20 oct. 2015

Le puits...




"L'homme est un puits où le vide toujours recommence"
Victor Hugo





34 commentaires:

  1. Je me doutais bien qu'il y avait, dans ton image, une dimension symbolique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis un temps fou à choisir un texte. J'en avais un autre de Tagore sur la profondeur de nos peines et nos joies toutes les deux à même hauteur de puits...Mais je l'ai perdu...mais pas au fond du puits :-)

      Supprimer
  2. Au fond du puits le vide
    Parfois le trop plein
    De nos êtres déborde
    Plus glacial que la banquise
    Plus pesant que le roc
    Etouffant tous nos rêves...


    Mais non ta photo n'est pas triste mais au contraire lumineuse Fifi
    Zoubis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sachant gérer le vide et le plein de nos vies :-) c'est vite dit, hein !
      Zoubis aussi !

      Supprimer
    2. Merci Marine pour ton poème !

      Supprimer
  3. Très belle citation de Victor Hugo et merveilleuses photos où la maison et le puits sont caressés par le soleil. C'est magnifique!
    Gros bisous, Fifi!

    RépondreSupprimer
  4. Le ciel d'un bleu profond et la merveilleuse lumière de fin de journée mettent merveilleusement en valeur ce mas provençal et son vieux puits.
    La seconde photo m'enchante tout autant ; le petit réverbère, que tu as pris soin de cadrer au premier plan, y est sûrement pour quelque chose ;-)
    Victor Hugo compare l'homme à un puits sans fond, mais il ne dit rien de la femme... Serait-ce parce qu'elle détient la vérité ? :-))
    Merci pour ces belles images, chère Fifi, bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est possible, Tilia. Notre grand poète aimait les femmes :-)

      Supprimer
  5. http://home.pacific.net.hk/~rebylee/text/le_petit_prince/html/ppchap24.html

    RépondreSupprimer
  6. Un puits et je pense à Blanche-Neige... ;-)))

    Superbe lumière sur la maison !!!
    Un ravissement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été tentée de mettre la vidéo :-)

      Supprimer
  7. Si belle lumière d' un couchant que j' aime ...:-)

    " Il fait bon sur une margelle
    S' assoir quand arrive le soir
    La pierre est tiède encore et fraîche
    L' ombre - avant de puiser l' eau
    Il fait bon sur une margelle
    Aux tièdes mousses s' attarder
    Uni à la fraîcheur de l' ombre
    Contempler le dernier rayon
    Du couchant qui tisse en images
    Avec les aiguilles des pins
    Sa brève légende dorée ..."
    François Cheng - À l' orient de tout -

    Schmoutezele du coeurr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau texte tu lui as trouvée, Mathilde ! ♥
      Schmoutzele pour une bonne nuit !

      Supprimer
  8. Très belle demeure provençale, semble-t-il, où il doit faire bon vivre.... entre ombre et lumière magique ! quant aux mots du poète... le vide, le plein (?) toujours recommence !... pas très claire cette eau de fontaine... excuse Fifi !... avec fond ou sans fond.....!! j'ai trouvé cette citation... plus simple,... à ce qu'il paraît... "tu peux sonder la profondeur d'un puits, la profondeur de l'esprit est insondable"... (proverbe indien) - mon esprit se brouille, ne comprends plus trop ce que je lis, allez, je ferai mieux d'aller me coucher... sur ces pas ... je vais te souhaiter une presque bonne nuit. A demain Fifi avec des idées plus limpides... Bisous. Den

    RépondreSupprimer
  9. On ne peut prétendre savoir exactement ce qu'un auteur a voulu dire. J'ai cru comprendre que le sort de l'homme est un état d'insatisfaction, de manque, un puits sans fond en quelque sorte... On pourrait aussi voir le coté positif et se dire que ce manque permet le désir et que grâce à lui nous sommes vivants.
    Quand au proverbe indien, je l'avais croisé aussi, ainsi qu'un autre, français, un chinois...Il faut croire que le thème du puits est très inspirant. C'est toujours un peu compliqué de trouver un texte pour l'associer à une image :-)
    A plus tard, Den
    Je t'embrasse !

    RépondreSupprimer
  10. La douceur de la lumière, magnifique.
    Un puits se remplit, se vide un peu, un mouvement permanent qui indique la vie.
    Merci, bonne journée!

    RépondreSupprimer
  11. ... Ce n'est pas un reproche Fifi... loin de moi cette pensée, mais hier soir ma pensée s'embuait.... "le thème du puits est très inspirant" tu as raison.... et différent suivant chacun d'entre nous... je te souhaite une heureuse journée... amitiés. Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun souci Den, nous aimons toutes les deux les beaux textes :-)

      Supprimer
  12. Superbe lumière crépusculaire... deux belles images de plus à ton actif.

    RépondreSupprimer
  13. J'aime bien la lumière rasante sur la façade et le puy de ta première photo

    RépondreSupprimer
  14. À l'évidence, un puits c'est plus "vivant" qu'une citerne !...
    La vie est dans le mouvement et le ressourcement.

    RépondreSupprimer
  15. PS
    Tu cours vite, dans tes publications, et je n'arrive pas à te suivre.
    Le ciel bleu limpide de Provence et la lumière font rêver dans notre grisaille frisquette de ces derniers jours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis un peu irrégulière dans mes publications. Mais toujours contente de te lire :-)

      Supprimer
  16. Paysage familier dans la rousseur du couchant et le puits est tout simplement signe de vie ... et profondeur de la pensée enfouie et imagée
    "Et dans ce fond obscur de drame et de souffrance il restera peut-être une goutte de miel ..". ne sais pas pourquoi cette phrase ne revient en mémoire
    Le puits m'impressionne toujours
    Amitiés vers toi Fifi

    RépondreSupprimer
  17. tout cela respire le soleil...
    tiens..... il se cache où celui-là??

    RépondreSupprimer
  18. Ta première image me fait penser à une maison du sud de la France qui sent bon le soleil et où l'on doit entendre les cigales.

    RépondreSupprimer
  19. Ce serait bien si tu mettais en place une newsletter Fifi, cela me permettrait de savoir quand tu as posté comme tu postes moins souvent que moi. Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  20. Quelle belle lumière ! Et le platane qui se donne la peine de créer une ombre sur la façade afin de mettre en avant le puits en donnant du relief à la photo !

    RépondreSupprimer
  21. Oh , quelle belle maison typiquement provençale!
    La Provence, je l'ai rêvée de nombreuses années dans mon cœur avant d ela découvrir peu à peu du côté de Pernes Les Fontaines. Il me semble par cette vue revenir des années en arrière.
    Il n'y avait pourtant pas de puits insondable. Celui-ci, pris en solo sur la deuxième photo me rappelle plutôt celui près duquel François Mauriac venait s'appuyer et sans doute méditer dans sa propriété de Malagar.
    La maison, le puits, les arbres sans doute plantés lors des naissances ou des mariages, nous avons là tous les ingrédients d'une vie simple, rythmée par les traditions séculaires.
    Vive la Provence, du moins, celle des paysages!

    RépondreSupprimer

Archives du blog