5 mars 2017

hors cadre...











36 commentaires:

  1. Très belle idée ...créer l' illusion ... tromper l' oeil ...mais pas le regard de Fifi , talentueuse photographe hors pair ...:-)
    Schmoutzy à toi

    RépondreSupprimer
  2. ah ah génial ce triptyque !

    La dame est drôle
    Elle regarde un tableau
    Vivant !

    RépondreSupprimer
  3. La dame s'interroge ! et oui il est bien vivant le tableau... il vire, il tourne, il est presque parti le monsieur... merci Fifi pour ces clichés... bien vu !
    bonne soirée à toi.
    Den

    RépondreSupprimer
  4. Haha :-)
    Super réalisation ! :-)

    Bonne semaine :-)

    RépondreSupprimer
  5. Aucune idée de l'endroit où ce tableau vivant a été mis en boîte...
    Plutôt qu'au Musée d'Art Moderne de Beaubourg, je parierais sur celui de Strasbourg. Mais je peux me tromper :-)
    Rapport à ce "triptyque" il me semble qu'en toute logique, l'ordre chronologique voudrait que la photo de gauche change de place avec celle du centre. Selon moi, l'homme apporte un lumignon dans la salle, se penche pour le déposer, puis se recule pour juger de l'effet obtenu. Mais je peux me tromper :-))
    Tout comme la spectatrice, je m'interroge...
    Allez, chère Fifi, dis nous vite de quoi il s'agit, mon insatiable curiosité me démange et je suis impatiente de savoir de quoi il retourne !
    Schmoutzeles, bonne semaine et merci pour ton empathie envers ma patte d'ours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Triptyque" organisé par rapport aux images que j'ai pu faire des spectateurs qui s'approchaient du cadre. En fait, il n'y pas de jeu scénique par rapport à la personne extérieure ni par rapport à l'homme qui apporte un lumignon mais une composition "Les ombres" 1984 de Christian Boltanski visible à l'intérieur du cadre. Exposition au Musée Frieder Burda à Baden-Baden, fin 2016 jusqu'à fin janvier 2017. Le thème : "Die Kerze" J'affiche une vidéo qui en parle. Sur le moment je n'ai fait que photographier l'approche des spectateurs sans chercher la signification de l'oeuvre. Et c'est cela que je montre. A bon escient, ta question m'oblige à en dire plus et à ne pas rester "à la surface des choses" :-)
      Prends soin de toi et de ta patte d'ours !!

      Supprimer
    2. L'homme à la chemise blanche règle probablement un problème technique par rapport aux lumignons ?

      Supprimer
    3. Merci beaucoup, Fifi, pour les informations que tu m'as si rapidement données. Si le nom de Christian Boltanski ne m'est pas inconnu, j'ignorais tout de cette installation dénommée "Ombres" en français, mais aussi "Shadows from the Lesson of Darkness" lors de l'expo de 1987 à la Marian Goodman Gallery.
      Ce titre étant l'occasion pour moi de réécouter la Troisième leçon de ténèbres de François Couperin interprétée par la si talentueuse, et regrettée, Montserrat Figueras (en duo avec Maria Cristina Kiehr).

      "Die Kerze", tu t'en doutes, est une exposition que la folle de lumières en atmosphère de clair obscur, que je suis, aurait eu grand plaisir à voir :-)
      Bises et encore merci pour ta rapidité à satisfaire mon insatiable curiosité (rapport à ma patte d'ours, j'en touche deux mots dans le 22e écho de mon billet)

      Supprimer
  6. J'aime cette composition tout en mystère! C'est original ce tableau vivant et cela fait tout son effet sur la dame qui, en quelque sorte entre dans le tableau. Ou alors c'est le monsieur qui en sort.

    Bon...j'apprends que Tilia se transforme en ours...Quand est-ce qu'elle va se mettre à grogner et manger mes tartines de miel?! Bise dame des tableaux de la vie.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Fifi.
    Si j'ai tout compris, tu n'as pu l'encadrer! MDR
    Très bonne semaine, A + 🖼

    RépondreSupprimer
  8. Très bien conçu ce triptyque.
    Bravo, c'est un hors cadre tout à fait convaincant.
    Bravo l'artiste !

