1 juin 2011

au bord du chemin...






au bord du chemin
comment prendre dans mes bras
la joie du matin




à l'encre du coquelicot
chaque jour je chante mes mots



La nature est une source de contentement, si on y fait attention:
une rencontre avec un oiseau, une fleur, un insecte ça suffit.
Il faut juste prendre son temps et utiliser ses sens pour découvrir son bonheur du jour.
Jacques Brosse



Blason du coquelicot

désirs coquelicot
baisers dans les folles avoines
sang des amours vierges
sur des draps de verdure
ivresses des passions
emblèmes du sacrifice
des innocents aux champs d'honneur
braises sous le vent
que le soleil attise
blessures ouvertes
douleurs à vifs
violentes révoltes
au cœur noir
flammes coquelicot



En bord de route
Dialogue de graminées
Pétales fripés
____________
 
 

31 commentaires:

  1. au bord du chemin
    comment prendre dans mes bras
    la joie du matin

    RépondreSupprimer
  2. Pas anémiés, ceux-là ! zont même une petite pointe qui vire au violet d'encre et nous trouble pour connaître l'heure du jour… Y'en a un, visiblement, dans le lot, qui a été ton point de mire !
    Sais-tu, Fifi, que l'encre de coquelicot, c'est fort et très recherché pour le lavis ? Tu as bien eu un jour, toi aussi, les doigts tachés par les pétales froissés :-)

    RépondreSupprimer
  3. Odile
    Vers 9h30, Odile et à contre-jour ce qui permet de mieux voir les plis du froissé soyeux des pétales de coquelicot. Et un petit coup de vent pour faire danser la jupette :-)

    Je ne connaissais pas l'encre de coquelicot mais ça m'intéresse. J'ai quelques flacons d'encre qui attendent dans une armoire. J'aime particulièrement la transparence de ce matériau. Mais si je mets à tremper des pétales de coquelicots dans de l'eau, peut être que cela ferait tout joli sur du papier aquarelle ? Qu'en penses-tu ?

    RépondreSupprimer
  4. à l'encre du coquelicot
    chaque jour je chante mes mots

    un plaisir de profiter de votre complicité, mesdames !

    RépondreSupprimer
  5. J'aimerai bien être aussi au bord de ce chemin avec toi.Et observer encore et encore tes fleurs.
    Elle est splendide ta photo que dire de plus!!!!!!!!!!
    SI Merci

    RépondreSupprimer
  6. Une jolie réunion des champs!
    On a envie d'y plonger les yeux, d'y respirer profondément et d'en repartir avec tout plein d'énergie nouvelle.

    RépondreSupprimer
  7. Quelle légèreté! C'est encore une photo superbe.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Fifi, comme tu nous gâtes! Encore une photo de coquelicots superbe. Le premier est splendide avec le détail des pétales froissés et les branches de blé en avant plan.
    Un grand merci pour cette douceur :-)


    "La nature est une source de contentement, si on y fait attention: une rencontre avec un oiseau, une fleur, un insecte çà suffit. Il faut juste prendre son temps et utiliser ses sens pour découvrir son bonheur du jour."
    Jacques Brosse

    RépondreSupprimer
  9. De toute beauté cette photographie Fifi ! Tout en finesse !
    Belle fin de semaine à vous!
    Je vous embrasse et je vous laisse avec un extrait d'un livre que j'ai lu et que je vous recommande, il s'accorde si bien avec votre image :) Ce livre date de 2007 :) pour plus d'informations voici un lien http://www.evene.fr/livres/livre/andreas-h-bitesnich-travel-26170.php?citations

    « Désir de beauté intemporelle, désir de l’image au bord de la route qui attendait le romantique et qui nous raconte les choses du passé, du présent et peut-être aussi du futur »

    Extrait de Travel
    Voyages
    d'Andreas H. Bitesnich

    RépondreSupprimer
  10. COUCOU
    NON ce lapin n'est pas chez moi mais en cage. Et le voir ainsi si triste...
    Je n'aime pas voir les animaux en cage et je ne peux plus le supporter.MAIS...........
    Je t'embrasse et bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. hello Fifi,
    Mon chemin s'était égaré loin de chez toi depuis un moment(souci de ligne)pendant ce temps là les mésanges et les sitelles ont fondé familles et les champs se sont colorés de rouge ,image fugitive si chère à C Monet .
    Belle journée à toi , bises .

