24 janv. 2013

il a neigé...(2)
















Il a neigé dans la nuit... Au petit jour, c'est le grand silence blanc, une atmosphère étrange... C'est d'un Beau !
Mais pour eux, une rude épreuve... Aglagla ! quel froid ! Les papattes, les oreilles et les vibrisses gelées / givrées... Difficile de retrouver les provisions sous la neige. Un petit déjeuner copieux s’impose. Besoin instinctif et vital de résister à ce froid et assurer la survie de l'espèce. Les petits roux s'accouplent en fin d'hiver, et la force des nichées à venir dépend en grande partie de la richesse des réserves accumulées par les femelles.




L'écureuil

Dans le tronc d'un platane
Se cache une cabane.
Un petit écureuil
Est assis sur le seuil.

Il mange des cerises,
Tricote une chemise,
Recrache les noyaux,
Se tricote un maillot,
Attaque les noisettes,
Fait des gants, des chaussettes…

Qu'importe s'il fait froid !
Tant pis si vient l'hiver !
Une maille à l'endroit,
Une maille à l'envers :
L'écureuil fort adroit,
Se fait des pull-overs.
Jean-Luc Moreau
envoyé par Denise 


Écureuil couronné
De diamants givrés,
Tourne et re-tournesols
Couvert de neige folle
Boustifaille royale
Malgré un temps glacial
Laisser traces de velours...
Bientôt la saison des amours...
Claire Fo


Le petit écureuil m'a dit :
rime donc Odile
avec utile
elle l'habile
en jubile
bon au revoir ! moi je file
gracile
vers mon domicile !
Amichel 



@ amichel
amichel du coup je jubile
à vous voir aussi volubile
utiliser des mots subtils
pour louanger depuis la ville
ce lutin gracieux et agile
futé espiègle drôle et habile
mais qui bien souvent m'horripile
jamais tranquille très indocile
fébrile et monté sur une pile
d'humeur bien souvent versatile
lançant parfois des mots débiles
doublés de grimaces inutiles
clignant des yeux, battant des cils
"ça va ça va merci odile
c'est inutile chuis pas débile
vu mon profil j'suis pas servile
j'pars en exil ou j'me défile
pour moi t'inquiète j'me fais pas d'bile
assez d'être encore desssus le fil
de ta copine fifiaufil"
et d'ajouter montrant ses dents
"lâche-moi un peu laisse-moi tranquille
ou sinon... je te croqu' odile !"

Odile 

50 commentaires:

  1. Ton invité est adorable !
    Bonne soirée Fifi :)

    RépondreSupprimer
  2. Oh Fifi! Comme les photos d'Odile sont belles et je craque vraiment pour ce mignon écureuil. Il est tout n'amour :-) J'aime beaucoup les quatrième et cinquième photos avec la neige sur ses oreilles. Merci chère Odile pour ces photos à tomber et merci à toi Fifi pour ce très doux partage. Je suis aux anges... :-) Toutes mes félicitations, ce sont des photos magnifiques. Il est vraiment craquant.
    Bisous du soir


    L'écureuil

    Dans le tronc d'un platane
    Se cache une cabane.
    Un petit écureuil
    Est assis sur le seuil.

    Il mange des cerises,
    Tricote une chemise,
    Recrache les noyaux,
    Se tricote un maillot,
    Attaque les noisettes,
    Fait des gants, des chaussettes…

    Qu'importe s'il fait froid !
    Tant pis si vient l'hiver !
    Une maille à l'endroit,
    Une maille à l'envers :
    L'écureuil fort adroit,
    Se fait des pull-overs.
    Jean-Luc Moreau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Denise
      On sourit en imaginant la scène de l'écureuil qui se tricote
      "maillot, chemise, gants, chaussettes et pull-overs,
      un point à l'endroit, un point à l'envers"...
      et on pouffe en le voyant "recracher les noyaux"...
      Et pourtant... j'en ai souvent vus, de mes propres yeux, recracher des noyaux, avec la peau et la queue et aussi... balancer loin d'eux, d'un air désinvolte, une demie coquille d'une noix vide après en avoir dégusté, léché l'intérieur, jusqu'à la dernière miette... :D
      Merci Denise, pour cette trouvaille qui s'ajoute à ma collection !

