9 févr. 2016

refléter...


"La vie est comme un miroir, si tu lui souris, elle te renvoie ton image"
Louis Nucera

32 commentaires:

  1. Les bractées qui ne sont pas sur les branches dans les airs sont à la surface de l'eau. Ce mélange des deux mondes, des différents éléments (air, bois, eau) est sublime...

    RépondreSupprimer
  2. Au bord du chemin inondé le vent soufflant dessine un tableau éphémère

    RépondreSupprimer
  3. Quelle jolie photo, Fifi et j'aime tant les reflets et les plis sur la glace sont superbes, on dirait des ailes.
    Douce soirée et bisous ♥

    RépondreSupprimer
  4. très jolie photo.
    J'aime l'eau et ces miroirs naturels que l'on découvre dans la nature au cours d'une marche. On dit en Bretagne que ces miroirs sont l'interface entre notre monde et celui des disparus et pour cette raison aussi, je m'y arrête pour méditer.
    Belle soirée à toi en amitié.

    Roger

    RépondreSupprimer
  5. Fifì mi ha aperto il cuore la tua foto coronata da parole sagge.
    Vorrei avere uno specchio come nella tua foto dove anche le incertezze del cuore trovano i riflessi giusti
    grazie

    RépondreSupprimer

  6. Très beau, ce miroir presque brisé, qui semble un petit lac gelé...
    Je dis comme Andreapac , que je tente de traduire:

    "Fifi, Ta photo couronnée de mots sages m'a ouvert le coeur.
    Je voudrais avoir un miroir comme dans ta photo où les incertitudes (?) du coeur trouveraient aussi les reflets justes."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la traduction, Miss !
      Je m'en vais dire bonsoir à Andréa !

      Supprimer
  7. Attention à ne pas briser la glace ! à moins bien entendu que ce ne soit au sens figuré. Dans ce cas, "briser la glace" pour détendre l'atmosphère est une chose à faire.
    Qu'il soient naturels ou fabriqués, les miroirs ont toujours été considérés comme des choses dangereuses, voire maléfiques. À tel point que le fait d'en briser un serait devait entraîner sept ans de malheurs pour l'auteur de la maladresse. Personnellement je n'y ai jamais cru. Cependant, en arpentant la galerie des Glaces à Versailles, j'ai pensé que cette menace de malédiction avait sans doute son utilité :-)
    Finalement, je préfère me mirer dans la jolie glace naturelle de ton étang, mais à condition qu'il n'y ait pas trop de vent comme en ce moment.
    Bises, force 9 (au moins !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les miroirs comme tout le reste ont le coté positif et négatif. Narcisse s'est perdu dans son reflet. Les superstitions de notre enfance laissent toujours planer un doute, d'où ta remarque souriante. :-)

      Le vent s'est calmé chez nous. Quelques flocons ce matin et des apparitions furtives du soleil.
      Est ce l'annonce d'une amélioration ?
      Bises chaleureuses pour motiver le retour au calme.

      Supprimer
  8. un reflet de ciel bleu ... o mon beau miroir !

    RépondreSupprimer
  9. Jolie photo, Fifi ! Et comme Louis Nucera a raison !
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Entre le net et le flou la lumière se fraie toujours un chemin.

    RépondreSupprimer
  11. L'aile du canard a balayé l'eau qui s'est figée, glacée, instantanément, comme par magie...
    Matières et textures variées de balayages, craquelures, brisures, traits de pinceau appuyés aux poils durs.
    Matière à réflexion sur réflexions (!)... => savoir repérer, dans les intervalles, les morceaux de bleu "lisibles".
    Bonne, belle journée, Fifi, pluvieuse, venteuse, neigeuse, venteuse ou ennsoleillée. On ne choisit pas : il faut faire avec...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien les "traits de pinceau appuyés aux poils durs", c'est tout à fait cela :-)C'est toujours un plaisir d'attraper les reflets, avec une partie de l'eau gelée en surface, cela fait de bien jolis dessins entre opaques et transparences.
      Ça caille, l'hiver est de retour. Vaut mieux maintenant qu'au printemps.
      Bonne nuit, Odile !

      Supprimer
  12. Boa tarde, a imagem e a reflexão são fantásticas, é uma excelente publicação.
    AG

    RépondreSupprimer
  13. Ton image est belle, chacun sait que le sourire est un bienfait mais il ne faut surtout pas l'oublier Fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu as raison, Marine, ne pas oublier de pratiquer :-)

      Supprimer
  14. Laque au lac...

    Fait divers

    Fée d'hiver
    Délicate-amant
    Couvre de ses zèles
    Tout en transe-apparence
    Le tremble tremblant
    Le ciel miroitant
    Tel un roi mire-roi-tant
    Danse l'azur miroir du temps

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  15. Un reflet parfait, avec ses rides et ses douceurs. J'adore, magnifique.

    RépondreSupprimer
  16. Mais une image troublante, comme la vie s'entiche de l'être! Magnifique!

    RépondreSupprimer
  17. Une photo superbe servie par une très belle citation !
    Bonne semaine:-)

    RépondreSupprimer
  18. Merveilleuse photo...toute en finesse et en suggestion...
    Parfaite pour illustrer la citation ,
    qui est un petit chef d'oeuvre aussi...

    Bises, Fifi !

    RépondreSupprimer
  19. Jeu d'arbres, jeu d'eau, jeu de couleurs...superbe ! Bravo Fifi !

    RépondreSupprimer
  20. Une tres jolie captation de la lumiere entre givre et reflet

    RépondreSupprimer
  21. Que faut-il retenir de ce miroir où j’ai envie de passer la main pour saisir le songe qui semble s’y dessiner ?
    Les zébrures du givre y entrouvrent leur rideau semi-solide tandis que le mirage des arbres se poudre de ciel et d’ocre.
    Cette vision éphémère se fond, s’emmêle devant nos yeux pour tisser un fond de rêve d’hiver.
    Excellent.

    RépondreSupprimer
  22. Très beau... un sourire que je vous renvoie...

    RépondreSupprimer
  23. Tu sais, fifi, je n'ai jamais quitté ton blog, mais je ne laisse pas trop de commentaires: il y a 3 mois, mon mari s'et éteint dans son sommeil, le lendemain de Noël...je veux bien sourire à la vie, mais parfois, c'est difficile. Bref, il y a des hauts et des bas: les blogs amis permettent de garder les yeux ouverts!!!
    J'aime toujours tes belles photos (celle des feuilles, dans l'article suivant!)
    Blles pâques!
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Anne
      Difficile de sourire quand on vient de perdre son compagnon. Il faut du temps pour soulager sa tristesse, beaucoup de temps. Difficile aussi de trouver des mots consolateurs pour la personne en face de toi.
      Je te souhaite beaucoup d'amitiés et de tendresse autour de toi pour mettre du baume sur ta peine. Ne pas rester seule avec ta peine. Je t'embrasse très fort !!!

      Supprimer

Archives du blog