2 févr. 2015

la flaque...




Timide rideau vert
à peine entrouvert
Bel oiseau noir
approche du mire-voir..


"Sous l'étage de l'air est l'étage de l'onde,
Ample et riche ornement de la scène du monde,
Où du grand artisan la grandeur se fait voir
Comme dans un mobile et liquide miroir,
Qui, tantôt en repos, et tantôt en tourmente,
Sa clémence et son ire aux humains représente.

Qu'il est plaisant à voir, quand les flots aplanis
Et comme un marbre égal au niveau réunis
Paraissent une glace ondoyante et fidèle,
Qui se change en rubis sous l'aurore nouvelle !
Le soleil vient après, qui fait de ses rayons,
Sur ce mobile champ, mille rares crayons.
Pour ne point apporter de trouble à son ouvrage
Et recevoir à plein les traits de son image,
L'élément s'aplatit et prête à ses pinceaux,
Sans rides et sans plis, la surface des eaux."

Pierre Le Moyne (1602-1671) 
Le Théâtre du Sage (Lettre 


"Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai."
Rimbaud 
Le bateau ivre


Penches toi
La flaque est un miroir
d'où surgissent les rêves
effacés au bout de la nuit
dilués dans les brumes matinales
que ravive un soleil d'hiver
J'ai vu le voile frissonnant
en forme de serpent d'eau
qui te faisait signe...

Marine D


flash flaque
quand le soleil fait un selfy
des alentours
pour créer
une écharpe de lumière et d'eau 

Amichel


41 commentaires:

  1. Elle me plait, elle me plait cette photo ! Tu l'as ciselée ou cousue comme un peintre l'aurait fait, un beau cadeau que t'ont offerts la nature, l'urbanisme et ton oeil.... J'adore la partition de l'image en deux par la longue flaque puis en quatre par le soleil léger. Il y a beaucoup à remarquer et à se raconter dans ce paysage digne d'un peintre flamand

    RépondreSupprimer
  2. Tu as su saisir ce bel instant! J'aime les reflets dans la flaque et le brin de soleil au loin. Cette flaque aux reflets est la bienvenue. Quel charme.
    Douce fin de journée, Fifi.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. J'aime ces jeux d'eau qui nous mettent la tête à l'envers !

    RépondreSupprimer
  4. C'est trés étonnant, comme prise de vue !
    Les couleurs du reflet et sa forme me font penser à un bâton de mikado, de mikado géant .

    RépondreSupprimer
  5. Merci Fifi pour cette photo instantanée... tu as aperçu et accroché pour nous l'alignement régulier des maisons, et pourtant quelque peu confus dans leurs particularités, leurs teintes, la vie qui doit y régner à l'intérieur de ce quartier, la flaque où se reflètent les toits et le ciel... le soleil point près des monts... trois corbeaux s'amusent à rechercher des lombrics ou des gastéropodes dans le sol humide... un petit bijou ....qui me fait penser aux peintures néerlandaises ou flamandes si charmantes... merci Fifi pour ton regard toujours aussi précis dans ce paysage..
    bonne fin de soirée... tout en écoutant les 22ème victoires de la musique classique.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
  6. J'adore ton univers!!!!

    Timide rideau vert
    à peine entrouvert
    Bel oiseau noir
    approche du mire-voir....

    Bonne semaine Fifi!

    RépondreSupprimer
  7. Vraiment superbe!
    Et à l'arrière-plan, ce sont des monts enneigées?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore de neige, Miss, juste un rayon de soleil. C'est le proche vignoble de la région de Guebwiller-Soultz et à gauche le clocher de Soultz.

      Supprimer
  8. Excellent cadrage !
    L'immensité de la pelouse fait un bel écrin à cet éclat de miroir reflétant les toits, tel une porte ouverte sur un monde parallèle.
    Quant au paysage vallonné de l'arrière-plan, sa hauteur volontairement réduite contribue à le transformer en un lieu magique, qui semble aussi difficile d'accès qu'un jardin médiéval protégé par une muraille crénelée.

    Chapeau, Fifi, tu as la fibre d'une grande photographe.
    Bises admiratives

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je doute pour "la fibre d'une grande photographe" :-) par contre je reçois toujours une photo qui me touche comme un cadeau, avoir été là au bon moment pour l'attraper.
      Il me semble que la"muraille crénelée" est celle des pierres sèches du vignoble.

      Supprimer
    2. Pour la muraille crénelée, je pensais à la ligne des toits qui rappelle un peu celle des créneaux. S'il y a des murets de pierre sèche dans l'arrière plan, il aurait fallu que je prenne une loupe pour les remarquer ;-)
      Bises et bonne semaine, Fifi

      Supprimer
  9. Sous l'étage de l'air est l'étage de l'onde,
    Ample et riche ornement de la scène du monde,
    Où du grand artisan la grandeur se fait voir
    Comme dans un mobile et liquide miroir,
    Qui, tantôt en repos, et tantôt en tourmente,
    Sa clémence et son ire aux humains représente.

    Qu'il est plaisant à voir, quand les flots aplanis
    Et comme un marbre égal au niveau réunis
    Paraissent une glace ondoyante et fidèle,
    Qui se change en rubis sous l'aurore nouvelle !
    Le soleil vient après, qui fait de ses rayons,
    Sur ce mobile champ, mille rares crayons.
    Pour ne point apporter de trouble à son ouvrage
    Et recevoir à plein les traits de son image,
    L'élément s'aplatit et prête à ses pinceaux,
    Sans rides et sans plis, la surface des eaux.


