4 févr. 2010

Resto du coeur..." la charbonnière".


Bien reconnaissable à sa calotte noire, ses joues blanches et son plastron jaune à fermeture éclair,
la mésange charbonnière a un bec solide qui lui donne une grande assurance dans sa façon
de saisir les graines. Ses gestes sont mesurés, son coup de bec rapide et précis.



Toujours méfiante et sur ses gardes, elle ne s'attarde pas à la mangeoire.
La graine dans le bec, elle l'emporte vers une branche, la cale entre ses doigts et la martèle à coups de bec.
C'est ce qu'on appelle... "casser la graine"


__________________________

Viens la casser
La graine
Avec moi
Mon amour

Annick


La mésange charbonnière
n'est pas fière
elle n'a pas la tête
de l'élégant chardonneret
pas de crête colorée
comme la huppe
ou le geai
calotte noire
gilet et bottines jaunes
lui donnent plutôt l'aspect
d'un monsieur pickwick
des haies de bas quartiers
elle a la matine
bonne prise de bec
et pattes habiles *
pour attraper son déjeuner
...
est-elle l'oiseau préféré
des petits ramoneurs
nul ne le sait ?
Annick peut être
qui a sa table veut l'inviter ?

Amichel
______________________

24 commentaires:

  1. Ah, quelle est belle la petite charbonnière et c'est tout à fait cela, elle est très méfiante et va toujours manger sa graine sur une branche. C'est très intéressant d'observer toutes ces sortes d'oiseaux du jardin.

    Merci Odile pour ces magnifiques photos.

    Bisous et à Fifi aussi!

    RépondreSupprimer
  2. Ah, quelle est belle la petite charbonnière et c'est tout à fait cela, elle est très méfiante et va toujours manger sa graine sur une branche. C'est très intéressant d'observer toutes ces sortes d'oiseaux du jardin.

    Merci Odile pour ces magnifiques photos.

    Bisous et à Fifi aussi!

    Denise

    RépondreSupprimer
  3. Viens la casser
    La graine
    Avec moi
    Mon amour

    RépondreSupprimer
  4. pour ecouter son chant :
    http://www.oiseaux.net/oiseaux/mesange.charbonniere.html

    RépondreSupprimer
  5. Amichel
    Suis allée écouter son chant: petit rayon de soleil pour bien démarrer la journée !
    Ce site est une merveille de pédagogie et de belles images d'oiseaux ! Avis aux passionnés ! Merci Amichel, de l'avoir "dénicher" pour nous ! :-)

    RépondreSupprimer
  6. MERCI amichel, c'est délicieux!

    RépondreSupprimer
  7. L'écouter et la voir de si près, quelle merveille cette promenade dans vos jardins Fifi et Odile ! Merci de ce partage !!

    RépondreSupprimer
  8. Méfiante, la charbonnière? J'en ai vu entrer dans la maison manger du gâteau laissé sur la table!
    Superbes les photos, comme toujours!

    RépondreSupprimer
  9. PS. C'était avant les chats....

    RépondreSupprimer
  10. C'est une autre version de ce que j'ai fait mercredi mais tu as le mérite de l'avoir prise juste avant son envol pour aller casser sa graine ailleurs.

    RépondreSupprimer
  11. @Amichel
    Merci pour ce lien, Amichel !
    Ce site est une référence en matière d'oiseaux : bien fait, bien documenté, avec des photos su-per-bes !

    Je cherche toujours à joindre un enregistrement des "glapissements" très caractéristiques qu'émet notre ami l'écureuil en diverses circonstances, et que je suis bien incapable de définir avec des mots.
    Un site très intéressant sur l'écureuil, et qui vous en apprendra bien plus que mes photos :
    http://www.dinosoria.com/ecureuil.htm