    RépondreSupprimer
  9. triptyque énigmatique
    j'ai besoin de ton éclairage
    artistique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exposition "Die Kerze"
      Et voir mes explications plus haut pour Tilia :-)

      Supprimer
  10. Au moins, ce n'est une nature morte.
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. L'instant saisi, peut-être pressenti ? Tu étais prête, bardée de ton appareil de photo pour l'immortaliser hors cadre, du moins tu as intégré à tes images une personne qui aurait pu te gêner et qui apporte par son questionnement beaucoup à la scène. Bravo Fifi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on a un appareil dans sa poche ou dans sa sacoche, il suffit de regarder autour de soi, sans préoccupation particulière, accueillir ce qui vient. J'estime qu'une image plaisante, intéressante ou belle est toujours un cadeau. Mais tu le sais :-)

      Supprimer
  12. Bonjour Fifi, j'aime beaucoup ton sujet de photos avec un air de mystère. La dame semble très intéressée par ce que fait le monsieur ce qui apporte un plus à tes photos, c'est-à-dire avec une personne regardant.
    Bisous et bravo Fifi.

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir Fifi, merci beaucoup pour ton envoi sympa.
    Remercie aussi tes amies pour leur participation !
    Tu vas bientôt recevoir une réponse.

    RépondreSupprimer
  14. As-tu lu "la cache" de Christophe Boltanski?
    C'est remarquable, vertigineux.

    RépondreSupprimer
  15. Non, mais je suis allée lire la critique élogieuse dans Télérama qui, comme toi, donne envie d'aller à sa recherche. Ici l'auteur "Les ombres" est Christian Boltanski dont on trouve multiples références sur le net.

    RépondreSupprimer
  16. c'est blanc, c'est noir, c'est beau... et l'écharpe de couleurs comme une fleur... ça ouvre à mille interprétations pas tristes... et j'aime imaginer ici que c'est un triptyque souriant et...féministe !!

    RépondreSupprimer
  17. Mais oui, ma chère "louve" totalement souriant et féministe :-)
    Gros schmoutz pour une bonne semaine ♥

    RépondreSupprimer
  18. un petit grand bonsoir en passant...
    le prix de ces super grandes photos....

    RépondreSupprimer
  19. Comme quoi, lorsqu'on est photographe, il faut être également observateur. J'aime beaucoup ces photos, elles sont très originales. Merci Fifi. :-)

    RépondreSupprimer
  20. Bizarre, bizarre !!!
    Un trou noir, une surprise vivante ! Ce n'est pas un miroir...
    Le photographe regarde les autres regarder...
    Bien vu Fifi !

    RépondreSupprimer
  21. N'est-ce pas une belle mise en abyme que tu as réalisée là ou est-ce que je me trompe de terme?
    C'est en tout cas très réussi comme photo car cela fait travailler notre imagination et notre curiosité.
    Bonne soirée Fifi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, tableau dans le tableau :-)

      Supprimer
  22. J'aime beaucoup ces clichés, belle réalisation Fifi
    Des gros soucis font que je manque de temps ma belle
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  23. Surprenant et très intéressant ce jeu où le "curieux" spectateur, se disant qu'on l'a trompé par ce trou noir-rien-à-voir, y découvre des ombres, une personne, enfin...quelque chose à voir. C'est vrai, il était déjà frustré!;-))
    La courte vidéo est très chouette...un peu terrifiante aussi.
    Merci Fifi, bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  24. étrange ! Merci à Dédé de nous faire découvrir ton univers

    RépondreSupprimer
  25. Étonnant tout cela comme tout ce qui touche au travail de Christian Boltanski , aux thèmesdes vanités, aux jeux d'ombres et de lumières et au rôle des spectateurs qui ne sont autre chose que des "voyeurs", faisant partie de l'histoire qui s'écrit.
    En prenant judicieusement ces photos, tu entres dans ce jeu de regardant, regardé, spectatrice active qui ajoute sa vision des choses, son implication propre.
    Merci de nous faire découvrir ces facettes de l'art et ces ambiances.
    j'aime beaucoup aussi le petit film.
    Je t'embrasse, Fifi.

    RépondreSupprimer

Archives du blog