      Supprimer
    2. Bonsoir ma chère Odile,
      Lorsque j'ai lu le poème, cela m'a fait sourire... et là, vous me confirmez que l'écureuil "recrache les noyaux avec la peau et la queue et balance d'un air désinvolte..." Oh comme j'aimerais voir. Ah! les petits gourmands!
      Tout le plaisir est pour moi, il est trop mignon.
      Belle soirée à vous et bon week-end.

      Supprimer
  3. Cela me fait penser que le taux du livret A va encore baisser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Alain
      De l'humour, toujours de l'humour, Alain !
      Alors, si le taux baisse, n'épargnons plus... Soyons fous ! liquidons nos stocks, vidons nos chaussettes et distribuons le restant de nos noisettes et cacahuètes !... :D

      Supprimer
  4. Quelles merveilleuses photos...les cristaux entre les oreilles et tout..et de plus il est très photogénique..:-))
    Bravo Odile pour ce moment..Je vais en rêver cette nuit..
    Bises frigolettes ce soir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Mathilde
      Il était une fois un écureuil coquin / coquet et beau garçon qui faisait tourner la tête des jolies filles...
      Certaines, dit-on, en rêvaient la nuit... C'est mon copain à moi, Mathilde ! mais, allez, puisque vous l'aimez bien vous aussi, je vous le prête encore quelques jours. Sachez quand même qu'il ne vit pas que de flatteries... Si vous lui offrez une noix ou quelques noisettes, il vous fera les doux yeux... :-)

      Supprimer
  5. coucou,
    Quel régal
    une vraie paillette de bonheur..
    On se croirait dans la photo,
    c'est superbe.
    merci.....
    douce journée à toi..
    bizzz
    claire

    RépondreSupprimer
  6. re..
    Bien vu la tartelette aux fraises
    elle m'a de suite taper dans l'oeil aussi...hiiii
    faut dire,
    gourmande comme je suis..!!!
    (surtout que je me soigne pas, en vue de changer....héhéhéé..)
    re douce....
    rebzzz

    RépondreSupprimer
  7. ALAIN n'en rate pas une.
    On annonce de la neige pour ce soir, mais c'est pas pour autant que je Quinou.
    Il faut aider ces petites bêtes à passer l'hiver. Les cacahuètes que je mets dehors disparaissent, ça veut dire qu'il vient que quand je ne regarde pas par la fenêtre.
    Il est tout mimi le Poème.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Claude
      J'admire chaque fois le don des gens à trouver le texte adéquat et le "bon mot"...

      Supprimer
  8. Ta deuxième photo est curieuse, tu n'aurais pas fait un petit mic-mac ?
    J'adore la photo de dos qui respecte l'anonymat du petit rouquin, pourtant on lui voit l'oeil en bille et les oreilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont les photos d'Odile :-) Pas de petit mic-mac-bidouillage mais un coup d'oeil inhabituel sur le petit rouquin à l'autre bout du tunnel (tunnel-tronc évidé de la photo au dessus qui sert d'abri et de garde-manger. Une annexe du resto en quelque sorte.

