12 août 2017

fleurir...



" L'amitié nous donne la chance de désherber notre jardin intérieur, ou  de faire fleurir notre propre désert"
Jacqueline Kelen


Près de l'amie capucine
Fleurette rose en voisine
Sauge bleue au jardin
Le lys d'un jour
Nous dit un bonjour
Couleur vanille un nénuphar
Dans la fraicheur de la mare
Un merle prés du bassin
De passage un lutin
Bien sage ou bien coquin
Pour le fun un sourire

Marine D





Amitié
Mille fleurs
Fleureter
Reflets
Reverdir
Dire
Le sens
Des sensitives
Des digitales
Des dahlias
Des daffodils
Le sens
De l'âme
De l’amaryllis
De l'amitié
Du bout des doigts
Faire un bouquet
Sur la desserte le poser
Dans un beau pichet vernissé
Y accrocher
La lumière et ses ricochets
Les ricochets des mots amis
Sauge qui peut
Sans déserter
En désherbant notre jardin
Travail de moine capucin
Les capucines du jardin
De Fifi ouvrent le chemin.

Miss Yves

 

Pichet vernissé
au jardin les capucines
des couleurs amies


Carré orangé
Ombelles et liserons
dans le flou rayonnent

Miss Yves


Toute plante est une lampe.
Le parfum est de la lumière.
Victor HUGO
 L’homme qui rit


26 commentaires:

  1. un broc magnifique pour cette mi-aout!

    RépondreSupprimer
  2. L' Amitié ...c' est un joyau tellement rare ...donc très très précieux... :-)
    Merci ma Fifi pour dette jolie photo accompagnée de mots qui porte à la réflexion ... donc à méditer .!!
    Scmoutzy à partager avec qui tu sais ..:-)

    RépondreSupprimer
  3. Un boc à l'ancienne , si éclatant, pour des fleurs toutes simples .
    Le parterre lui aussi a le charme de la simplicité.
    J'aime beaucoup ces belles notes rouge orangé, pour chanter ces pensées sur l'amitié .

    RépondreSupprimer
  4. Consoude et capucines, quoi de mieux pour les tomates, les blettes et les courgettes !
    Bonne soirée fleurie en rêves merveilleux

    RépondreSupprimer
  5. Que c'est beau Fifi, les capucines que j'aime tant et autres plantes. Quant à ton vase et quelques fleurs, c'est une petite merveille. Merci d'enchanter ma soirée.
    Bisous et bon dimanche ♥

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique billet découvert tôt ce mât-teint FIFI, si joliment fleuri aux teintes chaudes du soleil, orné par les mots forts de Jacqueline Kelen... merci pour tout cela, tout ce que j'aime, tu le sais.
    Je t'embrasse en ce dimanche qui sera beau.
    Den

    RépondreSupprimer
  7. Pichet vernissé
    au jardin les capucines
    des couleurs amies

    RépondreSupprimer
  8. De magnifiques capucines, et ce pot rutilant avec son bouquet est splendide dans son côté champêtre, c'est la joie au jardin !



    Près de l'amie capucine
    Fleurette rose en voisine
    Sauge bleue au jardin
    Le lys d'un jour 
    Nous dit un bonjour
    Couleur vanille un nénuphar 
    Dans la fraicheur de la mare
    Un merle prés du bassin
    De passage un lutin
    Bien sage ou bien coquin
    Pour le fun un sourire

    RépondreSupprimer
  9. Carré orangé
    Ombelles et liserons
    dans le flou rayonnent




    RépondreSupprimer
  10. Amitié
    Mille fleurs
    Fleureter
    Reflets
    Reverdir
    Dire
    Le sens
    Des sensitives
    Des digitales
    Des dahlias
    Des daffodils
    Le sens
    De l'âme
    De l'amarrylis
    De l'amitié
    Du bout des doigts
    Faire un bouquet
    Sur la desserte le poser
    Dans un beau pichet vernissé
    Y accrocher
    La lumière et ses ricochets
    Les ricochets des mots amis
    Sauge qui peut
    Sans déserter
    En désherbant notre jardin
    Travail de moine capucin
    Les capucines du jardin
    De Fifi ouvrent le chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai des capucines dans mes petits parterres de fleurs :-) Mais celles-ci sont dans la suite de la tarte au myrtilles où "les couleurs amies" sont à la fête.

      Supprimer
  11. Toute plante est une lampe.
    Le parfum est de la lumière.
    [Victor HUGO | L’homme qui rit]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Suzanne pour cette belle citation !

