11 sept. 2017

mèche...





fuseau de lumière
entre les feuilles des iris
une flamme dort





ça va flamber
fifi a vendu la mèche
l'automne
a craqué une allumette
dans le champ
l'automne
est un pyromane écolo

Amichel 



Images cachées
un brin d'herbe un brimborion
de mèche en septembre 

Miss Yves


Rubans de lumière
Rideau Verte nature
Roseaux entrelacés
En bandes serrées
Et puis celui qui sort
Sa pointe du jeu
Le Jaune poussin
Le Jaune lumière
Celui qui ne veut
Rentrer dans le rang
Le curieux, le penché, l’agité
Par la brise des prés.

Maïté L 



Longues mèches
Les roseaux des fossés
Donnent voix à la brise
S'inclinent ou s'élancent
Vers la lumière

Marine Dussarat 

 

36 commentaires:

  1. Petite séquence émotion avec Adamo, romantique, nostalgique. Pauvre mèche oubliée!
    Ta photo illustre à merveille cette petite mèche blonde, perdue au milieu des autres, un peu oubliée.
    C'est un joli rideau que tu nous présentes. Je me demande bien ce qui se cache derrière. Peut-être y a-t-il un trésor?
    Je t'embrasse et belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut tout imaginer, Dédé :-)
      Schmoutzy de chez nous et belle semaine aussi !

      Supprimer
  2. Un grand merci Fifi pour cette chanson inoubliable qui va si bien avec ta merveilleuse photo. On dirait des feuilles d'iris... ou pas!
    Douce fin de journée et mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais plus très bien, j'ai eu l'impression "iris" en retrouvant l'image mais probablement gazon :-)
      Bonne soirée et bisous tout pareil !

      Supprimer
    2. En examinant bien la photo, j'ai reconnu juste à côté de la "mèche" (à demi cachée par les feuilles) la tête d'un roseau (qui évoque bien un fuseau... curieuse coïncidence que je découvre après coup !)
      Quand j'étais gamine, il y a eu pendant un certain temps un bouquet de ces grands roseaux qui trônait sur une petite table du salon dans un grand vase.
      Quand il a été vraiment défraîchi, j'ai eu la permission de jouer avec. J'aimais particulièrement arracher, par pure curiosité, quelques touffes de "poils" de ces sortes de queues d'animal à fourrure.

      Supprimer
    3. Mais c'est bien-sûr, Tilia ! Tu as raison. Cette photo est ancienne, elle date de 2013. Je suis retournée voir dans mes archives, elle a été faite dans la région des Mille Etangs. Ce sont effectivement des feuilles de roseaux.
      Pas loin de chez moi, il y avait un petit ruisseau avec des iris jaunes et des roseaux. C'est vrai qu'ils partaient en grandes touffes de "poils" quand ils étaient défraichis, mais séchés ils duraient des années dans un vase. Merci pour ton oeil de lynx et tes liens jolis. Schmoutzele tout gros ♥

      Supprimer
  3. fuseau de lumière
    entre les feuilles des iris
    une flamme dort


    Chapeau Fifi ! tu es vraiment douée pour trouver des images toutes simples mais néanmoins riches de sens.
    Et merci pour cette interprétation finement expressive d'Adamo (entre les planches d'un grenier ;-)) d'une de ses chansons un peu oubliée, quoique je me souvienne d'avoir dansé plus d'un slow au rythme de sa mélodie :-)

    Bises (de plus en plus fraîches) et belle semaine, chère Fifi, nous n'allons sûrement plus tarder à retourner aux champignons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Adamo, nos jeunes années. Des mélodies et paroles imprimées :-)
      Notre gendre cueilleur de champignons est rentré bredouille hier. Il pense qu'il n'y aura pas de champignons cette année, vu le manque d'eau. A voir ?
      Merci pour le fuseau de lumière ♥
      Bises automnales, Tilia, mais surtout amicales

      Supprimer
  4. Je en sais pas si c'est un gazon ou une graminée quelconque, en tout les cas elle n'a pas encore été coupée. Je n'ai guère tondu cette année, deux fois s'il me souviens bien. A propos de gazon j'ai lu un livre passionnant récemment, si passionnant que je ne sais où je l'ai mis, qui explique beaucoup de choses sur les plantes, notamment / l'herbe : elle pousse puis toute son énergie tombe dans les racines, l'herbe a l'habitude d'être broutée par les herbivores alors si elle est coupée cela ne lui fait rien. C'est pourquoi si elle est bien implantée une pelouse se remettra sans problème de la sécheresse et si elle a de l'eau plus elle est tondue plus elle est belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cergie, comme toujours j'apprends une foule de choses avec toi ♥
      Notre pelouse pas arrosée a l'air un peu minable mais tu me donnes espoir de la voir se requinquer avec l'humidité automnale :-)

      Supprimer
    2. Tu es indulgente, Fifi, j'ai retrouvé le livre, je le lis et relis comme un roman (qui n'a pas de suspense ni de chute, c'est un recueil de nouvelles en quelques sortes). Je l'ai conseillé à Daniel, il n'est pas sûr qu'il me suive dans mon enthousiasme >

      "Pourquoi mon compost est-il chaud ?"
      http://www.delachauxetniestle.com/ouvrage/pourquoi-mon-compost-est-il-chaud-/9782603025109

      J'ai beaucoup aimé le chapitre sur les fraisiers, j'ai même mis un marque-page p 118 :
      "Lorsque les plantes annuelles meurent en hiver leurs racines meurent-elles aussi ?"

