30 mars 2015

entrelacs...



Brodées ton sur ton
passementeries guipures
Prunus au printemps



Le printemps

Les bourgeons verts, les bourgeons blancs
Percent déjà le bout des branches,
Et, près des ruisseaux, des étangs
Aux bords parsemés de pervenches,
Teintent les arbustes tremblants ;

Les bourgeons blancs, les bourgeons roses,
Sur les buissons, les espaliers,
Vont se changer en fleurs écloses ;
Et les oiseaux, dans les halliers,
Entre eux déjà parlent de roses ;

Les bourgeons verts, les bourgeons gris,
Reluisant de gomme et de sève

Recouvrent l’écorce qui crève
Le long des rameaux amoindris ;
Les bourgeons blancs, les bourgeons rouges,
Sèment l’éveil universel,
Depuis les cours noires des bouges


Jusqu’au pur sommet sur lequel,
O neige éclatante, tu bouges ;
Bourgeons laiteux des marronniers,
Bourgeons de bronze des vieux chênes,
Bourgeons mauves des amandiers,
Bourgeons glauques des jeunes frênes,
Bourgeons cramoisis des pommiers,

Bourgeons d’ambre pâle du saule,
Leur frisson se propage et court,
A travers tout, vers le froid pôle,
Et grandissant avec le jour
Qui lentement sort de sa geôle,
Jette sur le bois, le pré,
Le mont, le val, les champs , les sables,
Son immense réseau tout prêt
A s’ouvrir en fleurs innombrables
Sur le monde transfiguré.
Auguste Angellier




Prunus en folie
Bourgeons prêts à éclater
Sacre du printemps 

Josette T


Baies roses
Bonbons doucereux
pour petits bambins joyeux.

Naline


Boutons rose dragée
Bientôt pétales envolés
En pluie retombés 

Tilia


Entrelacs

Un rameau, des bourgeons explosent en étoile
Une guirlande, ses lampions rosissent au jour.

Les branches tissent l’espace, tissent la toile
Où se déroule le film de la vie en accéléré.

Notre regard cherche le bouton encore resserré
La fleur, la toute première à s’offrir à la luminosité.

Soudain, les branches semblent transfigurées
De baisers volés au mauvais temps d’avant.

Le printemps semble généreux. Il est venu
Le temps des nids est des oiseaux fleuris.

Mais aux premières gouttes, il pleut des pétales
Il pleut des baisers, il pleut des plumes si légères

Place aux tendres feuilles ressuscitant la frondaison
L’arbre s’illumine jour après jour pour la belle saison .

Maïté Aliénor 





Le ciel parfois est encore bougon
mais le printemps vient avec ses bourgeons
quand le soleil sera plus constant
on verra des kermesses de mille fleurs
et le rire éclatant des fruits vermeils
c'est la promesse des douces cantates
aux notes roses des prunus
une petite musique d'avenir 

Amichel


Prunus en fête
les bourgeons de Pâques
roses bonbon

Marine D 




31 commentaires:

  1. Comme ils sont beaux tes entrelacs tout de rose vêtus, un prunus prêt d'éclore Fifi ?

    RépondreSupprimer
  2. Beau, très beau
    ....................................................
    Brodées ton sur ton
    passementeries guipures
    Prunus au printemps


    ..................



    RépondreSupprimer
  3. Qu'il est beau ce prunus en bouton qui va bientôt t'offrir de magnifiques pétales, il suffira de quelques rayons de soleil. Ta photo est merveilleuse, plein de délicatesse.
    Gros bisous chère Fifi et mes pensées amicales.


    Le printemps

    Les bourgeons verts, les bourgeons blancs
    Percent déjà le bout des branches,
    Et, près des ruisseaux, des étangs
    Aux bords parsemés de pervenches,
    Teintent les arbustes tremblants ;

    Les bourgeons blancs, les bourgeons roses,
    Sur les buissons, les espaliers,
    Vont se changer en fleurs écloses ;
    Et les oiseaux, dans les halliers,
    Entre eux déjà parlent de roses ;

    Les bourgeons verts, les bourgeons gris,
    Reluisant de gomme et de sève

    Recouvrent l’écorce qui crève
    Le long des rameaux amoindris ;
    Les bourgeons blancs, les bourgeons rouges,
    Sèment l’éveil universel,
    Depuis les cours noires des bouges

    Jusqu’au pur sommet sur lequel,
    O neige éclatante, tu bouges ;
    Bourgeons laiteux des marronniers,
    Bourgeons de bronze des vieux chênes,
    Bourgeons mauves des amandiers,
    Bourgeons glauques des jeunes frênes,
    Bourgeons cramoisis des pommiers,

    Bourgeons d’ambre pâle du saule,
    Leur frisson se propage et court,
    A travers tout, vers le froid pôle,
    Et grandissant avec le jour
    Qui lentement sort de sa geôle,
    Jette sur le bois, le pré,
    Le mont, le val, les champs , les sables,
    Son immense réseau tout prêt
    A s’ouvrir en fleurs innombrables
    Sur le monde transfiguré.
    Auguste Angellier

    RépondreSupprimer
  4. Prunus en folie
    Bourgeons prêts à éclater
    Sacre du printemps

    RépondreSupprimer
  5. La fête est pré-parée...on va s'éclater!