      Supprimer
  12. Merci mes chères poètes !
    Je suis ravie de ce jardin-poésies ♥

    RépondreSupprimer
  13. « L'amitié nous donne la chance de désherber notre jardin intérieur ». Plutôt que "désherber " j'aurais dit "entretenir".
    Cueillir quelques fleurs de notre jardin secret pour les offrir à l'attention de nos ami(e)s, c'est un peu ce que chacun(e) fait ici en échangeant souvenirs et impressions.

    Davantage que leurs fleurs, les feuilles des capucines du jardin de mon enfance m'enchantaient. Leur pouvoir magique, qui consiste à retenir la moindre goutte d'eau au creux de leur coupelle, me fascinait. En penchant tout doucement une feuille, je faisait rouler la goutte prisonnière de ci de là, en veillant bien à ce qu'elle ne s'échappe pas. Avec la vivacité du vive argent, elle allait et venait au gré de ma fantaisie. La lumière du soleil métamorphosait cette simple goutte d'eau en une éblouissante perle de cristal. J'étais aux anges !

    Merci Fifi, pour cette belle image d'un merveilleux jardin de compagnonnage.
    Mais quel est donc ce mystérieux petit personnage planté dans l'angle de la bordure en bois ? une sorte de divinité des jardins ?...

    Bises (bien fraîches pour la saison, mais je ne vais surtout pas me plaindre :-)) bonne fin de journée dominicale et bonne fête de l'Assomption

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connaissais le principe d'associer des cultures différentes dans son potager mais j'ignorais ce joli terme de "jardin de compagnonnage". Cela change tout, je trouve. Un terme qui sous entend la solidarité, l'entraide mutuelle contre les aléas de la vie. Et non seulement entre les plantes mais entre la jardinier et ses plantations (dans le cas présent, une jardinière :-)

      La "divinité du jardin" se révèle être un petit mouton. J'ai agrandi l'image croyant d'abord trouver une vache, étant donné les beaux spécimens que nous avions rencontrés en promenade. Je regrette de n'avoir pas approché d'avantage le petit "personnage" au moment de la photo, cela m'aurait peut être permis d'enlever la tache brune dans son oeil droit, probablement un feuillage. Son rôle exact, je l'ignore mais je vais demander à J.B notre jardinière amie...

      Quant au "pouvoir magique" des feuilles de capucines, il me fascine comme toi...encore maintenant. Contrairement à toi, je ne les connaissais pas enfant. Mais que de fois depuis j'ai tenté d'attraper en photo ses fabuleuses perles de pluie dans leurs feuilles. J'étais rarement satisfaite du résultat.
      Tu me donnes envie de recommencer.

      L'expression "faire fleurir notre propre désert" est simple à comprendre quand il s'agit d'amitié. Comme toi, c'est l'expression "désherber notre jardin" qui avait retenue mon attention. Ce qui me plaisait dans cette expression, c'était l'image de cette chose rare qui consiste à être suffisamment proche de quelqu'un pour oser le rendre attentif à une éventuelle fausse route...
      Mais le terme "entretenir" veut dire la même chose et de façon plus positive. Au désherbage, il associe le binage, l'arrosage en vue d'une belle récolte.

      J'aime beaucoup ce lien que tu fais entre nos échanges et "les quelques fleurs de notre jardin" que nous échangeons ici ♥

      Je suis soulagée comme toi de cette fraicheur revenue.
      Merci Tilia !!
      Belle soirée et belle fête de l'Assomption à toi aussi.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  14. C'est beau et bon ce compagnonnage, beau pour nos yeux, bon pour la nature.
    Il a inspiré tes lectrices poètes! Le petit mouton frétille de bonheur et mesure sa chance de vivre dans un endroit pareil!
    Bisous et bonne soirée Fifi!

    RépondreSupprimer
  15. Un petit moment très poétique qui me ravit chaque fois...
    Merci !

    RépondreSupprimer
  16. Elles sont si gaies, les capucines, il faudra que j'en sème l'an prochain ! Devant moi, la première des tomates cerises (en pot) rougit depuis hier - hélas sous la pluie ce matin. Bon 15 août, Fifi.

    RépondreSupprimer
  17. Affinités et couleurs des ami(e)s, que demander de plus?
    Amicalement, Fifi.

    RépondreSupprimer
  18. Moi je dis que le petit mouton doit être un mouton heureux de vivre dans un si bel environnement. Les fleurs sont un cadeau de la nature. Elles ravissent les yeux et réjouissent le coeur. C'est ce que je ressens dans ce billet. Et toutes les petites pétales des commentaires font du bien aussi. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  19. Dédé a tout dit.
    Je peste car ici mes fleurs sont pourries par la flotte qui tombe pratiquement tous les jours et surtout aujourd'hui depuis cette nuit. Les roses résistent tant bien que mal mais mes belles et grandes fleurs d'hibiscus géant ne supportent pas.
    Bises

    RépondreSupprimer

Archives du blog