      Supprimer
    2. @ Cergie
      Aucun "mic-mac" dans cette photo, Cergie : aucun montage, aucune retouche.
      Une photo "brute de fonderie" !... :-)
      Photo de piètre qualité, certes, motivée par le plaisir éprouvé à voir cette petite tête s'engouffrer furtivement dans le tunnel pour venir y chercher quelque chose à croûter, alors que j'étais en face, à l'autre extrémité, à observer la scène, "par le petit bout de la lorgnette"...
      Pour saisir la situation, il faut regarder la précédente photo, juste au-dessus, plus globale, où l'on voit la bûche creuse renversée, à côté de laquelle l'écureuil est assis à manger. La bûche forme comme un tunnel couvert qui sert à la fois d'abri et de mangeoire. En fait, il s'agit là d'un morceau de tronc évidé en son centre, un cylindre de bois de 50cm de long, couché à l'horizontale. Avec une vue d'ensemble plus parlante encore, c'est également sur le dessus de ce tronc couché que l'écureuil se trouve posté sur la photo du billet précédent.
      Il peut y avoir, effectivement, plusieurs raisons gênantes, dans cette prise de vue.
      D'abord, déjà, le cadrage "serré" autour de la cible, la photo seule ne laisse aucun repère par rapport à l'environnement périphérique immédiat ou plus lointain .
      Ce qui peut troubler aussi, je pense, c'est que, la coupe de la bûche, à son extrémité avant, n'est pas verticale, mais oblique, et que cette coupe en pente se trouve en grande partie recouverte par la neige. De plus, la photo elle-même prise un peu en biais, pas franchement de face, ni de niveau... ne laissant visible qu'un peu de la paroi courbe interne gauche de la bûche et quelques graines au sol, fausse la perspective.
      Photo un peu impossible à la prise de vue, avec une pdf difficile à gérer, la pénombre dans la bûche et le contrejour au bout du tunnel, sans compter... la rapidité-éclair de l'animal qui ne me laisse que quelques fractions de secondes pour déclencher... J'ai agi, comme souvent en pareil cas, en mode automatique et c'est volontairement que je n'ai pas retouché a postériori l'exposition.
      Je ne pensais vraiment pas que cette perspective pouvait être aussi gênante pour la lecture. de l'image...
      Tu as l'œil expert, Cergie ! mais il faut accepter que les lignes géométriques de l'architecture des habitations des lutins des bois ne soient pas soumises aux mêmes règles architecturales que les constructions citadines :D))
      Bonne journée à toi, Cergie, et, puisqu'on a encore quelques jours pour se le dire :
      Bonne, Belle Année pour toi et les tiens et du bonheur avec ton petit monde.

      Supprimer
    3. PS
      Fifi a eu quelque mal à s'y faire, mais je ne l'avais pas gâtée en lui envoyant une version recoupée drastiquement en carré autour du trou, avec seulement une partie du ventre de la bête visible dans l'embrasure : une photo encore plus intrigante et déstabilisante, à la limite de l'insolite... :)

      Supprimer
    4. A y regarder de plus près, c'est je pense effectivement, la coupe en "biais" de la photo qui la rend plus difficile à déchiffrer. Maintenant que tu le formules, je comprends mieux le problème. Si tu avais pu t'accroupir juste en face du "tunnel" le coup d'oeil aurait été complétement différent. Mais pas facile dans ton "studio nature" de tout contrôler, surtout avec la rapidité de ta vedette :-)
      Tu pourrais demander au père noël, la prochaine fois, une hutte-camouflage-chauffage-intégré, juste en face du morfal :-)

      Supprimer
    5. Fifi, t'as tout compris : j'étais en porte à faux, par rapport au trou et pas juste en face, le cou tordu, ce qui fausse complètement la perspective et déstabilise le cadrage... :-/ Mais c'était ça ou rien : droit dans le nez, il aurait vite déguerpi...
      Faut pas croire qu'il soit prêt à se faire caresser, celui-là... Trop bête de le déranger alors qu'il avait fait du chemin pour arriver jusque là et que s'enfiler dans la bûche, c'était déjà pas très rassurant...
      J'ai, figure-toi, une tenue de camouflage et un grand parapluie en toile para, mais avec un individu comme ça, on ne peut faire aucun projet qui tienne : il est toujours là où on ne l'attend pas, alors, il faut jongler, se glisser, se couler, sans déranger, bouger le moins possible et retenir son souffle... ce qu'on appelle, dans le jargon : "faire la bûche"... Tiens, d'écrire ça, ça me donne des idées... ... !!!
      Bon dimanche, Fifi.
      Je t'embrasse

      Supprimer
    6. Tu vas t'acheter une tenue "buche" ? :-))
      Allez je file !

      Supprimer
  9. Écureuil couronné
    De diamants givrés,
    Tourne et re-tournesols
    Couvert de neige folle
    Boustifaille royale
    Malgré un temps glacial
    Laisser traces de velours...
    Bientôt la saison des amours...

    Bonne fin de semaine Fifi.
    Câlinssss!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Claire
      Cette couronne de diamants n'a pas échappé à votre oeil !
      Merci, Claire !

      Supprimer
  10. Quelles superbes photos ! Bravo ! J'adore -entre autres- les poils givrés sur les oreilles de mon petit animal sauvage favori... Je vais montrer les mimiques de cet adorable écureuil à ma petite-fille ce soir, lorsqu'elle sera rentrée de l'école. Je suis certaine que, comme sa Mamy, elle va adorer...
    Bises et bonne fin de semaine à toi Fifi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Oxygène
      Vous avez vu ce diadème, Oxygène ! Merci de l'aimer. Une couronne chèrement payée...
      De quoi faire rêver votre petite fille et lui donner l'envie de devenir... "Princesse des écureuils"... :-)

      Supprimer
  11. Magnifiques scènes de la vie forestière!

