28 janv. 2015

aube...




Aube

Trois légers nuages
Dans l’azur parsemés

Aube
Robe du jour
Soie et velours

Aube
Promesse et magnificence
Avec ou sans amour

Hier au gout amer
Qui nous mit en déroute

Le cœur si délabré
Aube du doute

Aube
Faut-il se mettre en route ?

Marine D





A l'aube tout devient possible
pour un cœur disponible
Josette T



Crépuscule en feu
haut d'un arbre à contre ciel
sapin de Noël


L'aurore ressemble à un regard d'une tendresse infinie.
Nicole Houde


"Ô Soleil ! toi sans qui les choses
Ne seraient que ce qu'elles sont"...

Edmond Rostand
envoyé par Odile


Aube
et
Verticalité du noir qui s’enfuit
Après avoir tout envahi.
Avant que ne basculent dans le jour
Les heures d’espoir,
S’enhardissent les lignes de feu
Séparant notre monde en deux.
Dans la marmite de la nuit
Montent et descendent
Les courbes franches
Et les dentelles
Les pointus et les cheminées
Les toits et le clocher.
Soulevant le couvercle
Des noirs nuages
Sommés de filer.
La frise de l’aube s’immisce
Forge son or et son orange
Bourrelet.
Bientôt le jour
Le tic-tac du matin
Et dans les yeux
Le souvenir
Des lueurs sulfureuses

Maïté Aliénor


La nuit s'achève
au chant du coq
l'aube se lève
comme la vie est brève 

Amichel


"Puisque l'aube grandit, puisque voici l'aurore,
Puisque, après m'avoir fui longtemps, l'espoir veut bien
Revoler devers moi qui l'appelle et l'implore,
Puisque tout ce bonheur veut bien être le mien"
Verlaine 

envoyé par Enitram


" Les filles de l'aurore
...Et je reviens bien après l'aurore
Quand le soleil
Monte à Saint-Jean
J'voudrais leur dire
Que je t'aime encore
Toi qui t'en vas tout l'temps..."

envoyé par Enitram 



36 commentaires:

  1. Un beau lever de soleil n'annonce pas forcément la couleur du ciel qu'il va faire dans la journée.
    Je l'ai déjà vu se lever dans un ciel flamboyant pour que quelques minutes après, il se cache sous une grosse couette toute grise.
    Mais en attendant, quel beau spectacle !
    Bises.

    RépondreSupprimer
  2. Un merveilleux lever du jour... Merci Fifi

    paru il y a longtemps sur Dans les Voiles



    Aube

    Trois légers nuages
    Dans l’azur parsemés



    Aube
    Robe du jour
    Soie et velours


    Aube

    Promesse et magnificence
    Avec ou sans amour



    Hier au gout amer
    Qui nous mit en déroute



    Le cœur si délabré
    Aube du doute




    Aube
    Faut-il se mettre en route ?


    Marine D

    RépondreSupprimer
  3. Voilà un contre jour de toute beauté. J'apprécie Fifi.

    RépondreSupprimer
  4. Merveilleux contre-jour et texte merveilleux

    RépondreSupprimer
  5. A l'aube tout devient possible
    pour un cœur disponible

    RépondreSupprimer
  6. Levant ou couchant ? peu importe, Fifi, ta photo est grandiose !

    En face de mes fenêtres, côté ouest, il y a la cime d'un arbre qui se détache sur le ciel. On le voit sur l'horizon au milieu de cette photo que j'avais publiée en 2010 dans ce billet. Il y a quelques temps, le soleil se couchant juste derrière cet arbre m'avait inspiré le haïku que je recopie ci-dessous.

    crépuscule en feu
    haut d'un arbre à contre ciel
    sapin de Noël

    L'occasion de rappeler que crépuscule peut s'employer aussi bien pour l'aube que pour le crépuscule du soir ;-)

    Bises de la mi-journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Crépuscule d'aube, Tilia ! Merci pour cette précision. Il est vrai que le mot crépuscule n'est pas souvent utilisé pour parler du moment avant l'aube.
      Le ciel était vraiment "en feu" le matin de cette photo. Et ce grand arbre fait partie du spectacle à chaque fois. Ce sont nos repères les arbres de notre environnement visuel. Merci Tilia pour l'hommage à nos arbres et aux couleurs de nos ciels !

