15 nov. 2010

village...




S'enfuir dans un village pour en faire le centre du monde.

Jules Renard
envoyé par Clo



au creux du village
la roue du temps s'amuse
pierre n'a pas d'âge

L'autre je


du haut de la colline on voit
Les vignes rousses de l'automne
un clocher gardant le village
un ciel bas de sombres nuages
où la lumière bleue détonne
le cœur en a une certaine joie

Amichel



Pour rejoindre le village,
Ce n'est pas bien compliqué :
Suivre tout droit le Chemin d'Or,
Sans jamais d'un pied s'en écarter,
Cap sur le clocher,
Il faut bien viser...
"Vous êtes arrivés !"

 Christine


Vite courrir entre les rangées dorées ,
engranger de l'or dans les greniers ,.
aligner les flacons en degré
et contempler son trésor ,l'air satisfait

Françoise


 Viseur improvisé, mes mains autour des yeux
et l'automne prend de sublimes couleurs
le clocher se dresse, fier, et déchire un peu de bleu
le temps se fige, et les nuages courent sur les coeurs


______________

28 commentaires:

  1. Quelle splendide vue ! apaisante et réconfortante après les inondations que nous vivons actuellement chez nous :(
    Bonne semaine Fifi,je vous embrasse.

    S'enfuir dans un village pour en faire le centre du monde.
    [Jules Renard]

    RépondreSupprimer
  2. Superbe ! Ca donne vraiment envie de s'y trouver !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai entrevu les couleurs fortes, lu "le village" et j'en ai salivé d'avance. Je n'ai pas été déçue. J'imagine la tendresse avec laquelle tu as contemplé de loin ce village du milieu d'un rang où à la fois on est isolé de son voisin proche et où la perspective mène le regard si loin. Tous les villages se ressemblent plus ou moins vus d'ensemble mais ils sont plein de petites vies si importantes et singulières dont ici, avec le vignoble, tu rends bien compte.

    RépondreSupprimer
  4. Clo
    Etes-vous touchée par les inondations, Clo ? J'espère que non ! Toutes ces calamités climatiques qui sévissent de plus en plus, nous donneraient envie de nous réfugier dans un village idéal, à l'abri !
    Merci pour la citation, Clo ! Bonne semaine à vous !!!

    RépondreSupprimer
  5. Mon quartier n'est pas touché,fort heureusement(juste des dégâts causé par la tempête),mais les communes voisines ainsi que l'ensemble de la Belgique est très fortement touché,des hôpitaux ont du être évacués et plusieurs personnes se sont noyées :(
    A bientôt Fifi !

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cette superbe vue j'adore. Et je veux bien partir et venir chez toi.
    Mais alors que c'est beau je trouve.
    Un petit village si sympa je pense.
    Y vivre et pourquoi pas!
    Merci

    RépondreSupprimer
  7. Tout en noir et or : vive l'automne sauf lorsque le ciel est tellement en colère que certains ont les pieds dans l'eau

    RépondreSupprimer
  8. Quelles belles couleurs! Sur le devant, et aussi au fond. Partout.

    RépondreSupprimer
  9. Fifi non pas possible de manger mes champignons
    BISOU

    RépondreSupprimer
  10. J'aime le contraste entre les ors de la vigne et le gris lourd du ciel...
    Ce village dort dans un bien bel écrin....
    Bises à toi Fifi et bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  11. au creux du village
    la roue du temps s'amuse
    pierre n'a pas d'âge

    RépondreSupprimer
  12. Fifi, c'est plus fort que toi : par n'importe quel temps, il faut que tu remontes à Château-Cramaillotte !
    Un jour, tu m'y emmèneras ? Avant la chute complète des feuilles, ou à la saison des pissenlits, ça me convient bien, même avec un ciel de plomb.

    RépondreSupprimer
  13. du haut de la colline on voit
    Les vignes rousses de l'automne
    un clocher gardant le village
    un ciel bas de sombres nuages
    où la lumière bleue détonne
    le cœur en a une certaine joie

    RépondreSupprimer
  14. Je viens te dire bonur tu es dans ce village

    RépondreSupprimer
  15. Quelle belle photo! J'aime beaucoup. Ce village lové dans la campagne encore aux couleurs automnales offre sa sérénité et cette vigne si lumineuse fait de ta photo un petit bijou. Harmonie parfaite entre le ciel et la terre. Toutes mes félicitations Fifi!

