6 sept. 2016

contrastes...



"L'amour préfère ordinairement les contrastes aux similitudes"
H. de Balzac


"Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits"

Baudelaire
envoyé par Cergie


 
Quand le ciel est si bas et qu'il s'habille de gris
quand les eaux du lac se concentrent sur leurs profondeurs
quand les terres de feu scintillent et se rebellent
Les roches s'enchâssent, les eaux s'immiscent et imposent
leur force tranquille. Le ciel gronde repoussant l'azur. 

Maïté Aliénor


22 commentaires:

  1. Quel camaïeu ! Je suis sous le charme.

    RépondreSupprimer
  2. Voici une île où j'aimerais aller mais il ne faudrait pas y aller n'importe comment. Elle est inquiétante par son climat et sa nature (j'aime beaucoup lire Arnaldur Indriðason, je me souviens de lorsque j'ai découvert "la cité des Jarres" j'avais l'impression qu'il pleuvait sur mon lit)...
    Ces nuages lourds et bas me font penser à une phrase que je ne peux citer que j'ai entendue à la radio de la bouche de Frédéric Lodéon qui rapportait qu'un compositeur parlait du ciel de Russie comme un couvercle qui maintenait... je ne sais plus quoi (créativité ? Imagination ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a Baudelaire que je viens de trouver en faisant "couvercle" "ciel" "citation", ce n'est pas très positif >

      http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/spleen_quand_le_ciel_bas_et_lourd_pese_comme_un_couvercle.html
      "Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
      Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
      Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
      Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits"


      :-/

      Supprimer
    2. Je vais communiquer le nom de l'auteur à fifille qui en plus de collecter de belles images, aime beaucoup lire.

      Supprimer
    3. La phrase que j'avais en tête du compositeur russe était beaucoup plus encourageante que celle de Baudelaire qui relève du "spleen"...

      Peut-être s'ennuie-t-on moins avec qqn de différent mais la ressemblance toutefois rapproche. Il n'est qu'à voir comme on s'attendrit de noter les mains des petits bouts ou autres détails qui les situent dans la filiation. Et il y a "amour" et "amour"

      Supprimer
    4. J'ai pensé à toi / la photo de l'atelier et à ces artisans qui ont un savoir faire qui les démarque des chaines. Ils font la vie des régions et des villages...
      Bises de bon week-end, Fifi !

      Supprimer
  3. Encore une belle photo d'un paysage grandiose et rude...Que contiennent donc ces roches pour avoir une telle couleur de minium?
    "L'amour préfère ordinairement les contrastes aux similitudes"
    écrit H. de Balzac,et pourtant n''est-ce pas la recherche d'une "âme soeur", d'un autre soi-même , d'un double qui est à l'oeuvre dans
    la quête amoureuse, dans l'amour dit " romantique"- ou narcissique-?
    Il me faudrait chercher d'autres citations en ce sens.

    Connais-tu la source de cette citation ?(Le réaliste Balzac ne l'est pas toujours autant qu'on le croit)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'irai aux renseignements quant à la couleur des roches :-)
      Pour Balzac, j'ai simplement repris la citation du web mais peut être je trouverais aussi la source
      Pour la citation elle même, je pense que souvent dans la vie, la contradiction est de mise. On dit bien que les contraires s'attirent et que le même fascine. Dans la recherche amoureuse ils s'additionnent peut être et ne s'annulent pas l'un l'autre. Vaste sujet :-)

      Supprimer
  4. la pureté... un peu comme l'écoute du silence... magnifique, magique, quasi mystique !!

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique paysage et photo sublime !
    Bravo à Fifille à Fifi !
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique harmonie des couleurs entre la terre, le ciel et l'eau. C'est de toute beauté.
    Merci Fifi pour le partage et merci à Fifille.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  7. En bon éclairagiste, le ciel nuageux pose des zones d'ombres tout en ménageant des places ensoleillées.
    Belle et un peu inquiétante à la fois, cette image de l'Islande est, comme l'a dit Claude, sublime.
    Les teintes de couleur rouille du premier plan me semblent provenir de lichens, mais je peux me tromper.

    Quant à la citation de Balzac, je pense qu'elle s'applique davantage à la passion éphémère plutôt qu'au véritable amour, celui qui dure longtemps car il est basé sur une même manière de voir les choses et les gens.

    Bonne fin de soirée, Fifi, à bientôt (tu reprends un rythme plus soutenu, on dirait.. C'est la rentrée ? ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont les belles images d'Islande qui me redonnent envie d'afficher. Après je crois que le rythme sera à nouveau nettement plus calme :-)
      Bonne fin de semaine, Tilia ! Merci pour ta fidélité !! ♥♥

      Supprimer
  8. Belle image quand le regard ne sait s'il est ciel ou terre
    les contrastes aiguisent aussi les élans du coeur
    Merci FIfi je partage sur FB avec mes amis ron billet du jour

    RépondreSupprimer
  9. Quelle merveille Fifi, cette photo est magique !
    J'étais en panne d'internet
    Je te fais de gros bisous

    RépondreSupprimer
  10. Quand le ciel est si bas et qu'il s'habille de gris
    quand les eaux du lac se concentrent sur leurs profondeurs
    quand les terres de feu scintillent et se rebellent
    Les roches s'enchâssent, les eaux s'immiscent et imposent
    leur force tranquille. Le ciel gronde repoussant l'azur.

    RépondreSupprimer

Archives du blog