'expression "Entre la poire et le fromage" alors que normalement on mange les fruits après le fromage !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me reste à photographier une dégustation de fromage :-)
      Et à toi d'imaginer l'entre deux ? :-)
      Merci pour le lien Tilia !

      Supprimer
    2. Ha Ha Ha !
      Après la description de la scène de photographie de la poire, celle du fromage, dégusté à son tour en plein de "mordaisons successives", doit avoir un côté quelque peu ragoûtant... Impossible, en tout cas, à envisager avec du camembert bien fait...
      À tester-grignoter tout au plus, avec une pâte dure, à la manière des souris.
      Pour ma part, je me contenterai du dessert :-))
      MDR
      Bon week-end gourmand, Fifi !

      Supprimer
    3. Je l'imagine tout à fait ainsi, à la manière d'une petite souris...
      Ne suis pas encore au clair pour la mise en scène.
      Bon wek-end aussi Odile !
      Et sait on jamais, tu vas peut être t'essayer à la photographie gourmande :-)
      PS
      Je t'affiche le premier stade de la mordaison :-)

      Supprimer
  22. C'est avec des poires que j'ai réalisé les muffins préférés de ma petite Cassandre :
    Temps de préparation : 5 minutes
    Temps de cuisson : 20 minutes

    Ingrédients (pour 12 muffins) :
    Pour le mélange 1 :
    - 250 g de farine
    - 100 g de pépites de chocolat
    - 1/2 sachet de levure chimique + 1 cuillère à café de bicarbonate (facultatif)
    - 1 bonne pincée de sel fin

    Pour le mélange 2 :
    - 200 g de sucre
    - 2 oeufs
    - 100 g de beurre très mou (ou fondu et refroidi)
    - extrait de vanille ou sucre vanillé (1 cuillère à café)
    - 1 cuillère à soupe de miel liquide (facultatif)
    - 3 demi-poires au sirop

    Pour le décor :
    - quelques amandes effilées

    Préparation de la recette :

    Préparer le mélange 1 (sec) dans un saladier ; bien homogéniser.

    Battre les oeufs avec le sucre dans un autre saladier jusqu'à ce que le mélange blanchisse un peu. Ajouter le beurre, la vanille et le miel, et bien mélanger.

    Ecraser grossièrement les poires à la fourchette et les incorporer au mélange 2 avec 2 cuillères à soupe de leur sirop.

    Verser le mélange liquide (2) dans le mélange sec (1) en remuant très très peu, juste de quoi mouiller la farine, il restera des grumeaux, ne pas essayer de les défaire.

    Verser dans des moules en les remplissant aux 2/3 , parsemer de quelques amandes effilées.

    Enfourner 20 mn à thermostat 6 (180°C).

    Remarques :
    Le secret des muffins bien gonflés est de ne pas travailler la pâte quand on mélange les 2 préparations. Le sirop des poires ajoute du moelleux à la pâte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine pour cette recette originale qui me fait saliver.
      L'idée des deux mélanges donne vraiment envie d'essayer.
      Elle va rejoindre mon cahier de recettes "personnelles" pour un prochain essai
      Moi aussi j'ai un p'tit loup qui aime les gâteaux. Elle va venir dimanche.
      Merci Martine pour ta contribution gourmande !!!

      Supprimer
  23. Plutôt que passer tous les jours sans succès, j'aurais aimé m'abonner à ta newsletter Fifi mais je n'ai pas trouvé où cliquer. Peux-tu me dire ? un grand merci par avance.
    Marie

    RépondreSupprimer
  24. Lumière tamisée
    pour cette poire mi-mangée
    mais qui garde néanmoins
    tous ses attraits.

    Superbe cette photo !

    RépondreSupprimer
  25. J'aime beaucoup cette lumière tamisée certainement par un rideau.
    Une belle photo qui m'ouvre l'appétit !

    RépondreSupprimer
  26. Je lis ta réponse plus haut.
    Me semblait bien qu'il y avait eu "préméditation" pour le timing de la mise en scène ... :-)
    => attendre, pour commencer à mordre, d'avoir peaufiné des réglages parfaits :
    la lumière, les rideaux...
    l'orientation de l'assiette, de la poire... ;
    => mordre savamment pour laisser bien visibles de belles traces de dents,
    et, Héhé... sans traces de rouge à lèvres... ;
    => prendre le temps nécessaire pour positionner "l'objet" en bonne place ;
    => s'essuyer les doigts - of course - avant de saisir l'appareil photo... ;
    => déclencher assez vite pour conserver l'aspect juteux à point,
    mais sans bavures, "sans oxydation" (!) ;
    => Terminer enfin la séance prise de vues assez vite quand même pour déguster des restes pas trop altérés...

    Ah, je riiiiis !!!... :D Fallait pas se louper, sinon, la corbeille de fruits y passait en de nouvelles tentatives :) Je ne sais pas si ton amie Maïté assistait à la scène, mais vous avez dû bien vous amuser.

