4 déc. 2018

"Pourquoi dit-on d'une feuille qu'elle est morte..."




Feuille morte
Pourquoi dit-on d'une feuille qu'elle est
morte alors qu'à l'automne, elle vole au
secours des artistes en frémissant comme
une muse colorée par le vent ?
Entre ses nervures et ses vols dentelés,
ne devine-t-on point des lumières qui ont
mordu l'encolure des saisons pour franchir
au galop les zébrures des orages et le pont
suspendu des arcs-en-ciel ?
Même chiffonnée sous les pas des 
promeneurs, ne chuchote-t-elle pas ses
souvenirs forestiers comme une vieille
fée qui disserte sur la vie odorante des humus ?
Vraiment, cette feuille n'a rien d'une morte ! 

Jean-Marie Rohé

Visages Filigranes 
Editions du Tourneciel



clic pour agrandir



Tombent, tombent les feuilles rousses,
J'entends la pluie sur la mousse.

Tombent, tombent les feuilles molles,
J'entends le vent qui s'envole.

Tombent, tombent les feuilles d'or,
J'entends l'été qui s'endort.
Tombent, tombent les feuilles mortes,
J'entends l'hiver à ma porte.

Pernette CHAPONNIÈRE

envoyé par Marie-Paule



 Ma pensée est un perce-neige
Qui pousse et rit malgré le froid
Sans souci d'heure ni d'endroit
Ma pensée est un perce-neige.
Si son terrain est bien étroit
La feuille morte le protège,
Ma pensée est un perce-neige
Qui pousse et rit malgré le froid.

Charles Cros 
"École buissonnière"



Tes petits pas
D'automne
Caressent la feuille




Car chaque fois, les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir...
La Chanson de Prévert


22 commentaires:

  1. Très belle réponse à cette question Fifi !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime les deux mais la première est un petit bijou de couleurs Fifi. Et le texte joint est très beau. Je ne connaissais pas cet auteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un poète alsacien qui a fait un beau travail avec des amis photographes.
      J'ai mis le lien sur la page, sous son texte.
      Bonne soirée, Marie !

      Supprimer
  3. Coucou. J'aime énormément ta première photo avec ce jeu de lumières. C'est vrai qu'une feuille en automne est encore plus belle qu'en été selon moi.
    La 2ème photo est tout en douceur. Et merci aussi pour la découverte de cet auteur. Je ne connaissais absolument pas. Bises alpines et belle suite de semaine.

    RépondreSupprimer
  4. Jolies couleurs sur ta première photo.
    Les feuilles ne meurent que pour redonner la vie.
    Toutes celles qu'on met en ce moment dans le potager font ensuite qu'on a de beaux légumes.
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Très jolis, texte et photos! De la couleur belle, dite "mordorée"...

    RépondreSupprimer
  6. C'est un très beau tapis comme on les aime en automne Fifi, elles chantent leur dernier opus et puis vont nourrir la terre (la fameuse terre-mère) et c'est la belle histoire de l'éternel renouveau de la nature !
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
  7. Belle explication qui est donnée là ,merci .
    Renée (mamiekéké).

    RépondreSupprimer
  8. Belle lumière sur cette feuille d'un jaune éclatant, tel un petit soleil posé à terre pour nous rappeler que tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir.
    Bien campés au sol, tes pieds démontrent ta volonté de savourer l'instant présent. Apprécier le moindre rayon solaire et ne pas penser aux brouillards de l'hiver en chemin.

    Ma pensée est un perce-neige
    Qui pousse et rit malgré le froid
    Sans souci d'heure ni d'endroit
    Ma pensée est un perce-neige.
    Si son terrain est bien étroit
    La feuille morte le protège,
    Ma pensée est un perce-neige
    Qui pousse et rit malgré le froid.


    Charles Cros "École buissonnière"

    Merci chère Fifi, pour la découverte de ce poète alsacien qui nous montre si bien la vie cachée au cœur des êtres et des choses.
    Bises et bel et bon décembre dans l'attente de Noël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A toi également, Tilia !
      Merci pour "l'Ecole buissonnière" qui complète le regard poétique sur la beauté utile des feuilles "mortes".
      Je t'embrasse !!

