11 juin 2015

l'homme de l'ombre...




A l'orée de la ville
Au bord du soir
Entre chien et loup
Un homme a salué
deux femmes qui partent
Image d'insouciance
Impossible voyage
Pensées de solitude...

Marine D




 Une allée du Luxembourg

Elle a passé, la jeune fille
Vive et preste comme un oiseau
À la main une fleur qui brille,
À la bouche un refrain nouveau.

C'est peut-être la seule au monde
Dont le coeur au mien répondrait,
Qui venant dans ma nuit profonde
D'un seul regard l'éclaircirait !

Mais non, - ma jeunesse est finie ...
Adieu, doux rayon qui m'as lui, -
Parfum, jeune fille, harmonie...
Le bonheur passait, - il a fui !

Gérard de Nerval





43 commentaires:

  1. On dirait le début (ou une scène ) d'un thriller!

    RépondreSupprimer
  2. regarder les femmes..un hobby masculin...:)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, même le rétroviseur sert à cela :-)

      Supprimer
  3. Style inhabituel, chez toi, mais très évocateur.

    RépondreSupprimer
  4. Un peu comme Elfi, je pense que les hommes (même quand ils commencent à vieillir) ont du mal à se débarrasser de leur réflexe de jeune mâle. Certains, n'y parviennent jamais. :-))

    Cela dit, l'axe de prise de vue de cette photo en "plongée", et l'importance de ses ombres, me font penser au tableau de Félix Vallotton "Le ballon".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super le lien, Tilia ! "l'ombre au tableau" plutôt du tableau :-) y est plus équilibrée que sur la photo

      Supprimer
  5. Ta photo est magnifique Fifi

    A l'orée de la ville
    Au bord du soir
    Entre chien et loup
    Un homme a salué
    deux femmes qui partent
    Image d'insouciance
    Impossible voyage
    Pensées de solitude...

    Marine D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'une était en robe de mariée, je les avais croisées devant la cathédrale, la mariée s'amusait à photographier son amie.

      Supprimer
  6. Amusant!
    Chacun projette ce qu'il voit ou croit voir, sur ta photo:autrement dit les interprétations vont bon train!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment le genre d'image qui s'y prête :-))

      Supprimer
  7. Je ne pense que l'homme de l'ombre regarde des demoiselles.
    J'aime beaucoup ta photo, Fifi.
    Belle journée et Bises

    RépondreSupprimer
  8. Comme cet homme de l’ombre mon imagination va bon train…une mariée avec son amie en route pour ??? De même je me mets à interpréter les lignes de non franchissement et autre…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les possibilités existent et l'imagination est au pouvoir ! :-)

      Supprimer
  9. Mais où vont-elles d'un si bon pas ? Se demande l'homme.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai le souvenir d'un monsieur assez âgé disant qu'il regardait les belles femmes comme on regarde un beau tableau, tout simplement.
    Joli, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, un regard que toute femme apprécie !

      Supprimer
  11. Une allée du Luxembourg

    Elle a passé, la jeune fille
    Vive et preste comme un oiseau
    À la main une fleur qui brille,
    À la bouche un refrain nouveau.

    C'est peut-être la seule au monde
    Dont le coeur au mien répondrait,
    Qui venant dans ma nuit profonde
    D'un seul regard l'éclaircirait !

    Mais non, - ma jeunesse est finie ...
    Adieu, doux rayon qui m'as lui, -
    Parfum, jeune fille, harmonie...
    Le bonheur passait, - il a fui !

    Gérard de Nerval

    RépondreSupprimer
  12. Et aussi, bien que le monsieur ne regarde peut-être pas ces dames, comme le suppose Claude,
    ce beau poème d'Antoine Pol, découvert et mis en musique par Brassens, interprété aussi par Maxime Leforestier et Francis Cabrel (ici, version sans pub)

    http://www.dailymotion.com/video/x2nexbd_les-passantes-francis-cabrel_webcam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait dans l'esprit de la photo :-)

      Supprimer
  13. As-tu pris la photo du haut de la cathédrale ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Je les avais "rencontrées" au pied de la cathédrale, la mariée photographiait son amie ? Je les avais déjà "mise en boite" au sol :)

      Supprimer
  14. "L'homme de l'ombre" est vraiment bien dans l'ombre et ton titre va à merveille avec ta jolie photo. Merci Fifi.
    Je te souhaite une belle fin de journée et un doux week-end.
    Gros bisous ;-)

    RépondreSupprimer
  15. Je te comprends, tu avais dèjà pris une telle décision face au web chronophage.

    RépondreSupprimer
  16. Comme elles dont jolies, ces deux amies!
    La fraîcheur et la spontanéité de ta photo sont un vrai plaisir!

    RépondreSupprimer
  17. C'est bien titré et très bien composé. Bravo Fifi !

    RépondreSupprimer
  18. Je comprends fort bien tes raisons Fifi, ça ne change pas le fait que j'aime venir chez toi et que j'espère que tes magnifiques images m'inspireront, pour moi c'est un plaisir, je te remercie pour tes passages amicaux !
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  19. Les deux belles s'en sont allées, "vives et prestes" ne pensant qu'à leur plaisir, leurs rêves enbagagés, en partance..., oubliant la solitude, peut-être, de l'homme qui reste dans un coin de la page... merci Fifi pour cette belle photo attrapée au vol... Bravo !!
    bisous du soir, sous des pluies diluviennes, comme chez vous, je crois...
    Den

    RépondreSupprimer
  20. Comme je ne sais si tu repasses sur les sites déjà visités, je voulais juste te dire que j'avais répondu à ton commentaire sur mon image de chapelle bretonne (j'ai d'ailleurs rajouté une image dessous de la même chapelle mais vue de face). Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  21. Une photo qui pourrait éveiller l'imagination pour écrire une nouvelle!
    Le monsieur ne regarde pas simplement les dames! Il les connaît et les regarde s'éloigner les yeux embués!!! Il est heureux de leur bonheur mais ...
    Ta deuxième photo accélère notre imagination! Il s'agit bien d'une mariée et pas simplement de deux élégantes... Pourquoi la mariée tient-elle l'appareil photo? Quand on connaît les circonstances de ce mariage, tout s'explique...
    Bon je m'arrête là car je sens que je... m'enflamme!
    Bravo Fifi pour cette photo de pro!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mystère reste entier, tout est possible comme suite à l'histoire :-)
      Je me suis posé les mêmes questions que toi...
      :-)

      Supprimer
  22. J'adore cette photo.....
    Des bises en passant...........................

    RépondreSupprimer
  23. j'aime beaucoup cette photo
    je continue ma balade chez toi

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour , en passant par le grenier de Tilia je jette un oeil sur vos images -textes J'aime beaucoup , mais si justement vous précisez que le temps manque dans le tourbillon de la vie
    Merci de persister
    Arlette ( Arletteart)

    RépondreSupprimer
  25. Superbe image qui laisse place à l'imagination !:-)

    RépondreSupprimer
  26. Quel joli clin d'œil ! J'aime beaucoup. Et heureusement qu'il y a le titre du billet sinon je n'aurais pas vu l'homme de l'ombre ;-)
    Bonne semaine à toi ! Bisous

    RépondreSupprimer
  27. L'ombre d'une envie, d'une vie ?
    Ombre d'un rêve
    Nostalgie

    RépondreSupprimer

Archives du blog