    Après la queue chasse-neige, voici les *omeiches givrées!

    =*oreilles +mèches

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Miss_Yves
      Des " *omeiches "... Miss_Yves !
      Merci pour ce nouveau mot ajouté à mon dictionnaire :-)
      ils sont tellement pus jolis, en hiver, nos "p'tits roux", avec leurs longs pinceaux soyeux qui bougent au vent. A la belle saison, quand les pinceaux tombent, je trouve que leur tête n'a plus le même charme et s'apparente à celle des rongeurs sans caractère... des oreilles rondes et têtes banales de petits rats. et puis, pas de longs poils aux oreilles = pas de bijoux de coiffure en hiver... :)) Les pinceaux à longs poils, par contre, sont un peu encombrants pour aller boire au bassin : ils traînent dans l'eau et ils en ressortent trempés, comme lorsqu'il pleut, d'ailleurs. Ils me rappellent alors les enfants qui, pendant le shampoing, prennent plaisir à se faire des houppettes pointues ; comme eux, ils ressemblent alors à des diablotins... :D
      Quand je pense que ces jolis petits animaux ont été (et sont encore, dans certains pays...) chassés pour leur fourrure et que les dits pinceaux sont vendus à prix d'or pour la peinture :(((
      Il y a peu de temps que j'ai découvert que le "vair" des souliers de Cendrillon n'était pas du "verre", comme je le croyais, mais de la fourrure d'écureuil... mais dans les contes, tout devient joli :-) ; Par contre, les restaurants anglais qui proposent du rôti et du pâté d'écureuil (aux noisettes et griotte, of course !) me donnent envie de vomir :(((
      Avec les dernières règles de protection des espèces en voie d'extinction, on apprend que ce sont les petits gris d'Amérique qui sont transformés en chair à pâté, sachant que ce serait la prolifération galopante des gris - importés, pour l'agrément des english gardens ! - qui aurait entraîné le déclin des roux, en raison de la concurrence naturelle pour la nourriture... ce qui fait que la viande est achetée pour rien par certains restaurateurs, mais servie dans l'assiette à prix d'or !!!
      Actuellement, du côté d'Antibes, des battues officielles sont organisées pour éradiquer les écureuils noirs (du japon), considérés comme des fléaux pour plein de raisons...

      Supprimer
    2. Merci, Odile, pour cette longue réponse!
      "Omeiches" est à mettre dans ton dictionnaire fictif , bien sûr, car je ne pense pas que l'Académie le consacre!
      J'avoue avoir des pinceaux "petit gris" dans mes réserves...

      "Vair " ou "verre ", la question fait toujours débat

      http://www.cnrtl.fr/definition/vair

      Pas si sûr que ce soit une erreur,voir *l'interprétation psychanalytique de Bruno Bettelheim , qui constate que d'autres versions de Cendrillon parlent bien d'une pantoufle ou d'une chaussure en verre, alors qu'il n'y a pas de risque d'homonymie dans les autres langues des autres pays.

      (*Le fait que le pied de Cendrillon soit blessé et saigne)


      http://www.julesvernefestival.com/cendrillon-ses-interprtations/

      Supprimer
    3. @ Miss_Yves
      Entre "Ver, Vers, Vert, Vair ou Verre..." il y a, effectivement de quoi se mélanger les pinceaux et s'y tromper !!!
      J'aime toujours imaginer Cendrillon dans ses souliers de verre, étincelants et fragiles, c'est d'ailleurs comme cela que les images des tablettes du Chocolat Menier collectionnées dans notre enfance nous la représentaient !
      Mais des poulaines en fourrure d'écureuil, cadeau de sa généreuse marraine la Fée, pourquoi pas ? Une denrée de luxe, réservée aux parures des riches dames, damoiselles et damoiseaux. Quant à la l'interprétation psychanalytique de Bruno Bettelheim... je la trouve un peu "tirée par les poils"... :o/
      Que j'aime ces échanges qui permettent d'avancer !
      Je vais de ce pas fouiller un peu plus la question...
      Merci, Miss_Yves, pour ces précisions.
      Et bon dimanche ! Ici : sans neige et au soleil :).