    Quelques extraits :
    è "Souple et élégant, l’écureuil est connu pour ses cabrioles aériennes. Ce petit rongeur est l’un des hôtes les plus sympathiques de nos forêts.
    Avec sa belle fourrure rousse et sa longue queue en panache, l’écureuil roux (Sciurus vulgaris) est l’espèce la plus commune en Europe."
    … /…
    è "Sciurus vulgaris, l’écureuil roux, est le plus observable en Europe et en Asie. Le terme de Sciurus est composé de deux mots grecs : « skia » qui signifie ombre et « oura » qui signifie queue "
    "Malheureusement, l'écureuil gris (Scirus carolinensis) , originaire d'Amérique du Nord, qui a été introduit en Europe est un solide concurrent. Aujourd'hui, l'écureuil roux a disparu de nombreuses régions".
    … /…
    (Je sais qu'effectivement, à Londres, il ne reste plus que les écureuils gris, envahissants, audacieux et serviles : ils ont livré une telle guerre aux petits roux que l'on connaît ici qu'on n'en voit quasiment plus. Nos enfants Londoniens se refusent à nourrir les gris et les attirer dans leur jardin)
    Concernant les enregistrements sono, ce qui me fait rager, c'est d'être tout près de la cible que je recherche, sans pouvoir l'atteindre.
    Voilà ce qu'on dit sur ce site, à propos du cri de l'écureuil :
    … /…
    è "L’écureuil utilise un langage assez élaboré. C’est un langage de signes, avec des mimiques, des attitudes et des mouvements de queue.
    Il possède également un langage sonore très étendu. Il glousse, caquette, glapit, grogne ou râle. Par exemple, des glapissements saccadés indiquent la présence d’un prédateur terrestre. Par contre, un seul glapissement signifie : " Attention, oiseau de proie en vue !"
    Cri écureuil gris
    Cri écureuil roux
    … /…

    Incapable, pour ma part, de vous fournir un lien qui fonctionne vers le cri de l'écureuil… Si quelqu'un sait faire… Merci !
    Bonne journée à vous.

    RépondreSupprimer
  12. Des oiseaux des oiseaux mais alors encore de trés belles photos chez toi puis j'ai l'habitude avec toi. Oui elle me semble sur ses gardes et elle a raison. La beauté est encre chez toi. Je n'arrive pas à prendre des oiseaux pas possible puis avec mon chien la galére!!!!
    Je veux bien casser la graine avec toi.

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup cette description de la mésange charbonnière, on l'imagine enfilant sa combinaison et tirant la fermeture éclair pour aller casser la graine comme d'autres vont casser des cailloux sur les routes. Mais elle a un oeil très déterminé sur chacune de ces deux photos. Et avec un bec aussi habile, elle pourrait postuler pour un emploi de cousette et serait alors une mésange couturière.
    Je me demande si Odile fait un état de ses stocks de graisse et de matière grasse pour savoir combien sont rémunérés ces petits animaux et s'ils peuvent se mettre en grève qui ne soit pas du zèle.

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ton long com et les liens.
    L'année dernière nous avons vu cela dans la pelouse, un oiseau accroché à une fleur de pissenlit. C'était bien un chardonneret.

    RépondreSupprimer
  15. pour le cri de l'écureuil :

    http://www.dinosoria.com/sons/ecureuil.html

    RépondreSupprimer
  16. @Cergie
    Je ne suis pas certaine d'avoir bien compris ta question concernant "la grève et le zèle"… (?) Mais je réponds quand même : " quand on aime, on ne compte pas ! "… :)
    Et puis, tu sais, dans quelques semaines, ce sera "relax"… parce que tout ce petit monde, le printemps venu, va reprendre sa quête habituelle et "normale", en dehors des mangeoires de jardins. Les pousses de chêne vont sortir, avec leurs lots de chenilles vertes, les insectes vont pulluler… Alors : fini le Resto 3 étoiles ! adieu tournesol, millet, saindoux, cacahuètes !… Dès mars, ce sera la saison des nids à construire pour y pondre, couver et nourrir toute une progéniture (jusqu'à 15 petites bleues, dans certains nichoirs !…). Après les éclosions, les parents sont capables de faire, chacun, plus de 800 tours par jour pour rassasier les petits becs affamés…
    Une soixantaine de naissances et d'envols des nichoirs en une saison : c'est une belle "récompense" - si on peut de se permettre d'employer ce mot - de penser qu'on a un peu, juste un peu, contribué à cela. Non ? Et, en même temps… c'est tellement peu, en regard des quelques unités qui, au final, survivront à toutes les contingences, à tous les risques, à tous les aléas d'une vie d'oiseau ! Je me dis que ce n'est pas du luxe de leur donner un coup de pouce en hiver (quand il n'y a plus "un seul petit morceau de mouche ou de vermisseau"…).
    Les oiseaux ne sont ni "serviles" ni "mendiants", leur vaillance est exemplaire. En dehors de tout plaisir égoïste et de voyeurisme ou sentimentalisme bêtifiant vis-à-vis de ce petit peuple attachant, les observer pour mieux les connaître et les comprendre, pour mieux saisir leur vaillance et leur vulnérabilité. Les aider, juste un peu, à garder leur liberté sans les rendre "dépendants".