      Supprimer
  7. L'aube en robe mordorée est en contre-jour.
    Les nuages enveloppent l'horizon.... et si le mistral les fouette un peu, il balayera leurs ombres découvrant alors les collines,chevauchera les plaines, ... avalera les ténèbres du ciel, et révélera la lumière...
    Bisou Fifi.
    Merci pour ta fidélité dans les allées de mes mots.
    Den

    RépondreSupprimer
  8. Quel nouveau decor chaque matin! A nous d'agiter les marionettes...
    P.S. Quelle perfectionniste avec les chardons!

    RépondreSupprimer
  9. Ce ciel est de toute beauté et sa couleur fait chaud au coeur, qu'importe le temps qu'il fera après. Ce moment est magique.
    Merci Fifi pour ta superbe photo.
    Bisous


    L'aurore ressemble à un regard d'une tendresse infinie.
    Nicole Houde

    RépondreSupprimer
  10. Le lever, comme le coucher du Roi Louis XIV - appelé "Le Roi Soleil" - était, dit-on, accompagné d'un grand cérémonial. On sait par exemple que le lever se faisait en plusieurs étapes : "le petit lever, l'entrée familière et le grand lever"... selon un rituel, un protocole et un cérémonial bien établis. Pour le coucher, on précise que l'heureux bénéficiaire qui avait l’honneur de tenir le bougeoir du roi changeait chaque soir...
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Us_et_coutumes_à_la_cour_de_Versailles

    Ta photo nous montre que le Soleil (LE VRAI) n'a pas besoin, lui, de valets etvde toute une suite pour faire un Lever Royal tout en beauté... Simplement des spectateurs et des ravis :-)
    Je me dis aussi que ça devait bien faire rire les manants qui s'offraient gratos, chaque jour, matin et soir, sans tambour ni trompettes, au lever comme au coucher, un spectacle plus que Royal, menton appuyé sur leur manche de pelle, en regardant l'horizon s'empourprer :)

    RépondreSupprimer
  11. Même si nous trouvons ce rituel ridicule avant nos mentalités d'aujourd'hui, je crois que les choses n'ont pas beaucoup changé et d'autres rituels tout aussi ridicules et futiles les remplacent. Heureusement que le vent, le soleil, la pluie ne peuvent s'acheter et que le merveilleux spectacle de l'aube ou du coucher du soleil est disponible pour tous, pauvres et riches et je te rejoins complétement quant au spectacle plus que Royal pour tous ! :-)

    RépondreSupprimer
  12. Chez moi on assiste plus souvent à des levers de brumes qui ont eux aussi leur beauté.
    Mais ces couleurs solaires, quelle vraie beauté ...

    RépondreSupprimer
  13. Un pur " très-or " que ta merveilleuse photo qui promet un jour nouveau avec toutes ses espérances ...:-)
    C' est fou les voyages que l' on peut faire simplement avec un beau cliché ...
    J' espère que cette fois-ci mon commentaire va passer car sur ton billet d' avant je me suis énervée mon com ne voulait point partir en Alsace ...
    Comme on dit au Canada " J' avais de la broue dans l' toupet "...Grrr..!!
    Depuis deux jours Balbu et moi avons attrapé la grippe ... ce n' est pas la grande forme ...on reste comme deux vieux au chaud près du feu ...
    Voilà ma Fifi je te souhaite une bonne nuit
    Schmoutzele

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un "com qui ne veut pas partir en Alsace", non mais quel "toupet" ! :o)
      Soignez-vous bien, avec un bon vin chaud par exemple avec beaucoup de cannelle
      Gros schmoutzele guerisseurs pour vous deux !!!

      Supprimer
  14. Cet aspect de spectacle "gratuit", à la portée de tous, m'a toujours beaucoup touchée.
    Si j'aime jouir en solitaire et en silence d'un coucher de soleil dans un lieu désert, j'avoue avoir été surprise et réjouie à plusieurs reprises, les soirs d'été, de voir des groupes de touristes de tous bords s'agglutiner devant les Aiguilles de Port-Cotton chères à Monet et attendre, en silence, jusqu'à la dernière seconde, la disparition de la dernière miette de soleil dans l'Océan. Une atmosphère totalement différente des "Oh !" et des "Ah !" qui accompagnent un feu d'artifice, mais qui incitait le plus démonstratif à applaudir à l'instant T où les dernières miettes disparaissaient à l'horizon... des applaudissements qui se propageaient en ondes, immédiatement suivis par tous avant la dispersion en chuchotis, chacun chez soi...