    RépondreSupprimer
  27. Très important "s'essuyer les doigts avant de saisir l'appareil" :o)
    Maïté n'assistait pas à la scène mais c'est elle qui m'avait donné l'idée de mordre la poire avant de la photographier
    La plussss réussie des photos est celle avec la poire la plusss mordue
    Nan ! Nan ! je n'ai pas la rage !
    En fait ce n'est qu'une seule poire qui fut sacrifié, je l'aie photographiée aux différents stades de mordaison :o)

    RépondreSupprimer
  28. Réponses
    1. "Sacrifiée ET... Scarifiée"... "Photographiée aux différents stades de la mordaison"... :)
      Non mais.... j'y crois pas... : c'est encore plusss pire que je ne pensais !!!
      Alors, pour sûr, l'essuie-mains était VRAIMENT in-dis-pen-sa-ble...
      J'imagine, quand même, qu'une "dégustation" dans de pareilles conditions doit perdre un peu de sa saveur... :-/
      L'HISPOIRE de cette photo vaut la photo elle-même et mérite d'être légendée dans la photothèque de Maïté, histoire de donner une idée de la saveur de la Belle "Vitaminée maltaise" " qui se goûte à belles dents, mais à petites doses pour faire durer le plaisir... :))

      Supprimer
    2. Maintenant tu sais de quoi je suis capable !
      " l'essuie-mains était VRAIMENT in-dis-pen-sa-ble...", surtout qu'elle était juteuse !
      Et t'as vu, pas cochonnée l'assiette, nickel, hein !
      Mais t'as raison ce n'était pas un moment de dégustation sereine. :)

      La "vitaminée maltaise" est un autre fruit pourvoyeur de vitamines C, c'était pour faire fuir la grippe chez Mathilde.

      Supprimer
  29. A la Saint-Valentin...
    Certains croquent la pomme..
    Moi, dans la lumière du matin
    La poire je consomme...
    Cric ! Croc !
    J'en ai fait le tour...
    Le reste, je m'en moque...
    C'est bon comme l'amour !

    RépondreSupprimer
  30. Photo n°2

    Tourner l'assiette d'un quart de tour
    imaginer des dents dans la mâchoire
    et se fendre la poire :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment t'as fait ça, Tilia ?
      Tu sais tout faire !
      Génial, c'est ce qui nous manquait sur la page :o))

      Supprimer
    2. Ha ha ha !!! Qu'est-ce tu crois, Fifi ?
      On est peut-être des bonnes poires,
      mais faut pas, pour ça, nous prendre pour des poires.
      On a deviné tous tes secrets...
      et Tilia a trouvé le fin mot de l'hispoire :
      se fendre la poire, la pêche ou la pipe, se marrer, se poiler, se bidonner,
      ça vaut mieux que , grogner, rouspéter, ronchonner... :o)

      http://www.languefrancaise.net/bob/detail.php?id=3416

      Supprimer
    3. PS
      Bravo, Tilia !!!

      Supprimer
    4. Le "secret" c'est de trouver un titre rigolo qui permet de se fendre la poire...
      La distinction que tu soulignes étant qu'après tout, ce n'est pas déshonorant d'être une bonne poire
      mais qu'il ne fallait pas pour autant nous prendre pour des poires :-)

      Merci pour le lien Odile !
      On n'a pas fini de s'y fendre la poire o))

      Supprimer
  31. merveilleuse première photo où la lumière vient caresser la poire sucrée

    RépondreSupprimer
  32. Amusant le dictionnaire. Je ne trouve pas mon com...
    Au caramel la poire ou au muscat !

    RépondreSupprimer
  33. Merci mais je ne réclamais pas pour mon zoubitexto ! Je me disais j'ai rêvé ou quoi ça m'arrive d'être à côté de la plaque plus souvent qu'à mon tour Fifi
    Oui ce petit ermitage catalan m'a paru un régal pour l'âme en quête de silence et de beauté, cela fait tant de bien parfois !
    Je t'embrasse fort
    Marine

    RépondreSupprimer
  34. Oh ! La poire a fait des petits!
    De beaux morceaux en tous genres.
    J'adore la dernière image; elle est à croquer!

    RépondreSupprimer
  35. J'arrive trop tard au coeur d'un drame!
    Un cas de mâle-traite-hanches?
    La belle poire n'a pas l'air dans son as-sieste!
    Un cas pour Poire-eau?

    Souriressss!!!!!

    RépondreSupprimer
  36. Je découvre depuis Oxymoron fractal :)
    J'ai bien fait de venir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michèle ! :-)
      Je n'ai pas trouvé de blog pour vous rendre visite
      je continue à chercher demain
      Bonne soirée à vous !

      Supprimer
    2. Coucou,
      le voici, le voilà
      http://uneroutesinueuse.canalblog.com
      Par chemins ...

      Supprimer
  37. Bonne journée ma Miminounette mais ne mange pas trop de poires ! Grosses bises !

    RépondreSupprimer

Archives du blog