4 mai 2019

Art Urbain...

















25 commentaires:

  1. Mignon comme tout tout ça Fifi. J'aime assez l'art naïf. Bon w-e

    RépondreSupprimer
  2. Les captchas sont revenus alors j'abandonne. Je regrette Fifi mis ça m'a pris 7 essais avant de pouvoir valider

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de remettre la modération, Marie, de la remettre tout de suite. C'est vrai que tu commentes assez rapidement et j'aurais dû y penser. J'ai quelques rares personnes qui se plaignent parce que n'étant pas affiliées à blogspot, elles rencontrent cette difficulté. Tu feras comme tu pourras.
      Bonne fin de semaine à toi !

      Supprimer
  3. 1 la campagne s'invite à la ville, avec de nouvelles espèces, semble-t-il.
    Très coloré
    2 Fenêtre en trompe-l'oeil ou pas ?
    3 Mon préféré, je crois.
    4 Le pied !

    RépondreSupprimer
  4. La gentille dame qui ouvre la cage aux oiseaux est mon tableau préféré.
    Mais j'ai bien ri en voyant toutes les chaussures transformées en pots de fleur. Quelle bonne idée! A moins que je me sois laissée prendre et que ce soit un trompe l'oeil!
    Bon dimanche à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de trompe l'oeil, c'est "pour de vrai" :-)

      Supprimer
  5. L'art urbain peut être une bonne surprise j'aime beaucoup l'envol des oiseaux...

    RépondreSupprimer
  6. Passionnant ! je suis fan de street-art, quand il s'agit vraiment d'Art, comme sur les photos de Fifille.

    Selon cet article de blog, Valparaiso est renommée pour ses très nombreux graffitis et peintures murales de qualité.

    Toujours d'après le même article, la deuxième photo de Fifille représente une œuvre de "Un Kolor Distinto", nom d'un couple d'artistes qui se complètent à merveille. Leur fresque de 2013 (dont j'ai déniché ici une vue en entier) me charme et me fascine par son étrangeté...

    En cherchant dans Street View, j'ai trouvé l'adresse de la maison sur la façade de laquelle se trouve cette fresque. Maheureusement, la photo datant de 2012 c'est une ancienne peinture qui occupe l'espace en question.

    Bon dimanche, chère Fifi, bises (vraiment ravies par les images de ce billet)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tilia pour tes passionnantes recherches ♥♥♥
      Fifille a ramené une foule d'images dont il est difficile d'extraire un choix. L'affichage demande une certaine unité. J'ai opté pour associer ceux dont les teintes dominantes sont proches. Le premier lien retrace et définie superbement la belle histoire de ces peintures de rue d'une ampleur gigantesque. Le troisième lien ne fonctionne pas. Est ce celui-là ?

      Supprimer
    2. Il faut descendre un peu pour voir le couple de peintres avec une fresque.

      Bon dimanche, Tilia ! Bon dimanche à vous tous !

      Vous vous en doutez un peu, il y aura une suite :-)

      Supprimer
    3. Pour voir la fresque en entier, le bon lien doit être celui-ci. Mais si ça ne fonctionne toujours pas, l'image (à agrandir au max en cliquant deux fois dedans) est à retrouver dans cette page.
      Suis impatiente de voir la suite des photos de Fifille !⊰✿⊱♥⊰✿⊱
      Schmoutzele tout plein, Fifi, et belle fin de journée dominicale (même si le temps est un peu maussade, ou/et un peu frisquet)

      Supprimer
    4. Les mystères de l'informatique ?? En re cliquant sur le lien, la même page affichant "Error" et puis en y revenant une deuxième fois ça marche ! Mais j'avais trouvé la fresque d'abord sur le deuxième lien. Sur ce deuxième lien j'ai trouvé également une adorable grand-mère que j'afficherai la prochaine fois.
      Schmoutzele tout plein à toi aussi, Tilia.

      Supprimer
    5. Hier, dans mon premier commentaire, avant même d'avoir vu cette fresque en entier, je disais qu'elle "me fascine par son étrangeté". C'était sans doute la première fois que je ne trouvais aucun sens à une image un tant soit peu fantastique. Je ne voyais pas de lien entre la jeune personne vêtue à l'orientale (assise en position de méditation, tenant un réveil dans sa main gauche) et le (la ?) cycliste musicien(ne).

      Ce matin (la nuit porte conseil !) j'ai fini par réaliser qu'il pourrait bien s'agir d'une juxtaposition de la même personne aux deux âges de sa vie. La jeune femme un peu hippie s'étonnant des conditions de vie de la femme vieillissante évoluant dans un monde où tout devient de plus en plus difficile...

      Supprimer
    6. Le réveil sans doute, qui mesure le temps :-) La maison aussi a vieilli aussi, comme nous :-)
      Je me demande bien à quoi servent les tiges métalliques partant de la fenêtre, antenne, suspendre le linge ?
      J'hallucine, le lien à nouveau ne fonctionne plus. C'est sidérant cette histoire ?
      Bises du soir, Tilia ! Merci encore pour tes retours documentés et passionnants.

      Supprimer
    7. les tiges de la fenêtre servent à suspendre le linge  :-)

      Bises nocturnes (!)

      Supprimer
  7. Très chouette ces plantes dans les baskets !
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  8. J'adore le street-art c'est tellement plein de créativité, de fantaisie, de talent, de vérité, d'humour, merci pour ces belles trouvailles Fifi
    L'idée des baskets c'est très drôle, et oui regardez voler les oiseaux !

    RépondreSupprimer
  9. Beaucoup de fraîcheur! C'est beau!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Fifi, merci à Fifille pour ses belles photos de street-art. Lorsque j'ai vu celle où la dame ouvre la fenêtre, j'ai tout de suite pensé à la chanson de Pierre Perret et ensuite, j'ai vu la vidéo. J'aime beaucoup.
    Bon dimanche, bisous.

    RépondreSupprimer
  11. Ah! J'adore les chaussures remplies d'herbettes! Quand la ville devient art, c'est tout un poème. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  12. Joliment colorées, de très belles photographies !
    J'aime tout particulièrement la dernière :-)

    RépondreSupprimer
  13. Lorsque je suis passée et commenté sur la dernière image qui me plaisait bien la dernière photo n'était pas là où alors il faut que je fasse plus attention à ce que je vois/fait... :-)

    RépondreSupprimer
  14. Très intéressant le travail des profils pour composer un personnage hybride et le style du dessin propice au fantastique. L'alignement des chaussures à plantes me plait beaucoup. C'est autre chose que la société de consommation
    (Il fait trop moche aujourd'hui pour replanter nos pots, hélas)

    RépondreSupprimer
  15. Excellent, ça me donne des idées !!!

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Fifi.
    C'est génial. J'adore le street art lorsqu'il est plein d'inventivité comme ici et respectueux des supports. J'ai eu l'occasion de voir en vrai l'œuvre d'une artiste sud-américaine lors des grandes manifestations de street art ici.
    J'aime beaucoup la première avec ce Visage-Paysage (de l'âme? Des jours? avec sa dualité?)qui lui donne un petit côté fantastique.
    La fresque en trompe-l'œil de la cage aux oiseaux est sobre car unicolore mais si parlante. Les chaussures recyclées en pots de fleurs c'est génial: une famille nombreuse avec des arbres de vie.
    Quant au couple mi-fakir, mi zen, mi rétro dont les personnages connectés par le regard semblent faire des bulles (même les fleurs s'y mettent, ils s'intègrent parfaitement dans le paysage.
    Bravo pour ces belles photos et cette découverte.

    RépondreSupprimer

Archive du blog