      Supprimer
  9. La première photo est très belle, et, superbe, j'aime énormément le poème de Jean Marie Rohé.

    merci, gracias! Un beso grande

    RépondreSupprimer
  10. J'adore le laçage de tes souliers, il a quelque chose de naïf et d'enfantin, de joyeux et d'appliqué !
    Samedi nous sommes allés acheter des chaussures à Little Jo. Sa mère a du mal à estimer la taille de ses pieds, déjà l'été dernier nous lui avions acheté des sandales taille 23 et là il avait encore au pied des souliers taille 22 ! Nous luis avons demandé son avis, il voulait des lacets mais finalement il s'est laissé séduire par des chaussures à scratch ROUGES, facile à enfiler. Il chausse du 24 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien de plus pratique que les scratch et quand ils sont rouges c'est le bonheur total :-)
      J'aime ton regard attentif sur le laçage de mes mes chaussures. Figure-toi que j'enlève systématiquement le laçage d'origine que je trouve pénible et je lace mes chaussures, comme je faisais dans mon enfance.(beaucoup plus confortable à manier) Mon coeur d'enfant y trouve son compte, tu l'auras compris :-)

      Supprimer
  11. En tous les cas les feuilles ne laissent personne indifférent quelque soit la saison.
    Sous nos latitudes nous avons la chance qu'elles tombent toutes en même temps mais sous d'autres elles tombent aussi, comme nos cheveux, parce qu'elles sont vivantes et qu'il faut qu'elles se régénèrent (lorsque les hostas sont boulottés par les limaces il faut attendre le renouveau pour qu'ils po=produisent de nouvelles feuilles)
    J'aime bien ce moment où les feuilles craquent sous les pas, puis j'aiment les courtes journées aux arbres nus. Puis le printemps lorsque les bourgeons débourrent et que les feuilles sont tendres

    RépondreSupprimer
  12. Tombent, tombent les feuilles rousses,
    J'entends la pluie sur la mousse.

    Tombent, tombent les feuilles molles,
    J'entends le vent qui s'envole.

    Tombent, tombent les feuilles d'or,
    J'entends l'été qui s'endort.
    Tombent, tombent les feuilles mortes,
    J'entends l'hiver à ma porte.

    Pernette CHAPONNIÈRE

    De grosses bises et un grand merci pour cette magnifique photo!

    RépondreSupprimer
  13. Comme c'est beau cette photo !

    Tes petits pas
    D'automne
    Caressent la feuille

    Une douce pensée que je dépose chère Fifi, dans ton antre si beau

    RépondreSupprimer
  14. Car chaque fois, les feuilles mortes
    Te rappellent à mon souvenir...
    [La Chanson de Prévert]

    Quelles belles tonalités !
    De très belles images de saisons :-)

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Fifi ! Tu ne sors pas assez tôt pour des photos de brume ? Mais moi non plus sauf lorsqu'elle est installée pour la journée et que j'attends que la lumière se lève un peu et prends les photos à midi et demi
    :-)
    J'ai rencontré beaucoup de blogueurs, une vingtaine environs, il n'y a pas de raison que nos chemins ne se croisent pas un jour. Quoique il y a bien longtemps que je ne suis pas allée dans l'est de la France et je n'irai pas avant l'année prochaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les jours continuent à raccourcir ce qui permet de voir les matins roses à une heure raisonnable (Little Jo en a remarqué un en ouvrant les volets lorsqu'il était chez nous : "pourquoi le ciel il est rose ?")
      Bises de bon début de semaine, Fifi !

      Supprimer
  16. Fifi j'ai reçu une newsletter avec un joli bébé souriant mais quand j'ai cliqué un message s'est affiché disant que cet article n'existait pas...

    RépondreSupprimer
  17. Toutes mes excuses, Marie ! Je l'afficherai début de semaine prochaine. Il y avait de petites modifications à faire dans la présentation.

    RépondreSupprimer

Archives du blog