22 avr. 2018

Elle est où ?....



Berger d'abeilles

"Berger d'abeilles, je le fus,
A huit ans, la-bas, chez mon père,
Lorsque son vieux rucher prospère
Chantait sous ses poiriers touffus.

Quel bonheur de manquer l'école
Que l'été transforme en prison,
De se rouler dans le gazon,
Ou de suivre l'essaim qui vole,

En lui disant sur un ton doux
Pour qu'il s'arrête aux branches basses :
" Posez-vous, car vous êtes lasses ;
Belles abeilles, posez-vous !

" Nous avons des ruches nouvelles
Faites d'un bois qui vous plaira ;
La sauge les parfumera :
Posez-vous, abeilles, mes belles ! "
François Fabié













Sur la bannière en soie de Mawangdui
Fusionnent des symboles de vie
Empruntés au royaume sacré
Où les ours et les loups cohabitent
Le dragon et la grue vivent en paix
Le singe et le faucon veillent
L'abeille est souveraine
Les énergies bienfaisantes circulent
Autour de la dépouille de Dai
Elles font partie d'une danse
Aux gestes lents et codés
Immuable et toujours renouvelée
Où le Qi Gong s'illustre
En toute sérénité









"L'apiculteur était communiste par amour des abeilles dont il admirait l'organisation. La reine lui posait un problème"  
Gilbert Cesbron
 Journal sans date, II, Paris, Robert Laffont, 1967, p. 140"



49 commentaires:

  1. J'adore les abeilles et je fais très attention à elles quand j'en vois dans mon jardin mais en revanche, face à une ruche ou un essaim, je reste sur mon quant à moi.
    Belles photos lumineuses, je ne trouve pas la reine mais je suis certaine que d'autres l'auront vue et de toute manière l'apiculteur lui la verra.

    RépondreSupprimer
  2. Curieuse, cette citation qu’à priori je n’aurais pas attribuée à G.Cesbron.
    D’où est -elle extraite?
    Belles photos couleur miel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Recherche de paresseuse sur le net. Je n'ai pas trouvé la référence du livre. Si tu les trouves, fais moi signe. Merci Miss !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Voir Amichel sur la dernière image :-)

      Supprimer
  4. Je l'ai trouvée, elle est marquée.
    Superbes photos, mais j'espère que tu étais bien protégée pour les faire. :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci Fifi pour tes jolies photos. Quelle plaisir de voir toutes ces butineuses et je crois que la reine est dans la ruche :-)
    Douce fin de journée et mes bisous.

    RépondreSupprimer
  6. "L'apiculteur était communiste par amour des abeilles, à force d'admirer leur organisation. On le taquinait à propos de la Reine. » Gilbert CESBRON, Journal sans date, II, Paris, Robert Laffont, 1967, p. 140"
    elle est où ? un indice :
    "comme le public s'interroge parfois, je le confirme... : les abeilles n'ont pas inventé les chiffres et par conséquent la pastille que porte cette reine est d'origine artificielle (posée par l'apiculteur)."
    cherchez une abeille avec pastille en bas à droite ????

    RépondreSupprimer
  7. Merci ! Merci Amichel pour la référence de Gilbert Cesbron et vos connaissances en apiculture. Je n'y connais pas grand chose. Mais notre voisin apiculteur m'a gentiment autorisée à les photographier et m'a donné quelques explications...Si j'ai bien compris c'est une reine de 2017 comme expliqué ci-dessous et "posée par l'apiculteur" :-)

    "Pour voir la reine plus facilement, il est conseillé de la marquer de la couleur de son année de naissance :

    bleu si l'année se termine par 5 ou 0 ;
    blanc si l'année de naissance se termine par 1 ou 6 ;
    jaune si l'année se termine par 2 ou 7 ;
    rouge pour les années se terminant par 3 ou 8 ;
    vert pour les terminaisons 4 ou 9.

    RépondreSupprimer
  8. Bien-sur, en bas à droite avec sa "couronne-pastille" jaune :-)

    RépondreSupprimer
  9. Coucou. Je ne connais pas grand-chose au monde des abeilles mais je sais qu'il y a une reine qui veille sur son petit monde. Et j'aime bien le miel sur ma tartine de beurre. Attention quand même à bien se protéger pour prendre les photos. (super la citation!) Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  10. Avec ces explications et sur plus grand écran, c’est plus net!

    RépondreSupprimer
  11. Merci Fifi.... celles-ci auront échappé, fort heureusement, aux insecticides.... car hier soir j'ai regardé sur France 2 avant le journal de 20 heures et écouté avec frayeur un apiculteur parlant de ses abeilles retrouvées mortes dans leurs ruches.... il s'agissait d'un réel appel au secours ! quelle tristesse pour leur, et notre devenir !
    bisous.

