8 janv. 2022

"vers la lumière"



 

 "D'abord le tronc, puis les branches maîtresses qui cherchent chacune de leur côté, puis les branches secondaires qui naissent des précédentes mais divergent sur un point, émettent un autre avis, enfin les plus hauts rameaux qui raclent la peau du ciel : autant de tâtonnements, d'essais, d'échecs mille chemins inventés pour aller vers la lumière" 

Christian Bobin

La présence pure 

_______________

 

 "Les arbres sont de grands sages... bien ancrés dans le sol, ils sont à l'écoute de la terre, mais cela ne les empêche pas d'avoir la tête dans les nuages et d'écouter les histoires du vent...et toujours vouloir aller plus haut, vers la lumière. L'arbre qui ne se nourrit de ses racines est un arbre condamné."

Michel Tournier

envoyé par Suzanne

________________

 

 "Décembre. Il fait froid et sec. J'entends les morts qui se rapprochent de nous, j'entends les os des feuilles mortes craquer sous leurs pieds de lumière. L'hiver fait le travail des grands maîtres : il simplifie."

Une Bibliothèque de nuages 

Christian Bobin 

envoyé par Cergie 

_______________

 

 Enraciné dans le ciel comme dans la terre
l'arbre relie l'ombre à la lumière
père et mère de l'univers

Tilia 

 ______________

 

Instant de grâce
dans l'arbre la lumière
chante l'éternité

Marine Dussarrat 

 

  Sans ta lumière Seigneur,
Où irions-nous dans ce monde ?
La mer est immense sans ta présence,
Que ferions-nous ?
 
Simone 

 

 


 
 

30 commentaires:

  1. J'ai choisi un arbre un peu gringalet pour illustrer la citation de Christian Bobin. Un peu gringalet, un peu rachitique, comme notre moral en ces temps... L'important est de chercher la lumière encore et toujours, comme lui :-) Le printemps finira par arriver.

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu dis moral un peu en berne déjà depuis un moment et ce n'est pas avec le temps qu'on a qu'on va la voir la lumière.
    C'est tout juste si on voit le jour, et l'avenir comment sera-t-il ?
    Bonne fin de journée et gros bisous !

    RépondreSupprimer
  3. Va falloir grappiller toutes les petites occasions lumineuses, Claude. J'irai voir tes bonnes recettes et saliver et vos belles réalisations pour admirer...
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Très belle citation : suivons l'exemple des arbres,
    qui s'adaptent quel que soit le temps qu'il fait...

    J'aime ta photo : elle est en forme de V
    (comme Vie , Vérité et... Victoire)

    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, prenons exemple, à se redire chaque jour...
      Oui, à la Vie, à la Victoire et à la Vérité que j'accompagne du nécessaire doute :-)

      Supprimer
  5. Enraciné dans le ciel comme dans la terre
    l'arbre relie l'ombre à la lumière
    père et mère de l'univers

    Depuis le solstice les jours rallongent, mais la lumière n'est pas toujours au rendez-vous quand les nuages s'attroupent dans le ciel. Espérons que les nuées, qui s'amassent sur (et dans) nos têtes, se décident bientôt à prendre le large. Et que la belle lumière de ta photo, Fifi, nous rende notre vie d'avant.
    Bises et meilleurs vœux pour qu'il en soit ainsi pour toi, comme pour nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme j'adhère à tes voeux, Tilia : que la belle lumière "nous rende la vie d'avant" et "qu'il en soit ainsi" pour le monde !!
      Le soleil est présent ici et en ce moment, et c'est déjà un soulagement, puisque face aux autres "nuées" nous sommes en grande partie impuissants.
      Le symbole de l'arbre qui relie la terre et le ciel, "l'ombre à la lumière" peut nous parler très fort à nous humains. La nature nous enseigne en beauté et sans relâche.
      Merci Tilia ! Prenons soin les uns des autres et de nous-mêmes.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  6. Ton arbre "gringalet" qui cherche à agripper la lumière me fait penser aux arbres dessinés ou peints par Mondrian.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connaissais les peinture abstraites de Mondrian et je découvre ses arbres
      Merci Miss !

      Supprimer
    2. Les branches qui cernent le ciel donnent l'impression qu'il s'agit de multiple verres de vitraux, me semble-t-il, et
      finalement, pour aboutir à l'abstraction.