      Supprimer
  12. Tes images sont superbes et tu as grande chance de pouvoir observer les écureuils
    Au lac des minimes à Vincennes il y a un coin à écureuils mais pas une seule fois encore je n'ai eu le bonheur de les voir
    Alors je suis ici à les regarder

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ yoshimiparis
      Alors ouvrez grand les yeux, dans ce coin où vous les savez présents : ils finiront bien par se montrer.
      Je vous souhaite de les y rencontrer :-)

      Supprimer
  13. Des photos merveilleuses... Avec un immense coup de coeur pour la 4. Bravo à Odile. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Pastelle
      Coup d' cœur partagé, Pastelle ! Il nous fait tous craquer !... :)

      Supprimer
  14. La quatrième est géniale ...debout et tout timide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Gérard
      Il est vraiment très expressif sur cette photo. Je l'aime beaucoup ;-)
      Comment ne pas fondre ?!...

      Supprimer
  15. Très, très jolies photos qui auraient réjoui Beatrix Potter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marie-Josée
      Vrai que ce petit animal sympathique tient une bonne place dans l'imagerie populaire...

      Supprimer
  16. La neige ne décourage pas Petit Roux qui est trognon dans cet univers. J'aime tout particulièrement la photo n° 4 où il a un air entre étonné et inquiet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marie / Focales
      De telles expressions nous portent à croire qu'ils sont animés de sentiments humains... ;-)

      Supprimer
  17. Adorables ces photos ! celle où l'écureuil et le photographe se regardent à travers le tronc creux et son air surpris ensuite... extra !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marie
      Une grande complicité entre ces deux-là, un face à face plein d'émotion.
      Difficile à gérer pour la prise de vue : 50 cm, c'est une approche osée, donc en mauvaise posture pour bien viser tout en se faisant oublier, alors que lui n'est pas à son affaire de pénétrer dans la bûche... :-\

      Supprimer
  18. Que dire sinon que cet animal est un véritable bonheur pour qui le regarde et un immense bravo et merci à la photographe qui nous permet à notre tour de'en profiter.
    Bisous Fifi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marie-Paule
      Sa venue est chaque fois une provision de bonheur !
      Bon dimanche, Marie-Paule !

      Supprimer
  19. un bien délicieux reportage d’Odile !

    ps:
    Le petit écureuil m'a dit :
    rime donc odile
    avec utile
    elle l'habile
    en jubile
    bon au revoir ! moi je file
    gracile
    vers mon domicile !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ amichel
      amichel du coup je jubile
      à vous voir aussi volubile
      utiliser des mots subtils
      pour louanger depuis la ville
      ce lutin gracieux et agile
      futé espiègle drôle et habile
      mais qui bien souvent m'horripile
      jamais tranquille très indocile
      fébrile et monté sur une pile
      d'humeur bien souvent versatile
      lançant parfois des mots débiles
      doublés de grimaces inutiles
      clignant des yeux, battant des cils
      "ça va ça va merci odile
      c'est inutile chuis pas débile
      vu mon profil j'suis pas servile
      j'pars en exil ou j'me défile
      pour moi t'inquiète j'me fais pas d'bile
      assez d'être encore desssus le fil
      de ta copine fifiaufil"
      et d'ajouter montrant ses dents
      "lâche-moi un peu laisse-moi tranquille
      ou sinon... je te croqu' odile !"

      Supprimer
  20. Ben dites donc, ça le connait les rimes, le petit écureuil :-)

    RépondreSupprimer
  21. Mais qui peut résister au charme de ce petit roux? Bravo Odile pour ce magnifique piqué d'image et ces portraits aussi charmants et le texte qui les accompagne. Bonne semaine à vous deux!

    RépondreSupprimer
  22. C'est d'une beauté!La neige d'abord et l'écureuil parfaitement croqué!
    Je rêve d'une telle présence et de telles photos!
    Avec quel objectif, svp?

    RépondreSupprimer
  23. Comme i lest chou. Tu sembles avoir approché de près sa cachette ? Il est apprivoisé ? Je suis tres impressionnée. Bisous

    RépondreSupprimer

Archives du blog