    RépondreSupprimer
  12. Where is Waldo?
    "Une abeille contre la vitre"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Where is Waldo", c'est un peu cela :-)

      Supprimer
  13. Ah ben non... tu as mis la référence et je n'ai pas lu les commentaires... pardon.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Fifi
    merci pour toutes ces informations. Pour en savoir plus, j'ai évidemment regardé sur Wikipédia et les parutions de"La Hulotte" sont aussi une mine. Mais les infos sont données dans les commentaires. Sinon, j'aurais donné ma langue au chat!
    Surtout que, bien qu'admirative du travail des abeilles, je n'aurais pas osé m'approcher pour réaliser un tel reportage!
    J'ignorais que les reines étaient marquées. Je pensais que c'était pour les besoins de la photo et du reportage.
    J'ai lu que l'endroit où se trouve la reine est isolé des cadres: as-tu eu cette impression?
    Je suppose que pour t'approcher tu étais entièrement protégée comme les apiculteurs.
    Merci pour ce reportage inhabituel et si intéressant.
    Bonne semaine. Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé ce site "Trouver la reine" qui peut répondre à ta question, Maïté.

      L'apiculture est vraiment un art qui demande beaucoup d'attention et de travail. Je suis admirative !

      Supprimer
  15. Heureusement que la reine est "pastillée"! Je ne l'aurais pas reconnue sans cela.
    Finalement elle fait comme la reine d'Angleterre. Une tenue très voyante pour être facilement repérée!
    J'aurais bien aimé que tu te fasses photographier avec ton scaphandre!!
    Mon beau-fils voudrait se lancer dans l'apiculture en Grèce. Alors moi aussi j'aurai peut-être une belle tenue blanche d'ici quelques années!!
    Bonne semaine.
    Grosses bises.

    RépondreSupprimer
  16. Que cela fait plaisir de voir des abeilles en grande forme! Une région sans cultures sans doute (et donc saloperies chimiques), ou alors bio.
    Étonnante cette phrase de Cesbron, mais on serait bien d’accord avec lui. On pourrait faire la même remarque pour les fourmis...
    Merci pour ces magnifiques photos, besos

    RépondreSupprimer
  17. Apiculteur, un beau métier qui a bercé mon enfance. J'ai encore l'odeur de "l'enfumoir" qui me vient aux narines, le buuuuuuuz des abeilles qui tournoient autour de papa et le goût du "gateau de miel" qu'il nous donnait à déguster pendant que de l'extracteur coulait ce ruban doré : le miel !

    RépondreSupprimer
  18. Le genre d'images qui me donnent des frissons....

    Mais, quelles belles prises !!!

    RépondreSupprimer
  19. Des photos impeccables, bravo pour ce super reportage.
    Il m'a remis en mémoire mes images du mois d'avril de l'an passé, prises lors d'une promenade au parc municipal juste le jour où un apiculteur est venu inspecter la ruche. Je me souviens avoir été étonnée par l'appareil à enfumer les abeilles qui, vu de loin me faisait penser à une cafetière :-)

    "Berger d'abeilles" de François Fabié me semble un poème de circonstance, en voici un extrait :

    Berger d'abeilles, je le fus,
    A huit ans, la-bas, chez mon père,
    Lorsque son vieux rucher prospère
    Chantait sous ses poiriers touffus.

    Quel bonheur de manquer l'école
    Que l'été transforme en prison,
    De se rouler dans le gazon,
    Ou de suivre l'essaim qui vole,

    En lui disant sur un ton doux
    Pour qu'il s'arrête aux branches basses :
    " Posez-vous, car vous êtes lasses ;
    Belles abeilles, posez-vous !

    " Nous avons des ruches nouvelles
    Faites d'un bois qui vous plaira ;
    La sauge les parfumera :
    Posez-vous, abeilles, mes belles ! "


    Bonne journée chère Fifi, merci pour ton passage au grenier (suis un peu comme toi, je n'arrive plus à suivre le rythme :-))
    Bises printanières (enfin !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toujours, Tilia, merci pour tes ajouts précieux. Le poème est magnifique ! Je n'avais trouvé que Cesbron et son "apiculteur communiste" :-)
      La vidéo sur l'enfumage est précise. Je n'avais pas assisté à ces préparatifs mais j'ai une photo que je vais ajouter. C'est vrai que l'appareil ressemble à une cafetière.
      En tout cas l'apiculture est un art qui demande beaucoup de soins et d'attention. Il faut être passionné et méticuleux. Et que dire des insecticides qui déciment les abeilles :-((

      Belle après-midi printanière et schmoutz tout gros !