    Pierre Le Moyne (1602-1671) Le Théâtre du Sage (Lettre XI)

    Rebises, sincèrement admiratives, et belle journée, Fifi

    RépondreSupprimer
  10. Cela me fait immediatement penser aux puzzles de maisons colorees "Ravensburger".
    Conclusion: je verrais bien cette photo transformee en puzzle: bonjour les longues soirees d'hiver pour la partie herbe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un travail de patience les puzzles. Faire des photos demande beaucoup moins d'effort mais le contentement n'est pas le même je pense :-)

      Supprimer
  11. Tu as su si bien faire ressortir la luminosite et ce sillon, sorte de ru, qui court a travers champ insouciant de tout sauf peut-etre de sa capture coloree des toits.

    RépondreSupprimer
  12. Tu as un bon sens de l'observation Fifi avec cette flaque qui capture un petit reflet en forme de flêche, comme pour conduire l'oeil vers les habitations. Très belle lumière.

    RépondreSupprimer
  13. La terre n'en peut plus. Dans les champs l'eau fait de grandes flaques voire de petites mares.
    Le problème est que les cultures en souffrent.
    Une flaque avec des reflets, super !
    les panneaux solaires sur la maison, pas top pour l'esthétique.
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. comme une flèche la flaque traverse le terrain de rugby et marque un essai...réussi entre le toit des maisons

    RépondreSupprimer
  15. SUPERBE FIFI oui comme une flèche Josette tu as raison
    et une superbe flèche je trouve avec de belles couleurs*
    gros bisous FIFI

    RépondreSupprimer
  16. La flaque, ou la "flache", chez Rimbaud, dans le "Bateau ivre"


    "Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
    Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
    Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
    Un bateau frêle comme un papillon de mai."

    RépondreSupprimer
  17. Penches toi
    La flaque est un miroir
    d'où surgissent les rêves
    effacés au bout de la nuit
    dilués dans les brumes matinales
    que ravive un soleil d'hiver
    J'ai vu le voile frissonnant
    en forme de serpent d'eau
    qui te faisait signe...

    Beau cliché Fifi
    Bisous

    RépondreSupprimer
  18. Oh, magique! Comme un mince miroir de la vie!

    RépondreSupprimer
  19. Superbe Fifi ...tu étais là pour saisir le rayon de soleil qui a déchiré la pelouse ...ton regard à l' affût a su saisir cet instant magique donnant à chaque détail une profondeur si bellement colorée...Un tableau j' te dis ...Bravo Fifi
    Schmoutzy de moi sur le chemin de la guérison ...:-)

    RépondreSupprimer
  20. on dirait une aquarelle............ !! c'est beau !! les hauteurs sont blanches par ici ....génial mais quel froid....

    RépondreSupprimer
  21. L'eau s'engouffre dans la petite faille comme dans un pays inconnu et peu à peu elle nous renvoie les toits des maisons d'en face...

    RépondreSupprimer
  22. Les corbeaux en sont encore tout étonnés !
    Belle prise ! Tu as l'oeil !!!

    RépondreSupprimer
  23. Plus prosaïquement, en marchant vite, on pourrait croire à un obstacle de jumping pour les corbeaux du terrain... :D
    Le Racing-Club du village a bien vu les choses, en assortissant les couleurs de la barre aux toitures des maisons !
    Bon, je vois... ça casse l'ambiance
    => manque total de poésie dans une telle appréciation...
    Je me retire à cloche-pied... :o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, "manque total de poésie" :-))

      Supprimer
  24. PS
    En fait, je crois plutôt que c'est le Malin Génie de Soultz qui, en lançant son mikado géant, a loupé son coup...
    ==> les corbeaux se sont garés vite fait :O)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Humour pas poétique du tout. Humour bêêête, mais pas méchant du tout, du tout... :-)

      Supprimer
  25. ah tu as bien visé sur cette fine flaque mais en longueur

    RépondreSupprimer
  26. flash flaque

    quand le soleil fait un selfy
    des alentours
    pour créer
    une écharpe de lumière et d'eau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup votre image poétique, Amichel !

      Supprimer
  27. Humour pas poétique du tout. Humour bêêête, mais pas méchant du tout, du tout... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en doute pas Odile ! :-)
      Problème de connexion depuis un moment :o((

      Supprimer
  28. Superbe ! Bravo Fifi !
    Bisous enneigés

    RépondreSupprimer
  29. Superbe !
    Un beau cadrage pour une belle mise en évidence :-)

    RépondreSupprimer
  30. Je n'ai pas les yeux en face des trous .... faut dire que l'on vient de repousser une bonne grippe ... Mai j'avais vu un drapeau dans ce champ ... bizarre il a le reflet des maisons ...surement un drapeau communautaire ...;-)
    Bravo pour ce regard sélectif
    Bises à vous deux

    RépondreSupprimer
  31. Rondeurs chocolatées
    ma poire Belle Hélène
    a vite fondue !

    RépondreSupprimer
  32. Zut je me suis trompée de case !!!
    Zoubis

    RépondreSupprimer

Archives du blog