      Supprimer
    3. C'est très net avec :'Apple Tree, Blossoming' (1912) de Piet Mondrian [voir la licence]/site dont tu as mis le lien

      Supprimer
    4. 'Grey Tree' (1911) de Piet Mondrian (cf.lien) me fait penser à un vitrail en grisaille

      Supprimer
    5. C'est fascinant. Merci encore Miss !

      Supprimer
  7. gringalet peut être, mais bien proportionné ! et puis, regarde tout ce lierre qui s'attache à lui ! Il est aimé cet arbre! ça se voit !
    En tout cas belle lumière et beau ciel bleu !
    Ici il pleut ! il fait gris...gardons le moral le printemps arrive, j'ai vu quelques perce neige dans le jardin !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vive les perce-neige qui nous disent que la vie est toujours là, sous-jacente aux rigueurs du temps.
      Belle image, chaourcinette ! Merci !
      Bises aussi. Bon dimanche.

      Supprimer
  8. Les arbres nous donnent des leçons !
    Très belle image accompagnée de ces si beaux mots !

    "Les arbres sont de grands sages... bien ancrés dans le sol, ils sont à l'écoute de la terre, mais cela ne les empêche pas d'avoir la tête dans les nuages et d'écouter les histoires du vent...et toujours vouloir aller plus haut, vers la lumière. L'arbre qui ne se nourrit de ses racines est un arbre condamné."
    [Michel Tournier]

    RépondreSupprimer
  9. Merci Suzanne pour cette magnifique citation, cette belle et encourageante leçon d'aller toujours "vers la lumière"
    Bon dimanche.
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Fifi, quel choix divin ! Après les mots de Christian Bobin , ceux du créateur "vendredi ou la vie sauvage" , ce cher Michel Tournier peu cité je trouve et çà fait du bien de lire cet aphorisme plein d'allant " la tête dans les nuages et d'écouter les histoires du vent...et toujours vouloir aller plus haut, vers la lumière." Avoir la "Tête en l'air" comme disait Jacques Higelin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jerry. Ces grands auteurs nous permettent de garder la tête hors de l'eau ou la "tête en l'air" pour accueillir le soleil, et oublier un instant nos vies empêchées, la santé menacée, le monde bouleversé...La nature et nos poètes si précieux ! :-)

      Supprimer
  11. un super beau ciel bleu ....depuis longtemps par ici enfin du soleil mais froid ...bonne soirée ....

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour tes voeux, Fifi, et pour ce premier billet de l'année qui donne l'élan vers la lumière. Bonne année 2022.

    RépondreSupprimer
  13. Moi je l'aime bien ton arbre - tout échevelé, mais bien présent!

    RépondreSupprimer
  14. Je trouve ton arbre "gringalet" magnifique qui regarde le ciel. Dès les beaux jours, les bourgeons apparaîtront et il sera de toute beauté.
    Faisons comme lui, regardons toujours plus haut. Merci Fifi pour ton superbe billet.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Une photo pleine d'optimisme car nous savons que la vie reviendra dans cet arbre.
    Il faut juste un peu de patience...
    J'aimerais bien être un arbre et revenir plus forte et plus belle à chaque printemps...

    RépondreSupprimer
  16. Instant de grâce
    dans l'arbre la lumière
    chante l'éternité

    RépondreSupprimer
  17. Magnifique. Merci. Très bonne année !

    RépondreSupprimer
  18. ET CC
    Toute belle et douce nouvelle année a toi
    pleine de joie de vivre
    d'amour et de paix...
    bzzz
    claire

    RépondreSupprimer
  19. Quel beau symbole … ils ont tant à nous faire comprendre … 😘😘

    RépondreSupprimer
  20. Comme ces poètes et poétesses ont bien parlé et comme tu as bien photographié !
    Mes livres favoris parlent des arbres mais il y a longtemps que je ne les ai feuilletés
    Heures année à toi Fifi, le printemps reviendra et les feuilles aux arbres aussi

    [Une autre citation de Christian Bobin, même si nous sommes déjà mi janvier bien sonné
    "Décembre. Il fait froid et sec. J'entends les morts qui se rapprochent de nous, j'entends les os des feuilles mortes craquer sous leurs pieds de lumière. L'hiver fait le travail des grands maîtres : il simplifie."

    Une Bibliothèque de nuages
    ( Christian Bobin )]

    RépondreSupprimer
  21. Sans ta lumière Seigneur,
    Où irions-nous dans ce monde ?
    La mer est immense sans ta présence,
    Que ferions-nous ?

    RépondreSupprimer

Archives du blog