    Bonne semaine Fifi

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique prunus tout de rose vêtu
    De printemps habillé.
    Merci Fifi.
    Bonne semaine.
    Bisou.
    Den

    RépondreSupprimer
  7. Baies roses
    Bonbons doucereux
    pour petits bambins joyeux.

    RépondreSupprimer
  8. Instant de beauté.. si vite passé !

    Boutons rose dragée
    Bientôt pétales envolés
    En pluie retombés


    Belle fin de Mars, Fifi, et bonne pêche pour Avril ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Boutons rosés prêts à s’éclater.

    RépondreSupprimer
  10. Oh ! Quelles jolies photos, Fifi !
    J'aime beaucoup le poème et les haïku sont bien vus.
    Merci et bises

    RépondreSupprimer
  11. Qu'elles sont jolies ces petites perles enfilées sur leur fil ! Ces brindilles semblent des doigts de fées croisés pour retenir le printemps...

    RépondreSupprimer
  12. Entrelacs

    Un rameau, des bourgeons explosent en étoile
    Une guirlande, ses lampions rosissent au jour.

    Les branches tissent l’espace, tissent la toilee
    Où se déroule le film de la vie en accéléré.

    Notre regard cherche le bouton encore resserré
    La fleur, la toute première à s’offrir à la luminosité.

    Soudain, les branches semblent transfigurées
    De baisers volés au mauvais temps d’avant.

    Le printemps semble généreux. Il est venu
    Le temps des nids est des oiseaux fleuris.

    Mais aux premières gouttes, il pleut des pétales
    Il pleut des baisers, il pleut des plumes si légères

    Place aux tendres feuilles ressuscitant la frondaison
    L’arbre s’illumine jour après jour pour la belle saison .

    RépondreSupprimer
  13. la toile, bien sûr et non la toilee.
    Belles photos précieuses , Fifi.
    Que du bonheur! Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  14. Merci Fifi pour tes petits mots toujours si aimables et qui me touchent !
    Je suis dégoutée par le temps pluvieux et je fais comme les bourgeons de prunus j'attends le soleil
    Zibous

    RépondreSupprimer
  15. Finement brodés, superbes.
    Comme le jasmin qui est si beau en boutons roses, plus beau que quand le fleurs s'ouvrent je trouve! Je l'avais photographié et mis sur mon blog il y a deux ans, http://espacesinstants.blogspot.com.es/2013/03/avant-le-blanc-antes-del-blanco.html

    Merci pour la délicatesse, un beso de sol.

    RépondreSupprimer
  16. Le ciel parfois est encore bougon
    mais le printemps vient avec ses bourgeons
    quand le soleil sera plus constant
    on verra des kermesses de mille fleurs
    et le rire éclatant des fruits vermeils
    c'est la promesse des douces cantates
    aux notes roses des prunus
    une petite musique d'avenir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le ciel est très "bougon" ces temps ci, nous apprécierons d'autant plus quand "le soleil sera constant".
      Merci Amichel ! Restons au chaud en attendant :-)

      Supprimer
  17. merci Fifi pour ces belles fleurs ...pour mon retour sur un nouveau site ...à bientôt

    RépondreSupprimer
  18. Quand la beauté naît de la fragilité..., nous sommes chez Fifi!
    Merci pour ces belles photos et belle journée à toi!

    RépondreSupprimer
  19. Très jolie page printanière que je ne puis qu'aimer... ma saison préférée avec l'automne.

    RépondreSupprimer
  20. Very romantique, tout en "fifinesse" et délicatesse ;-).
    Une belle harmonie douceur de rose et gris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça y est les p'tites fleurs roses sont écloses :-)
      tu sais i'm faut pas grand chose pour m'amuser
      bisous Odile !!

      Supprimer
  21. Prunus en fête
    les bourgeons de Pâques
    roses bonbon

    RépondreSupprimer
  22. Au fil à Fifi et avec ce si joli tissus ... je me ferais bien une jupette jolie ...il arrive le soleil ...:-)
    Tendresses et schmoutzy à foison ...j' aime quand on s' amuse de " pas grand chose " ...
    mais ce " pas grand chose " ne vaut-il pas tous les trésors du monde ?
    Joyeuses fêtes de Pâques à toi et à toute ta petite famille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Superbe magie ...j' avais pas vu les gouttes..c' est peut-être une nouvelle façon de livrer " les oeufs nouveaux "...
      L' eau c' est la Vie ...:-)

      Supprimer
  23. Le printemps arrive tout en douceur chez toi! avec la pluie mais tout en délicatesse!

    Belle fin de semaine à toi

    RépondreSupprimer
  24. Merci ma Fifi, je m'y suis prise un peu tard mais le jardin prend du temps dès qu'il fait beau et qu'il se réveille avec les coins à "rajeunir" !
    Joyeuses Pâques
    Zoubis

    RépondreSupprimer
  25. Quelle finesse ! et avec les gouttes d'eau, c'est encore plus beau...Ton blog respire Pâques tout entier. Merci Fifi ! et joyeuses Pâques à toi et aux tiens ! Bisous

    RépondreSupprimer
  26. Pleine de douceur et de poésie ton explosion printaniere

    RépondreSupprimer

Archives du blog