    Bisous et bonne semaine!

    Denise

    RépondreSupprimer
  16. Je rigole toute seule, Fifi, parce que je t'imagine entre deux rangs de vigne, glissant sur une luge, grisée par la pente, comme sur un tobogan... Yououou !!!
    Tu crois qu'il y a de la place pour deux, sur ta luge ?
    Ça va ? ya pas trop de raisins pourrites au sol ?
    Mais dis donc : la rangée de peupliers, en bas, ce serait-i pas une rivière ou un ruisseau qui, avec ces pluies, risqueraient de t'accueillir ?... Et... Splatch !!!... :o)

    RépondreSupprimer
  17. Odile
    Je t'attends Odile ! A deux sur la luge et..... Splatch ! :o))
    J'ai fait ça, quand j'étais petite avec ma luge sur la neige et... Splatch dans la rivière ! J'ai pas recommencé ! Mais j'ai continué avec d'autres bétises !
    Château-Cramaillotte n'est pas loin, c'est l'autre versant de ce vignoble. C'était la seule parcelle avec des feuilles tout le reste était dégarni. Alors je ne pouvais pas passer à coté. Pissenlits ou feuilles de vignes en automne, je crois que j'aime le jaune, Odile ! :-)
    En attendant notre partie de luge, ou de cueillette de pissenlits, je t'embrasse, Odile !!!


    Amichel
    "une certaine joie", alors ça va, Amichel ! Je suis contente si on peut dire cela en regardant le "village" à partir des quelques rangées de vignes teintées d'automne ! C'est toujours cela que j'espère en cadrant une image dans le viseur: le coeur qui bat un peu plus vite. Allez savoir pourquoi ?
    Merci Amichel !!!

    RépondreSupprimer
  18. Une image telle une peinture, avis au amateur. vous Fifi ?

    RépondreSupprimer
  19. Une si jolie vigne ne peut que faire du bon vin...Sylvaner peut-etre.

    RépondreSupprimer
  20. l'or de la vigne conduit tout au fond de la vallée vers le village que couvercle un beau ciel plombé, mais joliment, sans grisaille, car l'or donne de la joie à ce paysage.
    Ah, l'alsace me manque.

    RépondreSupprimer
  21. Joli Fifi !
    Ce village sous les nuages.

    RépondreSupprimer
  22. Un beau contraste pour mettre la couleur or en valeur ! :-)

    RépondreSupprimer
  23. Perdus dans la campagne ?

    Pour rejoindre le village,
    Ce n'est pas bien compliqué :
    Suivre tout droit le Chemin d'Or,
    Sans jamais d'un pied s'en écarter,
    Cap sur le clocher,
    Il faut bien viser...
    "Vous êtes arrivés !"

    Biseeeeeeeeeeees de Christineeeee

    PS/ Même pô besoin de Mme GPS !

    RépondreSupprimer
  24. Une invitation à la contemplation et à la zénitude

    RépondreSupprimer
  25. Hello Fifi ,
    Vite courrir entre les rangées dorées ,engranger de l'or dans les greniers , aligner les flacons en degré et contempler son trésor ,l'air satisfait .
    Bises .
    (excuse ce retard)

    RépondreSupprimer
  26. yo hopla, un bisou en passant. Bon debut de Week-End!

    RépondreSupprimer
  27. Viseur improvisé, mes mains autour des yeux
    et l'automne prend de sublimes couleurs
    le clocher se dresse, fier, et déchire un peu de bleu
    le temps se fige, et les nuages courent sur les coeurs

    Je me suis vue, enfant, et assurément j'aurais ouvert les bras pour faire de cette rangée de vigne d'or une piste de décollage vers le clocher au loin ... rires ... elle est belle ta photo Fifi !

    RépondreSupprimer
  28. Un tapis d'or mène au village. Une olie histoire s'imagine d'ici......

    RépondreSupprimer

Archives du blog