6 mai 2021

être chavirée...


 

entre ombre et lumière
tu me fais tourner la tête
la cloche a sonné

_____________ 

 

 Cardamines en cœur
Aubade sous un ciel bleu
Se trouble la tour

Thérèse 

 

" Ah ! Mille veuvages
De la si pauvre âme
Qui n'a que l'image
De la Notre-Dame !
Est-ce que l'on prie
La Vierge Marie ?"

"Chanson de la plus haute tour"

Arthur Rimbaud 

envoyé par Miss Yves




Vibrations de l’onde
campanile et campanules
Dame d’autrefois 

Miss Yves


Soleil éclatant
Le clocher plonge dans l'étang
Les fleurs dansent devant

La Licorne 

 

La plante gracile
un ciel bleu immaculé
un reflet dans l'eau

Daniel 

 

23 commentaires:

  1. Cardamines en cœur
    Aubade sous un ciel bleu
    Se trouble la tour

    RépondreSupprimer
  2. Délicieuse photo d'où je retire une idée de pureté.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Thérèse, j'avoue que je l'aime bien aussi cette photo.

    RépondreSupprimer
  4. Whaaaouh !
    J'aime énormément ...

    Le reflet du clocher est bien beau,
    mais c'est quand même la fleurette de "rien du tout"
    qui tient la vedette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je bisse ce si souriant commentaire !!

      Supprimer
    2. je double la bise chère dame louve
      et pour vous de même ♥♥

      Supprimer
    3. des bis et des bises !! warum nicht !!

      Supprimer
    4. Ha ! Ha! Je lis trop vite. Je maintiens les bises :-))

      Supprimer
  5. Entre ombre et lumière, entre ciel et terre... en avoir les sens tout retournés...
    J'aime beaucoup, Fifi.
    Bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer
  6. si on te conte fleurette la tour prend garde

    RépondreSupprimer
  7. Quelle magnifique photo Fifi. Les reflets sont splendides et ces jolies fleurs sont les reines de ta photo. J'aime infiniment.
    Bisous et doux week-end ♥

    RépondreSupprimer
  8. Un avant-plan tout en finesse et un reflet pour une mise en valeur superbe ! :-)

    RépondreSupprimer
  9. Chanson de la plus Haute Tour

    Oisive jeunesse
    À tout asservie,
    Par délicatesse
    J’ai perdu ma vie.
    Ah ! Que le temps vienne
    Où les coeurs s’éprennent.

    Je me suis dit : laisse,
    Et qu’on ne te voie :
    Et sans la promesse
    De plus hautes joies.
    Que rien ne t’arrête,
    Auguste retraite.

    J’ai tant fait patience
    Qu’a jamais j’oublie ;
    Craintes et souffrances
    Aux cieux sont parties.
    Et la soif malsaine
    Obscurcit mes veines.

    Ainsi la Prairie
    À l’oubli livrée,
    Grandie, et fleurie
    D’encens et d’ivraies
    Au bourdon farouche
    De cent sales mouches.

    Ah ! Mille veuvages
    De la si pauvre âme
    Qui n'a que l'image
    De la Notre-Dame !
    Est-ce que l'on prie
    La Vierge Marie ?

    Oisive jeunesse
    À tout asservie,
    Par délicatesse
    J’ai perdu ma vie.
    Ah ! Que le temps vienne
    Où les coeurs s’éprennent.


    Arthur Rimbaud
    Vers nouveaux

    RépondreSupprimer
  10. Vibrations de l’onde
    campanile et campanules
    Dame d’autrefois

    RépondreSupprimer
  11. photo superbe .....j'espère que tu vas bien .....

    RépondreSupprimer
  12. Jolie photo Fifi !
    J'admire les personnes aux haïku !
    Bonne fin de journée et gros bisous !

    RépondreSupprimer
  13. Soleil éclatant
    Le clocher plonge dans l'étang
    Les fleurs dansent devant

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Fifi
    Merci de ton passage chez moi...
    -----------
    La plante gracile
    un ciel bleu immaculé
    un reflet dans l'eau
    -----------
    Bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
  15. La tour renversée dans l'eau m'incite à voir les choses sous un autre angle. Les eaux sont le réceptacle de nos rêves et de notre mémoire.

    la tour à l'envers
    garde en ses eaux la naïade
    fleur du souvenir

    «L'homme se mire dans son passé, toute image est pour lui un souvenir »
    Gaston Bachelard "L'eau et les rêves".

    Naïade fleur du souvenir

    Merci chère Fifi pour cette photo éminemment poétique ♥♥♥
    Bises et bonne fin de semaine ascensionnelle

    RépondreSupprimer
  16. Juste un mot: superbe, merci et besos

    RépondreSupprimer
  17. C'est moi qui suis chavirée. Les cardamines sont mes amies du printemps et mon mari a fini par avoir leurs fleurs dans le jardin en tondant, j'en ai encore quelques une en bordure de parterres. Un des effets collatéraux du confinement : mon mari a plus de temps pour s'occuper de la pelouse il l'a fait trois fois au moins et il a mius de l'engrais. D'bitude il nele fait pas avant que ce ne soit une prairie
    Le face à face de la première photo est ravissant. J'aime beaucoup le cadrage serré de la deuxième
    Nous avons du soleil ce matin, je devrais pourtant au lieu de blogguer aller répandre du paillis sur les fraises de ma fille avant qu'il ne pleuve cette après-midi !
    Bonne semaine Fifi et bises du pays des collines !

    RépondreSupprimer
  18. Merci Lucie. Je l'aime aussi cette image. Nous aimons toutes les deux ces petites fleurs humbles sur les tiges élancées. Elles font partie des premières joies du printemps.
    Soleil aussi pour l'instant chez nous. Grosse pluie cette nuit !
    Bon séjour au pays des collines avec tes choupinettes et les joies du jardin.
    Je t'embrasse !!

    RépondreSupprimer

Archives du blog