12 mai 2021

rencontre...


le lièvre et les pies
une morale à l'histoire ?
courir dans le pré

 ______

 

Lièvre et perdrix?
Et La Fontaine de rire...
Non, ce sont deux pies!
 
Lièvre dans le pré
Pirouette, cacahuète
Gambade Fifi
 
 le lièvre de Mai
courant deux pies en même temps
semble un peu toqué
 
 

 

Sur le chemin un beau matin
deux pies jacassaient
un lièvre dans le besoin
vint écouter ce qui se disait...
 
 
Oreilles dressées
tant pis pour les pies
déclic élastique
il reste une trace
du coup d’œil en flash.
 

"Le bonheur est dans le pré.
Cours-y vite, cours-y vite..."

Paul Fort 

envoyé par Colo 

 

 Le lièvre agile
Court vers deux pies
Trop tard, pense-t-il
Blanc de dépit...:-) 

La Licorne

...il se transforme en lapin en chocolat :-)


"Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens,
qui nous empêche d'en inventer un? "
Alice au pays des merveilles |

 Lewis Carroll

envoyé par Suzanne


Un lièvre surprend
deux pies en goguette
et reste coi

Marine Dussarrat

 

36 commentaires:

  1. Il faut avoir le déclenchement aussi rapide que le lièvre !! Bravo ! Belle saisie Fifi !!
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais loin, je n'osais plus bouger mais le clic oui,faut être aussi rapide que lui.

      Supprimer
  2. Lièvre et perdrix ?
    Et La Fontaine de rire…
    Ah non c’est une pie !

    Lièvre dans le pré
    Pirouette, cacahuète
    Gambade Fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai arrêté de gambader :-) et me suis figée pour ne pas le faire fuir. En fait il y en avait plusieurs, un vrai festival. Parfois on ne voyait que les grandes oreilles dans les hautes herbes. Ils vivent en bonne harmonie avec les pies qui ne bougent pas quand le lièvre s'approche, imperturbables.
      Merci Thérèse.

      Supprimer
  3. Des images qui vont courir après moi aujourd'hui. Délicieuses ces photos Fifi.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai peut-être été trop vite dans ma pensée. Mieux ainsi:

    Lièvre et perdrix?
    Et La Fontaine de rire...
    Non, ce sont deux pies!

    RépondreSupprimer
  5. Surprenant - pour eux et pour nous!

    RépondreSupprimer
  6. Bravo pour cette prise sur le vif !

    RépondreSupprimer
  7. Ta photo est merveilleuse Fifi et bravo pour ton rapide clic :-)
    Que de joie dans ce pré où lièvre et pies s'entendent. Que du bonheur.
    Merci chère Fifi pour ce doux moment et je te souhaite un bel après-midi.
    Je t'embrasse ♥

    RépondreSupprimer
  8. Sur le chemin un beau matin
    deux pies jacassaient
    un lièvre dans le besoin
    vint écouter ce qui se disait...

    RépondreSupprimer
  9. Oreilles dressées
    tant pis pour les pies
    déclic élastique
    il reste une trace
    du coup d’œil en flash.

    RépondreSupprimer
  10. Le bonheur est dans le pré
    cours-y vite
    cours y vite...

    ...y faire une belle rencontre !

    RépondreSupprimer
  11. Et l'art de regarder chacun dans sa direction ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Les pies n'ont pas l'air de s'occuper tellement de la présence du lièvre.
    Il n'est pas curieux de rencontrer des pies, peut-être plus difficile de voir un lièvre,
    mais est ce qu'un lièvre rencontre souvent des pieds, ou le contraire, là est la question.
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. N'importe quoi, je croyais que j'étais chez quelqu'un d'autre. Bonne journée et gros bisous !

    RépondreSupprimer
  14. les rencontres improbables : le "Sel de la Vie"... bravo à l'oeil gai et toujours aux aguets de dame Fifi !!

    RépondreSupprimer
  15. "Moments fugitifs", il se déplace vite ce garnement. Mais quel plaisir cette rencontre et ils étaient plusieurs à se croiser dans tous les sens. Et puis l'attitude imperturbable des pies...Pour vous une petite vidéo de cette grande dame qui a su si bien énumérer ces grains de sel qui font vibrer nos vies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la vidéo, Fifi !
      Bien d'accord avec ce qui est dit... :-)

      Supprimer
  16. Merci chers poètes et à vous tous !!
    Beaucoup de plaisir à partager avec vous ces images. Attraper un lièvre, ça n'arrive pas tous les jours :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement !
      Tu as su "l'attraper" ...
      même si ce n'est pas par les oreilles ! ;-)

      Félicitations !!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  17. Le lièvre agile
    Court vers deux pies
    Trop tard, pense-t-il
    Blanc de dépit...:-)

    RépondreSupprimer
  18. Pour le regard et le réflexe si rapide, bravo !!!

    [Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens,
    qui nous empêche d'en inventer un?
    Alice au pays des merveilles | Lewis Carroll]

    RépondreSupprimer
  19. Un lièvre surprend
    deux pies en goguette
    et reste coi

    J'arrive à la fin de la bataille, ton cliché est chouette

    RépondreSupprimer
  20. Racine l'a dit (Les Plaideurs, acte III) "on ne court pas deux lièvres à la fois".
    De même, ce lièvre ne peut courir deux pies à la fois.

    le lièvre de Mai
    courant deux pies en même temps
    semble un peu toqué

    Chapeau Fifi, pour avoir immortalisé ce lièvre de mai qui semble aussi fou que le lièvre de Mars, comparse du Chapelier toqué

    Bisous de Mai, pluvieux (plus jeune ce serait mieux :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cru d'abord qu'il s'agissait du lièvre de Pâques égaré depuis le mois dernier:-) Un peu fou fou effectivement, à gambader dans les sens.
      Par contre le lièvre de Mars semble décidé à garder une place sédentaire auprès du Chapelier toqué. Il semble "pluvieux" que le jeune "toqué" de l'image.

      Malgré que je sois aussi "pluvieuse",j'ai fait une petite promenade au soleil ce matin. Soleil qui s'est déjà absenté à présent.
      Merci Tilia pour ta participation !
      Bises encourageantes pour faire revenir le beau temps.

      Supprimer
  21. Je n'avais pas vu l'autre photo où il a l'air de les chasser... Téméraire ce lièvre !
    Bisous Fifi

    RépondreSupprimer
  22. Toujours prête à tirer en bonne chasseuse... d'images ! Bravo !
    Peut être que les pies auraient été plus effarouchées par un renard ? L'Alsace est très giboyeuse, nous y avons rencontré une hase une fois, du moins cette elle dans la nuit qui a rencontré notre coccinelle. Nous l'avons ramenée à la tante et la grand-mère de mon mari qui ont été ravies

    RépondreSupprimer
  23. Une hase vaut mieux qu'un sanglier, ce qui est arrivé plusieurs fois à notre gendre.
    A propos de chasseur, quand j'ai recadré l'image j'ai enlevé l'arbre dont on aperçoit la base en haut de l'image parce qu'il contient un affût. Mais peut-être que cela pourrait faire une image drôle. Heureusement ce n'est pas la saison.
    Je viens tout à l'heure chez toi, mon époux skate l'ordinateur 😊

    RépondreSupprimer
  24. Eh bé, Fifi, t'as soulevé un lièvre ?
    Mais rassure-moi, tu n'as quand même pas couru deux lièvres à la fois ?
    Bisous

    RépondreSupprimer
  25. Il y en avait même trois qui gambadaient mais je n'ai pas bougé, statufiée même:-)
    Bisous

    RépondreSupprimer

Archives du blog