    RépondreSupprimer
  12. Coquelicots et graminées s'inclinent
    En ligne pour le rigodon

    RépondreSupprimer
  13. A Odile ...au deal du pavot
    :>))
    Blason du coquelicot


    désirs coquelicot
    baisers dans les folles avoines
    sang des amours vierges
    sur des draps de verdure
    ivresses des passions
    emblèmes du sacrifice
    des innocents aux champs d'honneur
    braises sous le vent
    que le soleil attise
    blessures ouvertes
    douleurs à vifs
    violentes révoltes
    au cœur noir
    flammes coquelicot

    RépondreSupprimer
  14. Amichel
    Après les graines, l'encre, tout est bon dans le coquelicot ! Allez savoir dans quel état, elle va nous revenir, Odile ! :-))

    RépondreSupprimer
  15. que c'est beau fifi bisou

    RépondreSupprimer
  16. Elégance.
    Merci pour cette superbe photo et belle soirée.

    RépondreSupprimer
  17. Les gris bleutés sont superbes dans celle ci. Suis fan de coquelicots, l'ajout du premier plan offre une tres jolie composition ici.

    RépondreSupprimer
  18. Je goûterais bien à une pétale pour voir si elle a le goût du bonbon au coquelicot.

    RépondreSupprimer
  19. Fifi, tu as l'œil : les p'tits coups d'rouge des mots affichés sous ton image claquent sur ta page et s'ajoutent à l'éclat des fleurs du chemin comme autant de clins d'oeil. C'est très gai.
    Gaffe, quand même, aux p'tits coups d'rouge par ci, ajoutés aux coups d'soleil par là : ça peut cuire, et tu te retrouves dans le fossé !!!... :o))

    RépondreSupprimer
  20. @Amichel
    Je n'avais pas vu que ce blason m'était dédié !
    "Odile, dis-le moi..."
    Mes joues deviennent coquelicot :-)
    Ces petites "bêtes à Bon Dieu" nous fascinent tous !
    Merci pour votre encre et votre plume, Amichel

    RépondreSupprimer
  21. On fait de belles rencontre dans nos chemins

    RépondreSupprimer
  22. Quelle belle photo ! Toute en finesse !

    RépondreSupprimer
  23. Je trouve que le coquelicot est une fleur fragile. On dirait toujours que si on la cueuille, elle va s'effriter dans les doigts. Magnifique photo...

    RépondreSupprimer
  24. Et bravo pour les autres photos, bon sang, j'ai loupé plein de choses sur votre blog. J'ai adoré les photos des mésanges. C'est beau la vie!

    RépondreSupprimer
  25. elle cache pudiquement sa beauté entre le blé et les herbes, de nos jours où tout se montre, une humilité ramarquable. Ton image se structure bien et donc se lit bien, bravo

    RépondreSupprimer
  26. En bord de route
    Dialogue de graminées
    Pétales fripés


    Biseeeeeeeees de Christineeeee

    RépondreSupprimer
  27. La plus belle des deux Fifi, je dirais même une petite merveille !

    RépondreSupprimer
  28. C'est en voyant le commentaire de Gérard sur la photo suivante que j'ai eu envie de venir voir celle-ci...
    Un grand BRAVO Fifi ! Ce cliché est tout simplement sublime !

    RépondreSupprimer
  29. Ah les coquelicots...
    Je ne m'en lasse pas!

    RépondreSupprimer

Archives du blog