7 mars 2015

entre les lignes...



Au fil du courant
rien n'est dit mais suggéré
des lignes de vie


Émoi

derrière un rideau
de roseaux :
l'eau nue


ONU derrière les roseaux...
OTAN en emporte le vent
... jusqu'aux nues

Odile b

rit fifi !

à l'abri des roseaux
l'eau deale
de quoi vivre à la gent aquatique
ô temps suspend ton vol
et que le vent ô nues vous emportent
rideau !

Amichel


"J'ai tant de choses à te dire
Que je ne trouve pas les mots
Il va falloir que tu lises
Entre les lignes, entre les mots" 

Mélina Mercuri 
envoyé par Marie-Paule

 
Pour faire un trait beau port-trait...

Ça peut être traits longs ou traits courts
Toujours se tenir traits droits
Y aller traits mot-l'eau,
Par petites touches qui touchent...
Bien afficher ses attraits
Croire en sa beauté
Malgré les rides et la chevelure clairsemée....




L'eau se joue des ombres et des lumières devant des roseaux au garde-à-vous .


je prends le fil et j'enfile l'aiguille pour repriser à contre courant entre vents et marées la rivière trouée par les roseaux d'argent


Des rides des signes
le frémissement de l'eau
un tissu de songes


Le jour du concours
ne pas emmêler sa ligne
à celle du voisin
Tilia 

Les roseaux décharnés
Les feuilles qu’on croirait mortes…
C’est à s’y tromper
Car nous voici catapultés
Dans une forêt magique
De mâts et de navires
De coques à l’arrêt
L’eau écrit en morse
Des signes, des sons
Une aventure lointaine
D’aventuriers découvreurs
D’un monde fantastique
Qui se déroule à nos pieds.

Maïté Aliénor

 Au fil de l'eau à travers les roseaux, scintillements figés comme une portée aquatique.
JMS 


Suivre le fil de l'eau
la violette ponctue la rive
le pivert fait son nid
j'écoute le coeur en fête
les voix fraiches du printemps

marine D



" L' homme est ce qu' il devient ...
Dieu nous a donné à notre naissance une trame .
À nous de tisser notre drap ,
le plus fin et le plus résistant possible..."
M.Peyramaure

envoyé par Mathilde


43 commentaires:

  1. .......Tout ce qui n'est pas dit... mais qui est ressenti... entre les lignes, entre les pages.. entre les brindilles ! entre les lignes verticales... l'eau, peut-être !!
    bisous.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les lignes verticales n'étaient pas évidentes pour moi à la prise de vue :-)

      Supprimer
  2. En recadrant ta photo, on pourrait y voir une écorce, en gros plan,
    comme dans le jeu du
    'cékwaça?"
    J'aime bien ces ambiguïtés, ces images lecture multiple.

    RépondreSupprimer
  3. Au fil du courant
    rien n'est dit mais suggéré
    des lignes de vie

    RépondreSupprimer
  4. Émoi

    derrière un rideau
    de roseaux :
    l'eau nue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais presque sûre que mon image allait vous inspirer :-)

      Supprimer
    2. ONU derrière les roseaux...
      OTAN en emporte le vent
      ... jusqu'aux nues

      Supprimer
    3. rit fifi !

      à l'abri des roseaux
      l'eau deale
      de quoi vivre à la gent aquatique
      ô temps suspend ton vol
      et que le vent ô nues vous emportent
      rideau !

      Supprimer
  5. Pour faire un trait beau port-trait...

    Ça peut être traits longs ou traits courts
    Toujours se tenir traits droits
    Y aller traits mot-l'eau,
    Par petites touches qui touchent...
    Bien afficher ses attraits
    Croire en sa beauté
    Malgré les rides et la chevelure clairsemée....

    Superbe!!!!

    RépondreSupprimer
  6. L'eau se joue des ombres et des lumieres devant des roseaux au garde-à-vous .

    RépondreSupprimer
  7. cc
    magnifique
    cela ferait un trés beau tissu..
    j'imagine déjà ce que j'en ferais....
    bizzz
    claire

    RépondreSupprimer
  8. je prends le fil et j'enfile l'aiguille pour repriser à contre courant entre vents et marées la rivière trouée par les roseaux d'argent

    RépondreSupprimer
  9. Elle est d'enfer ta photo !
    Génial !
    Bon week-end et bises

    RépondreSupprimer
  10. Des rides des signes
    le frémissement de l'eau
    un tissu de songes

    RépondreSupprimer
  11. Chapeau pour cette photo "graphique". Du grand Art. Quelle classe !

