12 sept. 2016

se baigner...



Plage blanche et eau bleue
 cendre et glace sculptées
 dans l'attente du geyser


Dis mon cœur un jour irais-je

Au pays de glace et de feu
où les oiseaux des neiges
glissent sur l'eau bleue
en un merveilleux manège ?

Dis mon cœur un jour irais-je ?

Au pays où la lumière semble morte
où jaillit la chaleur de sources en dédale
où les vents cruels nous emportent
vers la nuit verte des aurores boréales ?

Dis mon cœur la-bas irais-je ?



Le fulmar polaire fulmine
Contre l'intrus, contre l'arsouille
Qui ternit la blanche hermine
De son abri ; sitôt que mouille
L'esquif que jamais il n'esquive
Furieux, le fulmar l'invective
Son ressentiment il crachouille


29 commentaires:

  1. Plage blanche et eau bleue cendre et glace sculptées dans l'attente du geyser

    RépondreSupprimer
  2. Sublime! Et j'attends pour la prochaine photo le geyser dont nous parle Josette!!!

    RépondreSupprimer
  3. Cette photo est sublime. Le décor est planté, glace, eau et les mouettes qui s'en donnent à coeur joie.
    Merci Fifi et à ta fifille qui fait de merveilleuses photos. C'est le rêve.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  4. Brrrrrrrrr, pour un humain il y a de quoi décéder en se baignant ainsi dans l'eau glacée ! Mais la nature fait bien les choses, les oiseaux des régions boréales (tels les eiders et les fulmars) sont heureusement pourvus d'un bon gros duvet pour les protéger.

    À propos de ces oiseaux, le fulmar boréal a une drôle de manière d'accueillir les visiteurs et j'espère que ta Fifille n'a pas trinqué à son pot de bienvenue !

    Bises et grand merci, chère Fifi, pour cette image des plus rafraîchissantes, ça fait un bien fou par cette chaleur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir ton lien. Je suis toujours fascinée par la diversité de la faune et de la flore, par cette nature qui s'adapte aux besoins de tout ce qui vit.

      Va savoir il va bientôt nous pousser une clim dans le dos pour résister aux températures excessives qui se prolongent :-)

      Bises de bonne nuit, fenêtre ouverte, Tilia !

      Supprimer
  5. Dis mon cœur un jour irais-je 

    Au pays de glace et de feu
    où les oiseaux des neiges
    glissent sur l'eau bleue
    en un merveilleux manège ?

    Dis mon cœur un jour irais-je ?

    Au pays où la lumière semble morte
    où jaillit la chaleur de sources en dédale
    où les vents cruels nous emportent
    vers la nuit verte des aurores boréales ?

    Dis mon cœur la-bas irais-je ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amichel, moi aussi je rêve d'un pareil voyage, de ces paysages parfois sauvages, parfois féeriques. J'ai repris du coeur à l'ouvrage pour afficher les photos de fifille parce qu'elles me font rêver. Et va savoir peut être qu'un jour...:-)
      Merci ! Merci Amichel pour ce rêve partagé !

      Supprimer
  6. Sublime , en effet, mais c'est le royaume des oiseaux , où l'humain n'a pas sa place, c'est comme un autre monde..

    RépondreSupprimer
  7. De bien beaux textes pour accompagner ces magnifiques photos...

    RépondreSupprimer
  8. Le fulmar polaire fulmine
    Contre l'intrus, contre l'arsouille
    Qui ternit la blanche hermine
    De son abri ; sitôt que mouille
    L'esquif que jamais il n'esquive
    Furieux, le fulmar l'invective
    Son ressentiment il crachouille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, le fulmar de Tilia t'a inspiré :o)
      Superbe, Miss !

      Supprimer
  9. oui, j'ai lu l'article dicumentaire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo ! quel talent, suis épatouflée :-)

      Supprimer
  10. Deux choses m'intriguent dans cette photo.
    Primo, j'ai tout d'abord remarqué des sortes de nids d'abeille sur le gros glaçon du fond... Des nids d'oiseaux, plutôt ?...
    Secundo, quelle peut bien être la nature de l'arc noirâtre (à droite de la photo) qui ressemble à l'entrée d'une grotte ? Glace noircie (bizarre..) ou roc poudré de neige ?...

    Belle journée Fifi, courage ! passé mercredi on va enfin pouvoir respirer :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réponse de fifille quant au gros glaçon du fond : c’est la forme de la glace pas de nid :-)

      Le noir c’est un glaçon en grande partie noir et le noir c’est de la cendre volcanique qui a été figée par la glace.

      Supprimer
    2. Il y aura d'autres glaçons tout noir, Tilia et d'autant plus impressionants
      Bonne soirée, Tilia ! Chaud, chaud encore:-)

      Supprimer
  11. Superbe photo! Nuances de blancs, de bleus, c'est féerique.
    Note que je préfère voir les animaux se baigner là que moi.....brrr.

    RépondreSupprimer
  12. Magnifique billet Fifi !
    mots et photo... j'aime beaucoup...
    Douce soirée à toi.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
  13. se ressourcer... se rafraîchir de bleu... non dame Fifi, je ne commente pas... je ne peux pas... à me baigner dans ces photographies si pures je reste muette et baba c'est sûr!!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. y'en a encore quelques unes, j'ai un peu de mal à suivre mais j'y prends tellement de plaisir :-)
      allez un schmoutz de chez nous, chère dame louve !

      Supprimer
  14. Presque irréel! Une immersion dans un monde de givre où l'eau dans tous ses états et la cendre sculptent des formes comme des bulles de rêve.
    Magnifique de vie et de mouvement. Une certaine idée de la pureté.

    RépondreSupprimer
  15. "Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
    Luxe, calme et volupté."

    C'est de Baudelaire dans "L'Invitation au Voyage". Je trouve que ces lignes (et l'ensemble du poème) s'accordent très bien à cette image

    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/l_invitation_au_voyage.html

    RépondreSupprimer

Archives du blog