      Supprimer
    3. D'ordinaire les feuilles d'iris des marais sont moins raide, comme tu suggère le titre "mèche" alors que je ne vois qu'une feuille, j'imagine que l'utilisation de gel a été utile ici...
      (Quant à Tilia, elle a l'oeil et le bon, comme toujours)

      Supprimer
    4. Suis allée voir "Pourquoi mon compost est-il chaud ?" Effectivement un livre bien fait, les titres provoquent le sourire et donnent envie de lire la suite :"Les pommes tombent-elles toujours près du pommier ?" Une lecture ludique qui apprend beaucoup. Voilà comment devraient se présenter tous les apprentissages. Merci Lucie !
      Nous avons du vent et de la pluie, juste de quoi rallumer un peu le poêle à bois et rester à l'abri chez soi. Bises pour une bonne soirée :-)

      Supprimer
  5. ça va flamber
    fifi a vendu la mèche
    l'automne
    a raqué une allumettes
    dans le champs
    l'automne
    est un pyromane écolo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, Amichel, cette petite mèche vous a inspiré !
      J'en suis ravie ♥
      Bel automne à vous et bises rafraichies.

      Supprimer
  6. chauffé à blanc ou jaune... un salut de la flèche napolitaine...

    RépondreSupprimer
  7. Je crois bien que mon chat se regalerait de cette jolie frange verte

    RépondreSupprimer
  8. Graphisme de verdure pour un tableau de Maître

    RépondreSupprimer
  9. Bien joli chassé-croisé du regard. Écarter la mèche ne fera qu'en renforcer sa singularité.

    RépondreSupprimer
  10. Ne vaut-il pas mieux d'avoir une mèche blonde dans une chevelure foncée que des cheveux tout verts !
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Oh, en voilà une qui veut attirer toute l'attention sur elle, pffff:-)

    RépondreSupprimer
  12. le regard qui isole un rectangle de roseaux crée un bien beau tableau... dame photograFifi, encore et toujours bravo !!.. quant à la couleur, quelle fraîcheur !! on croirait respirer un vert/verre de 'perroquet', vous savez, ce mélange de menthe et de pastis comme un glaçon sur les étés... et puis cette 'mèche' quasi anisée : petite feuille au singulier... allez, re-tchin les copines !! et on chantonne de plus bonne les ada-mots.. oh oh !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tchin ! Tchin, chère louve ! Oui, trinquons à toutes les choses petites et simples qui, sous un rayon de soleil nous touchent par leur beauté et nous renvoient, allez savoir, à ce soleil qui brille tout au fond de chacun de nous. Non, non, je ne suis pas éméchée :-)
      Je vous embrasse !

      Supprimer
  13. Images cachées
    un brin d'herbe un brimborion
    de mèche en septembre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "brimborion" qu'il est joli celui-là. Je vais le savourer comme un bonbon que je découvre :-)

      Supprimer
    2. éméchées ou non, rions donc de ce si bon 'brimborion'!!

      Supprimer
  14. Superbe !
    Et ce n'est que le début... l'automne s'annonce à grands pas :-)

    RépondreSupprimer
  15. La blonde est seule, mais on ne voit qu'elle
    Bises.
    Roger

    RépondreSupprimer
  16. Coucou Fifi et contente de te retrouver avec ton passage sur mon site. J'aime bien cet intrus qui vient "mécher" le vert comme un petit impertinent. Bises

    RépondreSupprimer
  17. J'ai fait comme tu as dit, je t'ai mis dans mes favoris sur lesquels je passe presque chaque jour. Chez moi c'est facile, quand tu saisis un commentaire, juste avant de valider, tu as un petit message qui apparait en bas du bloc où tu commentes ou tu trouveras "suivre ce blog" ou un message similaire, je n'ai plus en tête.
    Sinon, plus simple à trouver, tu cliques sur les 3 barres parallèles au-dessus de l'appareil photo en haut de mon site et un petit encart va s'ouvrir où tu verras clairement indiqué "suivre". Bisous

    RépondreSupprimer
  18. Rubans de lumière
    Rideau Verte nature
    Roseaux entrelacés
    En bandes serrées
    Et puis celui qui sort
    Sa pointe du jeu
    Le Jaune poussin
    Le Jaune lumière
    Celui qui ne veut
    Rentrer dans le rang
    Le curieux, le penché, l’agité
    Par la brise des prés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maïté pour tes "rubans de lumière" ♥
      Bises pour un bon dimanche !

      Supprimer
  19. Un petit coucou du soir, en passant.
    Je t'embrasse Fifi.
    Den

    RépondreSupprimer
  20. Longues mèches
    Les roseaux des fossés
    Donnent voix à la brise
    S'inclinent ou s'élancent
    Vers la lumière

    RépondreSupprimer

Archives du blog