    Elle me fait penser à un concours de pêche à la ligne, ou bien une flottille de pêche aux harengs :-)

    RépondreSupprimer
  12. Le jour du concours
    ne pas emmêler sa ligne
    à celle du voisin


    Bises et belle fin de journée, Fifi

    RépondreSupprimer
  13. Graphisme épatant, sous l'œil aiguisé du photographe.
    En 1 mètre de large, avez-vous dit ?
    Alors, vous m'en mettrez 1,50 m pour la baie fixe du salon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein, tu trouves aussi que ce serait un joli motif de tissu :-)

      Supprimer
  14. "ethnic" a dit très justement le vérificateur !!!...

    RépondreSupprimer
  15. Un graphisme qui ressemble aussi à l'écorce d'un arbre...
    Peut-être un bouleau !
    Ou un graphisme africain ?
    Une magnifique photo en tout cas !!! Bravo

    RépondreSupprimer
  16. Un graphisme qui ressemble aussi à l'écorce d'un arbre...
    Peut-être un bouleau !
    Ou un graphisme africain ?
    Une magnifique photo en tout cas !!! Bravo

    RépondreSupprimer
  17. Ma-gni-fi-que....

    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  18. pour le morse ...manquent les points.... superbe!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  19. Un très joli rideau au naturel

    RépondreSupprimer
  20. C'est comme un voilage, ta photo est de toute beauté, Fifi. Ce motif me plaît beaucoup. Quelle finesse.
    Bisous de bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  21. Les roseaux décharnés
    Les feuilles qu’on croirait mortes…
    C’est à s’y tromper
    Car nous voici catapultés
    Dans une forêt magique
    De mâts et de navires
    De coques à l’arrêt
    L’eau écrit en morse
    Des signes, des sons
    Une aventure lointaine
    D’aventuriers découvreurs
    D’un monde fantastique
    Qui se déroule à nos pieds.
    *
    C'est de toute beauté!

    RépondreSupprimer
  22. Au fil de l'eau à travers les roseaux, scintillements figés comme une portée aquatique.

    RépondreSupprimer
  23. Tissage ô combien improbable entre le liquide et le "un peu" solide....superbe, grand merci Fifi.

    RépondreSupprimer
  24. "J'ai tant de choses à te dire
    Que je ne trouve pas les mots
    Il va falloir que tu lises
    Entre les lignes, entre les mots" disait une chanson de Mélina Mercouri dans les années 70.
    Ton titre m'y a fait penser immédiatement!
    Une jolie chanson dont certaines paroles sont malheureusement redevenues un peu d'actualité, même si le contexte est autre.
    https://www.youtube.com/watch?v=DD86AIGtfAk
    Bonne journée Fifi!

    RépondreSupprimer
  25. Si tu ne viens pas à Lagardère...

    J'aime beaucoup la chanson de Melina Mercouri, quelle sensibilité

    Suivre le fil de l'eau
    la violette ponctue la rive
    le pivert fait son nid
    j'écoute le coeur en fte
    les voix fraiches du printemps

    marine D

    (le coeur en fte, ça ne veut pas le faire !!! FETE ah ça mais !!!)

    RépondreSupprimer
  26. Oh oui, je le sais bien Fifi que la vie nous happe et on n'arrive pas à suivre, c'est vrai qu'il faut vivre, vraiment vivre, oui, arracher la joie aux jours qui filent, si on le peut, et merci de ce que tu fais, pour tous ces beaux partages !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  27. La surface de l'eau a quelque chose d'irréelle, on dirait un dessin.

    RépondreSupprimer
  28. J'aime encore plus, je crois, cette deuxième image, où les petits "v" regroupés dans le haut
    me font penser à une grande bande d'étourneaux en vol. Oiseaux de l'eau ?... poissons de l'air ?...
    pour peu que la troupe vire à 90°, ils seront pris dans les mailles du filet de roseaux..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un autre endroit, les roseaux sont moins denses, donnent un peu de légèreté à l'ensemble.
      Bisous Odile !

      Supprimer
  29. Ben ma Fifi c'est normal je ne l'ai déposé qu'hier, j'étais très en retard chez toi !
    Et aujourd'hui c'est cuisine car ce soir il y a une bande de gourmands ici !
    Zibous de Zoupie

    RépondreSupprimer
  30. Magnifique photo ! Zen et tellement vivante !

    RépondreSupprimer
  31. Une photo qui parle est une merveille ...Voici ce qu' elle m' a dit:
    " L' homme est ce qu' il devient ...
    Dieu nous a donné à notre naissance une trame .
    À nous de tisser notre drap ,
    le plus fin et le plus résistant possible..."
    M.Peyramaure

    Bisous ma Fifi j' aime tant tes voyages ...:-)

    RépondreSupprimer
  32. Quelle douceur ton camélia !
    Bises du jour Fifi

    RépondreSupprimer
  33. J'ailme beaucoup le graphisme et la douceur de l'ensemble

    RépondreSupprimer

Archives du blog