      Supprimer
    2. Merci pour le lien vers l'article de Libé. C'est scandaleux et catastrophique ! on apprend que ces substances toxiques se retrouvent dans le miel !! �� :-((

      Poutouns sur les deux joues et beau temps sur ta jolie contrée, Fifi

      Supprimer
    3. Affolant et révoltant. Quel choix avons nous encore ?
      Poutouns tout pareil, Tilia ! ♥♥

      Supprimer
  20. C'est un très beau métier, difficile en ce moment !
    J'ai eu un essaim dans un grand sapin et mon fils qui connait bien les abeilles - il a eu des ruches - est venu pour le récolter avec un voisin qui voulait s'y mettre, c'était intéressant de les voir faire pour recueillir tant d'abeilles agglutinées ! Mon fils a arrêté, il était trop déprimé de voir toutes ces abeilles mourir...
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  21. Je ne sais si j'aurais pu être "apisculteuse", j'ai tellement peur de ces bestioles.
    J'admire ce travaille qui se meure en même que disparaîssent ces bêtes à miel.
    Bises

    RépondreSupprimer
  22. Sur l'avant-dernière photo, j'en ai repéré une autre, beaucoup plus grosse, avec trois pastilles jaunes ! ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie ta trouvaille ! C'est ma voisine :-)

      Supprimer
    2. Elle s'appelle "Reine" ? ;-)

      Supprimer
  23. Joli métier !!! Protégeons ces ptites bêtes du jardin si utiles ��

    RépondreSupprimer
  24. "Elle est où ?" on pourrait répondre simplement "là !". Ce qui me fait penser aux cartes postales sur lesquelles on a tracé une croix pour indiquer l'emplacement de la location... Ou à une habitation collective dont les rideaux ou le pot de fleurs seul permet de distinguer l'appartement. D'ailleurs qu'est ce donc d'autre qu'une ruche ou une fourmilière, une ville ? Tous pareils et pourtant tous uniques...

    RépondreSupprimer
  25. A la ferme de Gally nous sommes allés surtout pour l'atelier pain. Le petit bonhomme de six ans voulait se mettre à la grande table (il y en avait deux de hauteur différente). La fête des abeilles est prévue pour les 12 et 13 mai (en plein dans les saints de glace)

    RépondreSupprimer
  26. Ces tenues rayées me rappellent mon mari qui, avant que ce ne soit la mode, portait un pull rayé marin l'année où nous sommes rencontrés. Il était jaune et brun et ses condisciples le surnommait "l'abeille"...
    Si je ne me trompe pas celles que tu as photographiées sont des buckfast

    RépondreSupprimer
  27. Un bien agréable poème et de jolies photos pour célébrer une passion.....

    RépondreSupprimer
  28. Je ne connais pas ce poète. Je le découvre avec ce joli poèmes sur les abeilles que je vénère.
    Merci et bon week end.

    RépondreSupprimer
  29. mon oncle ....c'était le Bienen König !!!
    et il y en avait...lui n'est plus mais elles .....
    toujours encore.........
    beau dimanche

    RépondreSupprimer
  30. Un petit coucou

    Sur la bannière en soie de Mawangdui
    Fusionnent des symboles de vie
    Empruntés au royaume sacré
    Où les ours et les loups cohabitent
    Le dragon et la grue vivent en paix
    Le singe et le faucon veillent
    L'abeille est souveraine
    Les énergies bienfaisantes circulent
    Autour de la dépouille de Dai
    Elles font partie d'une danse
    Aux gestes lents et codés
    Immuable et toujours renouvelée
    Où le Qi Gong s'illustre
    En toute sérénité

    Marine

    RépondreSupprimer
  31. non non dame Fifi... nulle abeille ne m'a piquée (enfin, d'aucuns se demandent..??!!)... simplement, ai troqué pour un temps l'ordi pour l'ortie !!... je tente ici d'apprivoiser les exubérances du printemps... au beau milieu des lierres, chèvrefeuilles, ciboulettes, sarriettes, pissenlits, trèfles, menthes, centaurées... de quoi ravir les abeilles et montrer bientôt à notre petit toutes ces merveilles...... allez, blanc chapeau pour les photos et, à bientôt, au pays des mamies!!

    RépondreSupprimer
  32. "troqué l'ordi pour l'ortie" ♥♥ J'adore !
    Jardinière poète chère dame louve. J'ai fait pareil cet après-midi et je suis rentrée fourbue. Je vais me faire une tartine de miel pour me retaper. Mais aurais-je encore la force de me brosser les dents :-)
    A bientôt grand-mère louve :-)♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. là, j'ai troqué l'ortie pour 'mon' petit !! : mamireine à la pastille jaune qui rime son prénom avec le miel !!... allez, ���� dame Fifi et, courage pour les brossages !!?.......

      Supprimer
    2. échec au pays des 'émoticônes' !! j'avais juste 'cliqué' deux fleurettes pour rimer un prénom secret !!

      Supprimer
  33. Les émoticônes sont capricieuses :-)
    Plein de tendres bises à transmettre Mamireine, à "votre" petit ♥♥

    RépondreSupprimer
  34. Fifi c'est une fille, on ne la voit pas, c'est elle qui prend la photo :o)

    RépondreSupprimer

Archives du blog