    @Amichel
    Oui, Amichel : suis allée sur ce site, mais pas moyen de cliquer sur les deux mots mis en lien :
    Cri écureuil gris
    Cri écureuil roux
    Je ne sais pas faire : pas de sono, rien à entendre… ;(

    RépondreSupprimer
  17. La mésange charbonnière
    n'est pas fière
    elle n'a pas la tête
    de l'élégant chardonneret
    pas de crête colorée
    comme la huppe
    ou le geai
    calotte noire
    gilet et bottines jaunes
    lui donnent plutôt l'aspect
    d'un monsieur pickwick
    des haies de bas quartiers
    elle a la matine
    bonne prise de bec
    et pattes habiles *
    pour attraper son déjeuner
    ...
    est-elle l'oiseau préféré
    des petits ramoneurs
    nul ne le sait ?
    Annick peut être
    qui a sa table veut l'inviter ?

    *(fifi la fait manger avec ses doigts ??)

    RépondreSupprimer
  18. odile avez vous copier l'adresse web que j'ai transmise?

    RépondreSupprimer
  19. Ne prends pas mal la fin de mon commentaire STP Odile, je n'avais aucune arrière pensée et je ne me le permettrais pas.
    Je note simplement que pour les oiseaux qui ont à subvenir parfois difficilement à leurs besoins vitaux c'est une tâche ardue à laquelle ils se consacrent avec sérieux. Il n'est qu'à voir le regard extraordinaire d'acuité et de détermination de cette petite mésange..

    RépondreSupprimer
  20. @amichel
    Oui oui : j'ai tout bien fait tout-qu'est-ce-qui-faut et tout-qu'est-ce-qu'était marqué... mais ça marche pas...:(
    Je lis sans problème tout le long article, je vois toutes les images, mais rien à faire, pour ouvrir le lien "cri de..." , à l'endroit précis où l'on devrait, normalement, entendre la sono
    PS - et le haut-parleur de l'ordi est en marche, pourtant !... :((

    RépondreSupprimer
  21. @ Cergie
    On est bien d'accord, Cergie !
    Pas de problème aucun => "Pas ni pouoblème !"... ;-)
    J'avais seulement envie de poursuivre notre conversation, et je trouve, comme toi, que l'attitude et le regard de ces petites bêtes en dit long... ;-)
    Je t'embrasse, Cergie

    RépondreSupprimer
  22. @amichel

    "un monsieur pickwick
    des haies de bas quartiers"
    Cette comparaison est trop drôle !!!... :)
    ----------------------
    " est-elle l'oiseau préféré
    des petits ramoneurs
    nul ne le sait ? "
    ----------------------
    cette question me ramène en mémoire l'une des X fabulettes d'Anne Sylvestre :

    Madame Mésange, pardon si je vous dérange,
    voulez-vous bien, pour de bon, me livrer mon charbon?
    Car, je le vois à vos manières, vous êtes Mésange Charbonnière.
    Vous vous trompez, mon bon monsieur, moi, je suis la mésange bleue.
    Mettez, oui, mettez vos lunettes,
    si vous n'en avez pas, je vous en prête. ( 2 fois )

    Monsieur Rouge-gorge, souffrez qu'on vous interroge,
    me donneriez-vous pour l'école votre cache-col?
    Avec toutes ces plumes-là, vous ne devez pas avoir bien froid.
    Vous vous trompez, mademoiselle, je n'ai pas assez de mes ailes.
    Cherchez ailleurs pour vous chauffer
    ou bien apprenez vite à tricoter. ( 2 fois )

    Madame Pinsonne, excusez si je vous sonne,
    on m'a dit que les pinsons composaient des chansons.
    En auriez-vous une pour moi, je paierais en asticots bien gras.
    Vous vous trompez, grand fantaisiste, c'est mon mari qui fait l'artiste,
    mais il ne vend pas ses couplets.
    Mettez-vous au travail si ça vous plaît. ( 2 fois )

    RépondreSupprimer
  23. Amichel
    Nous avons un chat et c'est un spectacle insupportable que de le voir ramener un oiseau !
    Alors j'évite de nourrir les oiseaux pour ne pas les attirer...
    Je n'ai pas encore réussi à rendre ce chat végétarien :-(
    Bonne soirée Amichel !
    Et bonne soirée à vous tous !

    RépondreSupprimer
  24. post que mes restos du coeur demain.
    La mésange s'attarde très peu dans la mangeoire mais celles à la casquette noire davantage. C'est comme cela que j'ai pu l'année dernière prendre des photos d'une qui, comme tu le dis, cassait la graine dans la mangeoire.
    Une des mangeoires est très près de la fenêtre de la cuisine et c'est un spectacle amusant de les voir s'afférer à picorer tous les jours

    RépondreSupprimer

Archives du blog