    "Ô Soleil ! toi sans qui les choses
    Ne seraient que ce qu'elles sont"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un moment de contemplation que tu contes là, on pourrait presque dire de communion.
      Rien à voir avec le coucher du roi soleil :-)
      Bisous neigeux et pluvieux et de bonne soirée, Odile !

      Supprimer
    2. NB - Je me garde bien d'usurper à son auteur les deux lignes citées plus haut !... :-)
      Of course ==> Edmond Rostand - Chantecler

      Supprimer
    3. J'avais affiché la citation entre guillemets comme il se doit et comme tu l'avais postée,
      ce qui évitait de te confondre avec Edmond Rostand :o)
      Je ne mets jamais les textes personnels des visiteurs entre guillemets puisqu'ils sont signés par leurs auteurs,

      Malheureusement, je ne connais pas par coeur toute l'oeuvre d'Emond Rostand :o))

      C'est réparé, Odile ! :-)
      Bon dimanche à toi !

      Supprimer
  15. il se lève et déjà il est en feu ?

    RépondreSupprimer
  16. C'est de l'or.............................

    RépondreSupprimer
  17. Aube
    et
    Verticalité du noir qui s’enfuit
    Après avoir tout envahi.
    Avant que ne basculent dans le jour
    Les heures d’espoir,
    S’enhardissent les lignes de feu
    Séparant notre monde en deux.
    Dans la marmite de la nuit
    Montent et descendent
    Les courbes franches
    Et les dentelles
    Les pointus et les cheminées
    Les toits et le clocher.
    Soulevant le couvercle
    Des noirs nuages
    Sommés de filer.
    La frise de l’aube s’immisce
    Forge son or et son orange
    Bourrelet.
    Bientôt le jour
    Le tic-tac du matin
    Et dans les yeux
    Le souvenir
    Des lueurs sulfureuses
    *
    Je rêve de tels matins: les nôtres ne sont que grisaille. Belle photo, Fifi. Un rêve.

    RépondreSupprimer
  18. Une très belle harmonie d'un instant !

    RépondreSupprimer
  19. Instant superbe de tous les possibles...

    RépondreSupprimer
  20. Il se lève, le rideau rouge ...

    RépondreSupprimer
  21. J'aime ces aubes pleines de promesse !

    RépondreSupprimer
  22. très belle photo....
    Ciel rouge le soir laisse bon espoir
    Ciel rouge le matin, pluie en chemin.

    RépondreSupprimer
  23. la nuit s'achève
    au chant du coq
    l'aube se lève
    comme la vie est brève

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout a une fin, le jour comme la nuit.
      Merci Amichel !
      Du coup j'ai changé mon titre, "l'aube" se retrouvant dans la plupart des poèmes :-)
      Bonne soirée, Amichel

      Supprimer
  24. Je pensais que seule la fin du jour apportait ces couleurs de feu. Belle découpe en ombre chinoise

    RépondreSupprimer
  25. Puisque l'aube grandit, puisque voici l'aurore,
    Puisque, après m'avoir fui longtemps, l'espoir veut bien
    Revoler devers moi qui l'appelle et l'implore,
    Puisque tout ce bonheur veut bien être le mien,
    Verlaine !
    Et aussi, cela me fait penser à une chanson que j'ai chanté dans une chorale de lycéens : Les filles de l'aurore :
    ...Et je reviens bien après l'aurore
    Quand le soleil
    Monte à Saint-Jean
    J'voudrais leur dire
    Que je t'aime encore
    Toi qui t'en vas tout l'temps...

    RépondreSupprimer
  26. Et pourtant "aube" vient du latin "alba", de couleur blanche, qui a donné comme prénom Albin ou Albana (mon ancienne voisine portugaise)

    "L'aube est le moment de la journée avant l'aurore et le lever du soleil."
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Aube

    Mais cela ne fait rien, la nature nous réserve des levers du jour tous différents et il ne fallait surtout pas louper celui-là, tu l'as fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Il y a aussi albâtre)

      (Merci pour le métier à carder)

      Supprimer
    2. Oui, quand j'ouvre mes volets et que le ciel ressemble à cela, le petit déjeuner peut attendre, je me régale d'abord de cette lumière somptueuse et qui se transforme si vite qu'il ne faut pas en perdre une miette. :-)

      Supprimer

Archives du blog